Avertir le modérateur

20/03/2011

L’UMP refuse de faire barrage au FN : Grave et suicidaire

Au soir de ce premier tour des élections cantonales (marquées par une abstention très élévée, qui ne peut réjouir républicains et démocrates), l’UMP a tellement perdu qu’il se retrouve au coude-à coude, voire derrière l’extrême-droite selon certaines estimations L’ex-premier parti de France rétrécit au fur et à mesure qu’il chasse sur le terrain du Front national (FN).

Il est confirmé que la lepénisation ne profite qu’aux Le Pen.
Jean-François Copé UMP.jpgLoin d’en tirer les leçons, l’UMP s’enferre dans une stratégie pour le 2ème que l’on peine à comprendre : « Ni alliance avec le FN, ni front républicain » a déclaré Jean-François Copé le secrétaire général de l’UMP.

Ce qui ressort de cette nouvelle opposition au front républicain qui en 2002 a permis de faire largement battre le candidat de l’extrême-droite, c’est que l’UMP ne fera pas barrage à l’extrême-droite et n’appellera pas à faire battre le FN lorsque ce parti se retrouvera seul au second tour face au parti socialiste.
C’est grave sur le plan des valeurs, car le FN pas fréquentable. Le FN n’est pas dans l’arc républicain.

Un parti qui prône la division des Français selon leur religion ou leur couleur de leur peau n’est pas républicain.
Il ne peut pas y avoir d’égalité entre un parti de l’arc républicain et un parti qui a été tant de fois condamné pour des faits aussi graves l’apologie de crime contre l’humanité, l’antisémitisme ou l’incitation à la haine raciale.

Logo de l'UMP.jpgPar ailleurs, la stratégie de l’abaissement des barrières entre le FN et l’UMP ne bénéficie qu’à l’extrême-droite-FN au nom du principe bien connu que l’électeur préfère toujours l’original à la copie.

L’UMP s’engage dans une voie qui mène à boire le calice jusqu’à la lie.
L’UMP s’engage dans une voie politiquement suicidaire

22:11 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : copé, ump, fn, le pen, parti socialiste, cantonales | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

18/03/2011

Chasse sur les terres FN : Et maintenant Guéant !

Interrogé par Europe 1 hier matin le 17 mars, le ministre de l'Intérieur, de l'Outre-mer, des Collectivités territoriales et de l'Immigration Claude Guéant a déclaré "Les Français à force d'immigration incontrôlée ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux ou bien ils ont le sentiment de voir des pratiques qui s'imposent à eux et qui ne correspondent pas aux règles de notre vie sociale"

"Nos compatriotes veulent choisir leur mode de vie, ils ne veulent pas qu'on leur impose un mode de vie", a-t-il insisté.

Ces propos tenus à la veille des élections cantonales, sont exactement ceux que tient le Front national (FN)

Claude Guéant.jpgLa présidente du FN ne s’y trompe d'ailleurs pas. Elle a déclaré que M. Guéant avait été "touché par la grâce" et qu'il "pourrait être adhérent d'honneur du FN", en lui décernant une carte d'adhérent "de prestige".

Les propos détonants de M. Guéant confirment que, décidément, l’exécutif n'hésite plus à marcher sur les brisées du FN.


Ce sont des paroles de cette nature qui légitiment le FN et son discours.

Comment s’étonner ensuite de la montée de l’extrême-droite et de ses idées en France ?
Malgré les dénégations du gouvernement et du parti au pouvoir, il est aujourd’hui légitime de se demander si l’UMP ne prépare pas une alliance avec l’extrême droite.

On ne peut que mettre en garde le ministre de l’intérieur contre la logique de guerre civile dans laquelle le pays s'engage, lorsqu’il semble imposer la rhétorique de l’extrême-droite au cœur de l’appareil d’Etat.

09:03 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : guéanrt, fn, extrême-droite | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

18/02/2011

Vous adorerez le débat sur l’islam !

Commençons par reconnaître que la majorité présidentielle et le parti présidentiel ne cachent pas leurs intentions.
Si pour l’instant, le débat sur le fameux et tout aussi fumeux "échec du multiculturalisme" en France est laissé de côté, c’est pour mieux se concentrer sur l’Islam.

Logo de l'UMP.jpgJean-François Copé, le secrétaire général de l’UMP va organiser en avril, une grande journée de réflexion sur «  l'intégration de la religion musulmane dans une République laïque » 
Tout est dit : hier on opposait l’immigration à l’identité nationale, aujourd’hui on oppose le musulman à la République laïque.
La figure du musulman semble remplacer celle de l’"immigré" ou du "français issus des  ex-colonies".
Le musulman est devenu l’expression codée pour parler des français noirs et arabes, même quand ils ne sont pas musulmans.

Et on en oublie même les concepts, et on en oublie l’esprit et la lettre des textes de la République.

Non, non et non, le principe de laïcité ce n’est pas la lutte contre UNE religion, c’est la séparation de la religion et de l’Etat. C’est la séparation de...toutes les religions et de l’Etat. L’Etat doit être neutre et se tenir à équidistance de toutes les religions.

Est-ce cela empêche de débattre de la place des religions dans la République ? Bien sûr que non et la loi de 1905, n’était pas autre chose.

On peut parfaitement débattre de la place de l’islam en France.  Ce n’est pas un tabou.  Mais on doit en débattre en prenant des précautions pour éviter la stigmatisation et les dérapages. Ces précautions ne me semblent pas avoir été prises.

J’ai donc l’impression que le débat sur l’islam ressemblera furieusement à celui que nous avons connu avant les régionales. J’ai l’impression qu’une parole intolérante va être libérée.

Pour le dire plus clairement, j’ai l’impression que c’est le débat sur l’identité nationale qui est réactivé avec ce débat sur l'islam.
Le débat sur l’identité nationale avait réveillé le Front national...L’erreur est humaine, mais l’entêtement est diabolique.

Une chose est certaine, les français issus des ex-colonies ont retenu la leçon et ne vont pas attendre en spectateurs. Ces français ont certes des devoirs, mais ils ont aussi des droits. Notamment le droit de ne pas servir de boucs émissaires, le droit de ne pas être constamment utilisés comme chaire à canon des campagnes électorales.

Vous avez aimé le débat sur l’identité nationale ? Vous allez adorer le débat sur « l’islam et la République »

10:55 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : islam, identité nationale, multiculturalisme, ump, majorité, copé, fn | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

17/01/2011

Epuration et dérapage antisémite au FN

 

Est-ce pour se venger que l’on n’ait pas beaucoup parlé de la passation de pouvoir à la présidence du Front national (FN) ?
Il est vrai que la révolution de jasmin en Tunisie a relégué l’élection à la présidence du FN au 2ème plan de l'actualité.
Le FN qui se fait voler la vedette par des étrangers, que dis-je ? Par des musulmans, l’histoire réserve de ces pieds-de nez...
Il faut d’ailleurs voir un signe dans ce revers médiatique du FN le jour de la transition à sa présidence...

Marine Le Pen (2).jpgToujours est-il que pour finir « en beauté » son très long séjour à la présidence du parti d’extrême-droite ou peut-être pour inaugurer sa présidence d’honneur, Jean-Marie Le Pen s’est de nouveau lancé dans une provocation antisémite.
Commentant les propos d’un journaliste qui se plaint d’avoir été violemment agressé par le service d’ordre du FN samedi dernier et d’avoir été la cible d'insultes à connotation raciste, Jean-Marie Le Pen a lancé « le personnage en question a cru pouvoir dire que c'était parce qu'il était juif qu'il avait été expulsé. Ca ne se voyait pas ni sur sa carte ni sur son nez, si j'ose dire »

Cet avertissement est à méditer par ceux qui envisagent dans un étrange retournement,des alliances contre-nature avec le parti des Le Pen.

Côté épuration, le FN a connu ce week-end des départs ou des sorties forcées.
Avant-hier Roger Holeindre, 81 ans, premier vice-président du parti d’extrême-droite a claqué la porte en déclarant : "Je m'en vais parce que Marine Le Pen ne représente pas mes idées, ni celles de son père d'ailleurs".
M. Holeindre doit savoir de quoi il parle puisqu’il a cofondé le Front national en 1972, avec Jean-Marie Le Pen,  et qu’il a été un des députés du FN qui ont siégé à l'Assemblée nationale  de 1986 à 1988.

Et hier, c’est Farid Smahi, membre du bureau politique, qui a claqué la porte du parti avec une accusation en forme de menace : « Marine montre qu’on ne veut pas de musulmans au FN ! » a-t-il lancé en ajoutant « Je ne suis pas le bougnoule de service »
M. Smahi reproche à Marine Le Pen de l'avoir écarté du bureau politique au profit d’un ancien mégrétiste.

J'évoquais dans une notre précédente, la nouvelle forme de résistance qui a vocation à se mettre en place face au nouveau FN. Le rififi interne au FN, risque de faciliter la tâche de cette résistance externe.

15/01/2011

Vive Marine Le Pen à la tête du FN !

De nombreux commentateurs s’inquiètent de l’arrivée de Marine le Pen à la présidence du Front national (FN).
Ce n’est pas tant le changement à la tête du FN qui est inquiétant que l’existence et la pérennité d’un tel parti extrémiste en France.

Pourtant, à quelque chose malheur est bon. Aussi paradoxal que cela puisse paraître l’arrivée de Marine Le Pen à la présidence du FN devrait conduire à une maturaté des questions qui tournent autour de la diversité et de l’islam. Ces questions ne pourront que trouver un débouché politique... dans la fureur ou dans la sérénité.

Marine Le Pen.jpgSi le fonds de commerce du FN restera sans aucun doute le même (la diversité, les immigrés, les musulmans etc.), le changement de génération va conduire à un changement de pratique. On l’a déjà vu avec l’affaire des « prières de rue ». Une telle clarification notamment générationnelle n’aurait pas eu lieu sous une présidence Bruno Gollnisch.

Cependant, il y aura aussi une différence et de taille : d’éventuelles déclarations incendiaires d’une présidente du FN n’auront pas le même effet que les déclarations d’une candidate à la présidence du parti d’extrême droite.

Le PS et l’UMP ont raison de s’inquiéter de l’arrivée de Mme Le Pen à la tête du FN mais pas pour les raisons avancées le plus communément.
Il y aura inévitablement une nouvelle forme de résistance au nouveau FN.
Les partis politiques vont devoir sortir du bois sur les questions qui tournent autour de la diversité et de l’islam sauf à voir monter le FN ainsi que...des forces issues de la société civile.

Car le monde associatif aussi va devoir se moderniser. La résistance à un « FN à la papa » n’est plus de saison. Le FN a changé nous ne sommes plus face à un racisme à front de taureau, nous ne sommes plus face au racisme années 80. Les condamnations morales ne suffiront plus à l'avanir. Le FN parle moins de « race » et d’« ethnies », il parle de classes, il parle de social, mais ses ennemis sont toujours les mêmes.

Marine Le Pen quant à elle a tort d’imaginer que les français de la diversité qui demeurent ses cibles, vont accepter de faire profil bas comme dans les années 1980. L’indécent « taisez-vous ou le front national va monter » que l’on leur servait a depuis, volé en éclat. Car ils se sont tus et le FN est quand même monté, jusqu’à accéder au 2ème tour de l’élection présidentielle en 2002.

La sociologie française s’est également profondément transformée.
Aujourd’hui, les nombreux français de la diversité ne doutent plus de leur appartenance à la nation française, Ce sont maintenant des Français conscients de leurs devoirs, mais aussi de leurs droits.
Les débats sur la diversité les ont décillés.
Tout cela risque de bouleverser en profondeur le jeu politique français.

Vous avez aimé le FN avec Jean-Marie Le Pen ? Vous adorerez le FN avec Marine Le Pen !

03/12/2010

Affiche "Non à l’islamisme", Le Pen relaxé (sur la forme) d'incitation à la haine

Commençons par dire que l’affiche du Front national (FN) de la jeunesse intitulée "Non à l'islamisme", et qui représentait une femme intégralement voilée à côté d'une carte de France recouverte du drapeau algérien, sur laquelle se dressaient plusieurs minarets en forme de missiles a été jugée par le tribunal de grande instance (TGI) de Marseille comme étant "de nature à provoquer un sentiment de rejet et d'animosité à l'encontre d'un groupe de personnes dont sont visées les pratiques religieuses, les femmes et la nationalité".

Jean-Marie Le Pen et l'affiche non à l'islamisme.jpgLe TGI de Marseille a en outre jugé que cette affiche diffusée en février 2010, lors de la campagne des élections régionales en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, puis sur plusieurs sites Internet était "provocatrice est constitutive d'un trouble manifestement illicite" et en a ordonné le "retrait de tous les supports sur lesquels elle a été placée, de quelque nature qu'ils soient dans un délai de 24 heures (...) puis sous astreinte de 500 euros par jour de retard".

Ce rappel a son importance car sans lui, on risquerait de mal comprendre la décision sur la forme et non sur le fond du tribunal correctionnel de Paris qui a relaxé hier jeudi 2 décembre le président du FN du délit de provocation à la haine envers une religion.

Les magistrats parisiens ne se sont pas prononcé sur le fond du dossier mais ont débouté les plaignants pour des questions de forme : les juges ont estimé que Jean-Marie Le Pen n'était pas l'auteur, et qu'il n'était pas le responsable des sites Internet sur lesquels l'affiche a été diffusée.
Le tribunal parisien s’est donc déclaré incompétent territorialement concernant l'utilisation de cette affiche.

Voilà le fond de l’affaire. Mais déjà les thuriféraires du FN et bien d’autres qui ne le sont pas répètent à l’envi que l’affiche ne constitue plus une incitation à la haine.
Allons donc!
Il n’en est rien. La relaxe du président du FN encore fois sur la forme, n’invalide en rien la décision du TGI de Marseille sur le caractère "provocateur" et constitutif "d'un trouble manifestement illicite" de cette affiche.

08:09 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le pen, "non à l'islamisme", affiche, fn, relaxe, condamnation | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

11/11/2010

Florent Pagny s’excuse après ses propos sur les "rebeus". C'est une bonne nouvelle

En début de semaine, sur Chérie FM, le chanteur Florent Pagny avait déclaré : «…A un moment, ton môme il rentre à la maison et d’un seul coup il se met à parler rebeu [arabe] ! Tu lui fais ce n’est pas possible !  (…) Verlan encore tout va bien, mais là il n’y a pas de raison (…) tu vas essayer plutôt de rattraper le groupe de tête plutôt que de traîner (…) il y a  aussi cette histoire de peur et d’ambiance un peu bizarre où finalement les mômes ils raccrochent des codes pour être sûrs de ne pas être emmerdés.”

Florent Pagny a formulé des excuses hier sur RTL dans des termes dignes et très explicites.
«Je tiens à m'excuser si j'ai blessé, choqué, offensé des gens. Moi raciste, c'est l'antipode de ce que je peux être». «Je voyage suffisamment, et je partage ma vie avec suffisamment de gens de races différentes pour ne pas l'être» a-t-il ajouté.
«Je prie juste de m'excuser, je parle des fois un peu vite. Il y a des propos qui peuvent avoir d'autres conséquences. On ne maîtrise pas tout, je suis un homme ordinaire», a-t-il déclaré.

Florent Pagny.jpgIl est heureux que Florent Pagny prenne ses distances avec ces propos haineux repris en chœur par les sites Internet proches du FN.
Il est surprenant que dans le pays des droits de l’homme, certains refusent, mais c’est leur droit le plus absolu, de comprendre ce qu’il y a de choquant à enfermer un groupe de personnes (quel que soit ce groupe) dans des stéréotypes scandaleux.
En quoi véhiculer des stéréotypes à l'encontre des "rebeus" serait-il plus acceptable que de véhiculer des stéréotypes à l'encontre des "Français", des "femmes", de "ceux-ci" ou de "ceux-là"?
Où sont les valeurs françaises d'égalité de liberté et de fraternité? Qui en assure aujourd'hui la défense la plus pointilleuse?

Si personne ne saurait contester à Florent Pagny sa totale liberté de pensée ou de parole, alors le droit à la réplique critique qui peut être contredit y compris sur ce Blog, ne saurait être remis en cause.
Oui, à la liberté de parole...mais pour tous...sans exception...

Florent Pagny a compris qu’il avait choqué par ses paroles. La moindre des choses quand on blesse sans le vouloir est de le dire sans ambiguïté. Florent Pagny vient de le faire. C’est une bonne nouvelle.

06:10 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : florent pagny, rebeu, dérapage, racisme, liberté, stéréotypes, fn | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

01/07/2010

Le Pen soutient sa fille pour la tête du FN: Cela trahit l’inquiétude

Qui de Marine Le Pen ou de Bruno Gollnisch succèdera à Jean-Marie Le Pen à la présidence du Front national ? Nul ne le sait, mais la bataille qui oppose les 2 prétendants a pris un tour nouveau hier 30 juin 2010.

Le vote n’aura lieu qu’en janvier 2011 à Tours, lors congrès organisé à cet effet, mais déjà les couteaux sont tirés.

Marine Le Pen.jpgLes deux opposants se sont officiellement déclarés hier 30 juin, et c’est le jour qui a été retenu par Jean-Marie Le Pen, actuel président du FN, pour à la fois sortir de la neutralité qu'il s'était lui-même imposée, montrer les crocs et dire sa préférence pour sa fille, ce dont personne ne doutait vraiment de la part d’un homme qui a toujours dit, dans d’autres circonstances, préférer ses filles à ses nièces...

Jean-Marie Le Pen  a déclaré que Marine Le Pen «a les qualités nécessaires et j'espère suffisantes pour assumer demain les fonctions auxquelles elle aspire: d'abord la présidence du Front national, ensuite une candidature à l'Élysée». Pour le président du FN, Marine Le Pen a les «qualités nécessaires».

Si le désir de Le Pen de voir sa fille lui succéder n’étonnera personne, le voir ainsi afficher un soutien dès l’annonce officielle des candidatures, trahit certainement la peur du fondateur du FN de voir « la firme » échapper à la famille.

Car chacun voit bien que si Le Pen "la fille" est appréciée des sympathisants, rien n’indique que les adhérents, qui seuls prennent part à l'élection, voudront d’un adoubement aux relents de népotisme.

Il y a encore 6 mois de campagne.
La bataille rangée des Le Pen père et fille pour garder le « parti familial » dans le giron du « clan » ne fait que commencer.

07:44 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le pen, fn, front national, gollnisch | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

24/03/2010

Il faut saluer la fermeté du CSA et du Figaro contre les propos haineux d’Eric Zemmour

Le polémiste Eric Zemmour, s’en prend systématiquement, depuis plusieurs mois, aux « Noirs » et aux « Arabes », par des déclarations haineuses et sans aucun fondement.

Eric Zemmour est convoqué lundi prochain par la direction du journal Le Figaro, qui est l'un de ses employeurs, à la suite des propos scandaleux qu’il a tenus sur Canal+, où il avait déclaré, pour justifier les contôles d'identité au faciès que : Les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que « La plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est un fait. »

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) qui avait été saisi par de nombreuses associations (le Cran, le Mrap, le Club Averroes)
vient d’adresser une mise en demeure à Canal+ en estimant que ces propos, de nature à «encourager des comportements discriminatoires» et contrevenant «aux valeurs d'intégration et de solidarité qui sont ceux de la République», contrevenaient aussi à la convention d'autorisation d'émettre de cette chaîne.

Il faut saluer la fermeté de la direction du Figaro et celle du CSA.

Eric Zemmour (Crédits photos AFP).jpgLes autres employeurs d'Eric Zemmour doivent également réagir contre des propos qui n'ont plus rien de "dérapages" isolés et tout de déclarations racistes.
En effet, selon les avocats consultés par le Cran sur ce dossier, l’accusation portée à l’encontre de groupes définis, de composer « la plupart des trafiquants » peut être qualifiée d’incitation à la haine.

Par ailleurs, l'incitation à violer la loi (les contrôles au faciès sont interdits par la loi) ne peut pas être confondue avec la liberté d'expression.
Très attaché à la liberté d’expression, le Cran a préféré dans un premier temps appeler les employeurs d'Eric Zemour, ainsi que le CSA, à ne pas laisser se poursuivre des atteintes régulières aux valeurs de la France.
Le Cran se réserve, néanmoins, la possibilité d’engager des poursuites à l’encontre d'Eric Zemmour.
La liberté d’expression ne saurait devenir la liberté d’inciter à la haine.

C’est ensemble que nous devons refuser d'accepter TOUS les comportements haineux ou attentatoires aux valeurs de la République...et ce, d'où qu’ils viennent.
Lorsque l’on voit le score du Front National, la vigilance doit être de mise contre tous les propos de nature à diviser et de nature à renforcer l’extrême droite.

13:49 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zemmour, fn, front national, dérapage, racisme, discrimination, loi, csa, canal+, figaro | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

20/03/2010

Eric Zemmour se rapproche du Front national

Eric Zemmour développe depuis quelques temps, une véritable monomanie à l’encontre des « Noirs » et des « Arabes ».

Eric Zemmour.jpgIl ne cache plus cette obsession et ne rate jamais une occasion de faire des déclarations bêtes et méchantes sur ces populations, sans apporter la moindre démonstration ou le moindre chiffre.
Par exemple, le 6 mars dernier, il assène « La plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est un fait. »
(Ah oui, où cela ? Dans chacune des plus de 36 682 communes de France ? )

Eric Zemmour devrait finir par rejoindre le FN dont il épouse par ses propos, une partie des idées.
Il devrait finir par retrouver le FN comme un autre professionnel du scandale et des provocations répétées, qui a commencé par une même monomanie à l’encontre des Juifs et qui a fini par ôter le masque d’humoriste pour se rapprocher ostensiblement de Jean-Marie Le Pen et de son parti.

Ci-dessous, une partie des récentes déclarations de M. Zemmour :

« La plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est un fait. » (Canal +, le 6 mars 2010)
« Ce pays est blanc et chrétien depuis deux mille ans, que vous le vouliez ou non. » (Canal +, le 6 mars 2010)
« Il faut détruire la Halde, qui encourage et favorise la délation et l’irresponsabilité. Il est tellement plus confortable de faire porter ses échecs à des prétendues discriminations qu’à ses propres faiblesses. » (RTL, le 8 mars 2010) « On laisse s’étendre des poches d’uniformisation ethnico-religieuse. (…) Ça finira mal, ça finira dans le sang. » (RTL, le 9 mars 2010)
A Nadir Djennad qui prend l’exemple des patrons qui s’adressent à des agences d’intérim en disant : « S’il vous plaît, je ne veux pas d’arabes et de noirs ». Eric Zemmour affirme : « Mais ils ont le droit ! » (France 0, le 6 mars 2010)

11:24 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zemmour, fn, front national, dérapage, racisme, discrimination, droit | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu