Avertir le modérateur

17/09/2009

Jean-Claude Dassier dérape à propos de Pape Diouf

Dans son discours de rentrée, le nouveau président de l'Olympique de Marseille, Jean-Claude Dassier, a déclaré ne pas vouloir être un président « à la libanaise, ni à l'africaine ». Son prédécesseur, Pape Diouf, se sent directement visé et se dit « profondément heurté » par ces propos.

Jean-Claude Dassier dérape.jpgCes déclarations de Jean-Clade Dassier rappellent celles de l’ex-préfet Girot de Langlade. Ce dernier a été mis à la retraite d'office, et fait toujours l'objet d'une procédure judiciaire pour "injures publiques à caractère racial" à la suite d'une plainte déposée par une employée affectée à la sécurité de l'aéroport d'Orly. L'ex-préfet Girot de Langlade a reconnu lui avoir dit lors de l’incident : "Avec une gestion pareille, on se croirait en Afrique !".

Le racisme commence toujours par des mots. Des mots qu’il ne faut jamais laisser se banaliser.

Les propos de Jean-Claude Dassier revêtent une importance toute particulière, parce qu’ils renforcent des stéréotypes encore trop nombreux dans le milieu du football, où il n'est pas rare que les spectateurs poussent des cris de singe dès qu'un joueur noir touche le ballon.

Nous sommes nombreux à être choqués par ce dérapage. Le CRAN a demandé le retrait immédiat de ces propos scandaleux et n'exclut pas des suites judiciaires.

Saluons le courage, et la conscience civique, des salariés de l'OM qui ont accepté de témoigner, et de rapporter ces propos. La lutte contre le racisme et les discriminations est l'affaire de tous.

14:35 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (31) | Tags : pape diouf, dérapage, propos racistes | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

12/09/2009

Quandj’entends « sale Blanc », je dresse l’oreille car c’est de moi que l’on parle

Les motifs d’indignation sont nombreux en cette saison et ils ne viennent pas seulement d’Orly ou de Seignosse.

C'est du Zimbabwe que Robert Mugabe le scandaleux président du pays s’est rappelé à notre souvenir en déclarant devant les jeunes de son parti « Nous n’avons pas invité ces sales blancs » au sujet des Britannique et des Américains

Ce propos raciste n’est hélas pas son premier, mais il intervient à la veille de la visite d’une délégation européenne dirigée par Karel De Gucht, le commissaire européen qui doit rencontrer Mugabe et son ex-opposant Morgan Tsvangirai. Tsvangirai est devenu Premier ministre après un accord de partage du pouvoir conclu sous la pression internationale à la suite de la parodie d’élection d’il y a un an.

Il faut repousser au loin les propos racistes d’où qu’ils viennent.
En paraphraser Martin Luther King, quand j’entends "sale Blanc", je dresse l’oreille car c’est de moi que l’on parle.

12:49 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : mugabe, tsvangirai, propos racistes, zimbabwe, blancs, noirs | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu