Avertir le modérateur

11/12/2010

Marine et Jean-Marie Le Pen ? Même combat de l’horreur

Hier soir, à Lyon, face à des adhérents du Front national (FN), Marine Le Pen la fille de Jean-Marie Le Pen qui concourt pour lui succéder à la tête du FN, a comparé sans aucune ambigüité possible, les prières de rue de certains musulmans à l'Occupation de la France durant la Seconde guerre mondiale.

Elle a déclaré : « maintenant il y a dix ou quinze endroits où de manière régulière un certain nombre de personnes viennent pour accaparer les territoires. C'est une occupation de pans du territoire, des quartiers dans lesquels la loi religieuse s'applique, c'est une occupation. Certes y'a pas de blindés, y'a pas de soldats, mais c'est une occupation tout de même ».

Marine Le Pen (Erreur de nom).jpgCes propos effrayants n’étonneront que ceux qui se demandaient encore si Marine Le Pen allait ou non suivre la stratégie de la provocation haineuse utilisée jusqu’à la nausée par Jean-Marie Le Pen
La réponse était connue depuis longtemps, mais tous ceux qui faisaient mine de ne rien voir sont maintenant édifiés par cette déclaration incendiaire.
Tous ceux qui ne voulaient pas accepter l’évidence, tout comme ceux qui ont pu se laisser avoir, ne pourront plus dire qu’ils ne savaient pas.

Il n’y a pas l’ombre d’une différence entre Marine le Pen et son père Jean-Marie Le Pen

Tous deux utilisent les mêmes appels aux sentiments les plus bas, tous deux utilisent la même confusion savamment entretenue entre islam et islamisme.
En réalité, Marine Le Pen et Jean-Marie Le Pen s’inscrivent dans la même logique de guerre civile.
Le père et la fille usent de la même référence constante à la deuxième guerre mondiale.
L’actuel président du FN avait assimilé les chambres à gaz à un "détail de l'histoire de la Deuxième Guerre mondiale". Marine Le Pen assimile les prières à l’Occupation : la boucle est bouclée.

Comment pourrait-on laisser insulter tous les musulmans venant d’Afrique du Nord, d’Afrique subsaharienne ou d’ailleurs qui ont versé leur sang justement sous l'Occupation de la France durant la Seconde guerre mondiale.
Comment pourrait-on laisser insulter ainsi, tous musulmans Français et tous ceux qui en raison de l’exigüité de certains lieu de prières n’on pas d’autres solution que l’utilisation temporaire de l’espace public ?

Face aux propos terribles de Mme Le Pen, il convient, pour les associations antiracistes et de lutte contre les discriminations d’évaluer la meilleure manière d’exercer nos droits.

20:16 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marine le pen, jean-marie le pen, islam, islamophobie, occupation, 2ème guerre | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

09/12/2010

Affaire Guerlain : La déterminante intervention des militants américains

Les propos de Jean-Paul Guerlain appelant les Noirs des « N… » et se demandant si ces « N… » avaient « toujours tellement travaillé » ont choqué, bien sûr au-delà de la France et notamment aux Etats-Unis.

On connaît les mouvements de droits civiques aux Etats-Unis, on connaît leur positions équilibrées mais également leur fermeté et leur redoutable efficacité lorsqu’il s’agit de s’opposer...par tous les moyens, au racisme ou à la discrimination.

J’ai été très impressionné par la détermination de mes interlocuteurs américains lors de nos premiers échanges autour de ce scandale.
Les noirs-américains ainsi que les mouvements de droits civiques ont répondu à mon invitation de venir à Paris pour comprendre la situation et demander en coopération avec les autres acteurs du dossier, des engagements précis à la société Guerlain ainsi qu’à sa maison-mère LVMH.

Au cours de leur séjour à Paris, la délégation américaine a d’abord souhaité rencontrer les personnalités et associations notamment celles qui ont, légitimement, fait part de leur indignation.
Les américains ont ensuite rencontré Guerlain et le Groupe LVMH.
Ce n’est pas par hasard que Charles Steele le président sortant de l’association de Martin Luther King a été choisi pour cette mission. Ce n’est pas hasard non plus que George Curry, un expert de l’égalité et de l’affirmative action, notamment en entreprise a fait le déplacement.

Martin Luther King.jpgJ’ai participé aux négociations qui se sont toutes déroulées dans le respect et le dialogue, c'est-à-dire dans la pure tradition instaurée par Martin Luther King dont l’ombre imposante a constamment plané sur les discussions.

Une réunion qualifiée d'"extrêmement productive" par les participants, s'est déroulée hier mardi 7 décembre entre les états-majors de Guerlain, de LVMH, la délégation de militants américains des droits civiques et moi-même.
C
ompte tenu de l'ampleur et la complexité des questions, tout ne pouvait pas se régler en une seule réunion.

Cette rencontre du 7 décembre sera suivie d’une série de rendez-vous qui se tiendront en France et aux Etats-Unis pour que LVMH et Guerlain continuent à agir avec davantage d'efficacité, sur le terrain de la diversité.
Le groupe LVMH a aussi émis des demandes qui ont été favorablement accueillies par la délégation américaine.

Nous avons avec les mouvements de droits civiques américains, contribué à faire œuvre utile en faisant converger des points de vue réputés irréconciliables.
N’est-ce pas aussi cela, le message de Martin Luther King ?

09:19 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : martin luther king, charles steele, george curry, etats-unis, guerlain, lvmh | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

08/12/2010

Affaire Guerlain : les leaders noirs américains sont à Paris pour rencontrer l'état-major de LVMH

Le Dr. Charles Steele Jr., ancien sénateur de l'Etat de l’Alabama et président sortant de la Southern Christian Leadership Conference (SCLC), l'organisation des droits civiques fondée par Martin Luther King Jr., accompagné de George E. Curry, un expert de l’ « affirmative action », ont le PDG de Guerlain ainsi que le Secrétaire général du groupe LVMH, mardi 7 décembre, en ma compagnie afin de leur faire part de l'indignation internationale suite aux propos racistes tenus par Jean-Paul Guerlain.

"Nous allons rencontrer les représentants de l'entreprise avant de déterminer quelle sera notre future implication dans cette affaire", a déclaré M. Steele. "Nous venons à Paris avec un esprit ouvert, mais déterminés à repartir avec une compréhension claire de LVMH et de l'atmosphère qui a permis l'utilisation par un ancien dirigeant de l’entreprise du mot le plus raciste de la langue anglaise."

LVMH.jpgLes mouvements de droits civiques aux Etats-Unis n’excluaient pas de lancer un boycott des produits LVMH à l'occasion des fêtes de fin d'année.
Cette question sera, notamment, abordée lors d'une conférence de presse aujourd’hui 8 décembre à 11h au Centre d'Accueil de la Presse Etrangère (CAPE) au Grand Palais, (Cours de la Reine, Perron Alexandre III) à Paris pour détailler les suites internationales de l’affaire.
Participeront à cette conférence de presse :
Charles Steele, Ancien Sénateur de l'Etat d'Alabama Président sortant de la Southern Christian Leadership Conference
George Curry, Editorialiste et rédacteur en chef de The Affirmative Action Debate.
Des responsables associatifs

07:46 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : guerlain, lvmh, martin luther king, sclc, boycott, noirs, américain | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

03/12/2010

Affiche "Non à l’islamisme", Le Pen relaxé (sur la forme) d'incitation à la haine

Commençons par dire que l’affiche du Front national (FN) de la jeunesse intitulée "Non à l'islamisme", et qui représentait une femme intégralement voilée à côté d'une carte de France recouverte du drapeau algérien, sur laquelle se dressaient plusieurs minarets en forme de missiles a été jugée par le tribunal de grande instance (TGI) de Marseille comme étant "de nature à provoquer un sentiment de rejet et d'animosité à l'encontre d'un groupe de personnes dont sont visées les pratiques religieuses, les femmes et la nationalité".

Jean-Marie Le Pen et l'affiche non à l'islamisme.jpgLe TGI de Marseille a en outre jugé que cette affiche diffusée en février 2010, lors de la campagne des élections régionales en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, puis sur plusieurs sites Internet était "provocatrice est constitutive d'un trouble manifestement illicite" et en a ordonné le "retrait de tous les supports sur lesquels elle a été placée, de quelque nature qu'ils soient dans un délai de 24 heures (...) puis sous astreinte de 500 euros par jour de retard".

Ce rappel a son importance car sans lui, on risquerait de mal comprendre la décision sur la forme et non sur le fond du tribunal correctionnel de Paris qui a relaxé hier jeudi 2 décembre le président du FN du délit de provocation à la haine envers une religion.

Les magistrats parisiens ne se sont pas prononcé sur le fond du dossier mais ont débouté les plaignants pour des questions de forme : les juges ont estimé que Jean-Marie Le Pen n'était pas l'auteur, et qu'il n'était pas le responsable des sites Internet sur lesquels l'affiche a été diffusée.
Le tribunal parisien s’est donc déclaré incompétent territorialement concernant l'utilisation de cette affiche.

Voilà le fond de l’affaire. Mais déjà les thuriféraires du FN et bien d’autres qui ne le sont pas répètent à l’envi que l’affiche ne constitue plus une incitation à la haine.
Allons donc!
Il n’en est rien. La relaxe du président du FN encore fois sur la forme, n’invalide en rien la décision du TGI de Marseille sur le caractère "provocateur" et constitutif "d'un trouble manifestement illicite" de cette affiche.

08:09 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le pen, "non à l'islamisme", affiche, fn, relaxe, condamnation | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

02/12/2010

Côte d’Ivoire : une explosive incertitude

Depuis la fin du second tour de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire dimanche dernier, la tension monte chaque jour d’un cran.

Les uns laissent entendre qu’ils ont gagné, les autres demandent l’annulation de certains résultats.
Cette situation qui porte en elle les ferments d’un embrassement a déjà des conséquences très dommageables sur une élection qui avait étonné par son taux exceptionnel de participation (83 %) au premier tour.

Côte d'Ivoire.pngLes violences et les morts en marge de l’élection, ont hélas confirmé les craintes qui ont vu le jour entre les 2 tours. La participation était fortement en baisse pour le 2ème tour.

Six fois repoussée depuis 2005, cette présidentielle ivoirienne qui oppose le président sortant Laurent Gbagbo à Alassane Ouattara un ancien premier ministre, était pourtant censée clore une décennie de très graves crises et de division du pays depuis 2002.

Les deux hommes avaient obtenu respectivement 38 % et 32 % des suffrages au premier tour, le 31 octobre.
Quelle qu’elle soit, la volonté du peuple ivoirien doit aujourd’hui être respectée.

Si la commission électorale indépendante puis le Conseil constitutionnel du pays ne parviennent pas mener à bien le processus électoral, alors l’Union africaine et la communauté internationale devront prendre leurs responsabilités pour mettre fin le plus rapidement possible à une situation d’incertitude explosive.

12:24 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : côte d'ivoire, gbagbo, ouattara, élection | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

30/11/2010

Le droit à l’entrée dans les abris d’urgence vaut aussi pour les sans-papiers

Hier lundi 29 novembre, un sans-abri, a été retrouvé mort l’entrée d’un centre commercial d’Ivry-sur-Seine en région parisienne. Cet homme avait 78 ans, c’est pour cet hiver 2010-2011, le premier décès connu d'un sans-abri en Ile-de-France.

Le même jour, le journal Libération démontrait que contrairement aux déclarations Premier ministre et du secrétaire d'Etat au logement, plusieurs préfectures ordonnaient d’exclure les sans-papiers des abris d’urgence.

Un sans-abri.jpgLe président de la République a déjà eu à trancher le débat « Quand quelqu’un est dans la rue, on ne va pas lui demander ses papiers » à l’entrée des abris d’urgence avait-il déjà ordonné.

Apparemment  cet appel à l’accueil sans distinction et sans condition n’est pas parvenu à tous les représentants de l’Etat.

Face à des dysfonctionnements qui peuvent coûter la vie, le secrétaire d’Etat au logement Benoist Apparu a tenu à rappeler hier qu’il devait y avoir « une mise à l'abri humanitaire quelle que soit la situation individuelle des personnes. Quand il y a un risque de passer la nuit dehors lors d'une période de grand froid, on ne se pose pas la question de savoir si la personne est française ou non, si elle a des papiers ou non»

Cela va sans dire, mais cela va encore mieux en le disant : Le droit inconditionnel à l’entrée dans les abris d’urgence s’applique à tous les sans-abris, y compris aux sans-papiers

 

09:52 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sans-abri, apparu, nicolas sarkozy, président, froid, hiver | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

29/11/2010

José Manuel Barroso s’alarme d’une poussée populiste en France (et en Europe)

Interrogé au cours du Grand Jury d’Europe 1 hier Jose Manuel Barroso, le président de la Commission européenne s'est déclaré  en français "inquiet" d'une "poussée populiste" en Europe et a appelé les responsables politiques à défendre les valeurs européennes.

S’il n’a pas expressément cité la France, M. Barroso qui s’exprimait en Français à destination d’un public français, sur des ondes françaises n'a pas exclu la France de ses propos si bien qu'il est impossible de ne comprendre que ses propos visaient aussi notre pays.

José Manuel Barroso.jpg"Il y a aujourd'hui en Europe une poussée populiste des extrêmes qui est très sérieuse et qui m'inquiète. Je vois des sociétés qui ont une grande tradition d'ouverture et démocratique où monte une poussée nationaliste, chauviniste, xénophobe, parfois même d'un populisme très, très agressif", a-t-il déclaré.

Pour que le message soit encore plus clair, M. Baroso s’est fait plus précis en expliquant "Puisque je parle à la France, il faut que les hommes politiques français expliquent rationnellement aux citoyens pourquoi nous avons besoin de plus d'Europe et n'alimentent pas des populismes contre l'Europe".

"Le populisme, c'est la manipulation des craintes et des peurs avec des arguments irrationnels, mais ça passe parfois", a-t-il dit. Avant d’appeler les hommes politiques à se ressaisir :
"C'est pourquoi je fais un appel à toutes les forces démocratiques et pro-européennes [...] pour expliquer nos valeurs" a-t-il déclaré.

Comme Monsieur Barroso, un très grand nombre de personnes en France et hors de France ont eu l’impression qu’encouragé par certains de ses dirigeants, notre pays tournait depuis quelques temps le dos à ses propres valeurs et que la France mondialement connue pour  sa « grande tradition d'ouverture et démocratique » connaissait une poussée d’intolérance.

Le gouvernement français semble revenir sur la séquence ouverte depuis quelques temps et qui avait trouvé son point culminant cet été. Il lui reste à donner encore bien des gages, car cette séquence a laissé des traces en France et comme on le voit, à l’extérieur.

08:27 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : barroso, europe, populisme, intolérance, poussée populiste, commission européenne | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

26/11/2010

Côte d’ivoire : un mort qui change la donne ?

L’élection qui se déroule actuellement en Côte d’Ivoire est historique.
D’abord, elle confirme la dynamique démocratique en Afrique, celle là-même qui a porté au pouvoir en Guinée, l’opposant historique Alpha Condé.
En Côte d’Ivoire, alors que l’on disait les élections « verrouillées » le premier tour a infirmé ce funeste pronostic.
Les trois premiers candidats Laurent Gbagbo (président sortant) Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié ont obtenu respectivement, 38%, 32% et 25% des voix lors du premier tour  le 31 octobre.

Alassane Ouattara et laurent Gbagbo.jpgAucun des deux premiers ne peut prétendre avoir la partie gagnée lors du 2ème tour de dimanche prochain le 28 novembre. Même si l'ex-président, arrivé troisième, a appelé à voter pour son allié Alassane Ouattara, les reports de voix sont une inconnue.
Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara s’emploient donc à convaincre les électeurs qui avaient voté pour Henri Konan Bédié.
Un débat d’entre-deux tours a même été organisé à la télévision publique hier jeudi.

C’est dans ce climat qu’un jeune homme a trouvé la mort quelques heures avant le débat télévisé alors que la campagne devenait de plus en plus agressive et que les deux prétendants s’accusent mutuellement d’être responsable des crises connues par  le pays depuis 1999.

Le jeune qui a trouvé la mort était un sympathisant du président sortant et il aurait été agressé par un militant d'opposition à l'issue d'affrontements entre leurs groupes, pour avoir semble-t-il arraché une affiche de campagne de M. Ouattara.

La mort de ce jeune homme changera-t-elle la donne ? Nul ne le sait, mais hier soir, à la télévision,  le chef de l'Etat Laurent Gbagbo et son opposant Alassane Ouattara ont fait assaut d’amabilités et joué l'apaisement.
Il est à souhaiter que ce climat perdure et que les élections se déroulent dans le calme

08:09 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gbagbo, ouattara, bedié, côte d'ivoire | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

25/11/2010

Plainte contre la circulaire anti-Roms : Les mêmes objectifs mais hors du prétoire

Une circulaire du ministère de l'Intérieur en date du 5 août 2010 avait donné aux préfets des consignes pour cibler des personnes en raison de leur appartenance.
Cette circulaire signée par le directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur, emportait instruction aux Préfets de diligenter l’évacuation des campements, en priorité ceux des Roms, dans des termes qui constituent un délit d'incitation à la haine raciale.

Logo du Ministère de l'intérieur.jpgAfin que nul en France ne puisse être inquiété pour son appartenance réelle ou supposée, nous avions porté plainte contre le signataire de la cirulaire (cette dernière a depuis, été retirée).

Nous avions plusieurs objectifs dans cette affaire. Nous souhaitions parvenir à une prise de conscience ainsi qu’à un climat apaisé, propice à la lutte contre le racisme.
A la suite des derniers développements autour de cette affaire j’estime que nos objectifs peuvent être atteints  hors du prétoire.

Parce que pour nous la République est un espace de respect et de dialogue, nous avons accepté de retirer la plainte contre le directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur.

Le ministère de l’Intérieur s'est engagé à créer dans les meilleurs délais, un observatoire national du racisme en France. Le gouvernement s'est par ailleurs engagé à lancer un grand plan de lutte contre la racisme.

L’observatoire national du racisme, qui s'inscrit dans ce plan est un outil essentiel qui permettra que les pratiques racistes individuelles ou institutionnelles qui touchent les Roms, les personnes noires, blanches, arabes, asiatiques ou autres, n’échappent plus aux radars de l’antiracisme.

09:00 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : circulaire, roms, racisme, observatoire, ministère, intérieur, directeur de cabinet | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

21/11/2010

Le pape recule sur le port du préservatif

Dans la prévention du virus VIH du sida, l’Eglise catholique s’est toujours montrée très conservatrice bannissant toute forme de contraception, en dehors de l'abstinence, y compris l’utilisation du préservatif.
Cette position rigide du Vatican dans la lutte pour prévenir les maladies sexuellement transmissibles a toujours suscité des incompréhensions et des critiques y compris parmi les catholiques.

On sait que le sida frappe cruellement les pays d’Afrique. Les statistiques officielles 2010 de l'Eglise catholique indique qu'il y a 173 millions de catholiques (baptisés) en Afrique c’est-à-dire 15% des 1,165 milliard de catholiques dans le monde.
C’est pourtant lors de son premier voyage sur le continent noir au cours duquel il avait visité le Cameroun puis l’Angola que le pape Benoît XVI avait déclaré le 17 mars 2009 que le problème du sida ne « peut pas être réglé » avec la « distribution de préservatifs ». « Au contraire, leur utilisation aggrave le problème ».

Cette phrase avait suscité une immense polémique.

Benoît XVI.jpgLa position du pape sur la question semble avoir été modifiée. Benoît XVI  recule aujourd’hui sur le port du préservatif.

Dans un livre d'entretiens intitulé "Lumière du monde" qui paraîtra mardi prochain le23 novembre, le souverain pontife et pour la toute première fois, reconnaît l'utilité du préservatif.

A la question "l'Eglise catholique n'est pas fondamentalement contre l'utilisation de préservatifs ?", la réponse de Benoît XVI est la suivante : "Dans certains cas, quand l'intention est de réduire le risque de contamination, cela peut quand même être un premier pas pour ouvrir la voie à une sexualité plus humaine, vécue autrement".

C’est une évolution notable.

Certes l'Église catholique préconise, en même temps, de ne pas utiliser de préservatifs et...d'être fidèle à son conjoint, mais c’était oublier un peu vite le cas d’un conjoint déjà infecté.

Certes la doctrine de l’Eglise catholique est basée sur une certaine morale mais la question qui se pose est de savoir comment adapter cette doctrine aux connaissances scientifiques et aux évolutions sociétales.

Je rappelle que l'Église catholique rejette encore aujourd’hui outre la contraception par des méthodes artificielles, toute sexualité hors mariage, ainsi que les rapports homosexuels.

12:08 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pape, benoit xvi, préservatif, capote, sida, afrique, cameroun, angola, hiv, mst | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu