Avertir le modérateur

19/04/2011

L’intolérance augmente en France

C’est la commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) qui tire la sonnette d’alarme dans son rapport 2010 et confirme que l’intolérance est en augmentation en France.

Cette progression de l’intolérance est objectivée par l’augmentation de la méfiance à l’égard des musulmans, par un rejet croissant des étrangers et par la montée du sentiment que « l’intégration est un échec » ainsi que par la remise en cause de la possibilité d’un « vivre ensemble » dans la société française.

cncdh.jpgLa CNCDH indique :
1/ Une augmentation de la méfiance à l’égard des musulmans, comme l’année dernière, mais de manière plus marquée.
- 48% des personnes interrogées estiment que les musulmans forment un groupe à part dans la société (+4 points par rapport à 2009)
- 74% des personnes interrogées pensent que les Français musulmans sont des Français comme les autres, (- 5 points par rapport à 2009)
- 68% des personnes interrogées pensent que le port du voile peut poser problème pour vivre en société

2/ Un rejet croissant des étrangers.
- 56% des personnes interrogées estiment qu’il y a trop d’immigrés en France (+9 points par rapport à 2009) et parmi eux, 61% estiment que cela rend plus difficile la situation des personnes comme eux qui vivent en France
- 67% des personnes interrogées estiment que de nombreux immigrés viennent en France uniquement pour profiter de la protection sociale

3/ Un sentiment d’échec de l’intégration et la remise en cause de la possibilité d’un « vivre ensemble » dans la société française.
- 59% des personnes interrogées pensent que l’intégration des personnes d’origine étrangère fonctionne mal, voire très mal (14%)

Ces résultats très inquiétants sont, de mon point de vue, directement liés au discours politique ambiant qui alimente les fantasmes sur l’islam et les français issus des anciennes colonies.
Hélas, on ne libère pas impunément le racisme et l’intolérance. Lorsque les responsables politiques banalisent le racisme, les intolérances, toutes les intolérances ne peuvent que progresser.

13/03/2009

Obama reste ferme sur les droits de l’Homme en Chine

Le président américain Barack Obama a annoncé au ministre chinois des affaires étrangères Yang Jiechi que la défense des droits de l'Homme constituait pour les Etats-Unis un "aspect essentiel" de leur politique étrangère.

Barack Obama a dit espérer des progrès sur la question du Tibet.
Cela nous change des hésitations peu glorieuses que l’on voit de ce côté-ci de l’Atlantique...

07:00 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : droits de l'homme, chine, obama, france | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

11/12/2008

Rama Yade, ministre de l’idéal français

C’est le jour anniversaire des 60 ans de la signature à…Paris de la déclaration universelle des droits de l’homme que le secrétariat d’Etat aux droits de l’homme a été mis en cause.
Dans l’océan de la « realpolitik », le ministère des droits de l’homme est un ilot d’ « idéalpolitik ».
Stéphane Hessel a bien expliqué comment les "petites"  avancées d’hier étaient constitutives des victoires importantes d’aujourd’hui. "Le combat pour les droits de l'homme est un travail de très longue haleine" concluait-il.

Rama Yade s’acquitte avec talent et courage d’un ministère à la fois impossible et indispensable. Avant elle d’autres avaient eu à faire avec les contradictions de ce ministère-phare.
C’est le cas d’un certain Bernard kouchner ministre de la Santé et de…l’Action humanitaire des gouvernements d'Édith Cresson et Pierre Bérégovoy.

Rama Yade est aujourd’hui ministre de cet idéal français.

08:16 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : rama yade, idéal français, droits de l'homme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

08/08/2008

Ni droits de l’homme ni contrats

La France sera représentée à son plus haut niveau à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Pékin.

Pourquoi avoir prétendu subordonner la présence du président français à Pékin à des «  conditions » vites démenties, puis à la reprise du dialogue sino-tibétain ? Pourquoi avoir laissé entendre que le Dalaï-lama pourrait être officiellement reçu ?

Tout ça pour ça ?

La Chine est certes un grand pays ami de la France, mais le régime actuel ne peut se confondre avec le peuple chinois ou la Chine éternelle.

Des menaces à peines voilées au régime Chinois, nous sommes vite passés à l’annonce d’une présence présidentielle en Chine qui, nous laissait-on entendre, devait être récompensée par des avancées chinoises sur la question du Tibet et des droits de l’homme en général. Les raisons économiques semblent avoir pris le dessus.

 

1240018255.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La France se retrouvera bien seule à Pékin sans nos partenaires européens: l'Allemagne, la Grande-Bretagne, l'Italie, l'Espagne etc.


Dans crise qui oppose le Tibet à la Chine, notre pays s'est partagé entre les contorsions et les renoncements inutiles, au grand bonheur des dirigeants chinois qui grâce à des menaces de rétorsion économique, réussiront à faire l’apologie de leur régime.

Au final les concessions françaises se seront révélées inutiles pour la question des droits de l’homme.

Quant à l'impact de la visite présidentielle sur notre économie...

 

08:08 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : chine, jo, droits de l'homme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

22/05/2008

La France (re)découvre des droits de l’homme

Après un long suspense la France s’est vu ré attribuer hier, l’un des deux sièges (sur sept) renouvelables au sein du groupe "Europe occidentale et autres États" au Conseil des droits de l'homme.

Seulement quatre voix ont départagé la  France, le Royaume-Uni et l'Espagne : Ces pays ont obtenu respectivement 123, 120 et 119 voix. L'Espagne a donc été éliminée à une voix près.

Je félicite notre pays mais je suggère que la France mette autant d’ardeur à respecter les droits de l’homme qu’à conquérir un siège au sein de l'organe intergouvernemental principal des Nations unies sur toutes les questions relatives aux droits de l'homme.

Je me souviens avoir rencontré Mme Gay J. McDougall, experte indépendante des Nations Unies sur les questions relatives aux minorités, lors de son voyage en France entre le 19 et le 28 septembre 2007, au terme duquel elle avait demandé un « ferme engagement de la France pour promouvoir la non-discrimination et la diversité ».

Mme McDougall déclaré après son voyage :

« Les espoirs et les rêves des jeunes sont ignorés; ils ne voient aucune possibilité de promotion sociale en raison de la couleur de leur peau, de leur religion, de leur nom de famille ou de leur adresse (dans ce que l'on appelle les banlieues sensibles). Des personnes qui ont beaucoup travaillé, qui ont respecté toutes les règles du jeu et qui croient sincèrement aux principes de la République Française se retrouvent piégées dans des ghettos urbains géographiquement et socialement isolés où le taux de chômage dans certains cas peut dépasser les 40% »

« La non-discrimination n'est que la premier pas sur la voie de l'égalité »

« La promesse de l'égalité contenue dans la Constitution est une vision et non pas la réalité de la France moderne. Les dirigeants de la France doivent remplir cette promesse »

« Lorsque des dirigeants politiques parlent de «discrimination positive» cela ressemble à un message codé de rejet de cette notion; ce terme de «discrimination positive» colporte la perception erronée que des privilèges sont accordés à des personnes de certaines origines »

09:33 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : droits de l'homme, gay mcdougall | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

01/05/2008

Eunice Barber bouscule la France des bons sentiments

Eunice Barber 5 fois médaillée aux Championnats du monde d'athlétisme en heptatlon et en saut en longueur, a sauté plus loin que tout le monde sur le terrain déjà miné, des JO de Pékin.

Alors que les autres sportifs français s’accordaient pour porter un badge (à ce jour interdit par le Comité national et olympique sportif français)pour protester contre la situation des droits de l'Homme en Chine et au Tibet notamment, madame Barber a déclaré hier matin sur Europe 1 qu'elle ne portera pas ce badge : «J'ai un avis dur là-dessus, je ne porterai pas le badge»

On peut discuter sa décision de ne pas porter le badge mais sa justification est claire et courageuse: « Il y a tellement de Noirs et d'Arabes qui se font incendier en France. Là, les humanitaires ne se lèvent pas » a-t-elle déclaré.

Et beaucoup de dénoncer la phrase de trop, voire le dérapage.
Dérapage ? Pas si vite ! Examinons d’abord ce que dénonce Eunice Barber :

En ce moment, en France on expulse à tour de bras, 25 000 personnes par an, avec une somme infinie de malheurs et personne encore ne porte de badge.

En France les Noirs et les Arabo-maghrébins se plaignent de discriminations massives  et personne n'aide les associations qui les défendent. C’est même le contraire, on ne trouve rien de mieux que de les traiter de "communautaristes" pour mieux nier l’évidence et pour ensuite se tourner vers l’étranger.

De ce point de vue, comment ne pas partager le constat d’Eunice Barber ?
Avant d'accuser les autres, il faut balayer devant sa porte. C'est le simple bon sens.

Le geste de Mme Barber est fort, un peu trop fort peut-être, mais il est là pour garder les consciences en éveil.
Son geste est là pour que nous nous interrogions sur nos propres pratiques : où en est la France en matière de droits de l'homme ?
Quelle est la politique du gouvernement en ce domaine ?

Ne sommes-nous pas encore loin de la France championne du monde des droits de l'homme ?

08:26 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : eunice barber, jo, pékin, chine, droits de l'homme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

30/04/2008

Les droits de l'homme à géométrie variable de Nicolas Sarkozy

Lors de son voyage en Tunisie, le président de la République a créé la (mauvaise) surprise sur la question des droits de l'homme en déclarant que «l’espace des libertés progresse» en Tunisie.
Même le président tunisien Ben Ali ne s'attendait pas à une telle absence de fermeté de la France sur cette question.

On pourrait écrire longuement sur les contrats signés en reniant sa parole.

Il vaut peut-être mieux interroger Nicolas Sarkozy lui-même et  j’ai retrouvé une phrase de Nicolas Sarkozy à l'époque où, candidat à l'élection présidentielle il présentait son projet.
"Je ne passerai jamais sous silence les atteintes aux droits de l’homme au nom de nos intérêts économiques. Je défendrai les droits de l’homme partout où ils sont méconnus ou menacés et je les mettrai au service de la défense des droits des femmes."

Cette phrase extraite des propositions du projet de M. Sarkozy, est visible (pour combien de temps encore?) ici: http://www.u-m-p.org/propositions/index.php?id=05_droits_...

11:17 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sarkozy, droits de l'homme, tunisie, ben ali | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu