Avertir le modérateur

26/06/2012

F..tez la paix à l'équipe de France

A les en croire, il n’y aurait pas plus grand crime que d’être parvenu en quarts de finale  du championnat d'Europe 2012 et donc de figurer parmi les 8 meilleures nations européennes de football.

Deux longues années après Knysna, certains ne pardonnent toujours pas à l’équipe de France de football ses errements passés et tentent encore de lui faire payer des crimes qu’elle n’a pas commis.

Tout le monde y va de son couplet désapprobateur. Samir Nasri concentre les critiques pour avoir dit un peu vertement ses quatre vérités à l’Equipe que l’on peut quand même critiquer dans le pays de Voltaire et d’Hugo.

Certes j’aurais aimé que l’équipe de France se qualifiât pour les demi-finales de l'Euro 2012 en éliminant l’équipe championne du monde et d’Europe en titre, excusez du peu, mais trop c’est trop. Un président de club de rugby lui-même écarté des terrains pour injures envers l’arbitre exige que l’on... « karchérise cette équipe de France ».

Eric Zemmour, on s'y attendait un peu ,y va de son commentaire aux accents détestables. Pour lui, les joueurs de l'équipe de Frrance de football auraient la « haine de la France » ils ignoreraient « ce qu’est un mousquetaire et ce qu’est …un Français !». Ben voyons. « Ont-ils une âme ? » ose-t-il même s’interroger dans une allusion scabreuse et à peine voilée à la controverse de Valladolid ainsi qu’à ses conséquences funestes.
On n’attend plus que les commentaires des Le Pen père et fille et la boucle sera bouclée.

Aujourd’hui, même des spécialistes autoproclamés en viennent à critiquer après-coup, des primes négociées...avant la compétition !

Une équipe et son pays vibrent de concert. L’un ne va pas sans l’autre. N’attendons pas que les joueurs de football se décarcassent pour ceux qui semblent n’attendre que leur faux-pas.

Zemmour et compagnie, footez la paix à l'équipe de France et aux joueurs de football.
Vous n’aimez pas l’équipe de France de football telle qu’elle est? Elle vous le rend bien !


Eric Zemmour : "Enervé par les Bleus du foot !" par rtl-fr

10:40 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : football, équipe de france, fff, knysna, zemmour, le pen | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

30/04/2011

Quotas discriminatoires dans le football ?

Dans un article publié le 28 avril (ici), le journal en ligne Mediapart affirme que Laurent Blanc, le sélectionneur de l'équipe de France de football et plusieurs autres dirigeants de la Direction technique nationale (DTN) de la Fédération Française de Football, auraient « approuvé dans le plus grand secret, fin 2010, le principe de quotas discriminatoires officieux dans les centres de formation de la fédération, les écoles de foot du pays ».
Au terme de son enquête, Mediapart conclut: « L'objectif avoué au sein de la DTN, mais inavouable au grand public, est de limiter, en les triant dès l'âge de 12-13 ans, le nombre de joueurs français de type africains et nord-africains. Une authentique ségrégation appliquée au football. »

Laurent Blanc (Crédits photo Reuters).jpgLaurent Blanc nie en bloc, mais Mediapart maintient ses informations et a même apporté de nouveaux élements ce 30 avril 2011.

Si les faits sont avérés, cette affaire d'une extrême gravité irait au-delà de la banalisation de la parole raciste de la société française à laquelle nous assistons depuis quelques mois.
Il ne s'agirait plus de propos racistes mais d’une politique raciste.

L’extrême-droite serait-elle à la tête de l'équipe de France ?

13:08 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : quotas, mediapart, football, fff, laurent blanc, dtn, extrême droite, discrimination, racisme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

18/08/2010

Foot : une insatisfaisante diversité des sanctions

Après la grève de Knysna et le naufrage de l’équipe de France en Afrique du Sud, la commission de discipline de la Fédération Française de Football (FFF) a rendu un verdict totalement insatisfaisant et absolument incompréhensible à l’encontre des 5 joueurs convoqués devant cette commission et ce...quelques heures seulement après avoir entendu les joueurs.  On a en le plus grand mal à comprendre les attendus de cette justice aussi opportune qu’expéditive.

Tout porte à croire que l’objectif était de punir quelques joueurs y compris n’importe comment afin de passer à autre chose.

Nicolas Anelka qui avait annoncé qu’il ne reviendrait plus en équipe de France a écopé de 18 matches de suspension.

Des joueurs de l'équipe de France.jpgLa commission de discipline de la FFF a également suspendu ceux qui ont été "désignés" comme meneurs ou responsables c'est-à-dire Patrice Evra pour cinq matches et Franck Ribéry pour trois, tandis que Jérémy Toulalan s'en tire avec un match.
Eric Abidal quant à lui est blanchi.
Si le principe d’une sanction peut se comprendre, une telle diversité dans les sanctions étonne d’autant plus que le dirigeants de le FFF s’en sortent eux totalement indemnes alors que leur responsabilité dans le fiasco ne peut être exclue.

Tout ça pour ça aurait-on tendance à dire, mais au moins a-t-on évité les sanctions prônées par les coupeurs de tête qui ici et là rien de moins que des « exclusions à vie ».
A part Nicolas Anelka, les joueurs sanctionnés n’en rajoutent pas et font même profil bas.
Il est temps de tourner la page.

14:38 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : football, anelka, ribéry, evra, toulalan, abidal, domenech, fff, knysna, afrique du sud | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

17/07/2010

Pour Thuram Bleus ont réveillé le racisme : consternant !

J’ai relu les phrases plusieurs fois tellement elles m’ont semblé grotesques et inacceptables.

Revenant sur les « conséquences dans la société française » de la grève de l'entraînement à Knysna des joueurs de l’équipe de France de football lors du Mondial en Afrique du Sud, l’ancien international et représentant des sportifs d'élite au Conseil fédéral de la Fédération française de football (FFF), Lilian Thuram a déclaré dans le journal l’Equipe de ce jour samedi 17 juillet.

«Par leur geste, les joueurs ont été capables de réveiller le racisme latent dans la société. Nous sommes dans le raccourci : "Les problèmes viennent du fait qu'il y a trop de Noirs en équipe de France". Quand vous arrivez à ce point à réveiller les mauvais côtés de la société, c'est que vous avez une responsabilité. En ce moment la fédération reçoit des courriers avec des licences déchirées et des lettres d'insultes racistes. Moi, je ne veux pas minimiser les faits
Des propos consternants.

Lilian Thuram.jpgJe ne sais pas sur quelles statistiques sérieuses M. Thuram se base pour juger du réveil du racisme depuis le...20 juin 2010, c'est-à-dire depuis environ 4 semaines!
Nous sommes dans le raccourci dit Lilian Thuram? Oui, en effet.
Juger du « réveil » du racisme latent et des « mauvais côtés de la société » à l'aune des lettres reçues à la FFF est...un peu court, pour rester aimable.

Entendons-nous bien, le racisme, c’est  la théorie de la hiérarchie des groupes humains, qui conclut à la nécessité de la préservation du groupe considéré comme supérieur.
Le racisme c’est une idéologie fondée sur la croyance en la supériorité de certains groupes humains par rapport à d'autres, c’est le droit des uns à dominer les autres.
Le racisme c’est un sentiment abject, c’est aussi la discrimination raciale, la stigmatisation, la diffamation, les injures, les actes violents.
Le racisme, ce sont des formes d'expression considérées comme des délits en France.

Les Bleus ont-ils vraiment réveillé tout cela depuis la grève du 20 juin 2010?

Il y a parmi les Bleus plusieurs joueurs qui ont déclaré avoir été victimes de racisme.
Comment alors M. Thuram, qui est plutôt connu pour tenir des propos réfléchis, peut-il accuser les victimes de racisme d’être la cause du racisme qu’ils subissent ?
Peut-on accuser les malheureuses  victimes d’agressions d’avoir provoqué leurs assaillants ?

«Par leur geste, les joueurs ont été capables de réveiller le racisme latent dans la société» : Mettez cette phrase dans la bouche d’un autre membre de la fédération française de football, et vous aurez un scandale !
Prononcés par un député disons de droite ces mots provoqueront à coup sûr un tollé bien compréhensible.

De deux choses l’une, ou M. Thuram a voulu dire autre chose, et dans ce cas, en homme responsable il faut qu’il clarifie ses propos, où alors, il assume ses déclarations, et il risque, hélas de ternir son image.

20/06/2010

Anelka, un coupable idéal

En France, le football, c’est un peu plus que du sport.
Je n’ai pas, depuis la qualification hasardeuse de l’équipe de France de football pour la coupe du monde en Afrique du Sud, ménagé mes critiques envers les joueurs de notre équipe et surtout envers la fédération française de football qui a tendance à s’exonérer un peu facilement de ses responsabilités.

Cependant, j’éprouve aujourd'hui un certain malaise devant la très lourde sanction infligée à Nicolas Anelka. Il y a un je-ne-sais-quoi qui cloche dans cette histoire, qui cloche.

D’abord la punition à retardement amène forcément des questions : Pourquoi l’avoir laissé Anelka s’entraîner vendredi, de longues heures après l'altercation?
Pourquoi avoir attendu 48h pour l’exclure et surtout pourquoi avoir attendu la révélation de l’esclandre dans la presse pour prendre une telle décision?
Nicolas Anelka.jpgCertes les propos que l’on prête à Nicolas Anelka sont inacceptables, mais l’intéressé dément catégoriquement avoir utilisé les mots rapportés par la presse.

Bien sûr, on ne peut pas accepter qu'un sélectionneur soit impunément injurié, mais pour indéfendables qu’ils sont, les propos de Nicolas Anelka étaient des propos privés, tenus dans l'intimité d'un vestiaire et il y a une grande différence entre les propos privés et les propos publics.

Par ailleurs, nul ne dit vraiment les circonstances exactes dans lesquelles les propos ont été prononcés.

Une sanction s’impose dès lors que les propos sont rendus publics. D’où une question importante : Qui a informé la presse? Et...dans quel but?
Nous aurions donc tort de nous contenter de la version que veut bien nous servir la fédération française de football. Tout cela semble cousu de fil blanc. Anelka semble une victime expiatoire. Il fait d’ailleurs le coupable idéal d’une fédération, d’un sélectionneur et d’un groupe qui mérite amplement les critiques qui s’abattent sur eux. Anelka est un enfant des quartiers populaires de banlieues, c'est donc un irresponsable forcément...
Tout le monde va lui tomber dessus et la fédération pourrait sortir blanchie de ce fisaco complet. Trop gros.
Le scenario se met en place.
Déjà le philosophe Alain Finkielkraut qui déclarait...avec beaucoup, beaucoup de finesse en 2005 qu’il n’était qu’à porter le regard sur l’équipe de France de football pour constater qu’elle n’était pas « black-blanc-beur », mais « black-black-black », ce qui, ajoutait-il, « [faisait] ricaner toute l’Europe », tente déjà de se refaire une virginité sur le dos d’Anelka.

Et puis, on veut maintenant nous faire croire que les footballeurs doivent se comporter comme des rosières ou des premiers communiants !
Faut-il vraiment exclure toutes celles et ceux qui portant le maillot de l’équipe de France laissent échapper des jurons ou des grossièretés ?

A tous ceux qui estiment que le port du maillot de l’équipe de France est incompatible avec des mots que la morale réprouve, je propose de visionner la courte vidéo ci-dessous.

 

 

 

17:22 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : anelka, football, coupe du monde, afrique du sud | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

10/06/2010

Domenech répond à Rama Yade et met fin à la polémique…pour l’instant

Raymond Domenech, sélectionneur de l’équipe de France de football a répondu sur le site de la Fédération française de football (ici) à la polémique autour du prix du séjour des Bleus au Pezula Resort de Knysna en Afrique du Sud.

La secrétaire d’Etat chargée des sports s’était interrogée avec raison sur la nécessité d’une dépense dont le moins que l’on puisse dire est qu’elle n’était pas indispensable, notamment en ces temps où tout le monde est appelé à se serrer la ceinture.
La question de Mme Yade se justifie d’autant plus les citoyens se posent des questions sur le train de vie de l'Etat, s'interrogent sur les salaires des gouvernants ou sur les indemnités ainsi que sur les avantages accordés aux patrons de grands groupes industriels publics. Pas de raison donc de ne pas s’interroger sur le train de vie de ceux qui représentent la France lors de cette Coupe du monde.

Je regrette que plusieurs membres de l’Exécutif aient manqué de cohérence et de solidarité sur cette question qui se reposera inévitablement.

Raymond Domenech2.jpgA la question de savoir si l’investissement dans un coûteux hôtel était vraiment "nécéssaire et utile", Raymond Domenech a répondu « C’est vraiment des conditions exceptionnelles pour pouvoir s'entraîner. Les joueurs ont pris conscience quelque part grâce à ça (...) de l’importance et de l’impact de cette Coupe du monde et de ce qu’on attendait d’eux. C’est ce que je voulais, leur enlever toute excuse pour leur dire que c'est vos performances qui vont faire la différence. Tout le reste, vous ne pourrez jamais rien dire. Tout  a été pensé, réfléchi, mis en place pour que ça fonctionne bien

Cette explication est convaincante.
Raymond Domenech clôt ainsi intelligemment la polémique...pour l’instant.

Si l'équipe de France se qualifie, l’investissement aura été "nécéssaire et utile" (pour reprendre des mots de Raymond Domenech). Sinon, la polémique risque de repartir après le Mondial.

En attendant, tous derrière les Bleus!

00:06 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : equipe de france, football, yade, domenech, mondial, coupe du monde | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

09/06/2010

Mandela devrait ouvrir le Mondial sud africain

Le premier président noir d'Afrique du Sud Nelson Mandela devrait être présent pour la cérémonie d'ouverture du Mondial 2010 de football vendredi prochain, ce qui n’était pas sûr il y a à peine quelques heures.
En effet Mandela n'est plus tout jeune. Il aura 92 ans en juillet, et sa santé chancelante le contraint à ne plus se montrer que très rarement en public.
On ne l’a d’ailleurs plus vu en public depuis 4 mois quand il avait assisté dans le Parlement sud-africain à la cérémonie marquant le 20e anniversaire de sa libération.
Nelson Mandela.jpgMais Mandela a une histoire toute particulière avec  cette coupe du monde de football en Afrique du sud. Il y a six ans il avait mis tout son poids dans la bataille pour l’attribution, de la Coupe du monde à son pays.

Sans Mandela, la Coupe du monde de football n’aurait vraisemblablement jamais été organisée sur le continent africain.
La coupe du monde de football est ne l’oublions pas, l’évènement sportif qui réuni le plus de monde sur cette terre. On parle d’une audience cumulée de 26 milliards de spectateurs devant leurs écrans de télévision.

Mandela, c’est autre chose. Mandela, c’est le symbole de la lutte pour l’égalité entre les Noirs et les Blancs. C’est le héros de la lutte anti-apartheid sans effusion de sang, c’est celui qui a réussi la réconciliation entre Blancs et Noirs en évitant le chaos.
La présence de Mandela en ce 11 juin dans le stade de Soccer City pour la cérémonie d'ouverture du Mondial-2010 apportera un supplément d’humanisme à cet évènement planétaire.

08:03 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mandela, mondial, football, afrique du sud, soccer city, blancs, noirs | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

07/06/2010

L'hôtel des Bleus est-il tabou?

L'équipe de France de football est arrivée samedi dernier en Afrique du Sud pour la coupe du Monde.

Notre équipe nationale dont les matches prépatoires n'ont pas été concluants jouera vendredi son premier match face à l'Uruguay a pris ses quartiers au Pezula Resort, l'un des établissements les plus réputés du monde et donc de l'Afrique du Sud.
Le Pezula est situé à Knysna dans la province du Cap-occidental.

Rama Yade.jpgLa secrétaire d'Etat aux Sports, Rama Yade, a jugé que les Bleus auraient pu choisir un autre lieu comme l’équipe d’Espagne, pourtant grande favorite du Mondial et qui loge, elle, dans un…campus universitaire.
Mme Yade a ensuite posé la question très légitime du lien entre les résultats de l’équipe et ses dépenses consenties pour obtenir ces résultats. «Si la France va très loin, le choix d’un site proposant les meilleures conditions d’entraînement paraîtra judicieux. Par contre, si les résultats ne sont pas à la hauteur de nos attentes, les instances devront s’expliquer. Il faudra logiquement en tirer les conséquences».

La Secrétaire d'Etat Rama Yade est dans son rôle. Il aurait été incongru qu’elle posât cette question dans une semaine ou deux.

Dans le football, les investissements (primes de matches par exemple) sont liés aux résultats. Il n’est donc pas choquant pour une ministre, responsable des fédérations sportives, et qui plus est en temps de crise de poser la question de la pertinence d’un investissement financier non négligeable au regard de la performance.

Au vu du spectacle offert par l’équipe de France depuis des mois, la question du choix de son hôtel de luxe se pose avec une réelle acuité.

Je suis pour ma part, un supporter enthousiaste et indéfectible de l’Equipe de France de football, mais je n’oublie pas que les joueurs de football sont des professionnels sélectionnés pour des résultats.

Soutenir sans état d’âme l’équipe de France de football et souhaiter qu’elle aille le plus loin possible dans cette compétition ne devrait pas empêcher de poser les bonnes questions.

Gageons que si l’équipe de France est éliminée prématurément de cette compétition, nous conviendrons tous que cette dépense somptuaire n’en valait pas la peine.
De ce point de vue au moins, la critique de la Secrétaire d’Etat chargée des sports n’est pas incongrue, elle a même une certaine pertinence.

Pour moi, il n'y a pas de sujet autour de l’équipe de France de football. On doit pouvoir parler de ses choix qui sont quelques fois pas très heureux.

11:24 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : football, rama yade, mondial, afrique du sud, pezula, knysna, cap | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

28/05/2010

Les "scandaleuses" statistiques au sein des fédérations sportives françaises

Le sport français si friand de statistiques avait omis de se livrer à une évaluation statistique de la diversité en son sein.
Le Cran l’a fait pour lui. En commençant par le football et, avec des chiffres que tout un chacun peut vérifier.
Cette étude a été présentée ici. Mais comme d’habitude, lorsque l’on pointe des discriminations, de belles âmes se contentent de regarder le doigt.
Depuis, sur plusieurs Blogs les commentaires fusent. On évoque des statistiques de la diversité qui seraient interdites en France. On convoque Georges Frêche.
Que dit l’étude commentée dans la note plus bas ? Que dans le football, il y a une surreprésentation de la diversité sur les terrains de sport et une absence de diversité dès lors que l’on regarde dans la hiérarchie de la fédération française de football.

Equipe de France de football.jpgCette étude dit que dans le football, il y a de la diversité là où la sélection se fait sur des critères peu contestables, et que la même diversité peine à s’exprimer dans des milieux au sein desquelles la sélection fait la part belle à la cooptation et à d’autres critères.
Cette étude questionne les fédérations sportives nationales au sein desquelles, il n’y a que des hommes blancs.
L’absence de femmes dans les fédérations sportives françaises est tout aussi problématique que l’absence des minorités dites visibles.

La seule question posée est donc celle du conservatisme de ces fédérations sportives qui doivent se remettre en question.

Il y a une constance dans nos demandes qui demeurent parfaitement légitimes et républicaines pour qui veut bien se donner la peine de les analyser sans préjugé: nous voulons que partout, à l’école, à l’Assemblée nationale, dans les entreprises, dans les fédérations sportives ou ailleurs, l’égalité et la démocratie aient droit de cité c’est à dire que les seuls critères de sélection soient la compétence et le mérite.

Sur les statistiques de la diversité, elles ne sont pas interdites en France, comme l’a rappelé François Héran avec les membres du COMEDD dans le rapport qu’ils ont remis le 5 février dernier à Monsieur Yazid Sabeg, Commissaire à la diversité et à l'égalité des chances
Ces statistiques sont encadrées par la CNIL, qui répète assez souvent qu’elles sont possibles à périmètre législatif constant, sous réserves de respecter certains critères.

Sur Georges Frêche, comparer les résultats de cette étude avec ses déclarations n'est pas sérieux.
Georges Frêche n’a pas simplement dit qu’il y avait des Noirs en équipe de France, ce qui peut être un constat, il a affirmé qu’il y en avait « trop », ce qui est une différence de taille !

En réalité, il ne devrait y avoir aucun débat à ce qu’il y ait 0, 20 ou 100% de blancs de noirs, de chauves ou de roux dans l’équipe de France de football, dès lors que ces sportifs sont sélectionnés en fonction de leur talent.
Il n'y a pas de tels débats dans la composition de l'équipe de France...d’équitation de natation ou de ski alpin.

Cette étude de la diversité dans le sport démontre que ce qui pose problème pour certains avec les statistiques de la diversité, ce ne sont pas les statistiques de la diversité elles mêmes mais ce qu’elles montrent trop crûment.

Oui, les statistiques de la diversité au sein des fédérations sportives françaises sont "scandaleuses", mais elles sont scandaleuses par le conservatisme inacceptable de ces fédérations qu’elles révèlent.

07:30 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : football, statistiques, diversité, sport, fédérations sportives, discrimination | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

27/05/2010

La diversité indésirable dans le football et le sport français ?

Nous voilà à quelques jours de la Coupe du monde de football. Le CRAN a réalisé une étude sur la diversité au sein des fédérations sportives françaises.
Les résultats de notre enquête sont accablants. La diversité, si elle est présente sur les terrains de sport, est quasi absente des instances dirigeantes du sport français.
Les premiers résultats du volet de l’enquête consacré au football ont été rendus publics. (Les résultats détaillés de l’enquête sont disponibles sur www.lecran.org)

L’équipe de France de football comporte une majorité de joueurs noirs, que le CRAN estime représenter entre 60 à 90% des effectifs de l’équipe selon les matches.

Equipe de France de football.jpgMais la diversité disparaît dès que l’on monte dans la hiérarchie du football, dans les instances dirigeantes.

Voici les chiffres:
Conseil fédéral du football : sur 21 membres, 1 Noir

Conseil d’administration de la ligue du football professionnel : sur 25 membres, 0 Noir

Arbitres : sur les 98 arbitres qui officient en ligue 1 et 2, 0 Noir.
Entraîneurs : sur 20 entraîneurs de ligue 1 et 20 entraîneurs de ligue 2, entre 0 et 1 Noir selon les saisons.
Présidents de clubs :
sur 40 présidents, entre 0 et 1 Noir selon les saisons.
La Ligue du football professionnel a mis en place des directeurs de l’organisation et de la sécurité des clubs de ligue 1 et ligue 2 et professionnels du championnat national. Au total sur ces 82 directeurs, il n’y a aucun Noir.

La présence de dirigeants noirs au sein du corps des responsables du football français et des arbitres contribuerait pourtant grandement à lutter contre le racisme et les discriminations dans ce sport.

Les autorités du football devraient donner l’exemple de la tolérance qu’ils prônent dans les gradins.

Les dirigeants du football français et en premier lieu le Président de la Fédération française de football, Jean-Pierre Escalettes, et le président de la ligue de football professionnel, Frédéric Thiriez, doivent des mesures pour  que les choses changent.

Il appartient également à Rama Yade, Secrétaire d'Etat chargée des Sports, de favoriser la diversité parmi les dirigeants des fédérations sportives françaises. 

07:15 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : equipe de france, football, sport, diversité, thiriez, escalettes, yade | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu