Avertir le modérateur

26/07/2008

Devant Obama, Sarkozy s’avance sur l’"affirmative action"

Après une rencontre hier le 25 juillet, Barack Obama le candidat démocrate à l’élection présidentielle américaine et Nicolas Sarkozy ont donné une conférence de presse commune au cours de laquelle le président de la République a été interrogé par la journaliste vedette de CNN Christiane Amanpour sur  la fierté et l’espoir que suscite au sein des populations noires de France, la montée de Barack Obama.

En guise de réponse, Nicolas Sarkozy a affirmé :  « Justement ce que l’on veut faire, c’est que l’aventure politique du sénateur Barack Obama ne soit pas simplement réservée à ce grand pays que sont les Etats-Unis. »
« Ce que les Etats-Unis ont fait [..] avec Barack Obama aujourd’hui, c’est ce que l’on veut faire ici »
« La discrimination positive, l’affirmative action, cette façon qu’ont les Etats-Unis de dire qu’à la tête d’un pays cela doit être aussi différent qu’au bas d’un pays, c’est exactement ce que je veux faire »

Prenant le président de la République au mot, le Cran lui a demandé de tenir sa parole, tout comme Nicolas Sarkozy lui-même avait demandé au président polonais Lech Kaczyncki de tenir la sienne.

Nicolas Sarkozy avait alors déclaré " Il a donné sa parole et une parole ça doit s'honorer " "Ce n'est pas une question de politique, c'est une question de morale."

Nous appelons le président de la République à respecter les déclarations faites devant Barack Obama et demandons à Nicolas Sarkozy, un plan d’action ainsi qu’un calendrier précis pour la mise en place de « l’affirmative action ».

C’est effectivement une question de morale…Oui, vous avez bien lu, de morale !

07:49 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : obama, sarkozy, morale | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

03/04/2008

HALDE éclaboussée : Amadieu doit s’en aller

La Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (HALDE) vient d'être épinglée dans 2 affaires qui éclaboussent l’institution et son président: L'affaire Amadieu et la condamnation de Renault pour discrimination raciale alors que Louis Schweitzer président de la HALDE est également président du Conseil d'administration de Renault et qu’il était le PDG du groupe Renault au moment des faits pour lesquels le constructeur automobile vient d’être condamné en appel.

Une institution qui a pour mission de valoriser et diffuser des bonnes pratiques se doit d'être irréprochable, voire exemplaire, sur ses propres pratiques.

Pour l'affaire Amadieu, le Canard enchaîné rapporte dans son édition du 2 avril que la HALDE a confié dans « des conditions de transparence relatives » un marché public de 570 000 euros à l'un des membres de son propre comité consultatif, M. Jean-François Amadieu, via la société Arirs dont le gérant est... le père de Jean-François Amadieu.

Cette enveloppe de 570 000 euros devait financer une enquête censée être "la plus grosse opération de testing " jamais réalisée en France. Or, souligne le Canard Enchaîné, cette enquête se révèle très critiquable sur le plan méthodologique. Jean-François Amadieu l'a lui-même reconnu, en déclarant notamment : « J'ai peut-être commis beaucoup d'erreurs »
Jean-François Amadieu devrait comprendre qu'il ne peut plus rester membre du Comité consultatif de la HALDE.

Il serait même logique que le marché attribué à la société Arirs, fasse l'objet d'une réattribution via l'organisation d'un nouvel appel d'offres, dans la plus totale transparence cette fois-ci!

16:46 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : HALDE, Amadieu, testing, morale, éthique | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu