Avertir le modérateur

21/09/2015

Fillon et statistiques ethniques: Bienvenue dans la réalité

Dans son livre  « Faire » puis dans une interview au Journal du dimanche, l’ancien premier ministre François Fillon souhaite «faire sauter» le «tabou incroyable» des statistiques ethniques.
François Fillon déclare au JDD ce 20 septembre : « C’est là un tabou incroyable qui fait que personne ne sait en France quelle est la réalité du peuplement de notre pays… […] il faut avoir la possibilité de savoir qui on accueille, ce que ces personnes deviennent, comment elles s’intègrent. Pour cela, il faut des statistiques «ethniques ».

François Fillon.jpgBienvenue dans la réalité M. Fillon ! Mais pourquoi François Fillon qui a été premier ministre pendant cinq ans n’a-t-il pas fait sauter ce « tabou » et pourquoi ne dépose-t-il pas une proposition de loi sur le sujet alors qu’il est député ?

Depuis de longues années, nous nous battons pour que la réalité sociologique de notre pays soit connue. La connaissance de cette réalité sociologique passe par les statistiques ethniques qui seules peuvent permettre de matérialiser le plafond de verre c’est à dire les discriminations indirectes qui sont les plus nombreuses et les plus sournoises.

Refuser les statistiques ethniques c’est s’enfermer dans le déni de la réalité.

Un sondage Odoxa publié le 9 mai 2015 montre qu'une majorité de Français (55%) est favorable aux statistiques ethniques.

On se demande ce que M. Fillon attend pour déposer une proposition de loi sur les statistiques ethniques.

12:28 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fillon, statistiques ethniques, jdd, loi, sondage, odoxa, discrimination | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

30/04/2010

Burqa : Bientôt des "stages de citoyenneté"

J’ai dit sur ce Blog mon inquiétude sur la tournure prise par le débat sur la burqa, qui menace de stigmatiser les Français musulmans, mais aussi l'ensemble des Français de la diversité.

Michèle Alliot-Marie.jpgLes premiers éléments sur le projet de loi instaurant l'interdiction du voile intégral ont été publiés aujourd’hui.
Je suis satisfait que le gouvernement entende ceux qui demandent que le texte de loi, pour ne pas stigmatiser une partie de la population française, évite toute référence à la religion.

Mais tous les risques ne sont pas écartés. Le projet de loi mentionnerait à titre de peine alternative ou complémentaire de la contravention, un « stage de citoyenneté » qui à ce stade encore très flou.
Attention la notion de " stage de citoyenneté", très évocatrice, peut s'avérer dangereuse.
La ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie doit s’expliquer sur le contenu ainsi que sur les attendus de « ce stage de citoyenneté »

Dans ce dossier qui doit obtenir un large consensus, le gouvernement doit éviter tout amalgame, privilégier la pédagogie et de prendre le temps de l’indispensable concertation.

13:51 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : burqua, stage de citoyenneté, loi, diversité, musulmans | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

22/04/2010

Décréter l’urgence pour 2000 burqa ? Assez !

La burqa porte le plus souvent atteinte au droit des femmes et est donc incompatible avec les valeurs de la République.
Je suis favorable à une loi d’interdiction de ce morceau de tissu, mais une telle loi devrait avant tout viser le consensus national.
Passer outre l’avertissement du Conseil d’Etat qui avait suggéré au gouvernement de choisir une interdiction plus ciblée, dans les lieux ouverts au public par exemple, n’est pas la meilleure manière de parvenir à un consensus.

Burqa.jpgOn apprend maintenant que le gouvernement souhaite décréter l’urgence sur un projet de loi qui vise à interdire à…2000 personnes le port du voile intégral dans l’espace public ?

Et le gouvernement pour justifier sa hâte invoque la dignité des femmes, leur droit à l’égalité, et la mort sociale qu’imposerait le niqab ou le burqua?

De qui se moque-t-on ? Il y a en France des millions de personnes, pas 2000, des millions de personnes frappées par les discriminations massives, cette mort sociale, cette absence d’égalité et de dignité qui vous empêchent de louer un logement ou de trouver un emploi à cause de votre apparence.
Ces discriminations portent, tout aussi, gravement atteinte à nos valeurs et soumettent des citoyens à l’oppression.
Cette urgence-là a dû échapper à la vigilance du gouvernement. Ou alors le gouvernement a l’indignation bien sélective...

Tout ça pour ça ? Tout ça pour 2000 burqa ou niqab ? Il n’y a vraiment rien de plus urgent en France en ce moment que de décréter l’urgence pour 2000 burqa ? Assez !  

21:32 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : urqa, niqab, loi, urgence, discrimination | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

20/04/2010

Propos de Zemmour condamnés par le CSA : France Télévisions doit en tirer les conséquences

Le CRAN avait, le16 mars dernier attiré l’attention du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) sur les propos d’Eric Zemmour tenus au cours de l’émission l’Hebdo diffusée sur France Ô le 6 mars 2010.

M. Zemmour a déclaré à plusieurs reprises au cours de cette émission que les chefs d’entreprise qui indiquent aux agences d’intérim « je ne veux pas de Noirs et d’Arabes » ont le droit de le faire.

Nous avions demandé au CSA de formuler publiquement un rappel très clair à l’encontre de M. Zemmour.

Eric Zemmour (Crédits photos AFP).jpgLe CSA vient de nous informer par une lettre datée du 13 avril 2010 que « 
réuni en assemblée plénière le 30 mars, le Conseil a condamné les propos tenus par M. Zemmour le 6 mars car il a considéré qu’ils étaient susceptibles de légitimer des actions illégales en raison de leur caractère discriminatoire »

Le Conseil n’a pas sanctionné France Télévisions car « les assertions de M. Zemmour » ont été « contredites par l’animateur et les autres intervenants en plateau, qui ont rappelé à plusieurs reprises le caractère délictuel des discriminations à l’embauche».

Le CSA a donc, « conclu que France Télévisions avait veillé à la maîtrise de son antenne et n’avait donc pas manqué à ses obligations législatives et réglementaires.»

Le Conseil réaffirme qu’il « veillera à ce que ne se banalise pas auprès du public, la diffusion d’assertions justifiant des pratiques contraires à la loi en raison de leur caractère discriminatoire ».

La réaction du Conseil supérieur de l’audiovisuel est satisfaisante.

Ce qui oppose nombre d’associations et maintenant l’organe de régulation du paysage audiovisuel français à M. Zemmour n’a rien à voir avec la liberté d’expression mais tout à voir avec sa justification des contrôles au faciès et son appel à la discrimination envers les « Noirs » et les « Arabes ».

La discrimination à l’embauche en raison de l’origine réelle ou supposée est illégale dans notre pays.

France Télévisions doit tirer  dans les plus brefs délais, toutes les conséquences de la condamnation des propos d'Eric Zemmour par le CSA

10:17 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zemmour, csa, condamnation, dérapage, racisme, discrimination, loi | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

03/04/2010

Eric Zemmour: Oui à la liberté d’expression, non à la l’incitation à la haine

A l’initiative du CRAN et du MRAP, des centaines de personnes se sont rassemblées, hier vendredi 2 avril 2010 devant les studios d’enregistrement de l’émission de France 2 « on n’est pas couché » à laquelle participe Eric Zemmour.

Le Cran et le Mrap organisent un rassemblement contre Zemmour(3).jpgLes 2 organisations ont souhaité engager un dialogue avec les citoyens pour expliquer que le contentieux qui les opposaient à Eric Zemmour n’avait rien à voir avec la liberté d’expression mais tout à voir avec la justification des contrôles au faciès et l’appel à la discrimination envers les « Noirs » et les « Arabes » auxquels Eric Zemmour se livre en permanence.

Depuis ses déclarations scandaleuses le 6 mars sur Canal+ (« Les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes ») et sur France 0 (« Les employeurs ont le droit de dire "je ne veux pas de Noirs ou d’Arabes" », M. Zemmour tente en effet de se faire passer pour une victime et tente de déplacer le débat sur la liberté d’expression.

Le Cran et le Mrap organisent un rassemblement contre Zemmour.jpgLe CRAN et le MRAP ont souhaité d’une part montrer que M. Zemmour était bien l’agresseur et d’autre part, redire haut et fort : « Non, M. Zemmour, on n’a pas le droit de discriminer les Noirs et les Arabes, ni aucun autre groupe ».
Ce premier rassemblement citoyen organisé par les 2 organisations est le premier d’une longue série d’actions qui seront menées jusqu’au terme des procès engagés contre Eric Zemmour

12:11 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zemmour, dérapage, racisme, discrimination, loi, liberté d'expression | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

01/04/2010

Rassemblement citoyen pour dire « Non » aux propos d’Eric Zemmour

Plusieurs associations parmi lesquelles le Cran et le Mrap, appellent à un rassemblement citoyen le vendredi 2 avril à 18h30, devant le lieu d’enregistrement de l’émission de France 2, On n’est pas couché, pour dire : « Non, M. Zemmour, on n’a pas « le droit de discriminer » les Noirs et les Arabes ! »…ni aucun groupe de population d’ailleurs !

Eric Zemmour (Crédits photos AFP).jpgSur France O, le 6 mars dernier, Eric Zemmour avait affirmé qu’on a « le droit » de discriminer les Noirs et les Arabes. Il avait également déclaré une autre fois, sur la même chaîne : « la discrimination, c’est la vie, c’est le choix, et c’est la sélection ». Depuis lors, il a multiplié les déclarations de cette nature, sur plusieurs chaînes.

De tels propos violent la loi française, qui interdit la discrimination.

Celles et ceux que les propos d’Eric Zemmour scandalisent sont invités à une manifestation pacifique devant le lieu d’enregistrement de l’émission « On n’est pas couché » pour dire haut et fort : « Non, M. Zemmour, on n’a pas le droit de discriminer les Noirs et les Arabes »…ni aucun groupe de population.

Rendez-vous le vendredi 2 avril 2010 à 18h30 devant le Moulin Rouge, 82 boulevard de Clichy, 75018 Paris (métro « Blanche).

09:36 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zemmour, discrimination, loi, racisme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

24/03/2010

Il faut saluer la fermeté du CSA et du Figaro contre les propos haineux d’Eric Zemmour

Le polémiste Eric Zemmour, s’en prend systématiquement, depuis plusieurs mois, aux « Noirs » et aux « Arabes », par des déclarations haineuses et sans aucun fondement.

Eric Zemmour est convoqué lundi prochain par la direction du journal Le Figaro, qui est l'un de ses employeurs, à la suite des propos scandaleux qu’il a tenus sur Canal+, où il avait déclaré, pour justifier les contôles d'identité au faciès que : Les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que « La plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est un fait. »

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) qui avait été saisi par de nombreuses associations (le Cran, le Mrap, le Club Averroes)
vient d’adresser une mise en demeure à Canal+ en estimant que ces propos, de nature à «encourager des comportements discriminatoires» et contrevenant «aux valeurs d'intégration et de solidarité qui sont ceux de la République», contrevenaient aussi à la convention d'autorisation d'émettre de cette chaîne.

Il faut saluer la fermeté de la direction du Figaro et celle du CSA.

Eric Zemmour (Crédits photos AFP).jpgLes autres employeurs d'Eric Zemmour doivent également réagir contre des propos qui n'ont plus rien de "dérapages" isolés et tout de déclarations racistes.
En effet, selon les avocats consultés par le Cran sur ce dossier, l’accusation portée à l’encontre de groupes définis, de composer « la plupart des trafiquants » peut être qualifiée d’incitation à la haine.

Par ailleurs, l'incitation à violer la loi (les contrôles au faciès sont interdits par la loi) ne peut pas être confondue avec la liberté d'expression.
Très attaché à la liberté d’expression, le Cran a préféré dans un premier temps appeler les employeurs d'Eric Zemour, ainsi que le CSA, à ne pas laisser se poursuivre des atteintes régulières aux valeurs de la France.
Le Cran se réserve, néanmoins, la possibilité d’engager des poursuites à l’encontre d'Eric Zemmour.
La liberté d’expression ne saurait devenir la liberté d’inciter à la haine.

C’est ensemble que nous devons refuser d'accepter TOUS les comportements haineux ou attentatoires aux valeurs de la République...et ce, d'où qu’ils viennent.
Lorsque l’on voit le score du Front National, la vigilance doit être de mise contre tous les propos de nature à diviser et de nature à renforcer l’extrême droite.

13:49 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zemmour, fn, front national, dérapage, racisme, discrimination, loi, csa, canal+, figaro | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

18/03/2010

Rappel à la loi pour Zemmour?

Le 6 mars dernier, dans L’Hebdo, une émission de France 0, l’un des participants, Nadir Djennad, affirme : « la discrimination, c’est la volonté affichée ou non, de responsables d’entreprises,  et d’autres, de ne pas embaucher telle ou telle population. » Eric Zemmour l’interrompt alors : « Mais c’est la vie, la discrimination, c’est la vie ! » Quelques minutes plus tard, M. Djennad reformule son propos et évoque l’exemple des patrons qui s’adressent à des agences d’intérim en disant : « S’il vous plaît, je ne veux pas d’arabes et de noirs ». Eric Zemmour l’interrompt à nouveau et affirme : « Mais ils ont le droit ! » (http://www.lepost.fr/article/2010/03/12/1984978_eric-zemmour-les-employeurs-ont-le-droit-de-refuser-des-arabes-ou-des-noirs.html).

Eric Zemmour (Crédits photos AFP).jpgCe n’est pas un simple dérapage Eric Zemmour affirmait quelques temps dans une émission précédente : « On parle des discriminations, moi, ça ne me choque pas : la discrimination, c’est la vie, c’est le choix, et c’est la sélection. Donc, voilà, il n’y a pas à lutter contre les discriminations ; ça, c’est un mythe ». (http://www.lepost.fr/article/2010/02/14/1941225_zemmour-la-discrimination-c-est-la-vie.html).

Cette fois-ci, ce n’est pas de liberté d’opinion qu’il s’agit. Dire on a « le droit » de discriminer, contredit la loi française.

Plusieurs associations (CRAN, Comité IDAHO Mix-Cité) ont demandé dans une lettre ouverte, au président du CSA, et au président de France Télévision de formuler publiquement un rappel à la loi très clair à l’encontre de M. Zemmour.

.

08:11 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zemmour, dérapage, racisme, discrimination, loi | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

21/03/2008

Moins de procès pour discrimination au travail, mais pas pour de bonnes raisons !

Les procès pour discrimination au travail risquent de se raréfier non pas en raison de la baisse des discriminations mais faute de temps.

De temps ?
Oui, le temps qui est l’allié le plus précieux pour mettre à jour des discriminations au travail, risque de manquer si le texte adopté en première lecture par le Sénat le 21 novembre dernier et était adopté en l’état à l’Assemblée nationale.
Que dit ce texte ? Il « porte réforme en matière civile »
En langage moins policé, il vise à réduire de 30 ans à …5 ans (oui, cinq ans) la durée de prescription devant les juridictions civiles.

Cette proposition de loi risque de réduire dramatiquement le nombre de procès pour discrimination au travail d’abord parce qu’il faut du temps pour se faire à l’idée que l’on est victime de discrimination; ensuite parce que c’est avec le temps que les différences de parcours entre les personnes discriminées et les personnes non discriminées, se révèlent les plus criantes

Enfin tout simplement parce qu’il faut du temps pour constituer les dossiers !

C’est la CGT qui la première s’est mobilisée contre cette proposition de loi. Mais il n’y a pas que les syndicalistes qui sont concernés par cette proposition de loi. Les femmes, les handicapés, les seniors, les minorités visibles, les homosexuels sont tous concernés.

Même monsieur tout-le-monde est potentiellement concerné directement ou indirectement.

De l’autre côté, certains employeurs font état des contraintes importantes que fait peser sur l’entreprise les risques de procès potentiellement nombreux qui de plus touchent des faits remontant à trente ans.

Ces arguments peuvent être entendus. Les responsables associatifs, les militants des droits de l’homme ne sont pas des ennemis irréductibles du monde économique.

Mais s’il est parfaitement légitime pour le monde économique de faire entendre sa voix, il devient moins légitime que le lobbying parlementaire soit utilisé d’une manière qui ne sert pas l’intérêt général.
Les députés se grandiraient à ouvrir largement le débat lorsque cette proposition de loi arrivera à l’Assemblée nationale.

Il est préférable que des négociations multipartites permettent l’examen de toutes les propositions sans en exclure aucune, afin que le dialogue social soit renforcé.


C’est ainsi que procèdent les grandes démocraties.

09:10 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : Discrimination, travail, loi, diversité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu