Avertir le modérateur

05/11/2010

Pour Bush avoir été accusé de "s’en f…" des Noirs est le pire souvenir de sa présidence

George W. Bush l’ancien président américain publie ses mémoires et fait actuellement une tournée pour présenter l’ouvrage intitulé "Decision Point" dont la sortie est prévue le 9 novembre.
Dans une interview accordée à Matt Lauer de la Chaine NBC (cette interview sera diffusée lundi prochain le 8 novembre), George Bush affirme que le pire souvenir de ses 8 années à la tête des Etats-Unis est la phrase prononcée par le chanteur Kanye West au moment de l’Ouragan Katrina en 2005. Cet ouragan a frappé majoritairement les Noirs pauvres de la Nouvelle Orléans.

Lors d'un gala de soutien aux victimes de Katrina retransmis en direct à la télévision le 2 septembre 2005, alors que tous les artistes et présentateurs lisaient un texte qui défilait sur le prompteur, le chanteur Kanye West très ému avait délaissé son texte et avait déclaré à la stupeur générale "George Bush doesn't care about black people" (« Georges Bush s'en f… des Noirs »).

La régie avait brutalement coupé le chanteur.

Auparavant, Kanye West avait déjà ignoré le texte prévu pour commenter deux images qui avaient fait le tour du monde entier au cours de la journée. « À côté d’une photo montrant un Blanc, les bras chargés de provisions, la légende dit qu’il a trouvé de la nourriture. À côté de la même photo montrant un Noir, la légende dit qu’il les a volées. » Dans son livre George Bush écrit «Cinq ans plus tard, je ne peux écrire ces mots sans dégout. J'ai connu beaucoup de critiques pendant ma présidence. Je n'ai pas aimé entendre dire que je mentais à propos des armes de destruction massive, ou que j'ai allégé les impôts pour les plus riches. Mais suggérer que j'étais raciste pour expliquer la réponse à Katrina a été le pire moment.»

Au cours de l’interview donnée à NBC, George Bush, interrogé sur ce passage de son livre a confirmé et déclaré « Oui. Il m'a traité de raciste. Je n'ai pas aimé sur le moment, je n'aime toujours pas aujourd’hui. On peut dire “je n'ai pas aimé la façon dont il a géré les choses”, mais c'est autre chose de dire “Cet homme est raciste” ».

Aux Etats-Unis, les questions d’égalité ont une telle importance que la phrase de George Bush n’est pas surprenante.

Et en France est qu'être accusé de "s’en f…" des Noirs peut être le pire souvenir d’une présidence ?

08:56 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bush, kanye west, racisme, katrina | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

13/08/2010

Nicolas Sarkozy transforme la France en Amérique des années Bush

La France veut "garantir les libertés publiques" et préserver le droit à la sécurité qui est le "premier des droits de l'Homme", a déclaré le secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes, Pierre Lellouche, en réponse aux critiques faites hier et avant-hier à Genève par les experts du Comité pour l'élimination de la discrimination raciale de l'ONU (CERD) qui dénonçait "une recrudescence" des actes racistes en France.

"Les polémiques entretenues ici ou là au sujet de décisions prises par le gouvernement français n’ont pas lieu d’être" a fini par lâcher le ministre.
C’est un peu court ! Se justifier en pointant du doigt les associations de défense des minorités et des droits de l’homme ? On a connu défense plus robuste et plus convaincante.

Nicolas Sarkozy (Blog PL).jpgJ’aime la France et je ne peux pas me satisfaire de la voir humiliée pour sa politique envers les minorités et les droits de l’homme.
J’avais l’habitude de voir la France dans le camp des pays cités en exemple plutôt que dans le camp des pays cloués au pilori pour une absence de protection des personnes victimes de discrimination...
Si relayer ces critiques c'est « 
entretenir des polémiques (qui n’ont pas lieu d’être) au sujet de décisions prises par le gouvernement français », alors persistons. Les critiques adressées à la France par le comité de l’ONU, et qui font écho aux critiques tout aussi virulentes d’un comité du Conseil de l'Europe le 15 juin dernier ou encore par la presse internationale sont totalement fondées.
La seule bonne nouvelle de la séance du CERD est l’annonce par la délégation française d’un plan national contre le racisme que le gouvernement doit engager à la rentrée.
Ce  plan provoque d'ailleurs la suspicion car on se demande s’il ne s’agit pas d’une diversion pour calmer les experts de l’ONU.

La réponse de M. Lellouche fait penser aux déclarations de l’administration de George W. Bush lorsqu'elle était sous le feu des critiques internationales tout comme les critiques récurrentes des institutions internationales et de la presse étrangère envers la France rappellent furieusement ce précédent américain.

Le président Sarkozy transforme petit à petit la France en Amérique des années Bush.
Avec George W. Bush, la réputation des Etats-Unis dans le monde était au plus bas. Leur diplomatie était en lambeaux. Et il avait fallu un Obama pour redorer l'image des Etats-Unis.
Peut-être faudrait-il un Obama français pour restaurer l’image et la réputation de la France après les années Sarkozy ?

Nicolas Sarkozy qui s’était fait le chantre de la diversité amène aujourd’hui la question de la diversité dans une impasse.
Par ses déclarations sur les Roms et les français dit "
d’origine étrangère", Nicolas Sarkozy rassemble son camp dans la perspective de la présidentielle de 2012 et « clive » le débat politique en se repositionnant à droite, voire à la droite de sa majorité.
Ce n’est pas sans risque. Avons-nous vraiment besoin d’un président de la République qui serait le chaînon manquant entre un Eric Zemmour avec ses déclarations sur les délinquants Noirs ou arabes et le Front national ?

Avec son « 
A droite, toute », Nicolas Sarkozy montre surtout qu’il a du mal à rassembler le pays.
Nicolas Sarkozy, c’est un peu le Raymond Domenech de la politique française. Il a du mal à faire jouer collectivement les français.
Il a du mal à nous faire faire de grandes choses ensemble.

08:48 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarkozy, bush, obama, france, amériques etats-unis | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

01/09/2008

Angoisse à l’américaine

Lors d’un voyage à la Nouvelle Orléans il y a un mois à peine, j’ai pu constater que le souvenir du cyclone Katrina qui a dévasté la ville le 29 août 2005 faisant plus de 1800 morts dans la région, était dans tous les esprits.

La ville a cependant été reconstruite à presque 75%.

J’ai parlé aux habitants de la Nouvelle Orléans et à leur Maire Ray Nagin (à droite avec moi sur la photo).

150216061.jpg
On se souvient qu’en 2005, lors du passage du Cyclone Katrina, le président américain George Bush avait survolé la Louisiane dévastée sans s’arrêter. Ray Nagin le lui reprochera.
Le président américain ira à la Nouvelle Orléans quelques longs jours plus tard et Nagin excédé par la lenteur de la réaction des autorités fédérales refusera de serrer la main  à George Bush avant d’avoir pris une douche à bord de Air force One.
1029277540.2.jpg

Aujourd’hui, 3 ans jour pour jour après Katrina, le Cyclone Gustav progresse et menace de frapper la Nouvelle Orléans.
Les Etats-Unis semble avoir retenu les leçons du passé.

 

Le maire a indiqué s'être entretenu au sujet des préparatifs, avec le président Bush.
Ray Nagin a ordonné l’évacuation totale de la ville qui compte plus de 480 000 habitants.
George Bush n’ira pas à la Convention républicaine mais se rendra au Texas pour superviser les opérations.

 

L’Amérique retient son souffle comme de nombreuses personnes dans le monde.

09:37 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : nouvelle orléans, bush, ray nagin, katrina, gustav | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

23/06/2017

Angoisse à l’américaine

Lors d’un voyage à la Nouvelle Orléans il y a un mois à peine, j’ai pu constater que le souvenir du cyclone Katrina qui a dévasté la ville le 29 août 2005 faisant plus de 1800 morts dans la région, était encore dans tous les esprits.
La ville a cependant été reconstruite à presque 75%.


J’ai parlé aux habitants de la Nouvelle Orléans et à leur Maire Ray Nagin (à droite avec moi sur la photo).

150216061.jpg

On se souvient qu’en 2005, lors du passage du Cyclone Katrina, le président américain George Bush avait survolé la Louisiane dévastée sans s’arrêter. Ray Nagin le lui reprochera.
Le président américain ira à la Nouvelle Orléans quelques longs jours plus tard et Nagin excédé par la lenteur de la réaction des autorités fédérales refusera de serrer la main  à George Bush avant d’avoir pris une douche dans Air force One.
Aujourd’hui, 3 ans jour pour jour après Katrina, la tempête Gustav progresse et menace de frapper la Nouvelle Orléans.
1029277540.jpg

Les Etats-Unis semble avoir retenu les leçons du passé.

Le maire a indiqué s'être entretenu au téléphone, au sujet des préparatifs, avec le président Bush.
Ray Nagin a ordonné l’évacuation totale de la ville qui compte plus de 480 000 habitants.
George Bush n’ira pas à la Convention républicaine mais se rendra au Texas pour superviser les opérations.

L’Amérique retient son souffle comme de nombreuses personnes dans le monde.

03:54 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nouvelle orléans, bush, ray nagin, katrina, gustav | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu