Avertir le modérateur

12/06/2010

Sarah Palin "bimbo"?

Savez-vous la question qui a fait pendant plusieurs jours la une cette semaine la presse américaine y compris la presse politique ? Les seins de Sarah Palin l’ex candidate républicaine à la vice-présidence des Etats-Unis aux côtés de John McCain.
La poitrine de Sarah Palin ? Si, si, je vous assure.

Mme Palin qui a fait partie de la paire républicaine opposée au tandem démocrate formé par Barack Obama et Joe Biden a été photographiée vêtue d’un tee-shirt lors de la célèbre course hippique de Belmont Stakes une course hippique qui a traditionnellement lieu en juin à Belmont dans la banlieue de New York.
De l’avis de certains, le volume de sa poitrine aurait augmenté. Implant mammaire, chirurgie esthétique ou autre…aura été la question du jour, si ce n’est de la semaine de l'autre coté de l'Atlantique.
La politique a besoin d’arguments plus...soutenus.
Ci-desous une vidéo de Fox qui relate l'affaire.

07:33 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarah palin, etats-unis, obama, biden, mccain | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

01/11/2008

McCain: Quand ça veut pas, ça veut pas

La scoumoune, le mauvais œil, la loi des (mauvaises) séries, c’est ce que doit se dire John McCain.
Les anglo-saxons disent "so...’s Law" ou la loi de l’em…maximum.
Car même sa mascotte, Joe le Plombier, archétype de l'Américain moyen l'a délaissé dans l’Ohio.

Lors d'un meeting dans la ville de Defiance (la bien nommée!) Jon McCain a tenté de le faire venir sur scène, mais Joe le plombier est resté désespérément absent.
« Joe, où êtes-vous ?», a lancé John McCain en le cherchant partout des yeux. « Est-ce que Joe est avec nous aujourd'hui ? Joe, je pensais que vous étiez là aujourd'hui...», a-t-il répété, dans une ambiance  pesante. « Bon ! Vous êtes tous des "Joe le Plombier ". Alors, levez-vous tous ! » a-t-il fini par dire au maigre public.
Un grand moment de solitude.
Décidément, quand ça ne veut pas, ça ne veut pas!

11:30 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : mccain, joe le plombier, scoumoune | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

20/10/2008

Est-ce mal d'être musulman dans ce pays?

Le général Colin Powell, républicain et ancien secrétaire d’Etat de 2000 à 2004 a apporté hier son soutien au candidat démocrate à la Maison Blanche Barack Obama.
Il a infligé un sérieux camouflet au candidat républicain John McCain dont il a questionné le jugement notamment à cause de ses choix lors de la crise économique qui lui ont paru « peu sûrs » et sur le choix de sa colistière Sarah Palin.

Colin Powell estime également que John McCain est allé trop loin en insinuant que Obama aurait des pensées terroristes à cause de sa lointaine relation avec un ancien extrémiste dont les exactions remontent à l’époque où Obama avait 8 ans...

Colin Powell juge très sévèrement l'attitude des leaders du camp républicain qui assimilent Islam et mauvais américain. "Est-ce mal d'être musulman dans ce pays?" "Qu'il y a t-il d'incorrect à ce qu'un américain musulman de 7 ans croie devenir président de ce pays? " s'est-il interrogé.
Il s'est aussi indigné que " De hauts dirigeants du parti républicain suggèrent: "Il est musulman et pourrait être associé au terrorisme "

Le général Powell a ensuite indiqué que le sénateur de l'Illinois remplissait les critères pour diriger le pays, en raison de sa capacité à inspirer, en raison de sa volonté de fédérer, de sa campagne, et parce qu'il s’adresse à toute l’Amérique...

"Je pense que ce serait un président exceptionnel, je pense que c’est une figure réformatrice. Pour cette raison, je vais voter pour le sénateur Barack Obama"

Selon toute vraisemblance, les critiques sur la campagne négative de John McCain devraient amener d’autres républicains à suivre le général Powell et soutenir Barack Obama.

 

09:19 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : colin powell, obama, mccain, terrorisme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

16/10/2008

Présidentielle US : Après le 4 novembre 2008 plus rien se sera comme avant en France

John McCain qui possède un retard de 9 à 14 points sur Barack Obama, s’est montré incisif en vain hier soir lors du 3ème et dernier télévisé entre les 2 prétendants  à la maison Blanche.
Selon un sondage de la chaîne CNN, 58% des téléspectateurs ont trouvé que Barack Obama avait remporté le débat contre 31% qui ont estimé que c'était John McCain.
Mais pour nous français, l’essentiel est ailleurs: Que Barack Obama soit ou non élu président des Etats-Unis le 4 novembre prochain, plus rien ne sera comme avant en France après cette élection.

Barack Obama aura donné de l'espoir aux minorités, en particulier aux minorités visibles, qui vivent au quotidien dans l'étau des discriminations.
Il aura imposé une réflexion à tous les amoureux sincères de la République, qui désespèrent de la  voir un jour mettre en pratique ses propres principes.

Et, surtout, Barack Obama aura poussé notre classe politique à s'interroger sur l'absence d'une vraie politique publique de lutte contre les discriminations en France.

Le 5 novembre 2008 l’organisation que je préside (le CRAN) interrogera les responsables politiques français, au premier rang desquels le président de la République, sur leurs propositions concrètes pour que la diversité soit massivement présente lors des prochaines échéances électorales (européennes de 2009 et régionales de 2010 notamment).
La grande leçon de l'élection présidentielle américaine de 2008, c'est que 40 ans de lutte contre les discriminations aux Etats-Unis valent mieux que 160 ans de lutte contre le racisme en France.

Il ne s’agit pas de transposer sans nuances en France, des pratiques américaines. Ce ne sont pas les valeurs et principes de la République qu'il s'agit de changer. Il s'agit, bien au contraire, de les traduire dans les faits.

Dès le 5 novembre au matin, nous devrons faire nôtre cette phrase, célèbre, de ce grand, de cet immense républicain, que fut Gambetta : « Le rôle de la République ne consiste pas à reconnaître des égaux, mais à en faire ».

07:55 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : présidentielle américaine, 4 novembre 2008, obama, mccain, sarkozy | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/10/2008

Présidentielles US : Attention campagne de caniveau en vue

Nous sommes à moins d’un mois des élections présidentielles américaines.

John McCain continue à perdre des points dans les sondages notamment à cause de son coup de poker raté pour se faire passer pour le sauveur de l’économie américaine. Hélas pour lui, il n’a pas été suivi par ses « amis » républicains de la chambre des représentants qui lui ont infligé un sévère camouflet en rejetant spectaculairement la première version du plan de sauvetage des banques du Secrétaire au Trésor Henry Paulson.

 

Pour éviter la déroute, John McCain qui on s’en souvient avait « suspendu » sa campagne pour dit-il se consacrer entièrement à la crise, n’a plus aujourd'hui qu’une seule idée en tête ; « tourner la page » de l'économie.

 

Un changement de plus pourrait-on dire, certes, mais ce changement-ci veut dire que les attaques négatives et personnelles sur Obama vont se faire plus nombreuses et plus rapprochées.

Cette campagne de caniveau sera d’autant plus violente que Barack Obama conservera un avantage dans les sondages.

 

Cela rappelle la fin des primaires démocrates et les attaques très négatives de Hillary Clinton.

Ces attaques des candidats en désarroi, n’avaient pas parmi à Mme Clinton de s’en sortir et ont plutôt accéléré la désertion de ses supporters.

 

En sera-t-il de même pour John McCain ? Mêmes causes, mêmes effets dit-on...

07:05 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : présidentielles us, obama, mccain, campagne négative | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

29/09/2008

McCain débat et dévisse

Malmené dans les sondages, John McCain a suspendu sa campagne et proposait de reporter le premier duel  télévisé avec Barack Obama. 

Ce signe de désarroi a été peu souligné par les médias français mais il bien été éclairé par les médias américains qui y ont vu la suite des gaffes du candidat républicain à la Maison blanche.

Maverick (rebelle ou imprévisible) McCain a encore frappé. Vendredi jour prévu pour le premier débat présidentiel il a jusqu’au bout, fait planer le doute sur sa participation au débat : Oui, puis non, puis peut-être et finalement oui !

Le débat a quand même eu lieu dans la nuit du vendredi 26 septembre.

Dans un premier temps, la presse américaine ne parvenait pas à départager les candidats. Puis les deux premiers sondages réalisés immédiatement après le débat télévisé par CBS et CNN ont donné un net avantage à Barack Obama. 
Photo Obama et McCain.jpg
Pour CNN, 51 % des sondés pensent que M. Obama a été le meilleur, contre 38 % qui pensent que c'est McCain.

Pour CBS, Barack  Obama a non seulement été meilleur que son adversaire républicain mais il a également largement progressé sur son image : avant le débat 44 % des sondés le disaient capable d'assumer la fonction présidentielle et après le débat ils étaient 60 % à lui donner une stature présidentielle.

Il reste encore deux duels entre Barack Obama et John McCain les 7 et 15 octobre. Entre temps, ce sont les 2 candidats à la vice-présidence qui auront croisé le fer.

07:57 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : débat, mccain, obama, duel, présidentielles us | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

26/09/2008

Ô campagne suspend ton vol...pour permettre à McCain de se refaire

Suspendre la campagne pour l’élection présidentielle américaine? C’est l’audacieuse suggestion que vient de faire John McCain alors que la crise financière qui met à nu le programme des républicains, avantage indéniablement son concurrent démocrate.

Encore une audace ou un bluff de John McCain mais ce coup-là devrait lui coûter lui cher.

Il semble en effet illusoire de vouloir faire croire qu’il n’y a pas de différences entre les positions démocrates et républicaines pour répondre à la crise financière alors que justement le monde et surtout les électeurs américains ont besoin de comprendre les différences entre les propositions économiques de Obama et de McCain.
John McCain qui a déclaré que « les fondamentaux de l'économie sont forts » est favorable au respect quoi qu'il arrive du principe de la libre entreprise.

Quant à lui, Barack Obama qui présentera bientôt de nouvelles propositions économiques, plaide pour la classe moyenne. Pour Obama « on ne peut pas avoir un plan seulement pour Wall Street. On doit aussi aider l'homme de la rue ».

John McCain a même dans une autre tentative de fuite en avant, proposé de reporter le premier débat télévisé qui doit avoir lieu ce soir (vendredi soir aux Etats-Unis).

A quelques heures de ce premier face-à-face Obama/McCain, on ne sait toujours pas si ce débat entre aura lieu... car le candidat républicain dit préférer se « consacrer à la crise financière »....

Encore un peu et John McCain proposera peut-être de reporter l'élection présidentielle américaine prévue le 4 novembre prochain.

09:08 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : crise financière, face-à-face, obama, mccain, débat | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

23/09/2008

McCain palit

A 3 jours du premier débat télévisé de vendredi entre les deux candidats à la Maison Blanche, John McCain semble avoir perdu l’avantage qu’il tirait du choix surprise de son ultraconservatrice et simpliste colistière.

Momentanément revigoré par ce choix inédit maintenant jugé par ses concitoyens comme purement politicien, le candidat républicain semble à nouveau empêtré dans des affaires de gros sous.

On savait déjà qu’il possédait 7 maisons. Les américains viennent de découvrir qu’il possédait 13 voitures dont plusieurs modèles étrangers.

L’UAW le puissant syndicat américain de l'automobile (plus d’un million de membres) a en effet accusé John McCain, de ne pas dire la vérité lorsqu’il affirme n'acheter que des voitures américaines.

Ajoutez à cela la crise financière qui touche de plein fouet les plus faibles et McCain dont l’économie n’est pas le point fort, apparaît de plus en plus en plus comme un candidat éloigné des préoccupations de l’américain moyen.

Barack Obama est repassé devant John McCain dans tous les sondages effectués depuis la crise financière : CBS News, Gallup, Rasmussen, Zogby etc. Tous les sondages donnent à nouveau Barack Obama gagnant.

Et le comble c’est que le succès médiatique de Sarah Palin semble faire plus d’ombre à John McCain qu’à Barack Obama.

09:14 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : obama, mccain, palin, sondages, uaw, maisons, voitures | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

02/09/2008

Gros temps pour John McCain

L'ouragan Gustav a arrosé lundi la Louisiane de ses vents violents, mais semble heureusement avoir épargné les êtres humains.

Le même Gustav a par contre totalement dévasté la convention républicaine qui s'est ouverte lundi près de Minneapolis (Minnesota) et qui devait permettre à John McCain devenu candidat officiel des républicains à la Maison Blanche, de remonter dans les sondages plutôt défavorables ces derniers jours.

Un autre évènement privé impliquant Sarah Palin la colistière de John McCain aura des effets ravageurs sur la campagne républicaine non pas tant en raison de l’évènement privé lui-même, que parce que cela souligne l’impulsivité de John McCain comme on le voit dans le choix sa colistière.

McCain a voulu faire un coup, or on dit que le choix du colistier (ou de la colistière en l’occurrence) est l’acte le plus important que pose un candidat à la Maison blanche.
674274546.jpg

Sarah Palin, âgée de 44 ans, gouverneur de l’Alaska depuis 21 mois est en effet plus connue pour ses positions très conservatrices et anti-avortement que pour des réalisations majeures pour ses concitoyens.

Les semaines qui viennent devraient livrer d’autres révélations sur l’improbable et très inexpérimentée colistière choisie à la va-vite et à la surprise générale par le candidat républicain.

Le couronnement  prévu à Minneapolis jusqu’à jeudi a déjà tourné court et pourrait annoncer le début d’un reflux pour John McCain.

Bien sûr rien n’est joué pour l’élection du 4 novembre prochain, mais John McCain a du souci à se faire avec sa colistière.


09:50 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : palin, mccain, présidentielles us | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

27/08/2008

Non, Obama n’est pas fragilisé par le coup de force russe

La Russie veut tirer un profit maximum de l’inconséquence du président géorgien qui a voulu vaincre militairement, mais sans trop en avoir les moyens, les provinces géorgiennes séparatistes de l’Ossétie du sud et de l’Abkhazie.

La Géorgie pro-occidentale défaite, voilà que les Russes poussent leur avantage dans le Caucase au point de défier l’occident en reconnaissant l’indépendance de l’Ossétie du sud et de l’Abkhazie.

Avec en tête l'indépendance du Kosovo qui met l’Europe et les Etats-unis en mauvaise posture pour donner des leçons, les Russes appliquent un plan probablement mûri de longue date.

Moscou dont le président Medvedev dit "ne pas craindre la perspective d'une guerre froide", continue un poker menteur qui lui sourit.

Que peut craindre Moscou  dans la conjoncture actuelle ? A vrai dire pas grand-chose.
Qui Poutine et Medvedev ont-ils en face d’eux ? A vrai dire, pas grand monde.

D’un côté une Union européenne incohérente dont les responsables défilent un à un en Russie ou en Géorgie s’affaiblissant collectivement et individuellement.
De l’autre, un George W. Bush sur le départ, une Condoleezza Rice en bout de course et à la peine, et puis des candidats à la présidentielle américaine, tournés vers une élection qui se déroulera dans 10 semaines.

Les Russes ont connu des conjonctures plus difficiles !

Alors les regards se tournent vers les candidats à la Maison blanche. Certains de prédire que cette situation de bruits de bottes avantagerait John McCain.

Pas sûr. Pas sûr du tout même!

Entre John McCain, un ancien soldat certes héroïque …avant-hier, mais aujourd'hui va-t-en-guerre au point de vouloir rester 100 ans en Irak, ou un Barack Obama qui s’est montré plus clairvoyant que lui en ne votant pas la guerre en Irak et qui connaît parfaitement le monde, il n’est pas sûr que l’avantage aille à McCain.

Ainsi, il n’est pas dit qu’une potentielle guerre froide soit un désavantage pour Barack Obama qui trouverait dans cette situation nouvelle, l’occasion de démontrer aux électeurs américains que la guerre pour la guerre que pourrait mener un président adepte de la force, ne servirait pas forcément les intérêts des Etats-Unis.

Il est même possible que les électeurs américains se rendent compte que en temps de paix comme en temps de guerre, la valeur n’attend pas le nombre des années.

07:39 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : caucase, russie, obama, mccain, ossétie, géorgie | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu