Avertir le modérateur

18/02/2011

Les employeurs de Zemmour doivent tirer toutes les conséquences de sa condamnation

Le polémiste Eric Zemmour a été condamné aujourd’hui à une amende de 2000 euros, pour « provocation à la discrimination raciale ».

Comment ne pas être triste pour M. Zemmour qui n’a pas compris à temps, les avertissements très nombreux, qui lui ont été adressés.

Eric Zemmour (Crédits photos AFP).jpgIgnorant ces avertissements, Eric Zemmour s’est lancé dans une croisade contre les Noirs et les Arabes, qu’il continue constamment de prendre pour cibles.

Invité dans l’émission de Thierry Ardisson Salut les terriens, diffusée le 6 mars 2010 sur Canal+, Eric Zemmour avait réagi par ces mots à une intervention qui dénonçait les contrôles au faciès : “Mais pourquoi on est contrôlé 17 fois’ Pourquoi’ Parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est comme ça, c’est un fait”.
Le même jour, sur France Ô, il avait estimé que les employeurs “ont le droit” de refuser d’employer des Arabes ou des Noirs.

La justice vient de lui rappeler avec force que le racisme en France n’est pas une opinion, mais qu’il constitue bien un délit.

Les employeurs d’Eric Zemmour doivent maintenant tirer toutes les conséquences de cette condamnation...à moins, à moins que M. Zemmour ne comprenne l'appel que vient de lui lancer la justice à être respectueux de la loi, de la République et de ses valeurs?

24/01/2011

Noir c’est noir sur Arte et en France?

Arte diffuse demain mardi 25 janvier à 20h40, un documentaire-choc intitulé « Noir sur Blanc ».
Pour vivre et restituer ce que vit un Noir dans l’Allemagne d’aujourd’hui, le journaliste Günter Wallraff se déguise en Noir maîtrisant bien l’allemand et souhaitant vivre comme tout un chacun.
Günter Walraff filme en caméra cachée ce que vit cet homme dans plusieurs villes allemandes lorsqu’il essaie de trouver un appartement, louer une place dans un camping, prendre les transports en commun, chercher du travail, se rendre dans un club de randonneurs, inviter une femme à danser etc, etc.
Le documentaire montre sans fard, le racisme de tous les jours qu’il rencontre. Un racisme tantôt violent tantôt hautain.

Noir sur Blanc de Günter Wallraff (3).jpgEt en France ?
Hélas, le personnage de Wallraff vivrait exactement la même chose dans notre pays. Il n’y a pas le moindre doute là-dessus.
D’ailleurs, ce que montre le documentaire ne devrait étonner aucun Noir de France, car « Noir sur Blanc » révèle "simplement" ce que les Noirs vivent quotidiennement de ce côté-ci du Rhin aussi: Un racisme de tous les jours, un racisme de « faible intensité », qu’on ne perçoit que lorsqu’on est de l’autre côté de la « barrière » invisible qui sépare aujourd’hui encore, les Noirs et les Blancs dans la patrie des droits de l’homme, dans le pays de Jean Jaurès et de Victor Hugo.

Je fais le vœu que ce reportage provoque une prise de conscience sur ce racisme que les Noirs vivent au restaurant, quand le serveur fait mine de ne pas vous voir, qu’il vous fait attendre debout, assez longtemps. Vous n’aurez pas droit à son sourire. Votre plat vous est servi après un temps d’attente conséquent.

Ce racisme que vous ressentez lorsque vous avez rendez-vous pour un entretien d’embauche : le recruteur vous écoute distraitement et au bout de quelques minutes, vous dit que votre « profil » ne correspond pas aux attentes de l’entreprise.
Ce que vous ressentez quand vous entrez dans un centre commercial et que le vigile ne vous quitte pas du regard et vous suit dans les rayons.
Ce que vous vivez, à la caisse d’un supermarché : la file d’attente ressemble aux touches d’un piano : un Noir, un Blanc, un Noir, un Blanc. La caissière dit spontanément « Bonjour » aux Blancs, mais elle attend que les Noirs aient dit « Bonjour » pour les saluer. Vous faites un chèque. Votre carte d’identité est retournée en dans tous les tous sens. Vous êtes habitué.

A la Poste, la guichetière qui était tout sourire avec le client avant précédent, vous fronce maintenant les sourcils.
Vous avez rendez-vous pour visiter un appartement. Vous sentez que, dès qu’il vous voit, le propriétaire est pris d’une irrésistible envie de le louer à quelqu’un d’autre.

Wallgraff, dit qu’à la fin de son reportage il a fait des cauchemars pendant 6 mois. Il a raison, c’est une vie de cauchemar que vivent certains, mais tous les jours...

Wallfgraff dit que le plus étonnant, c'est que la plupart des intervenants qui proféraient des propos racistes dans son reportage n'ont pas demandé à être floutés. Ils ne ressentaient aucune honte.
On verra si nos concitoyens ressentiront ou non une honte après la diffusion du reportage demain. On verra si la diffusion de « Noir sur Blanc » provoquera en France la nécessaire prise de conscience...
On verra si l'injustice que dénoncent les Noirs de France, trouve toujours aussi peu d’écho auprès de leurs concitoyens dans notre grand et beau pays...
On verra si des décisions seront prises ou si les dirigeants de ce pays, qui ont pourtant été élus par tous les Français y compris des français noirs, continueront à faire comme si le racisme que vivent les Noirs en France ne méritait pas grande attention, comme si tout cela au fond n’avait pas d'importance...

10:35 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : arte, noir sur blanc, günter wallraff, racisme, allemagne, france | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

25/11/2010

Plainte contre la circulaire anti-Roms : Les mêmes objectifs mais hors du prétoire

Une circulaire du ministère de l'Intérieur en date du 5 août 2010 avait donné aux préfets des consignes pour cibler des personnes en raison de leur appartenance.
Cette circulaire signée par le directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur, emportait instruction aux Préfets de diligenter l’évacuation des campements, en priorité ceux des Roms, dans des termes qui constituent un délit d'incitation à la haine raciale.

Logo du Ministère de l'intérieur.jpgAfin que nul en France ne puisse être inquiété pour son appartenance réelle ou supposée, nous avions porté plainte contre le signataire de la cirulaire (cette dernière a depuis, été retirée).

Nous avions plusieurs objectifs dans cette affaire. Nous souhaitions parvenir à une prise de conscience ainsi qu’à un climat apaisé, propice à la lutte contre le racisme.
A la suite des derniers développements autour de cette affaire j’estime que nos objectifs peuvent être atteints  hors du prétoire.

Parce que pour nous la République est un espace de respect et de dialogue, nous avons accepté de retirer la plainte contre le directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur.

Le ministère de l’Intérieur s'est engagé à créer dans les meilleurs délais, un observatoire national du racisme en France. Le gouvernement s'est par ailleurs engagé à lancer un grand plan de lutte contre la racisme.

L’observatoire national du racisme, qui s'inscrit dans ce plan est un outil essentiel qui permettra que les pratiques racistes individuelles ou institutionnelles qui touchent les Roms, les personnes noires, blanches, arabes, asiatiques ou autres, n’échappent plus aux radars de l’antiracisme.

09:00 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : circulaire, roms, racisme, observatoire, ministère, intérieur, directeur de cabinet | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

11/11/2010

Florent Pagny s’excuse après ses propos sur les "rebeus". C'est une bonne nouvelle

En début de semaine, sur Chérie FM, le chanteur Florent Pagny avait déclaré : «…A un moment, ton môme il rentre à la maison et d’un seul coup il se met à parler rebeu [arabe] ! Tu lui fais ce n’est pas possible !  (…) Verlan encore tout va bien, mais là il n’y a pas de raison (…) tu vas essayer plutôt de rattraper le groupe de tête plutôt que de traîner (…) il y a  aussi cette histoire de peur et d’ambiance un peu bizarre où finalement les mômes ils raccrochent des codes pour être sûrs de ne pas être emmerdés.”

Florent Pagny a formulé des excuses hier sur RTL dans des termes dignes et très explicites.
«Je tiens à m'excuser si j'ai blessé, choqué, offensé des gens. Moi raciste, c'est l'antipode de ce que je peux être». «Je voyage suffisamment, et je partage ma vie avec suffisamment de gens de races différentes pour ne pas l'être» a-t-il ajouté.
«Je prie juste de m'excuser, je parle des fois un peu vite. Il y a des propos qui peuvent avoir d'autres conséquences. On ne maîtrise pas tout, je suis un homme ordinaire», a-t-il déclaré.

Florent Pagny.jpgIl est heureux que Florent Pagny prenne ses distances avec ces propos haineux repris en chœur par les sites Internet proches du FN.
Il est surprenant que dans le pays des droits de l’homme, certains refusent, mais c’est leur droit le plus absolu, de comprendre ce qu’il y a de choquant à enfermer un groupe de personnes (quel que soit ce groupe) dans des stéréotypes scandaleux.
En quoi véhiculer des stéréotypes à l'encontre des "rebeus" serait-il plus acceptable que de véhiculer des stéréotypes à l'encontre des "Français", des "femmes", de "ceux-ci" ou de "ceux-là"?
Où sont les valeurs françaises d'égalité de liberté et de fraternité? Qui en assure aujourd'hui la défense la plus pointilleuse?

Si personne ne saurait contester à Florent Pagny sa totale liberté de pensée ou de parole, alors le droit à la réplique critique qui peut être contredit y compris sur ce Blog, ne saurait être remis en cause.
Oui, à la liberté de parole...mais pour tous...sans exception...

Florent Pagny a compris qu’il avait choqué par ses paroles. La moindre des choses quand on blesse sans le vouloir est de le dire sans ambiguïté. Florent Pagny vient de le faire. C’est une bonne nouvelle.

06:10 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : florent pagny, rebeu, dérapage, racisme, liberté, stéréotypes, fn | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

09/11/2010

Florent Pagny recycle les propos racistes de Jean-Marie Le Pen

Ce lundi 8 novembre sur l'antenne de la radio Chérie FM, le chanteur Florent Pagny a déclaré : "…A un moment, ton môme il rentre à la maison et d’un seul coup il se met à parler rebeu [arabe] ! Tu lui fais ce n’est pas possible !...Verlan encore tout va bien, mais là il n’y a pas de raison… il y a  aussi cette histoire de peur et d’ambiance un peu bizarre où finalement les mômes ils raccrochent des codes pour être sûrs de ne pas être emmerdés."

Florent Pagny.jpgCes déclarations racistes de Florent Pagny rappellent celles du leader du Front National, Jean-Marie Le Pen, qui avait déclaré lors d’un documentaire diffusé sur Public Sénat en avril dernier : "J’ai acheté une maison de campagne pour permettre à mes enfants qui habitaient le 15e arrondissement de voir des vaches, au lieu de voir des Arabes".

Le racisme commence toujours par des mots. Des mots qu’il ne faut jamais laisser se banaliser.

Florent Pagny doit retirer immédiat ces propos scandaleux.

Il faut rappeler aux journalistes qui interviewent des personnalités, qu'ils ont un devoir de maîtrise de l'antenne comme le signale souvent le Conseil supérieur de l'audiovisuel.
Il faut rappeler aux personnalités qui interviennent dans les médias, la responsabilité particulière qui est la leur afin qu'ils ne favorisent pas l'incitation à la haine.

16:46 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lorent pagny, le pen, racisme, dérapage, chérie fm | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

05/11/2010

Pour Bush avoir été accusé de "s’en f…" des Noirs est le pire souvenir de sa présidence

George W. Bush l’ancien président américain publie ses mémoires et fait actuellement une tournée pour présenter l’ouvrage intitulé "Decision Point" dont la sortie est prévue le 9 novembre.
Dans une interview accordée à Matt Lauer de la Chaine NBC (cette interview sera diffusée lundi prochain le 8 novembre), George Bush affirme que le pire souvenir de ses 8 années à la tête des Etats-Unis est la phrase prononcée par le chanteur Kanye West au moment de l’Ouragan Katrina en 2005. Cet ouragan a frappé majoritairement les Noirs pauvres de la Nouvelle Orléans.

Lors d'un gala de soutien aux victimes de Katrina retransmis en direct à la télévision le 2 septembre 2005, alors que tous les artistes et présentateurs lisaient un texte qui défilait sur le prompteur, le chanteur Kanye West très ému avait délaissé son texte et avait déclaré à la stupeur générale "George Bush doesn't care about black people" (« Georges Bush s'en f… des Noirs »).

La régie avait brutalement coupé le chanteur.

Auparavant, Kanye West avait déjà ignoré le texte prévu pour commenter deux images qui avaient fait le tour du monde entier au cours de la journée. « À côté d’une photo montrant un Blanc, les bras chargés de provisions, la légende dit qu’il a trouvé de la nourriture. À côté de la même photo montrant un Noir, la légende dit qu’il les a volées. » Dans son livre George Bush écrit «Cinq ans plus tard, je ne peux écrire ces mots sans dégout. J'ai connu beaucoup de critiques pendant ma présidence. Je n'ai pas aimé entendre dire que je mentais à propos des armes de destruction massive, ou que j'ai allégé les impôts pour les plus riches. Mais suggérer que j'étais raciste pour expliquer la réponse à Katrina a été le pire moment.»

Au cours de l’interview donnée à NBC, George Bush, interrogé sur ce passage de son livre a confirmé et déclaré « Oui. Il m'a traité de raciste. Je n'ai pas aimé sur le moment, je n'aime toujours pas aujourd’hui. On peut dire “je n'ai pas aimé la façon dont il a géré les choses”, mais c'est autre chose de dire “Cet homme est raciste” ».

Aux Etats-Unis, les questions d’égalité ont une telle importance que la phrase de George Bush n’est pas surprenante.

Et en France est qu'être accusé de "s’en f…" des Noirs peut être le pire souvenir d’une présidence ?

08:56 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bush, kanye west, racisme, katrina | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

18/10/2010

Elise Lucet et France 2 doivent être sanctionnés après les propos de Jean-Paul Guerlain sur les "nègres"

Le samedi 2 octobre dernier, France 2 diffusait à 20h35 et en direct, une émission intitulée « rire ensemble contre le racisme » animée par Michel Boujenah.
Moins de deux semaines plus tard, dans le journal de 13h, de la même chaîne, on entend Elise Lucet, journaliste pourtant expérimentée...rire, oui rire, devant les énormités racistes de Jean-Paul Guerlain sur les "nègres".

Sur France 2 doit-on rire ensemble contre le racisme ou rire avec ceux qui profèrent des propos racistes ?

Il serait incompréhensible que la direction de France 2 ne fasse pas assumer à Mme Lucet toutes ses responsabilités dans cette affaire.
Il serait parfaitement inacceptable que le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) ne sanctionne pas France 2 pour cette absence manifeste de maîtrise de son antenne.

Dans une précédente affaire, le CSA n’avait pas sanctionné un diffuseur au motif que la maîtrise de l’antenne avait été assurée.
Le CSA avait estimé que « Si certains propos étaient en contradiction avec le respect de la personne humaine et de sa dignité, ils ont toutefois été aussitôt relevés comme tels par l’animateur de l’émission, qui a rappelé la qualification pénale de ce discours.»

Dans le cas de Mme Lucet et de France 2, la maîtrise de l’antenne n’a manifestement pas été assurée. Toutes les conséquences doivent en être tirées et pour ce faire, le CSA sera saisi.

Nous sommes loin, très loin d'en avoir fini avec les conséquences de cette affaire révoltante.


23:12 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : elise lucet, france 2, guerlain, lvmh, csa, boujenah, racisme, antisémitisme, discriminations | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

17/10/2010

Une affaire Guerlain-LVMH qui s’internationalise

Les propos racistes de M. Guerlain* sur les "nègres" ont une portée qui dépasse largement le cadre français. Aux Etats-Unis et partout dans le monde, de très nombreuses personnes physiques et morales sont abasourdies par cette sortie insupportable.

Jean-Paul Guerlain.jpgCes propos détestables auront des conséquences pour LVMH le numéro un mondial du luxe, qui est la maison-mère de l’entreprise Guerlain.
En effet, appelé à prendre ses distances avec les propos de Jean-Paul Guerlain, le groupe LVMH s’est muré dans un incompréhensible et regrettable silence.

Je rencontrerai demain lundi 18 octobre, à New York, les leaders des mouvements des droits civiques américains ainsi que des responsables d’organisations économiques afro-américaines afin d’évoquer les suites internationales qui seront données à l’affaire Guerlain-LVMH.

* Sur France 2 au journal de 13h de France 2 vendredi 15 octobre 2010, alors qu’il était interrogé, dans le journal de 13H sur la création du parfum Samsara de LVMH, le parfumeur Jean-Paul Guerlain a déclaré : "Pour une fois, je me suis mis à travailler comme un nègre. Je ne sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, enfin…" M. Guerlain a ensuite fait part de ses regrets sous la forme d’un simple courriel.

07:40 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : guerlain, lvmh, droits civiques, "nègres" dérapage, racisme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

17/07/2010

Pour Thuram Bleus ont réveillé le racisme : consternant !

J’ai relu les phrases plusieurs fois tellement elles m’ont semblé grotesques et inacceptables.

Revenant sur les « conséquences dans la société française » de la grève de l'entraînement à Knysna des joueurs de l’équipe de France de football lors du Mondial en Afrique du Sud, l’ancien international et représentant des sportifs d'élite au Conseil fédéral de la Fédération française de football (FFF), Lilian Thuram a déclaré dans le journal l’Equipe de ce jour samedi 17 juillet.

«Par leur geste, les joueurs ont été capables de réveiller le racisme latent dans la société. Nous sommes dans le raccourci : "Les problèmes viennent du fait qu'il y a trop de Noirs en équipe de France". Quand vous arrivez à ce point à réveiller les mauvais côtés de la société, c'est que vous avez une responsabilité. En ce moment la fédération reçoit des courriers avec des licences déchirées et des lettres d'insultes racistes. Moi, je ne veux pas minimiser les faits
Des propos consternants.

Lilian Thuram.jpgJe ne sais pas sur quelles statistiques sérieuses M. Thuram se base pour juger du réveil du racisme depuis le...20 juin 2010, c'est-à-dire depuis environ 4 semaines!
Nous sommes dans le raccourci dit Lilian Thuram? Oui, en effet.
Juger du « réveil » du racisme latent et des « mauvais côtés de la société » à l'aune des lettres reçues à la FFF est...un peu court, pour rester aimable.

Entendons-nous bien, le racisme, c’est  la théorie de la hiérarchie des groupes humains, qui conclut à la nécessité de la préservation du groupe considéré comme supérieur.
Le racisme c’est une idéologie fondée sur la croyance en la supériorité de certains groupes humains par rapport à d'autres, c’est le droit des uns à dominer les autres.
Le racisme c’est un sentiment abject, c’est aussi la discrimination raciale, la stigmatisation, la diffamation, les injures, les actes violents.
Le racisme, ce sont des formes d'expression considérées comme des délits en France.

Les Bleus ont-ils vraiment réveillé tout cela depuis la grève du 20 juin 2010?

Il y a parmi les Bleus plusieurs joueurs qui ont déclaré avoir été victimes de racisme.
Comment alors M. Thuram, qui est plutôt connu pour tenir des propos réfléchis, peut-il accuser les victimes de racisme d’être la cause du racisme qu’ils subissent ?
Peut-on accuser les malheureuses  victimes d’agressions d’avoir provoqué leurs assaillants ?

«Par leur geste, les joueurs ont été capables de réveiller le racisme latent dans la société» : Mettez cette phrase dans la bouche d’un autre membre de la fédération française de football, et vous aurez un scandale !
Prononcés par un député disons de droite ces mots provoqueront à coup sûr un tollé bien compréhensible.

De deux choses l’une, ou M. Thuram a voulu dire autre chose, et dans ce cas, en homme responsable il faut qu’il clarifie ses propos, où alors, il assume ses déclarations, et il risque, hélas de ternir son image.

14/07/2010

Centres de loisirs pour enfants noirs ? Une initiative ségrégationniste inacceptable

Le groupuscule ultra-radical qui avait défrayé la chronique en faisant une descente à caractère antisémite rue des Rosiers à Paris en 2006, fait encore parler de lui en ce 14 juillet 2010.
Il propose des centres de loisirs « pour » les enfants noirs ou « tournés » vers les enfants noirs, ce qui n’est guère mieux.

Enfants d'un centre de loisirs.jpgVouloir lutter contre les discriminations qui touchent les populations noires en excluant les personnes qui ne sont pas noires est abject et en total contradiction avec les valeurs de la République.
Je condamne avec la plus grande fermeté cette initiative ségrégationniste dans l’esprit.
Les autorités doivent regarder cette affaire de près et de ne pas tolérer, si elle arrivait dans l’espace public, cette nouvelle provocation de ce groupuscule.

Mais il ne suffirait pas d'interdire!
Le risque de voir se développer des groupes radicaux ou des initiatives radicales est élevé. Les gouvernement doit bien comprendre le sens des initiatives de cette nature.

Il s’agit pour les démagogues de faire croire que la République ne répondra jamais aux inégalités qui frappent les populations noires.
L’objectif pour les extrémistes est de capter les populations qui se sentent délaissées en leur faisant croire que le salut viendra des « communautés » et non pas de la République.

Il est donc urgent et impératif que le gouvernement réponde à la revendication légitime d'égalité des populations noires de France et des minorités visibles, comme il répond à d’autres demandes d’égalité.
Car c’est l’absence de réponse des autorités qui permet aux démagogues de capter plus facilement les populations qui se sentent délaissées. Il y a bien une soif de justice, à laquelle il est temps de répondre en recherchant des solutions républicaines.
Il y a une situation de désespérance à laquelle le gouvernement ne peut plus continuer à répondre par le silence.
Il est temps de mesurer les discriminations pour montrer aux populations qui s’estiment délaissées, que la France progresse sur cette question.

Il est temps d’agir sur le terrain politique pour que les jeunes qui pourraient aller dans ces centres de loisirs de la haine aient des modèles positifs pour qu’ils ne s’égarent pas à suivre des modèles honteux et indignes.

Il est temps enfin d'agir dans le domaine de la culture pour favoriser le vivre ensemble et retisser les liens qui se disloquent.

Ne nous y trompons pas : c’est quand la République donne l’impression de manquer à ses promesses que les extrémistes s'épanouissent
Il y a bien une course contre la montre entre les républicains et les démagogues. Il y a bien une course contre la montre entre les modérés et les extrémistes.

Cependant je mets en garde contre toute exploitation abusive de cette affaire, qui aboutirait à faire l'amalgame entre ce groupe marginal et les populations noires en France.
Je mets en garde contre les amalgames entre ce groupuscule haineux et les associations qui réclament des solutions républicaines de la part des autorités.

16:41 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : centre de loisirs, racisme, ségrégation, antisémitisme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu