Avertir le modérateur

04/03/2010

Les élus PS conditionnent désormais l’attribution des aides publiques et des marchés publics à la promotion de l’égalité

C’est une première aux conséquences encore insoupçonnées que viennent de lancer les élus socialistes.

Le bureau national du Parti socialiste a adopté le 2 mars 2010, une charte qui engage les collectivités territoriales socialistes donc les régions socialistes, à lutter contre les discriminations qui sont selon le PS "une offense à la République et un fléau pour les citoyens qui en sont victimes chaque jour".

La Charte propose "dix mesures concrètes" pour "faire reculer toutes les formes de discrimination" dans les régions que le PS dirigera.

Parmi ces mesures figurent des propositions originellement portées par le CRAN comme l'attribution des marchés publics et des aides publiques sous condition de respect de la législation contre les discriminations, et de la promotion de l'égalité.

Depuis des années, le CRAN demande en effet les partis politiques, les institutions, les collectivités territoriales et l’Etat à ne plus se contenter de déclarations principielles mais de mettre en œuvre des actions très concrètes pour que les valeurs de la république s’appliquent sans exception à tous les citoyens.

La charte du PS pour lutter contre les discriminations est à saluer comme une étape déterminante et surtout très concrète dans la lutte contre les discriminations et pour l’égalité.

Les autres partis politiques doivent eux aussi prendre des engagements pour que la diversité et la lutte contre les discriminations fassent désormais partie du quotidien de toutes les collectivités territoriales.

11:39 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : aides publiques, marchés publics, ps, régionales, élus, socialistes | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

11/02/2009

La diversité fera-t-elle consensus à l’Assemblée nationale le 19 février ?

Depuis quelques années, les initiatives marquantes autour de la diversité venaient de l’UMP et singulièrement de Nicolas Sarkozy : lancement du débat sur l’action positive, nomination de ministres de la diversité, proposition d’inscrire l’exigence de diversité dans le préambule de la Constitution, nomination de préfets de la diversité, nomination d’un Commissaire à la diversité et à l’égalité des chances, plan gouvernemental annoncé pour mars 2009 etc.

Les socialistes longtemps "spectateurs de la diversité", semblent avoir décidé de devenir acteurs de ce débat.
Le 19 février prochain, une proposition de loi sera débattue en séance publique à l’Assemblée nationale.
Cette proposition de loi de la députée George Pau-Langevin est soutenue par ses collègues membres du groupe socialiste, radical citoyen, divers gauche et apparentés.
La proposition de loi très novatrice prévoit :
- d’intégrer la politique menée par l’entreprise en matière de lutte contre les discriminations dans les...critères d’attribution de marchés publics
- la possibilité d’une peine d’exclusion des marchés publics à titre complémentaire pour les personnes morales condamnées pour discrimination
- que sous certaines garanties, des « données subjectives », comme celles fondées sur le « ressenti d’appartenance », devraient pouvoir faire l’objet de questions au sein d’enquêtes relatives à la discrimination
etc...
Plusieurs propositions soutenues par le CRAN se retrouvent dans ce texte de loi historique.

Or le parti socialiste n’est pas majoritaire à l’Assemblée nationale.

J’en appelle aux députés UMP pour qu’ils dépassent les clivages partisans sur cette question d’intérêt national et pour qu'ils ne s’opposent pas à cette proposition de loi.

08:42 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : diversité, proposition de loi, ump, socialistes | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

04/08/2008

Incidents dans les centres de rétention : Des députés UMP jouent aux pompiers pyromanes

On se souvient de l’incendie qui avait totalement détruit le centre de rétention administrative (CRA) de Vincennes le 22 juin dernier.
C’est maintenant le CRA du Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne) qui a connu le samedi 2 août, deux débuts d'incendie heureusement vite maîtrisés.

La répétition de ces incidents confirme le bien-fondé de la démarche de ceux qui comme je l'ai fait au nom du Cran, demandaient la création d’une mission d’information parlementaire sur les CRA et les zones d’attentes.
Cette demande a fortement été relayée par le groupe socialiste, radical et divers gauche (SRC) et une mission a été créée en avril dernier à l’Assemblée nationale.

Depuis lors, les députés SRC se plaignent qu’aucune responsabilité ne leur ait été confiée dans cette mission au sein de laquelle siègent les députés Thierry Mariani et Christian Vanneste, bien connus pour leurs propositions incendiaires (tests ADN pour Mariani, propos accentuant la division pour Vanneste).

Il est étonnant que le groupe UMP à l’Assemblée nationale n’ait trouvé que Thierry Mariani et Christian Vanneste  pour le représenter au sein de cette mission. Une inutile provocation.

Et ce n’est pas fini. A ce jour, la mission n’a visité que le CRA de Marseille ; les autres visites prévues notamment celles dans les centres de rétention du Palais de Justice de Paris et de Vincennes (avant que ce centre ne brûle) ont été reportées sine die.

Des visites parlementaires dans les CRA auraient vraisemblablement atténué le sentiment d’abandon qui se répand parmi les retenus et peut-être les incendies auraient-ils pu être évités.

Jusqu’à quand la mission parlementaire sur les CRA sera-t-elle entravée ? Que craignent les députés UMP de la Commission des lois de l'Assemblée nationale?

Jusqu’à quand le Gouvernement comprendra-t-il le sens de ces révoltes et refusera-t-il d’entendre les cris de détresse des étrangers qui depuis la fin de l’année dernière dénoncent leurs conditions d’arrestation ou de rétention et s’insurgent de toutes les manières possibles contre ce qu’ils nomment, des « agissements injustes et humiliants»

Seule la  fin des quotas d’expulsion mettra fin à la somme infinie de malheurs entraînés par une politique du chiffre qui va à l’encontre des droits humains et de notre économie.

10:18 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cra, centres de rétention administrative, incendies, incidents, ump, src, socialistes | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

18/05/2008

Dominique Strauss-Kahn se retourne vers son futur

Celle et ceux qui croyaient être débarrassés de DSK doivent se le tenir pour dit: le boss (du FMI) est de retour et il le fait savoir.
DSK a organisé hier dans un bistrot de Paris, une de ces réunions dont l’objectif est que ce qui y est dit soit répété à l’extérieur !
Participaient à ce dîner : Jean-Christophe Cambadélis (son lieutenant), Jean-Marie Le Guen, Jean-Paul Huchon et d’autres.

Le directeur général du FMI aurait déclaré : « Je vous ai toujours dit que j'irai jusqu'au bout... mon objectif reste 2012 ! »

Le courant DSK est au sein du PS, l’un des plus attentifs aux revendications de justice sociale et d’égalité, portées par le CRAN.

DSK a prononcé un discours remarqué au cours des Etats généraux des populations noires organisés par le CRAN à la Mutualité en 2007 et Jean-Christophe Cambadélis était présent au dîner du CRAN il y a à peine 3 mois.

De nombreux militants du CRAN sont membres du PS et je compte bien les éclairer sur l’attention (ou l’absence d’attention) que portent les leaders du PS à notre souhait d’égalité républicaine.

10:55 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : dsk, fmi, 2012, socialistes, ps | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu