Avertir le modérateur

11/04/2008

Ministres du gouvernement Fillon, ouvrez-la!

En février 1983 Jean-Pierre Chevènement avait démissionné du ministère de la Recherche afin de dire son opposition à la rigueur et vantard avait théorisé : "Un ministre, ça ferme sa gueule, si ça veut l'ouvrir, ça démissionne".

Les ministres du gouvernement actuel, ou plus précisément les secrétaires d’Etat eux ne peuvent pas être aussi bravaches. En effet, ils l’ouvrent mais ne démissionnent plus!

La caducité du principe de solidarité gouvernementale est l’une des conséquences de l’ouverture.

Ayant décrété que les ministres de l’ouverture pouvaient garder leur « sensibilité » et donc "l’ouvrir" au sens chevènementiste du terme, il devient difficile de sanctionner les autres membres du gouvernement qui l’ouvrent.

Après les secrétaires d’Etat Fadéla Amara, Rama Yade, Jean-Marie Bockel c’est maintenant au tour de Nathalie Kosciusko-Morizet secrétaire d'Etat Chargée de l'écologie de mettre à mal la solidarité gouvernementale.

Dans le débat sur les OGM à l'Assemblée nationale, elle a dénoncé un « concours de lâcheté et d'inélégance » entre Jean-François Copé, et Jean-Louis Borloo.

Une suggestion aux membres du gouvernement qui souhaitent marquer leur désaccord avec la politique menée par un de leur collègue disons (au hasard) Brice Hortefeux : Que ces ministres ne se gênent pas pour l’ouvrir, ils ne risquent rien...pour le moment

 

09:19 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Solidarité gouvernementale, Chevènement, démission | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu