Avertir le modérateur

18/04/2011

Xavier Bertrand et le gouvernement avancent vers la préférence nationale ?

Loin de faiblir, la volonté du gouvernement de chasser sur les terres de l’extrême-droite continue. Avec fracas ou insidieusement mais par de plus en plus de membres du gouvernement.

Xavier Bertrand.jpgDernier signe de cette politique ? Xavier Bertrand a jugé "possible de réduire l'immigration légale, notamment liée au travail" dont il a estimé qu’elle représentait "à peu près 20.000 personnes".

Interrogé hier dimanche lors de l'émission Le Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro par Jean-Michel Aphatie, Etienne Mougeotte et Frédéric Delpech, le Ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé a déclaré qu’il allait "surtout modifier la politique de l'emploi en faisant des métiers en tension une priorité d'action".

Il a redit qu’il y avait 2,7 millions de demandeurs d’emploi en France.
M. Bertrand a ajouté "La façon dont je veux réorienter l'action de Pôle emploi et de tous les acteurs de l'emploi, c'est justement de travailler sur ces métiers en tension".

Avec Xavier Bertrand, le gouvernement vient de faire un pas significatif vers la très connotée "préférence nationale".

Une préférence nationale en l'occurrence bien inutile pour réduire le chômage (En supposant que la baisse soit effectivement de 20 000 personnes, cela ne ferait que…0,7% des 2.7 millions de chômeurs) mais bien utile pour envoyer des messages vers la frange la plus sensible aux thèses de l’extrême droite.

08:44 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bertrand, immigration légale, préférence nationale, chomage, chomeurs | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

03/12/2009

Attention aux apprentis sorciers de l'identité nationale

La veille du lancement du débat sur l'identité nationale, le 1er novembre 2009, le CRAN avait appelé le gouvernement à prendre toutes les précautions pour que ce débat ne divise pas notre pays, au lieu de le rassembler. Nous voulions ainsi dès le départ prévenir des dérives qui apparaissaient inévitables et contre lesquelles il fallait que chacun prenne ses responsabilités.

Je suis aujourd'hui inquiet de ces dérives, face par exemple à l'affaire du maire UMP de Gussainville.

Le 1er décembre 2009,  André Valentin, maire UMP de Gussainville, qui venait de participer au débat sur l'identité nationale organisé par Eric Besson affirme devant les caméras de France 2 : "Il est temps qu'on réagisse, parce qu'on va se faire bouffer". A la question : "Par qui?", il répond : "Y'en a déjà dix millions", "Dix millions que l'on paye à rien foutre".

Sur RTL, le même élu UMP à qui l’on demande s'il pense s'il y a "trop" d'immigrés en France,  répond : "Sérieusement, je le crois".

Interrogé par RTL sur ce dérapage, Jean-François Copé, président du groupe UMP à l'Assemblée Nationale, estime : « On va libérer la parole. Point. Et moi j'estime que ces sujets, c'est parce qu'on n'en a pas parlé pendant trop longtemps
Je me demande en quoi la libération d’une parole raciste et xénophobe est souhaitable…

Les Français issus de l’immigration sont des Français comme les autres.
Xavier Bertrand, secrétaire général de l’UMP doit sanctionner les déclarations choquantes et le dérapage inacceptable du maire André Valentin.

Eric Besson le ministre de l’immigration, de l’intégration et de l’identité nationale, doit maintenant préciser les mesures qu’il compte prendre pour que le débat sur l’identité nationale n'aboutisse pas, dans les faits, à banaliser le racisme dans notre pays.

Il faut faire attention aux apprentis sorciers de l'identité nationale

07:06 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : identité nationale, débat, besson, andré valentin, gussainville, bertrand | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu