Avertir le modérateur

03/12/2009

Attention aux apprentis sorciers de l'identité nationale

La veille du lancement du débat sur l'identité nationale, le 1er novembre 2009, le CRAN avait appelé le gouvernement à prendre toutes les précautions pour que ce débat ne divise pas notre pays, au lieu de le rassembler. Nous voulions ainsi dès le départ prévenir des dérives qui apparaissaient inévitables et contre lesquelles il fallait que chacun prenne ses responsabilités.

Je suis aujourd'hui inquiet de ces dérives, face par exemple à l'affaire du maire UMP de Gussainville.

Le 1er décembre 2009,  André Valentin, maire UMP de Gussainville, qui venait de participer au débat sur l'identité nationale organisé par Eric Besson affirme devant les caméras de France 2 : "Il est temps qu'on réagisse, parce qu'on va se faire bouffer". A la question : "Par qui?", il répond : "Y'en a déjà dix millions", "Dix millions que l'on paye à rien foutre".

Sur RTL, le même élu UMP à qui l’on demande s'il pense s'il y a "trop" d'immigrés en France,  répond : "Sérieusement, je le crois".

Interrogé par RTL sur ce dérapage, Jean-François Copé, président du groupe UMP à l'Assemblée Nationale, estime : « On va libérer la parole. Point. Et moi j'estime que ces sujets, c'est parce qu'on n'en a pas parlé pendant trop longtemps
Je me demande en quoi la libération d’une parole raciste et xénophobe est souhaitable…

Les Français issus de l’immigration sont des Français comme les autres.
Xavier Bertrand, secrétaire général de l’UMP doit sanctionner les déclarations choquantes et le dérapage inacceptable du maire André Valentin.

Eric Besson le ministre de l’immigration, de l’intégration et de l’identité nationale, doit maintenant préciser les mesures qu’il compte prendre pour que le débat sur l’identité nationale n'aboutisse pas, dans les faits, à banaliser le racisme dans notre pays.

Il faut faire attention aux apprentis sorciers de l'identité nationale

07:06 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : identité nationale, débat, besson, andré valentin, gussainville, bertrand | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

02/11/2009

Identité nationale: E pourquoi pas regerder cers demain

Pourquoi ne pas saisir le débat sur l'identité nationale pour en faire l'occasion pour la France de se projeter dans l'avenir et de valoriser le capital humain fantastique que constituent les Français des minorités visibles, ces millions de citoyens bilingues, possédant deux ou tris cultures, qui constituent un atout irremplaçable pour la France dans l'économie mondialisée?

La France ne doit plus subir la mondialisation. Elle doit aller de l'avant, et conquérir les nouveaux marchés qui s'offrent à elle.

L'évolution de notre société, et son avenir économique, commandent qu'au lieu d'entretenir une nostalgie passéiste, notre pays embrasse la diversité économique, et valorise l'ensemble de ses atouts, à son avantage.

06:05 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : identité nationale, immigration, diversité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

01/11/2009

Identité nationale ou "francisation" obligatoire des "nouveaux arrivants" ?

Je suis favorable au débat sur l'identité nationale, mais sous quelques conditions (Cf notes précédentes).
Cependant en l'absence d'indications claires sur le déroulement de ce débat qui doit commencer le 2 novembre, on se perd en suppositions.

Je voudrais par exemple connaître les dispositions prises par le gouvernement pour que ce débat ne se transforme pas en injonction à la francisation pour les "mauvais citoyens" que seraient les nouveaux arrivants.

Drapeau français.jpgJe préfère m'assurer que ce débat sur l'identité nationale ne deviendra pas un "tribunal" où une partie des citoyens serait jugée par une autre partie.
Le débat qui commence concerne toute la société française sans exception, et ne doit pas devenir le lieu de la définition d'une citoyenneté à plusieurs vitesses…
la charge de l’action pour se fondre dans une identité française prédéfinie reposerait asymétriquement sur les personnes tenues pour originairement étrangères. Nous nous éloignerions dangereusement du principe d’égalité.

Il n'y a pas de notion d'antériorité dans le concept de citoyenneté. Il n'y pas de français plus français que les autres!

Il n'y a pas en France de "Français de souche" qui auraient des droits supérieurs ou un devoir de "francisation" envers les "nouveaux citoyens".

En France, tous les citoyens ont les mêmes droits et les mêmes devoirs.

Saisissons, tous ensemble cette occasion pour définir ensemble non pas la France d'hier, mais la France de demain.

07:38 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : identité nationale, immigration, diversité, citoyenneté | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

27/10/2009

Un débat sur l'identité nationale? Chiche, mais...

Dimanche drnier quand j'ai entendu la proposition d'Eric Besson de lancer un débat sur l'identité nationale, j'ai pensé à un piège. Il est vrai que nous sommes à 5 mois des élections régionales. Il est vrai que cette question est posée, fort opportunément, dans un contexte où la tentation est grande d'agiter les grelots de l'immigration et de l'identité nationale, par simple volonté électoraliste.
Ne faisons pas de procès d'intention...

Eric Besson au Grand Jury sur RTL (Abacapress-F Bukajlo).jpgAprès réflexion, je me dis que ce débat est peut-être une occasion de mettre certains devant leurs propres contradictions.

Qu'est-ce qu'être Français, nous demande-t-on? Si c'est bien cela la question, on peut certes fermer le débat au motif qu'il y a autant de définitions que de citoyens !
Mais on peut aussi se dire que ceux qui seront mal à l'aise avec cette question ne sont pas forcément ceux que l'on imagine.
Car enfin quelle est la frange de la population française la plus mal à l'aise avec la question de l'identité nationale ? Ce ne sont pas les minorités visibles.

Qui a du mal à reconnaître comme Français certains de ses concitoyens à cause de leur nom ou de leur apparence ? Ce ne sont pas les minorités visibles.

Les minorités visibles ne contestent pas les valeurs de notre République. Bien au contraire. Elles les contestent tellement peu qu'elles souhaitent que ces valeurs d'égalité, de liberté et de fraternité, qui sont au fondement même de notre République, s'appliquent aussi... à elles.

Les minorités visibles prennent la République au mot. Elles sont parfaitement républicaines.

Alors un débat sur l'identité nationale? Un débat sur ce que c'est, qu'être Français ?
Je réponds chiche !...Chiche, mais
qu'on aille jusqu'au bout du débat, pour reconnaître l'identité nationale dans sa diversité, dans son exigence d'égalité pour tous. Et chiche enfin, pour que l’on tire toutes les conséquences de ce débat !

05:35 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : identité nationale, immigration, diversité, besson | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu