Avertir le modérateur

09/05/2010

L'esclavage: Point aveugle de notre mémoire

Le 19 février 2005, bien avant la création du Cran, l’historien Gilles Manceron a fait sensation au cours d’un colloque intitulé « les Noirs en  France anatomie d’un groupe invisible »  en décrivant comment s’occupant d'une exposition aux Invalides, il avait eu le plus grand mal à trouver un exemplaire du Code noir (qui a codifié très précisément l’esclavage en 1685) ainsi qu'une entrave en fer forgé avec laquelle on enchainait les esclaves et, dont il existait pourtant, des centaines de milliers d'exemplaires au moment de la traite négrière qui a duré officiellement…près de 200 ans (et beaucoup plus en réalité).

La colonisation (l’esclavage étant une forme de la colonisation) est bien un point aveugle de la mémoire française. Tout se passe si on avait voulu occulter l’esclavage et faire disparaitre les traces de ce passé.

J’ai été surpris qu’au cours des heures et des heures d’émissions ou de reportages après le séisme en Haïti, on ait oublié de dire que parmi les colonies françaises liées à l’esclavage, la plus importante était Saint-Domingue…qui deviendra Haïti.

Fer d'esclave ou entrave cheville (Musée national de la Marine).jpgOn ne dit pas assez que l’esclavage en France a résulté d'une politique d'État, sous l'égide de Colbert, ministre le la Marine sous Louis XIV.
Qui sait aujourd’hui que la traite des Noirs et l’esclavage ont été organisés par la monarchie absolue, qui a créé des compagnies d’État (dont la Compagnie des Indes occidentales ou la Compagnie française des Indes orientales.) et qui a aussi encouragé la traite privée en versant une prime de 13 puis de 60 livres par “ tête de nègre ” importée dans les colonies ?

Qui sait qu’au 18ème siècle on comptait en France près de 3500 navires spécialisés qui partaient de tous les grands ports de France ?

Qui sait que les esclaves étaient marqués au fer rouge de la lettre R pour la traite royale et des initiales des marchands pour la traite privée ?

Tout cela ne doit pas nous faire oublier que Condorcet, Diderot, Olympes de Gouges, et même Montesquieu se sont opposés, chacun à sa manière à la traite et/ou à l’esclavage.

Les responsabilités africaines, celles des marchands ou des dirigeants, mais aussi la traite  transsaharienne, qui a préexisté et qui a survécu à la traite européenne ne doivent pas non plus être oubliées.

14:11 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 10 mai, esclavage, devoir de mémoire, code noir, haïti | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

10/04/2010

Eric Besson respecte-t-il sa parole sur Haïti ? Manifestation ce 10/4

Le 14 janvier dernier, au lendemain du violent séisme qui a frappé l’île de Haïti, Eric Besson faisait savoir qu’il avait donné "instruction à ses services de suspendre immédiatement toutes procédures de reconduite dans leur pays d'origine des ressortissants haïtiens en situation irrégulière sur le territoire national"

Or Valery M., étudiant haïtien de 25 ans, est aujourd’hui menacé d'expulsion de France.
C’est le 16 janvier soit quatre jours après le séisme en Haïti, et...2 jours après la "promesse" du ministre que Valery reçoit par lettre recommandée une OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français) qui le somme de partir du territoire français dans un délai d'un mois.

Eric Besson.jpgLa raison? Non-progression dans ses études. «Certes, j'ai eu des difficultés avec mes études, reconnaît Valéry, j'ai triplé ma première année d'anglais, mais je n'ai jamais renoncé. J'ai aussi un travail comme assistant d'éducation dans un collège de Pessac, et je réussis bien mon BTS. »

Valéry M. n'est pas seul dans son cas. On rapporte que plusieurs Haïtiens, auraient séjourné en Centre de rétention, depuis la "promesse" ministérielle.

Un acien ministre avait déclaré avec cynisme que « les promesses des hommes politiques n’engagent que ceux qui les reçoivent ».
Heureusement, en France, les responsables politiques continuent à être jugés sur le respect de leurs engagements, c'est-à-dire sur leurs actes et non pas sur leurs discours.

Le risque d'un non-respect de la parole du ministre Besson semble inquiéter de nombreuses associations dont le CRAN.
Une manifestation pour le respect des engagements de la France envers Haïti est prévue aujourd’hui samedi 10 avril à 15h, Place de Hôtel de Ville à Paris. Venez nombreux!

01:14 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : besson, haïti, explusion, promesse non tenue | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

08/04/2010

Kouchner favorable aux statistiques de la diversité et 1,73 % de diversité au sein des ambassadeurs

Bernard Kouchner, le Ministre des Affaires étrangères et européennes était l’invité d’honneur du 5ème dîner annuel du CRAN qui a eu lieu hier mercredi 7 avril  2010.

5ème dîner du Cran.jpgParmi les 250 invités, on notait: Benoît Hamon, Porte-parole du PS; Anthony Kavanagh; Richard Prasquier, Président du CRIF; Hassen Chalghoumi, Imam de Drancy; Anzoumane Cisssoko, Porte-parole de la coordination des sans-papiers 75; Marek Halter; Missoum Sbih, Ambassadeur d’Algérie en France; Gaspard Fritzner, représentant d'Haïti en France; Dominique Hénault, Directeur General d'Egide; Michel Wieviorka, administrateur de la MSH et Président du Conseil Scientifique du CRAN;  Mackendie Toupuissant, président de la PAFHA ; Christophe Caresche et Sandrine Mazetier, députés PS;  Ian Brossat, président du groupe communiste au Conseil de Paris, Isabelle Lorand, membre du comité exécutif du PCF, des représentants des Verts, Mouloud Aounit, co-président du MRAP etc...

Cette année, la soirée était exceptionnellement consacré à Haïti.

Bernard Kouchner a annoncé au cours de ce dîner, qu'il était favorable aux statistiques de la diversité qui permettent de "connaître la réalité" de la situation de la diversité.
Le ministre a annoncé qu'il y avait aujourd'hui 3 ambassadeurs de la diversité parmi les 173 ambassadeurs français.
Il y a donc 1,73% de diversité parmi les ambassadeurs français.

Bernard Kouchner a indiqué qu'il menait une politique "résolue" dans le domaine de la diversité au Quai d'Orsay.

Le ministre s'est aussi dit "très favorable" à la création de l'observatoire national du racisme qui lui a été proposé ainsi qu'au ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux à la suite de la mission que j'ai menée avec Michel Wieviorka et la commission que nous avons réunie a cet effet.

Brice Hortefeux s'était également dit "très intéressé" par un observatoire national du racisme et s'était donné 2 mois pour prendre une décision quant à la création de l'observatoire.

Benoît Hamon, Porte-parole du PS a annoncé que le Parti socialiste consacrerait en juin une convention aux questions touchant à la lutte contre les discriminations et pour la diversité. Il a annoncé que le PS investirait de nombreux candidats de la diversité aux élections législative de 2012.

Que le « French doctor » soit favorable aux statistiques de la diversité pour lesquelles je me bats depuis des années, est une excellente nouvelle car "une statistique c’est un chiffre, pas une identité", et petit à petit, le monde politique français s’en rend compte.

12:40 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : koucher, ambassadeurs, diversité, haïti | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

22/02/2010

N’oublions pas la double dette de la France envers Haïti

Lors de son voyage en Haïti la semaine dernière, Nicolas Sarkozy a annulé la dette de 56 millions d’Euros d'Haïti envers la France.

S'il convient de saluer cette annulation, il faut rappeler aussi, que la France a une double dette envers Haïti : une dette morale au titre de la colonisation, et une dette pour avoir imposé à Haïti, qui était la première république noire au monde, un tribut d’indépendance de 150 millions de francs-or.

Après la proclamation par le General-en-chef Jean-Jacques Dessalines de la République d'Haïti le 1er janvier 1804, Haïti s'est vue imposer en 1825 par une ordonnance royale le paiement à la  France de 150 millions de francs-or destinés à "dédommager les anciens colons" !

Le montant de cette dette "à la liberté" a été ramené à 90 millions de francs en 1838. Cette somme représente environ six années de recettes budgétaires de l'Etat haïtien.

Haïti après le tremblement de terre (Crédit photo Reuteurs).jpgCette honteuse dette a considérablement grevé le budget d'Haïti, qui a dû recourir à de nombreux et très onéreux emprunts auprès de banques notamment françaises pour honorer cette "rançon".
Haïti a, en outre, été contraint de lever de lourdes impositions sur la population haïtienne.

La dette payée pour son indépendance a été l’une des causes du retard économique et social en Haïti. Elle a limité le développement de ce pays.

Nicolas Sarkozy devrait restituer cette dette et abroger le traité du 18 février 1838.
La  France honorerait ainsi sa double dette envers la République d'Haïti.

07:34 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : haïti, séïsme, tremblement de terre, dette, annulation | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

18/01/2010

Polémique malsaine entre Paris et Washington en Haïti

L’élan de générosité français est à la hauteur du séisme qui a touché Haïti : exceptionnel.
Cet élan mérite d’être salué et on trouvera là, une des valeurs de l’identité française : des idéaux qui empêchent l’indifférence face au malheur.

Les Etats-Unis ne sont pas en reste, ils sont même en première ligne face à ce que l’ONU désigne comme le pire désastre depuis sa création.
Les Amériains ont mobilisé 10 000 militaires et le président américain Barack Obama a annoncé que les Etats-Unis débloquaient une aide initiale de 100 millions de dollars (environ 69,1 millions d'euros) pour ce qu’il a nommé "l'une des plus importantes opérations d'aide de notre histoire récente".

Barack Obama a également précisé que l'enveloppe serait renforcée au cours de l'année et que l’armée américaine avait "sécurisé" l'aéroport de Port-au-Prince.
Hélas, cette "sécurisation"  fait grincer des dents.
Samedi, le secrétaire d'Etat à la Coopération, Alain Joyandet a indiqué que la France avait protesté officiellement auprès de Washington à propos de la gestion de l'aéroport de Port-au-Prince, où un avion français transportant un hôpital de campagne aurait été refoulé.

Le ministère français des Affaires étrangères, heureusement affirmé après l'annonce d'Alain Joyandet que la France n'avait émis "aucune protestation" auprès des Etats-Unis à propos de la gestion de l'aéroport de Port-au-Prince.

Encore Heureux ! Lorsque des dizaines de milliers de vies humaines sont en jeu, créer des polémiques est malsain.

Ce qui est attendu des Etats-Unis et de la France, c’est qu’en la circonstance, ils travaillent main dans la main, entre eux et avec les autres forces présentes à Port-au- Prince.

La rivalité entre les pays concernant les secours n'est pas souhaitable.

06:15 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : haïti, séïsme, tremblement de terre, obama, usa, france | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

14/01/2010

Eric Besson a du cœur

La catastrophe qui vient de frapper Haïti, révèle la bonté de cœur du ministre de l’immigration et de l’identité nationale...

Eric Besson a annoncé aujourd'hui avoir suspendu les expulsions de ressortissants haïtiens en situation irrégulière vers leur pays d'origine, en raison du séisme.

Eric Besson.jpgDans un communiqué, le ministre dit avoir "donné mercredi instruction à ses services de suspendre immédiatement toutes procédures de reconduite dans leur pays d'origine des ressortissants haïtiens, en situation irrégulière sur le territoire national".

M. le ministre est vraiment trop bon de suspendre les expulsions et surtout de le faire savoir…

Après son attaque indirecte sur les mariages mixtes (vous vous souvenez, les « mariages gris »), le lancement d’un débat sur l’identité nationale qui aboutit à libérer une parole haineuse, on se posait des questions, mais, ouf, nous voilà rassurés : Eric besson a du cœur et même beaucoup !

12:31 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : haïti, séisme, besson, tremblement de terre, reconduite à la frontière | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Haïti : Désolation nationale et internationale

L’île d’Haïti, déjà frappée par la misère économique et par une série impressionnante de catastrophes naturelles vient à nouveau d’être touchée par le malheur.

Le tremblement de terre qui a secoué Haïti mardi soir, est une catastrophe nationale et internationale. Les Haïtiens sont fortement touchés, mais la communauté internationale aussi.

Haïti après le tremblement de terre (Crédit photo Reuteurs).jpgMes pensées vont à tous les haïtiens, à nos 1400 compatriotes vivant en Haïti.
Les 45 000 Haïtiens vivant en France et les nombreux Français d’origine haïtienne vivent dans l’angoisse parce les nouvelles ne viennent qu’au compte-goutte.

Les autorités françaises doivent tout mettre en œuvre pour venir en aide aux populations haïtiennes de France.

Le gouvernement serait bien inspiré d’inclure les médias de la diversité dans les moyens de communication qu’il utilisera pour informer les familles dans l’attente de nouvelles en provenance de Haïti.

08:12 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : haïti, séisme, tremblement de terre, médias | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu