Avertir le modérateur

10/03/2011

L’extrême-droite à l’UMP avec les propos de Chantal Brunel ?

J’ai indiqué sur ce Blog, les propos effrayants tenus le 1er mars dernier par la présidente du Front national (FN) qui répondait froidement sur RTL qu’elle souhaitait que l’on puisse « repousser dans les eaux internationales, les migrants qui voudraient entrer en Europe ».
On connaît l’extrême-droite et son infâme idéologie qu’il faut continuellement dénoncer pour que nous ne nous habituions jamais à accepter l’inacceptable.

Il est scandaleux que des propos de la même nature puissent être tenus par un député d’un parti de l’arc républicain.
La députée UMP Chantal Brunel a en effet déclaré le 8 mars dernier, tout aussi froidement que la présidente du FN qu’il fallait  « remettre dans les bateaux » les immigrés « qui viendraient de la Méditerranée ».
Un si indigne propos a heureusement suscité un tollé. Jean-François Copé le secrétaire général de l’UMP et François Fillon le premier ministre ont tous les deux exprimé une désapprobation bienvenue.

Chantal Brunel.jpgOn croyait que Mme Brunel avait compris pourquoi de tels propos sont inacceptables dans notre démocratie basée sur le respect des droits de l’homme, d’autant que le premier ministre avait affirmé avec insistance hier à l’Assemblée nationale « Chantal Brunel a tenu des propos que nous n’approuvons pas et sur lesquels elle s’est excusée ».

Des excuses ? Vraiment ? Le même soir, Mme Brunel déclarait sur Canal+ :
"Un certain nombre de députés me soutiennent […] je n'ose pas vous dire beaucoup. Mais beaucoup de gens disent, "Chantal a dit ce que beaucoup de gens pensent"

Certes "les gens" sont inquiets de la crise et de ses conséquences mais ce n’est pas une raison pour recycler le discours simpliste de l’extrême du Front national.

Oui, nos concitoyens redoutent une vague d'immigration d’autant que la menace a été agitée au sommet de l’état.

Oui, il faut réagir face à tous ces évènements, mais la réaction doit être une réaction « à la française » c'est-à-dire adaptée et respectueuse de la personne humaine et des valeurs de la République.
On ne peut pas d’un côté fustiger ceux qui ne respecteraient pas les valeurs de la République et de l’autre, s’en affranchir soi-même pour des raisons purement électoralistes.

Le rôle des politiques est de comprendre les inquiétudes de la nation et d’y répondre non en se nourrissant des peurs, non par des propositions honteuses et scandaleuses, mais par des mesures réalistes et applicables.
Il est irresponsable d’accompagner les mouvements d’humeurs quelques fois dictés par une inquiétude légitime, car cela s’appelle démagogie et populisme.

Hélas, avec Chantal Brunel, l’extrême-droite n’a plus le monopole des mesures populistes et démagogiques.

09:41 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brunel, canal +, fillon, copé, assemblée nationale, député | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

09/03/2011

Déchéance de nationalité abandonnée : le mal est déjà fait

Ainsi donc, la mesure-phare, la mesure-totem du énième projet la loi sur l’immigration, la mesure qui a mis le feu aux poudres le 30 juillet dernier a été abandonnée purement et simplement hier 8 mars 2011, juste avant le début l‘examen du texte par l’Assemblée nationale abandonnée purement et simplement. Tout ça pour ça serait-on tenté de dire.

Jusqu’ici la déchéance de la nationalité était réservée aux individus coupables d'atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation ou d'acte de terrorisme.
Dans son discours de Grenoble le 30 juillet 2010, le président de la République nous disait que rien n’était plus important que de l’étendre aux personnes devenues françaises depuis moins de 10 ans qui se seraient rendues coupables de crime à l'encontre de personnes dépositaires de l'autorité de l'État.

Nicolas sarkozy à Grenoble (Crédit photo AP).jpgNicolas Sarkozy a ainsi lié de manière totalement injuste, les questions d'insécurité en France à une immigration "insuffisamment régulée"
" Nous allons réévaluer les motifs pouvant donner lieu à la déchéance de la nationalité française. Je prends mes responsabilités" "La nationalité doit pouvoir être retirée à toute personne d’origine étrangère qui aurait volontairement porté atteinte à la vie d’un fonctionnaire de police d’un militaire de la gendarmerie ou de toute autre personne dépositaire de l’autorité publique."

Aujourd’hui, tout cela semble oublié. Sauf qu’entre-temps le mal a été fait.
Il aurait mieux valu ne pas se mettre dans ce pétrin. La meilleure façon de se sortir d’une difficulté ? C’est peut-être de ne pas y être entré.
Oui le mal a été fait. L'extrême-droite a beau jeu maintenant de dénoncer la « lâcheté » de ceux qui reculent sur une mesure dangereuse.

Nous avons été très nombreux à nous opposer à cette mesure dès son annonce sentant bien tout le mal qu’elle ferait au pays.
Tout le monde voit bien aujourd’hui que cette mesure était bien un clin d’œil à l’extrême-droite.

Beaucoup de celles et ceux qui hier ne voyaient rien de mal dans cette mesure tournent casaque aujourd’hui.
Certes l’erreur est humaine, mais quand même !

Il paraît que le premier ministre François Fillon a annoncé hier que la décision d’abandonner cette disposition polémique avait été prise en accord avec le président de la République. Alors encore un effort : il reste maintenant à annuler le débat sur l’islam.

P.S. : Le collectif « Non à la politique du pilori » appelle à un rassemblement contre le projet de immigration, ce mercredi 9 mars, à Paris à 18h30 place Edouard-Herriot (face à l’Assemblée nationale). Malgré l'abandon du volet concernant la déchéance de la nationalité, le projet de loi contient toujours beaucoup de dispositions inacceptables.

06/03/2011

Le Pen en tête au 1er tour, merci Sarkozy, merci l’UMP

Un sondage Harris Interactive pour Le Parisien Dimanche, indique que Marine Le Pen arriverait en tête du premier tour de la présidentielle de 2012 avec 23% d'intentions de vote*. Nicolas Sarkozy et le candidat du PS seraient à égalité à 21%.
 Il y a quelques temps, le président de la République Nicolas Sarkozy et l’UMP, se vantaient d’avoir réduit l’extrême droite à sa plus simple expression.

Marine Le Pen (Crédit photo Reuters).jpgChacun voit bien qu’il n’en est rien. En agitant la peur de l’autre, la peur du français issu de l’immigration, la peur des étrangers et en reprenant à son compte, des thématiques, des formulations naguère réservée à l’extrême droite, l’UMP et le président de la République ont simplement légitimé l’extrême droite.

En 2007, seule l’illusion que Nicolas Sarkozy allait s’atteler à la question compliquée de ce qu’il avait appelé la diversité a permis de porter vers lui un nombre important de citoyens notamment parmi les minorités visibles. En délaissant la question la « diversité » et pire, en la manipulant, en jouant sur la peur, en liant par exemple l’immigration et la délinquance, Nicolas Sarkozy a précipité des électeurs légitimement inquiets vers l’extrême droite.

A vouloir jouer sur le terrain de l’extrême droite, on ne peut que l’alimenter...à ses dépends.
Débat sur l’identité nationale, manipulation du concept de multiculturalisme etc... ne pouvaient que renforcer l’extrême droite.

Le pompon a quand même été de laisser entendre aux français que les révoltes arabes aboutiraient à un déferlement d’immigrés en provenance d’Afrique du Nord.
Après tout cela, il est hélas assez logique que l’extrême droite connaisse une progression fulgurante.

Nicolas Sarkozy et ses engagements en matière de diversité.jpgNous n’avons certainement encore rien vu, car l’UMP a planifié le 5 avril, un nouveau débat sur l’identité nationale sous la forme d’un fumeux débat sur l’islam. La machine à faire monter l’extrême va encore fonctionner.
Au vu de la montée galopante de l’extrême droite, l’UMP doit annuler ce débat aux relents nauséabonds.

Ce débat est d’autant plus dangereux que Nicolas Sarkozy opère dans le même temps, un tête-à-queue idéologique.
Hier Nicolas Sarkozy vantait la laïcité…positive et nous expliquait qu’« Un homme qui croit, c’est un homme qui espère » Et que «  l’intérêt de la République, c’est qu’il y ait beaucoup d’hommes et de femmes qui espèrent ».
Il nous assurait que comparativement au religieux, il manquera toujours à l’instituteur dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage « la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance »
Aujourd’hui, il nous explique qu’il n’y a rien de mieux que la laïcité, et laisse insidieusement entendre qu’elle serait en grand danger, menacée par d’obscurs ennemis que l’on désigne tout en se défendant de le faire.

Hier il louait la diversité de la France et donnait une lisibilité très diverse à son gouvernement. Aujourd’hui, il fait la chasse à cette diversité de la société française et lui attribue plus ou moins directement la délinquance, ainsi que les difficultés de l’intégration.

Oui, dans ces conditions, l’extrême droite ne peut que prospérer au point de pouvoir éliminer du 2ème tour le candidat de droite.
L’extrême droite peut dire merci. Merci qui ?

Les minorités visibles ainsi données en pâture à l’extrême droite ne doivent pas accepter d’être la chair à canon de la présidentielle de 2012.
Rien ne serait plus désastreux pour ces minorités que de rester spectatrices de ce qui se déroule.

* Enquête Harris interactive réalisée en ligne suivant la méthode des quotas, du 28 février au 3 mars 2011 auprès de 1618 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus.

04/03/2011

Zemmour nouveau porte-parole de l'UMP ?

Les partis politiques ont les invités et les porte-paroles qu’ils peuvent.
Ainsi, Eric Zemmour, récemment condamné pour incitation à la haine raciale a été reçu en grande pompe par l’UMP.
M. Zemmour est donc le nouveau porte-parole de l’UMP ou plus exactement, Eric Zemmour dit tout haut ce que l'UMP pense tout bas.

Il est triste pour des parlementaires, représentants du peuple, de devenir, toute honte bue, supporters ou managers d’un individu condamné par la justice.
Dans une République exemplaire, il est extrêmement préoccupant que M. Zemmour ait été non seulement applaudi, mais ovationné, par les parlementaires (UMP) qui le recevaient.

Zemmour reçu par des députés UMP (credit photos Reuters).jpgLes propositions défendues par M. Zemmour sont à la fois choquantes et peu propices.
Dans le discours bruyamment salué qu’il a prononcé le 2 mars à l’Assemblée nationale, il a demandé la suppression des lois mémorielles notamment la loi Gayssot, visant à réprimer les propos racistes, antisémites ou xénophobes.
Est-il vraiment propice de libérer la parole antisémite dans le contexte actuel, comme le propose M. Zemmour ?
Est-il vraiment propice de libérer la parole raciste ?

Qui défend le mieux la République et ses valeurs entre les associations de défense des droits de l'homme, et des députés qui s'associent publiquement à un homme condamné par la justice pour incitation à la haine raciale?

La majorité actuelle s'enfonce dans l'injustice. Plus elle se rend impopulaire dans la population, et plus l’extrême droite monte dans les sondages.
La stratégie actuelle de l'UMP qui consiste à faire d'Eric Zemmour l'un de ses porte-paroles n'est pas seulement inqualifiable d'un point de vue républicain, elle est suicidaire. Car il se trouve, à droite, de nombreuses personnes qui sont opposées à ces dérives et qui sauront en tirer les conséquences.
Nicolas Sarkozy a été élu, en 2007, en partie avec les voix des minorités visibles, à qui il avait beaucoup promis. Non seulement ses promesses n'ont été tenues, mais le pays s'enfonce aujourd'hui dans des débats qui nous renvoient plusieurs décennies en arrière.

En lançant de tels débats et en soutenant ceux que la justice condamne pour incitation à la haine raciale les députés qui ont reçu M. Zemmour rapprochent l'UMP de l’extrême droite.

On banalise l’extrême droite pour mieux en faire un parti de gouvernement ?

12:19 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zemmour, ump, députés, assemblée nationale, sarkozy, extrême droite | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

03/03/2011

Marine Le Pen veut repousser les migrants dans les…eaux internationales

Dans les années 80, au moment de la montée du Front national, une blague circulait. On disait que même si Jean-Marie le Pen pouvait jeter les immigrés à la mer, il n’oserait pas le dire car il y aurait une telle levée de boucliers de la part des responsables politiques et du grand public, qu’il serait perdu.

Les temps ne sont plus les mêmes car c’est à une provocation de cette nature que vient de se livrer Marine Le Pen dans le silence presque total.
Visitant le salon de l’agriculture où elle a, paraît-il reçu un excellent accueil, Mme Le Pen a déclaré : "L'Union Européenne est totalement impuissante à nous protéger. Il faut passer un accord bilatéral avec l'Espagne, avec l'Italie pour permettre à nos marines de préserver nos eaux territoriales et repousser dans les eaux internationales, les migrants qui voudraient entrer en Europe."
Terrible aveu qui dit tout de Mme Le Pen et du parti politique qu'elle dirige.

Marine Le Pen (Crédit photo Reuters).jpgInvitée sur RTL, mardi dernier le 1er mars, elle a été courageusement été confrontée à ses dires détestables par Jean-Michel Apathie. Mme Le Pen a confirmé ces propos et en a tenu d’autres plus stupéfiants encore.
A la question « Les êtres humains sur des barques qui sont en danger, il faut les repousser dans les eaux internationales, au risque qu'ils se noient, Marine Le Pen ? »
Mme Le Pen s'est contentée de répondre « Ah voyez ! Ca, c'est la manière de faire de la politique actuellement. Ca, on tombe immédiatement dans le compassionnel...»
Lorsque M. Apathie lui a demandé « On peut secourir les gens qui sont perdus au milieu de la mer ; et puis ensuite, quand on les a secourus, on peut les renvoyer chez eux ; c'est ce que permettent les lois ? »
Mme le Pen n’a rien trouvé de mieux que de répondre « On peut le faire mais ça n'est jamais comme ça que ça se passe ! »

Je n'invente rien, l'interview est disponible ici.
http://www.rtl.fr/emission/l-invite-de-rtl/ecouter/marine-le-pen-presidente-du-front-national-on-peut-repousser-humainement-des-bateaux-dans-les-eaux-internationales-7664513013

Il paraît que Mme le Pen est à 20% dans les sondages. Je n'ose pas croire que c'est pour un tel parti politique que 20% des Français voudraient voter.
Marine Le Pen est  devenue la diva du monde politique alors qu’elle distille un poison haineux.
On oublie que Mme Le Pen dirige un parti dont le président a été condamné...27 fois à ce jour pour :
- antisémitisme
-
apologie, complicité d'apologie de crimes de guerre et contestation de crime contre l'humanité
-
banalisation de crimes contre l'humanité et consentement à l'horrible
-
diffamation
-
injure publique
-
incitation à la haine raciale
-
incitation à la discrimination raciale
-
trouble à l’ordre public
etc.

Pourquoi avons-nous la mémoire si courte?
Aujourd'hui, lorsque le Front national tousse, c'est tout le pays qui s'enrhume. Le FN a réussi à instaurer un climat de peur aidé, il est vrai par une majorité présidentielle qui passe avec une facilité déconcertante, du mal au bien et du bien au mal.
Pour cette majorité, les condamnations en justice deviennent des titres de gloire qui ouvrent les portes de débats à l’Assemblée nationale.
Cette majorité a maintenant pour héraut un polémiste délinquant qui reçoit dans l'indifférence générale les satisfécits d’un ministre de la République.
Le même parti veut organiser un inutile et très dangereux "débat sur l'islam"

Nous tombons bien bas.
Cette décrépitude n'augure rien de bon...

11:59 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le pen, rtl, salon de l'agriculture | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

02/03/2011

La prochaine gauche de Michel Wieviorka

Le grand sociologue Michel Wieviorka* publie chez Robert Laffont, un livre fort utile en ces temps où les mots et les concepts ont besoin d’être redéfinis, déconstruits ou simplement expliqués.
Le livre de M. Wieviorka s’intitule « Pour la prochaine gauche ».

Pour la prochaine gauche.jpgL’intellectuel de renom se demande dans cet ouvrage, si les sciences humaines et sociales peuvent aider à dessiner les contours de la prochaine gauche.
Dans notre monde en mouvement, Michel Wieviorka  revient sur les modèles en déclin des sciences sociales, la crise mondiale et les politiques de l’immigration.
Il revisite les modèles d’intégration, le multiculturalisme, l’éthique, l’idée de nation.
Il décrypte les enjeux que recouvre ce qui se dit sur l’islam.

Michel Wieviorka revient avec une grande précision sur les statistiques de la diversité et se positionne sur cette question polémique mais essentielle.

Au-delà d’être un très grand intellectuel, Michel Wieviorka est un ami précieux. Les discussions que j’ai avec cet esprit fécond m’enrichissent sans discontinuer.
Ses idées éclairent aussi le CRAN dont il a accepté d’être le président du Conseil scientifique.

 


* Michel Wievirka est administrateur de la Maison Fondation des sciences de l’Homme, président de l’Association internationale de sociologie, et directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales.
C’est un compagnon de route du parti socialiste et il a participé dès sa création, en 2009, à la mise en place du laboratoire des idées du Parti socialiste : le « Lab ».

Pour la prochaine gauche de Michel Wieviorka, Editions Robert Laffont, Collection le monde comme il va, 288 pages

01/03/2011

Les affaires Guerlain et Galliano sont également des affaires LVMH

Les ennuis qui s’amoncellent  autour du couturier John Galliano éclaboussent de nouveau LVMH qui semble n’avoir retenu aucune leçon du dérapage raciste du parfumeur Jean-Paul Guerlain.

Premier épisode : le 15 octobre 2010, dans le journal de 13h, le parfumeur Jean-Paul Guerlain dérape en déclarant «Pour une fois, je me suis mis à travailler comme un nègre. Je ne sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, mais enfin...».
LVMH met 8 longs jours avant de préciser «qu'il a toujours condamné vigoureusement toute forme de racisme, quelle qu'en soit l'expression»
Le 7 décembre 2010, le groupe s’engage enfin à mener des actions contre le racisme et la discrimination dont près de 3 mois après nul n’est informé ni de l’ampleur, ni de la durée et ni même des moyens mis en ouvre pour en analyser les résultats. Une réunion a bien eu lieu le 11 février 2011, mais rien de bien concret n’en est sorti. LVMH en est toujours aux déclarations d’intention.

D’autres développements autour de cette affaire sont à prévoir.

Entretemps, le 5 janvier 2011, le Canard enchaîné a révélé que l’assureur AXA avait versé au groupe LVMH et sa filiale Guerlain, 300.000 euros au titre du préjudice lié notamment à la fermeture de boutiques après les légitimes protestations née des propos de Jean-Paul Guerlain.
Scandalisé le Cran avait dénoncé cette « prime à la haine » et a adressé par huissier, une sommation à AXA, LVMH et à Guerlain car les atteintes à la loi ne sauraient être assurées.
Il y aura bien entendu une suite à cette sommation.

John Galliano.jpgC’est dans ce contexte lourd que John Galliano, le couturier de Dior (groupe LVMH) a été interpellé le 24 février à Paris, pour faits présumés de violences et d'insultes à caractère racial et antisémite, à la suite d'une altercation dans un café. Dior a annoncé avoir suspendu M. Galliano en attendant la fin de l'enquête. Cependant, une autre plainte été déposée 2 jours plus tard contre John Galliano, pour des faits similaires qui se seraient passés en octobre 2010.
Le quotidien anglais The Sun a ensuite diffusé une vidéo sur laquelle M. Galliano déclare « I love Hitler » (j'adore Hitler) et profère des injures et des menaces antisémites.
LVMH a ma connaissance n’a pas réagi à ces 2 dernières révélations.

Tout cela fait beaucoup pour un même groupe.
Tout cela interroge sur la politique de LVMH en matière de lutte contre les intolérances.
Lorsqu’un groupe qui a des responsabilités sociales est pris dans une telle série, il n’est pas illégitime de s’interroger sur les moyens qu’il a mis en place pour lutter contre le racisme, l’antisémitisme et toutes les formes d’intolérance en son sein.

LVMH qui s’est contenté de déclarations et de peu de réel, n’est plus crédible et pourrait bientôt avoir à s’expliquer publiquement sur les raisons pour lesquelles ses collaborateurs sont pris dans des polémiques haineuses.

11:57 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : galliano, antisémitisme, racisme, lvmh guerlain, dior | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

28/02/2011

Nicolas Sarkozy et les révoltes arabes : malaise

J’ai éprouvé un sentiment de malaise en écoutant le président de la République hier à 20h.
Justifier le remplacement de Mme Michèle Alliot-Marie par Alain Juppé et le remaniement par des défis sécuritaires et migratoires nés des révoltes arabes est certes une énorme ficelle, mais cette ficelle mène le chef de l’Etat à lire la formidable émancipation de ceux qui se battent pour des valeurs qui sont les nôtres, à travers le prisme de la peur.
Il y a bien d’autres lectures à avoir de ces évènements historiques.

Nicolas Sarkozy.jpgVoir dans la nouvelle version de l’Union pour la Méditerranée, un instrument pour lutter contre l’immigration et pour la sécurité française crée un malaise et il n’est pas du tout sûr que nos voisins de l’autre côté de la Méditerranée aient envie de nous suivre dans cette voie.

Il y a quelques temps, la France avait ce qu’on a appelé à tort ou à raison une « politique arabe ».
Il y a quelques temps, la France avait une politique africaine.

La France représente (encore un peu) aux yeux du monde, la gardienne du temple des droits de l’homme.
A force de jouer avec nos valeurs, nos atouts exceptionnels ont été dilapidés.

Il était encore temps de rattraper notre silence du début de ces révoltes, il était encore temps de ne pas laisser d’autres grandes nations accompagner seules les opportunités qui naissent.

Devant l’« immense bouleversement » mondial, agiter la peur pour rassembler ses fidèles crée un malaise. Décidément, nous mettons du temps à comprendre. Décidément nous mettons du temps à sortir la France de ses compromissions passées avec des dictatures.

07:42 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarkozy, tunisie, egypte, libye, alliot-marie, juppé | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

25/02/2011

Galliano sanctionné mais pas Zemmour

L’antisémitisme et le racisme sont deux idéologies nauséabondes. L’antisémitisme et le racisme ne sont pas des opinions mais des délits.

Le couturier britannique de la maison Dior (Groupe LVMH), John Galliano, interpellé hier soir, parce qu’il aurait, proféré des injures à caractère antisémite et raciste a été suspendu de ses fonctions par Dior son employeur en attendant la fin de l’enquête.

Monsieur Galliano dément les accusations d’antisémitisme qui lui sont imputées.
Pour ce qui la concerne, la Maison Dior affirme « avec la plus grande fermeté sa politique de tolérance zéro à l'égard de tout propos ou attitude antisémite ou raciste»

Logo de LVMH.jpgJe salue la décision de Dior.

Je note que la célérité avec laquelle cette décision de suspension a été prise par Dior, contraste avec la réaction de LVMH dans l'affaire Guerlain et même avec la lenteur de LVMH a tenir, dans la même affaire, ses engagements en matière de lutte contre le racisme et les discriminations.
Dans ces conditions, un tel empressement interroge…

Je rappelle aussi que le polémiste Eric Zemmour a été condamné vendredi 18 février 2011 par le TGI de Paris pour "provocation à la discrimination raciale"

La suspension de M. Galliano met les employeurs, d’Eric Zemmour : France 2, Le Figaro, RTL, et ITélé devant leurs responsabilités s’ils ne tirent pas toutes les conséquences de sa condamnation.

La liberté d’expression qui est une des valeurs cardinales de la République ne saurait servir d’alibi au racisme et à l’antisémitisme.

19:15 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : galliano, zemmour, dior, lvmh, racisme, antisémitisme, france 2, le figaro, rtl, itélé | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

23/02/2011

Zemmour reste à l’antenne, pas Dieudonné ? un inquiétant 2 poids 2 mesures

La ligne que j’essaie de tenir est claire : être du côté de la vérité, pas du côté d'un Homme.
Ainsi Eric Zemmour ne sera pas sanctionné pour ses propos sur le Noirs et les Arabes.
M. Zemmour échappe à la punition de ses employeurs, France 2, Le Figaro, RTL, et ITélé, malgré sa condamnation par la justice pour provocation à la haine raciale.

J’ai indiqué ici que je souhaitais que les employeurs d’Eric Zemmour tirent toutes les conséquences de sa condamnation.
Oh, je ne me faisais pas beaucoup d’illusions, mais il faut savoir accompagner le menteur jusqu’à la porte.

Eric Zemmour.jpgEn effet, Zemmour a son alter ego: Dieudonné.
Dieudonné s’en prend systématiquement au Juifs. Zemmour systématiquement aux Noirs et aux Arabes.
Je me suis toujours opposé aux provocations antisémites de Dieudonné comme je m’oppose aux provocations racistes de Zemmour.

Lorsque Dieudonné a pour la première fois versé dans l’antisémitisme, il a été immédiatement banni des antennes avant même que la justice n’ait à se prononcer.

Zemmour après ses propos racistes a continué à pérorer sur les antennes. Peut-être pour donner le change certains de ses employeurs ont lancé qu’ils réexamineraient la situation s’il y avait une condamnation. On voit bien de quoi il retourne aujourd’hui.
Je me souviens de Laurent Ruquier déclarant: "On avisera si la loi le condamne. Ça changera la donne."

Dieudonné dérape et est immédiatement sanctionné. Zemmour dérape et n’écope pas de la moindre petite sanction...malgré une condamnation en justice.
On voudrait faire croire aux Noirs et aux Arabes de ce pays qu’il y a 2 poids 2 mesures qu’on ne s’y prendrait pas autrement...
On voudrait faire croire à d'autres qu'il y a 2 poids 2 mesures, qu'on ne s'y prendrait pas autrement.
On voudrait désepérer les républicains, qu'on ne s'y prendrait pas autrement.
C’est dommage pour la cohésion de notre pays, c’est dommage pour nos valeurs, c’est dommage pour ceux qui essaient inlassablement d’expliquer la valeur républicaine d’égalité.

P.S. Je lis et j’entends ici ou là, qu’il vaut mieux s’abstenir de critiquer Zemmour car on attenterait à sa liberté d’expression.
Certains ne se rendent même plus compte de leur bêtise. Oui à la liberté de Zemmour mais non à la liberté d’expression de ceux qui le critiquent ? Belle logique !

07:10 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zemmour, dieudonné, france 2, le figaro, rtl, itélé, ruquier | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu