Avertir le modérateur

18/07/2012

Echec de la politique de la ville 2002-2012: l’imagination à l’UMP ?

La Cour des comptes vient de rendre un rapport dans lequel elle juge très sévèrement la politique de la ville dont elle constate l'échec entre 2002 et 2012.

La Cour constate que cette politique n'a pas réduit les inégalités dans les quartiers sensibles et indique que le programme national de rénovation urbaine (PNRU) n'a pas atteint ses objectifs.
Le PNRU a été lancé en 2003 par Jean-Louis Borloo qui était alors ministre de la Cohésion sociale.

A la suite de la 1ère évaluation citoyenne de la rénovation urbaine réalisée à mon initiative avec l'aide des habitants des quartiers et des artisans, je dénonçais il y a plusieurs semaines déjà la gestion chaotique du PNRU et des 45 milliards d'euros injectés par l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) dans la réhabilitation ou la reconstruction des quartiers sensibles.

politique de la ville,ump,2002,2012,anru,pnru,borloo,cohésion sociale,zus,cucs,zru,zfu,quartiers debIl est temps de mettre fin à l'incompréhensible mille-feuilles des zones bénéficiant de la politique de la ville.

Comment en effet s'y retrouver entre les 750 zones urbaines sensibles, les 415 zones de redynamisation urbaine, les 100 zonesfranches urbaines, les 2495 quartiers bénéficiant
des contrats urbains de cohésion sociale, les 530 quartiers éligibles à une politique de l'ANRU les 215 quartiers d'observation "Espoir banlieues" ?

L'UMP, indirectement mise en cause dans le rapport de la Cour des comptes, doit maintenant faire preuve d'imagination et proposer aux habitants des quartiers sensibles, un projet de politique de la ville, clair, mobilisateur ambitieux et cohérent.

11:34 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique de la ville, ump, 2002, 2012, anru, pnru, borloo, cohésion sociale, zus, cucs, zru, zfu, quartiers deb | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

19/06/2012

La droite et le centre doivent s’ouvrir à la diversité

11 à 0. Score sans appel.
Si la nouvelle assemblée issue des urnes le 17 juin est plus paritaire et plus diverse, il faut tout de même noter que parmi les députés de métropole, les 8 huit députés d'origine africaine, maghrébine, asiatique ou brésilienne et les trois originaires des départements d’outre-mer sont tous issus…des rangs du Parti socialiste.

Pour expliquer ce résultat l’UMP avance souvent l’argument des députés sortants qui tiennent à se représenter. Cet argument ne tient pas car la plupart de ces nouveaux députés ont été élus dans des circonscriptions déjà détenues par le PS. Par ailleurs en matière de parachutage, la vertu ne se trouve pas plus du côté de l’UMP que du PS.

assemblée nationale,diversité,ps,ump,droite,centre,fnLa droite et le centre doivent donc s’interroger.
Entre 2005 et 2010 et particulièrement lors de la présidentielle de 2007, la droite et le centre avaient su gagner des voix parmi les électeurs de la diversité et ceux sensibles à cette thématique. Indéniablement l’UMP avait su incarner une certaine modernité qui s’est traduite par la présence de la diversité au sein du gouvernement nommé par Nicolas Sarkozy en 2007. Même si le gouvernement actuel fait mieux, L’UMP a montré la voie à cette occasion.
Mais peu à peu, l’UMP a dilapidé son capital, de renoncement en renoncement et par ses œillades de plus en plus appuyées à l’extrême droite.

Le plus curieux, c’est qu’il y a au sein des populations de la diversité et des Français sensibles à cette thématique, un refus du laxisme et une sensibilité au discours de la droite et du centre sur la diversité. Cependant, une frontière claire avec le Front national et le refus de toute compromission avec ce parti constituent le seul horizon indépassable pour ces électeurs.

La fermeté de la droite et du centre sur le refus du communautarisme (le communautarisme blanc prôné par le FN ou le communautarisme des minorités) n’est plus un repoussoir pour ces électeurs. L’amour de la France, les droits et les devoirs, la responsabilisation, l’effort, la famille etc… sont des thèmes marqués à droite mais que ces populations sont absolument prêtes à entendre.

L’UMP doit de nouveau s’ouvrir aux français de la diversité et ne plus donner l’impression de les stigmatiser ou de vouloir diviser pour s’imposer. Il ne s’agit de faire du casting, mais de nommer à des postes de responsabilité des cadres issus de la diversité et de préparer dès maintenant des candidats de la diversité pour les élections de 2014 et ce non pas en fonction de leur apparence mais en fonction de leur talent.

La droite et le centre ont un boulevard devant eux et peuvent de nouveau gagner la confiance des populations de la diversité et des Français sensibles à cette thématique...à la seule condition d’être au clair avec leurs valeurs.

14:55 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : assemblée nationale, diversité, ps, ump, droite, centre, fn | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

19/12/2011

Fin de la vie au camping: Les sénateurs doivent repousser l’inacceptable

Une proposition de loi présentée par des députés UMP a été adoptée le 16 novembre dernier en première lecture à l’Assemblée nationale. Cette loi prévoit que les communes pourront désormais moduler la taxe de séjour applicable à la clientèle de terrain de camping pour différencier la clientèle de passage de la clientèle résidentielle.

De même, les personnes qui louent un emplacement de mobil-home pour une durée supérieure à trois mois devront produire un justificatif de leur résidence principale. L’objectif est de rendre plus difficile voire impossible l’élection de domicile dans les camping-cars.

Les locataires de camping-carCamping-car.jpg, se recrutent parmi les franges les plus modestes de la population, et sont trop souvent victimes de pratiques commerciales abusives des loueurs d
emplacement.

En raison d’une politique du logement social largement insuffisante, on estime qu’entre 70 000 et 120 000 personnes utilisent les camping-cars et les terrains de camping comme mode de résidence annuel à cause de leur situation de précarité et de leur impossibilité à se loger autrement.

Je m’alarme d’une proposition qui si elle était mise en application, rendrait encore plus précaire, la situation des personnes qui font des terrains de camping, leur résidence principale. Je m’inquiète que la majorité actuelle fasse si peu cas des familles obligées de vivre dans des terrains de camping et n’ont que ce moyen pour faire face à la crise du logement.

Je passerai la nuit de Noël avec des sans-abris et je propose des mesures de fond pour répondre à la crise du logement.
Parmi celles-ci figurent :
- l’interdiction des logements sociaux aux locataires dont les revenus élevés ne justifient plus qu’ils y résident.
- l’encadrement strict  des loyers lors de la relocation.
- le doublement des pénalités en cas de non respect de la loi SRU et l’interdiction des défalcations.
- la mise sous tutelle des communes qui refusent de construire des logements sociaux dus en application de la loi SRU.
- la réquisition des bâtiments publics non-utilisés pour les transformer en logements et l’interdiction des baux à vie dans les HLM pour faciliter la mobilité résidentielle.

J’appelle les sénateurs à repousser ce texte lorsqu’il arrivera en lecture au Sénat.

11:33 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : amping, camping-car, mobil-home, députés, ump, taxe de séjour, sans-abri, noel, logement, crise | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

03/09/2011

Alain Marleix Choque

Décidément certains membres de l’UMP ont du mal avec le code de la nationalité…française.

alain,marleix,coréen national,jean-vincent,placé,ump,europe ecologie-les verts,cécile,duflot,essonneDans un entretien qu’il a accordé à Public-Sénat et qui portait sur les élections sénatoriales qui auront lieu le 25 septembre, Alain Marleix, ancien secrétaire d’Etat et spécialiste de la carte électorale à l'UMP, a déclaré : "Dans l'Essonne, [...] notre Coréen national, Jean-Vincent Placé, va avoir chaud aux plumes ! ".
J’ai rencontré à plusieurs reprises Jean-Vincent Placé, Vice-Président (Europe Ecologie-Les Verts) de la région Île-de-France, conseiller politique de Cécile Duflot et tête de liste d'une liste d'union de la gauche pour les sénatoriales en Essonne. Jamais il ne m’est venu à l’idée de le questionner sur ses origines puisqu’il est...élu de la République et par définition Français.

Il y a quelque chose de profondément choquant, de malsain et pour tout dire de pervers à qualifier de "Coréen", un candidat à une élection sénatoriale...française.

08/07/2011

Cour des comptes : Jeter le bébé avec l’eau du bain ?

Dans un rapport de 240 pages sur l'organisation et la gestion des forces de sécurité publique, la Cour des comptes dont le premier président est Didier Migaud (ancien député PS mais nommé par un gouvernement de droite), s’est livrée à une analyse très sévère de l’organisation et la gestion des forces de sécurité publique depuis 2002.

Didier Migaud.jpgCe rapport publié hier 7 juillet, a suscité en retour de lourdes critiques de la part de la majorité et l’exécutif, notamment du ministre de l’intérieur Claude Guéant, certains allant jusqu’à qualifier le rapport de d’«idéologue».
Ainsi Jean-François Copé secrétaire général de l’UMP a évoqué l’«idéologie» d’un rapport qu’il a jugé «pas totalement objectif».
Le secrétaire national à la sécurité de l’UMP Eric Ciotti a fustigé «un tract PS plus qu'une étude objective»

La Cour des comptes est une institution chargée du contrôle des comptes publics. Il faut rappeler à tous que c’est un contre-pouvoir essentiel de nos institutions.
C’est un organisme indépendant dont les travaux sont collégiaux et dont les missions sont définies par la Constitution au 1er alinéa de l’article 47-2 : « La Cour des comptes assiste le Parlement dans le contrôle de l'action du Gouvernement. Elle assiste le Parlement et le Gouvernement dans le contrôle de l'exécution des lois de finances et de l'application des lois de financement de la sécurité sociale ainsi que dans l'évaluation des politiques publiques. Par ses rapports publics, elle contribue à l'information des citoyens…»

En critiquant aussi fortement non seulement un rapport de la Cour des comptes mais la Cour elle-même, l’exécutif et la majorité fragilisent cette institution.
Il ne faudrait pas jeter le bébé avec l’eau du bain.

12:38 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cour des comptes, migaud, guéant, ciotti, ps, ump, constitution, gouvernement | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

28/03/2011

Pour combattre le FN ? La vérité et la justice sociale

Au lendemain des élections cantonales et avec seulement 2 élus pour une présence au 2ème tour dans 400 circonscriptions cantonales, le Front national a mordu la poussière, même si ces scores dans de nombreux départements sont très élevés.
Hélas, l’abstention continue de se situer à des niveaux inquiétants.

Malgré le flou et la navigation à vue de l’UMP sur la stratégie à adopter face au FN, les électeurs ont hésité à envoyer des élus FN siéger dans les assemblées départementales. Il faut saluer cette sagesse des Français et saisir cette lueur d’espoir.

Ces élections constituent une sonnette d’alarme.

Logo élections cantonales 2011.jpgPour répondre à la situation potentiellement dangereuse créée par la montée du Front national, il faut des propositions propres à rassurer nos concitoyens sur notre capacité collective à faire vivre dans le cadre républicain, l’ensemble des composantes de la société française.

Mais il faut surtout des propositions sur les questions sociales, seules à même d’apporter des réponses durables aux questions qui amènent certains à douter de la République et à se détourner de ses valeurs.

L’inquiétude manifestée par les Français peut pousser certains partis politiques à se laisser tenter par la voie de la radicalité, mais cela ne fera que renforcer le FN et c’est surtout une impasse.

L’autre voie plus sûre et plus raisonnable commande d’apporter à l’ensemble des citoyens, une information factuelle et objective sur la réalité de l’immigration: sur les problèmes réels qui se posent mais aussi sur les apports des Français issus de l’immigration à la collectivité nationale.
A ce propos, le pourcentage de ressortissants de pays tiers dans la population française est de...
3,80% et le pourcentage de personnes nées à l’étranger dans la population en 2009 de...5,80%.
C’est dire si la question de l’immigration qui est surreprésentée dans le débat politique actuel mériterait d’être abordée avec plus de sérénité.

Il faudra ensuite parler de l’avenir, de la manière de  réduire le gâchis né de la faible utilisation des potentiels des populations françaises issues de l’immigration.

Pour prospérer, l’extrême-droite a intérêt à opposer les français les uns aux autres.
L’intérêt du FN ne coïncide pas avec celui de la France. L’intérêt de la France est de trouver les voies de la concorde et cela passe par le rassemblement de tous les français y compris ceux issus de l’immigration.

La réponse à la montée du FN consiste donc à proposer aux Français un projet crédible qui inclura l’ensemble des Français et apportera une réponse sociale à ceux qui demandent la justice sociale, c'est-à-dire l’égalité.

11:38 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fn, cantonales 2011, ump, stratégie, élus | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

20/03/2011

L’UMP refuse de faire barrage au FN : Grave et suicidaire

Au soir de ce premier tour des élections cantonales (marquées par une abstention très élévée, qui ne peut réjouir républicains et démocrates), l’UMP a tellement perdu qu’il se retrouve au coude-à coude, voire derrière l’extrême-droite selon certaines estimations L’ex-premier parti de France rétrécit au fur et à mesure qu’il chasse sur le terrain du Front national (FN).

Il est confirmé que la lepénisation ne profite qu’aux Le Pen.
Jean-François Copé UMP.jpgLoin d’en tirer les leçons, l’UMP s’enferre dans une stratégie pour le 2ème que l’on peine à comprendre : « Ni alliance avec le FN, ni front républicain » a déclaré Jean-François Copé le secrétaire général de l’UMP.

Ce qui ressort de cette nouvelle opposition au front républicain qui en 2002 a permis de faire largement battre le candidat de l’extrême-droite, c’est que l’UMP ne fera pas barrage à l’extrême-droite et n’appellera pas à faire battre le FN lorsque ce parti se retrouvera seul au second tour face au parti socialiste.
C’est grave sur le plan des valeurs, car le FN pas fréquentable. Le FN n’est pas dans l’arc républicain.

Un parti qui prône la division des Français selon leur religion ou leur couleur de leur peau n’est pas républicain.
Il ne peut pas y avoir d’égalité entre un parti de l’arc républicain et un parti qui a été tant de fois condamné pour des faits aussi graves l’apologie de crime contre l’humanité, l’antisémitisme ou l’incitation à la haine raciale.

Logo de l'UMP.jpgPar ailleurs, la stratégie de l’abaissement des barrières entre le FN et l’UMP ne bénéficie qu’à l’extrême-droite-FN au nom du principe bien connu que l’électeur préfère toujours l’original à la copie.

L’UMP s’engage dans une voie qui mène à boire le calice jusqu’à la lie.
L’UMP s’engage dans une voie politiquement suicidaire

22:11 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : copé, ump, fn, le pen, parti socialiste, cantonales | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

12/03/2011

Sarkozy limoge son conseiller à la diversité et vire idéologiquement sur la diversité

Le président de la République, Nicolas Sarkozy, a limogé hier vendredi 11 mars 2011 son conseiller à la diversité, Abderrahmane Dahmane.

Abderrahmane Dahmane s'était fait le relais publiquement avant-hier de tous ceux qui s'inquiètent de la stigmatisation croissante des minorités et en particulier des Français musulmans, stigmatisés par le débat actuel sur l'Islam.
Un débat aussi inutile que dangereux, dans un contexte marqué par une forte poussée de l'extrême-droite dans les sondages.

Nicolas Sarkozy et Abderrahmane Dahmane.jpgOn ne peut que comprendre le malaise exprimé par Abderrahmane Dahmane. Ce malaise est bien celui de nos compatriotes musulmans, des Français de la diversité en général, et de tous les autres, devant les campagnes répétées qui sont menées à leur encontre dans notre pays.

Abderrahmane Dahmane réagissait par ses déclarations au geste fort du responsable UMP Abdallah Zerki, qui venait de découper sa carte UMP aux ciseaux devant les caméras de télévision, en appelant tous les musulmans de l'UMP à l'imiter.

Je déplore le limogeage d'Abderrahmane Dahmane qui confirme le revirement idéologique de Nicolas Sarkozy sur la diversité.

Il faudra bien d’une manière ou d’une autre rappeler à Nicolas Sarkozy qu'il a aussi été élu avec les voix des minorités, auxquelles il avait beaucoup promis
On voit bien l'urgence et la gravité de la situation, car une députée UMP peut proposer en toute impunité de mettre "à la mer" les immigrés, tandis que l'Elysée limoge son unique conseiller à la diversité

08:05 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarkozy, dahmane, diversité, extrême-droite, musulmans, ump, débat sur l'islam | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/03/2011

Le Pen en tête au 1er tour, merci Sarkozy, merci l’UMP

Un sondage Harris Interactive pour Le Parisien Dimanche, indique que Marine Le Pen arriverait en tête du premier tour de la présidentielle de 2012 avec 23% d'intentions de vote*. Nicolas Sarkozy et le candidat du PS seraient à égalité à 21%.
 Il y a quelques temps, le président de la République Nicolas Sarkozy et l’UMP, se vantaient d’avoir réduit l’extrême droite à sa plus simple expression.

Marine Le Pen (Crédit photo Reuters).jpgChacun voit bien qu’il n’en est rien. En agitant la peur de l’autre, la peur du français issu de l’immigration, la peur des étrangers et en reprenant à son compte, des thématiques, des formulations naguère réservée à l’extrême droite, l’UMP et le président de la République ont simplement légitimé l’extrême droite.

En 2007, seule l’illusion que Nicolas Sarkozy allait s’atteler à la question compliquée de ce qu’il avait appelé la diversité a permis de porter vers lui un nombre important de citoyens notamment parmi les minorités visibles. En délaissant la question la « diversité » et pire, en la manipulant, en jouant sur la peur, en liant par exemple l’immigration et la délinquance, Nicolas Sarkozy a précipité des électeurs légitimement inquiets vers l’extrême droite.

A vouloir jouer sur le terrain de l’extrême droite, on ne peut que l’alimenter...à ses dépends.
Débat sur l’identité nationale, manipulation du concept de multiculturalisme etc... ne pouvaient que renforcer l’extrême droite.

Le pompon a quand même été de laisser entendre aux français que les révoltes arabes aboutiraient à un déferlement d’immigrés en provenance d’Afrique du Nord.
Après tout cela, il est hélas assez logique que l’extrême droite connaisse une progression fulgurante.

Nicolas Sarkozy et ses engagements en matière de diversité.jpgNous n’avons certainement encore rien vu, car l’UMP a planifié le 5 avril, un nouveau débat sur l’identité nationale sous la forme d’un fumeux débat sur l’islam. La machine à faire monter l’extrême va encore fonctionner.
Au vu de la montée galopante de l’extrême droite, l’UMP doit annuler ce débat aux relents nauséabonds.

Ce débat est d’autant plus dangereux que Nicolas Sarkozy opère dans le même temps, un tête-à-queue idéologique.
Hier Nicolas Sarkozy vantait la laïcité…positive et nous expliquait qu’« Un homme qui croit, c’est un homme qui espère » Et que «  l’intérêt de la République, c’est qu’il y ait beaucoup d’hommes et de femmes qui espèrent ».
Il nous assurait que comparativement au religieux, il manquera toujours à l’instituteur dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage « la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance »
Aujourd’hui, il nous explique qu’il n’y a rien de mieux que la laïcité, et laisse insidieusement entendre qu’elle serait en grand danger, menacée par d’obscurs ennemis que l’on désigne tout en se défendant de le faire.

Hier il louait la diversité de la France et donnait une lisibilité très diverse à son gouvernement. Aujourd’hui, il fait la chasse à cette diversité de la société française et lui attribue plus ou moins directement la délinquance, ainsi que les difficultés de l’intégration.

Oui, dans ces conditions, l’extrême droite ne peut que prospérer au point de pouvoir éliminer du 2ème tour le candidat de droite.
L’extrême droite peut dire merci. Merci qui ?

Les minorités visibles ainsi données en pâture à l’extrême droite ne doivent pas accepter d’être la chair à canon de la présidentielle de 2012.
Rien ne serait plus désastreux pour ces minorités que de rester spectatrices de ce qui se déroule.

* Enquête Harris interactive réalisée en ligne suivant la méthode des quotas, du 28 février au 3 mars 2011 auprès de 1618 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus.

04/03/2011

Zemmour nouveau porte-parole de l'UMP ?

Les partis politiques ont les invités et les porte-paroles qu’ils peuvent.
Ainsi, Eric Zemmour, récemment condamné pour incitation à la haine raciale a été reçu en grande pompe par l’UMP.
M. Zemmour est donc le nouveau porte-parole de l’UMP ou plus exactement, Eric Zemmour dit tout haut ce que l'UMP pense tout bas.

Il est triste pour des parlementaires, représentants du peuple, de devenir, toute honte bue, supporters ou managers d’un individu condamné par la justice.
Dans une République exemplaire, il est extrêmement préoccupant que M. Zemmour ait été non seulement applaudi, mais ovationné, par les parlementaires (UMP) qui le recevaient.

Zemmour reçu par des députés UMP (credit photos Reuters).jpgLes propositions défendues par M. Zemmour sont à la fois choquantes et peu propices.
Dans le discours bruyamment salué qu’il a prononcé le 2 mars à l’Assemblée nationale, il a demandé la suppression des lois mémorielles notamment la loi Gayssot, visant à réprimer les propos racistes, antisémites ou xénophobes.
Est-il vraiment propice de libérer la parole antisémite dans le contexte actuel, comme le propose M. Zemmour ?
Est-il vraiment propice de libérer la parole raciste ?

Qui défend le mieux la République et ses valeurs entre les associations de défense des droits de l'homme, et des députés qui s'associent publiquement à un homme condamné par la justice pour incitation à la haine raciale?

La majorité actuelle s'enfonce dans l'injustice. Plus elle se rend impopulaire dans la population, et plus l’extrême droite monte dans les sondages.
La stratégie actuelle de l'UMP qui consiste à faire d'Eric Zemmour l'un de ses porte-paroles n'est pas seulement inqualifiable d'un point de vue républicain, elle est suicidaire. Car il se trouve, à droite, de nombreuses personnes qui sont opposées à ces dérives et qui sauront en tirer les conséquences.
Nicolas Sarkozy a été élu, en 2007, en partie avec les voix des minorités visibles, à qui il avait beaucoup promis. Non seulement ses promesses n'ont été tenues, mais le pays s'enfonce aujourd'hui dans des débats qui nous renvoient plusieurs décennies en arrière.

En lançant de tels débats et en soutenant ceux que la justice condamne pour incitation à la haine raciale les députés qui ont reçu M. Zemmour rapprochent l'UMP de l’extrême droite.

On banalise l’extrême droite pour mieux en faire un parti de gouvernement ?

12:19 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zemmour, ump, députés, assemblée nationale, sarkozy, extrême droite | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu