Avertir le modérateur

25/06/2009

La CGT brutalise les travailleurs sans-papiers

Hier 24 juin 2009, vers 12h à la Bourse du travail dans le 3ème arrondissement de Paris.
Comme tous les mercredis, la plupart des travailleurs sans papiers qui occupent la Bourse du travail, manifestent place du Châtelet pour demander leur régulation.

C’est ce moment précis que choisit la CGT pour envoyer des gros bras (ailleurs on dit une milice) faire place nette et jeter à la rue les familles de travailleurs sans-papiers africains, maghrébins ou sud-américains et les personnes restées sur place.
Ceux qui résistent ont droit au bâton et au gaz lacrymogène, rapporte le porte-parole de la coordination des sans-papiers 75 (CSP 75)

CGT1.jpg
Pourquoi la CGT s'en est-elle pris aux travailleurs sans-papiers alors qu’elle devait être à leurs côtés dans leur combat pour la régularisation ?
Cette contestable "opération de police privée" menée par la CGT elle-même serait essentiellement motivée par l’indépendance du collectif autonome, la CSP 75 qui a toujours décliné toute adhésion à la CGT pour les demandes de régularisation.

La stratégie de la brutalité de l’intimidation et de l’humiliation utilisée par la CGT, est inacceptable mais elle prend une autre dimension quand on sait que cette organisation syndicale s’exprime par ailleurs régulièrement sur la question des travailleurs sans-papiers.

Il n’est pas inutile de rappeler que les travailleurs sans-papiers occupent des emplois dont les Français ne veulent pas et ils contribuent à la richesse nationale deux fois, une première fois par leur travail, une deuxième fois par leurs cotisations.
Comble d’ironie, le président américain Barack Obama a estimé en ce 25 juin, qu'il était nécessaire de trouver un moyen pour régulariser les...12 millions d'immigrés sans-papiers, en grande majorité latino-américains, qui vivent aux Etats-Unis.

Aujourd'hui, les travailleurs sans-papiers expulsés sans ménagement par le CGT, campent sur le trottoir longeant cette Bourse du travail qui leur appartient un peu.

Leur permettre de réintégrer la Bourse du travail, le temps de trouver un accord avec la CGT sur une date de départ semble la meilleure solution.



17:09 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : sans-papiers, cgt, bourse du travail, brutalité, intimidation, humiliation | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu