Avertir le modérateur

26/05/2009

Discrimination indirecte en politique

Le respect de ses promesses n’est pas une performance. C’est même le minimum que l’on est en droit d’attendre de celles et ceux qui ont accepté la charge d’exercer des responsabilités publiques.
Comment expliquer le fort décalage entre les promesses d'ouverture à la diversité et la réalité de la place faite à la diversité sur les listes électorales ?
Si l'on tient compte du résultat* accablant de la présence de la diversité sur les listes que les partis politiques présentent aux élections européennes, on est en droit désormais de parler de discrimination indirecte dans le monde politique.

La discrimination indirecte, on le sait, ne juge pas de l'intention d'écarter un individu sur la base d'un motif prohibé par la loi, mais juge du résultat.

Oubliées les promesses faites par le président de la République Nicolas Sarkozy devant Barack Obama lors de sa visite à l'Elysée le 25 juillet 2008. Nicolas Sarkozy ne faisait que confirmer ses promesses maintes fois répétées de promouvoir la diversité. Oubliées les promesses de l'UMP et du PS faites publiquement ou non après l'accession de Barack Obama à la Maison blanche.
Le monde politique français tente de faire oublier la prise de conscience qui semblait naître le 5 novembre 2008.

Le problème du refus de respecter la parole politique, c'est que discrédite l'action publique et renforce la méfiance envers le monde politique.
La classe politique prend le risque de précipiter de plus en plus de citoyens, et maintenant les minorités visibles, hors des partis républicains.

Les démagogues et les extrémistes qui existent aussi au sein des minorités visibles (suivez mon regard) guettent et déjà se frottent les mains. Ils ne vont pas tarder à essayer de ramasser la mise.

* En France hexagonale, l'UMP présentera 3 candidats des minorités visibles (dont 2 en position éligible) sur ses 69 candidats et le PS présentera 10 candidats des minorités visibles (dont 3 à 4 en position éligible) sur ses 69 candidats, c'est à dire respectivement 4% et 14,5% de diversité sur les listes.

15/05/2009

Sarkozy et la diversité? L'éternal départ!

L'Express publie un hors-série "les cahiers de l'Express" entièrement consacré aux "Deux ans de Sarkozy".
Ce numéro revient sur 2 années de bouleversements qui étonnent ou inquiètent.
Comme le dit Christophe Barbier "le moins qu'on puisse dire, avec Nicolas Sarkozy, c'est qu'il n'ennuie pas les français".

Plusieurs témoins y livrent des textes et des analyses inédites: Le témoignage que je publie dans ce numéro exceptionnel est ci-dessous.
Bonne lecture...


Sarkozy ou l'éternel départ
La première fois que j'ai vu Nicolas Sarkozy parler de la diversité, je me suis dit : "C'est Kennedy avec le physique de Nixon". Il avait la force, l'autorité, de Nixon, mais aussi l'imagination, l'audace, en un mot le courage, de Kennedy.
Il a parlé de la diversité comme aucun responsable politique ne l'avait fait avant lui. Il ne portait pas de badge "Touche pas à mon pote". Il n'avait pas de pin's, mais des idées.
Il croyait, comme nous, aux statistiques de la diversité. Car comment lutter contre les discriminations sans savoir combien il y en a et qui en sont les victimes ?
Il croyait, comme nous, à l'action positive. Celle qui a permis à Barack Obama d'étudier à Harvard, dont il est sorti avec les honneurs, avant de devenir le premier président noir de l'histoire américaine.

Après son élection, Nicolas Sarkozy s’est empressé de nommer Rama Yade et Rachida Dati au gouvernement.
C'était un geste symbolique. Mais les citoyens des minorités visibles, dont je suis, ont soif de symboles, qui montrent que la couleur de leur peau n'est pas nécessairement un handicap dans la société française.
On s'est étonné qu'un homme de droite parle de diversité. On l’a soupçonné, et on le soupçonne toujours, des pires intentions.
Moi, je n’ai pas été surpris.
Les minorités visibles ont toujours été les grandes oubliées de la gauche française. C'est l'une de nos particularités historiques. Un fossé s'est créé. Sarkozy n’a eu qu’à en profiter.
Son discours a su séduire.

Mais deux ans plus tard, qu'a fait Nicolas Sarkozy ? Il a continué à parler. Il a fait le discours de Palaiseau, où il a répété les mots de sa campagne. Il a nommé Yazid Sabeg, dont il a fait un Commissaire, et non un ministre. Le temps des ministres de la diversité semble, déjà, révolu.
Il est toujours aussi difficile pour les Français visibles de décrocher un stage, un emploi, une promotion ou une augmentation de salaire, ou d’obtenir un prêt pour créer leur entreprise…
Nous n’avons toujours pas de chiffres sur les discriminations en France, contrairement à l’ensemble de nos voisins européens, et toujours pas d’action positive pour réparer des discriminations.
Nous en sommes toujours, deux ans après, à notre point de départ.

06:15 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sarkozy, diversité, éternel départ, 2 ans | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

08/05/2009

Mesures du rapport Sabeg: un pas important vers l’égalité républicaine

Le commissaire à la diversité et à l’égalité des chances Yazid Sabeg a rendu son rapport au président de la République Nicolas Sarkozy.
Dans ce rapport, M. Sabeg ropose la mise en place d’un questionnaire anonyme, où l’identité du répondant ne sera pas recueillie.


Ces statistiques de la diversité, anonymes, volontaires, autodéclaratives et sans constitution de fichier, nous les proposons depuis 3 ans.

Cette méthode a été confortée la semaine dernière par le sondage CRAN/CSA* qui a révélé que 65% des français étaient favorables aux statistiques de la diversité, basées sur le "ressenti d'appartenance".

Je rappelle que dans sa décision n° 2007-557 DC du 15 novembre 2007, le Conseil constitutionnel avait jugé que les données fondées sur le "ressenti d'appartenance" étaient constitutionnelles.


Je suis heureux que l’action que le CRAN mène depuis 3 ans pour l’instauration des statistiques de la diversité soit enfin en passe d’être couronnée de succès.

Ce grand pas de la France pour enfin faire des minorités visibles des citoyens à part entière est satisfaisant.

C’est une victoire de la France qui s’élève à la hauteur des ses idéaux.

D’autres actions importantes sont préconisées par M. Sabeg :

- La création d'un Observatoire de la diversité et de l'égalité des chances qui serait regroupé avec l'Observatoire de la parité.

- La modification du Code du travail pour faire figurer des informations complètes sur la diversité dans le bilan social des entreprises.

- La création d'une Commission pour la diversité en politique et d'une Charte de la diversité en politique

- L’exigence de l’obtention du label diversité pour accéder aux marchés publics ou à des subventions

- Le transfert de la gestion du Label diversité au futur Observatoire de la diversité

Je soutiens ce volontarisme historique au sommet de l'Etat.
Je souhaite que le Commissaire à la diversité et à l’égalité des chances rende compte chaque trimestre, de ses avancées. Avancées sur lesquelles il sera nécessaire d’être vigilant.

* Le sondage peut être consulté dans son intégralité sur : http://www.csa-fr.com/dataset/data2009/opi20090423-les-francais-les-minorites-visibles-et-les-discriminations.pdf

08:59 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : diversité, sarkozy, sabeg, égalité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/05/2009

Le passage de l'antiracisme à la lutte contre la discrimination

Je publie dans Libération d'aujourd'hui, une tribune dans laquelle j'explique pourquoi il est urgent de passer de la lutte contre le racisme à la lutte contre la discrimination.

En effet, la polémique autour des statistiques dites "ethniques" cache un débat de fond entre les partisans de la lutte contre le racisme et ceux de la lutte contre la discrimination dont je suis.

Ce débat permet de rappeler que la lutte contre la discrimination n’est pas la lutte contre le racisme.


Le racisme est une idéologie condamnable. La discrimination constitue une situation concrète, à laquelle il faut remédier.

La lutte contre le racisme est un combat moral. La priorité est de réformer les individus, pour qu'ils cessent d'être racistes.

L’objectif de la lutte contre la discrimination est tout autre. Il s'agit d’améliorer concrètement les conditions de vie des personnes confrontées à la discrimination.

La lutte contre le racisme se déroule sur une durée extrêmement longue. On ne réforme pas les mentalités en un jour.

La lutte contre la discrimination, elle, se fait dans l'urgence. Chaque discrimination de plus  constitue un échec pour notre République.


Les outils de la lutte contre le racisme sont, avant tout, judiciaires, et au cas par cas : on dénonce, puis on sanctionne des comportements racistes. Les procès sont rares, longs, coûteux et leur efficacité est parfois à l'inverse de l'effet recherché : en donnant de la publicité à un raciste, on prend aussi le risque de banaliser le racisme.

La lutte contre la discrimination repose sur une prise en charge non pas individuelle, mais collective, du problème. Elle montre la réalité globale des discriminations, et non une réalité parcellaire. Enfin, elle focalise l'attention sur les personnes confrontées à la discrimination.


(La suite dans Libération de ce jour le 6 mai 2009)

10:07 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : antiracisme, discrimination, égalité, diversité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

02/05/2009

La coalition des laissés-pour-compte menace

Un chiffre sorti de la dernière enquête* du CRAN suscite à la fois mon ravissement et mon inquiétude.

65% des français sont favorables aux statistiques sur le ressenti d’appartenance pour lutter contre des discriminations qui frappent les minorités visibles...Chez les moins de 30 ans ce soutien oscille entre 75 et…84% selon que les statistiques sur le ressenti d’appartenance sont ou non encadrées par la CNIL.
Ces niveaux importants démontrent la formidable passion égalitaire de nos concitoyens qui même s’ils ne sont pas concernés par des injustices, ne les supportent pas. De quoi être fier de nos compatriotes.
Ces chiffres élevés confirment une « conscience des difficultés des autres », que je n’avais jamais sentie à ce point avant.
Le niveau des soutiens aux luttes sociales que l’on voit en France actuellement est donc général.
Cependant, je suis inquiet car je crains que ce soutien si large à ceux qui souffrent ou luttent, ne confirme ce climat de révolte qui flotte dans l’air en ce moment.
Cela veut dire qu’une coalition des laissés-pour-compte, des personnes discriminées sur des critères sociaux, territoriaux ou sur l’apparence, est possible.
Si cette coalition se réalise, gare à ces conséquences...Le gouvernement ferait mieux de ne pas l’ignorer.

* Sondage réalisé par CSA pour le CRAN du 1er au 23 avril 2009 et portant sur 1006 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage), après stratification par région et catégorie d’agglomération.

http://www.csa-fr.com/dataset/data2009/opi20090423-les-francais-les-minorites-visibles-et-les-discriminations.pdf

18:29 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : laissés-pour-compte, calision, opprimés, diversité, discrimination | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

28/04/2009

Les français sont-ils favorables aux statistiques selon le ressenti d’appartenance ?

En 2007, le CRAN révélait pour la première fois en France le nombre de personnes qui déclaraient appartenir aux Noirs de France. Nous révélions également les chiffres des discriminations que vivent les Noirs de France.
Notre étude inédite avait fait date et avait été largement reprise en France et dans le monde.

Aujourd’hui 28 avril 2009, à 11h, au MEDEF, 55, Avenue Bosquet, Paris 7ème, nous publierons les résultats d'une nouvelle étude exclusive réalisée par l’institut CSA.
Cela n'avait jamais été fait en France, mais nous avons franchi le pas et interrogé nos citoyens sur les statistiques selon le ressenti d'appartenance.

Les réponses de l'ensemble de la population française sont comparées avec celles des Français des minorités visibles.
Nous révélons également la ventilation surprenante des réponses des sympathisants de chaque parti politique.
Nous montrons le ressenti des minorités sur l’évolution des discriminations depuis les émeutes de 2005…

Allons-nous vers de nouvelles émeutes ?

06:00 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : ressenti d'appartenance, stastistiques, diversité, crise | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

24/04/2009

Diversite: grande oubliée de la crise

La diversité est la grande oubliée de la crise qui frappe durement les Français les plus fragilisés au rang desquels les minorités visibles.
Fin de CDD, fin d’intérim, fin de stage...voilà leur quotidien.
Le gouvernement, qui vient de débloquer à juste raison plus d'un milliard d'euros pour l'emploi des jeunes, peut-il décemment contourner le scandale de l’explosion du chômage au sein des minorités visibles ?

Le CRAN a interrogé les Français dans le cadre de son baromètre des discriminations, mis en place en 2007.
Ce baromètre des discriminations réalisé cette année par l’institut CSA révèle des chiffres-choc.
Nous rendrons public mardi le 28 avril, les chiffres étonnants révélés par ce baromètre.

La présentation des résultats aura lieu mardi 28 avril à 11h00 au MEDEF 55, Avenue Bosquet, Paris 7ème.
Pourquoi au MEDEF? Parce que dans le contexte de crise économique actuel, le CRAN appellera le président de la République Nicolas Sarkozy à créer une Agence Entreprendre et Employer dans la diversité (AGEEDIV) destinée à aider les entrepreneurs et les porteurs de projets, notamment de la diversité, à la formation et à la création d’entreprise.
Cette agence permettra à la diversité de participer à l’effort de redressement national.
La diversité veut prendre sa part dans la relance.
La diversité veut prendre sa part dans le développement économique du pays. C’est pour cela que nous activons nos réseaux en Asie ou aux Etats-Unis.

Des délégations de chefs d’entreprise venant des Etats-Unis ou d’Asie soutiendrons notre appel et nos efforts mardi prochain.
Entrée libre mais inscription préalable obligatoire sur Catherine.bris@yahoo.fr

12:30 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : diversité, crise, minorités visibles | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

16/04/2009

Ou est le plan gouvernemental sur la diversité ?

Mercredi 17 décembre 2008, Ecole polytechnique à Palaiseau, Nicolas Sarkozy dans un discours que beaucoup dont je suis ont salué, disait dès l’entame de son allocution « la République, ce n’est pas l’immobilisme. »
Il détaillait ensuite une très longue série de propositions qui touchaient l’éducation, les entreprises, l’administration, la télévision et même les partis politiques.
Nicolas Sarkozy.jpgLe président de la République terminait son intervention par des mots qui résonnent encore dans mes oreilles : « Pour mettre en œuvre l'ensemble de ces mesures, le gouvernement et le Premier ministre présenteront un plan d’action d’ici le mois de mars. »

Nous sommes le 16 avril ! Où est passé le plan d’action ? « …d’ici le mois de mars » ? La politique de diversité ne serait-elle qu’illusion ?

07:26 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : diversité, diversion, illusion, nicolas sarkozy, palaiseau | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

25/03/2009

Les « conservateurs malgré eux » de la création publicitaire se soignent

A celles et ceux qui de bonne foi se posent des questions sur les statistiques de la diversité, voici une illustration de l’utilité des chiffres et autres statistiques de la diversité.

En 2005 l’ARPP: Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ex BVP) analyse le "taux de diversité" des publicités diffusées à la télévision, en presse et en affichage et constate que ce taux est d'un faible 3%.
La profession se mobilise.
En 2008, une 2ème étude est réalisée et présentée lundi dernier le 23 mars 2009.
Résultat de la mobilisation? Le taux de diversité a plus que doublé passant de 3 % à 7 % entre 2005 et 2008.
Autre point très positif, le taux d'indifférenciation (les rôles qui ne sont en rien liés à l'origine du personnage joué) est passé de 19% à 29 %.
Ce marqueur considéré comme important, souligne la banalisation de la représentation de la diversité dans les discours publicitaires.

Cet exemple montre que les statistiques de la diversité ont 3 avantages :
- permettre de montrer une réalité discriminatoire, sans qu’il y ait besoin de désigner une volonté discriminatoire imputable à telle ou telle personne ;
- permettre une approche collective des problèmes, et non individuelle ;
- permettre une approche préventive, plutôt que répressive.

Avez-vous remarqué? Pas de fichier de sinistre mémoire, pas d’assignation à résidence identitaire.
Des chiffres, tout simplement parce qu'il est plus facile de se mobiliser quand il y a des chiffres que quand il n'y en a pas.
L'étude de l'ARPP est consultable ici: http://www.arpp-pub.org/Vers-une-meilleure-integration-de...

08:08 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : diversité, publicité, création, statistiques de la diversité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

19/03/2009

Amara choque en comparant les statistiques au port de l’étoile jaune : Sarkozy visé ?

Il y a des limites à ne pas dépasser dans le débat public...
Libération daté du 18 mars 2009 rapporte que la secrétaire d’Etat chargée de la politique de la Ville, Fadéla Amara, a déclaré à propos de la mesure de la diversité : « Plus personne ne doit porter l’étoile jaune ».
Ces propos et leurs sous-entendus sont insoutenables.

Rappelons que la mesure de la diversité a été proposée par le président de la République lors de son discours le 17 décembre à Palaiseau.
Rappelons également que les statistiques de la diversité sont une promesse de campagne de Nicolas Sarkozy.

Fadéla Amara pense-t-elle réellement que le président de la République souhaite faire « porter l’étoile jaune » à certains de nos concitoyens ?

Le sens de l'honneur devrait conduire Madame Amara, Ministre de la République à retirer ces propos ou à en tirer les conséquences.

07:48 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : statistiques, diversité, dérapage | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu