Avertir le modérateur

11/09/2009

Le dérapage de Brice Hortefeux abîme la politique de diversité de Sarkozy

Le dérapage de Brice Hortefeux aura à n’en pas douter des conséquences très négatives sur la politique de diversité du président de la République Nicolas Sarkozy.
La politique de diversité de Nicolas sarkozy, c’est une idée (discutable pour certains, seule voie possible pour d’autres) selon laquelle il fallait sublimer la "diversité citoyenne"
Tout donc pour la diversité citoyenne, beaucoup moins pour la diversité résidente.
Tout pour la diversité du dedans, considérée comme celle qui acceptait un contrat républicain, pas grand-chose pour la diversité du dehors, parée de beaucoup de maux.
Lisibilité de la diversité au sein du Gouvernement, politique de la diversité (en paroles plus qu'en actes) d’un côté, fermeté…ou plus avec "l’immigration", de l’autre.

L’inquiétant dérapage du Ministre de l’Intérieur et de l’Outre-mer (une fonction incompatible avec des dérapages sur les "origines" réelles ou supposées), risque de briser ce "bel" ordonnancement.
Les propos de Brice Hortefeux troublent jusqu’à ceux qui se laissaient convaincre par cette politique.

Nicolas Sarkozy est devant un choix crucial : Un geste politique à la mesure des dégâts causés, ou une modification de sa politique de diversité.

16:28 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : hortefeux, dérapage, racisme, diversité, sarkozy | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

21/08/2009

La lepénisation des chiffres de la délinquance

Jean-Marie Le Pen a déclaré hier jeudi 20 août sur RTL "Il n'y a qu'à regarder les faits divers: 90% des faits divers ont à leur origine soit un immigré, soit une personne d'origine immigrée "
Une simple analyse de cette phrase montrerait rapidement ce qu’elle a de faux : De quels "faits divers" parle-t-on ? De la petite délinquance ? Des crimes passionnels ? De la délinquance "en col blanc"
Ah, bien sûr si on parle des infractions à la "législation sur les étrangers" c’est autre chose...par définition même, puisque 46 % des étrangers mis en cause par les services de police le sont pour cette fameuse... "infraction à la législation sur les étrangers"
C’est bête mais 100% des étrangers ne sont pas français !

Mais Jean-Marie Le Pen n’en a cure, il joue sur du velours. Tétanisés que nous sommes par la peur irrationnelle des statistiques que l’on continue de nommer « ethniques », nul n’ira contredire M. Le Pen sur le fond.
Les médias feront leur métier et la phrase de Jean-Marie Le Pen fera son chemin dans les esprits. Répétée à l’infini, elle finira par avoir la force de l’évidence.

Beaucoup en arriveront à penser que Jean-Marie Le Pen, dit tout haut, ce que beaucoup...savent mais ne disent pas !
Voila où nous mène le refus des statistiques de la diversité.
Nous laissons, de fait, s’installer dans l’opinion publique, que "90% des faits divers ont à leur origine soit un immigré, soit une personne d'origine immigrée " cela ne peut pas être faux...puisqu’aucun chiffre ne vient sérieusement infirmer ces sottises.

Mais, chut ! Continuons à cacher les vrais chiffres, continuions à refuser les statistiques de la diversité...pour le bien de la République nous dit-on.

11:14 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le pen, statistiques, délinquance, statistiques ethniques, diversité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

29/07/2009

A l'étranger Sarkozy est pris pour le roi de la diversité

beaucoup de Français vont à l’étrangerEn cette période estivale, .
Mon "étranger" cette année c’est le Portugal d’où sont originaires mes aïeux (oui, ils n’étaient pas noirs et une famille peut changer de couleur de peau en quelques générations)

Et de qui nous parle-t-on le plus souvent lorsque nous sommes à l’étranger? Du président de la République, pardi ! Et pas seulement à cause du "petit incident de dimanche" pour reprendre les mots utilisés par Nicolas Sarkozy lui-même sur sa page Facebook.

C’est fou l’image de Nicolas Sarkozy à l’étranger, une image un peu éloignée de celle que nous en avons à l’intérieur du pays. A l’étranger on me parle souvent des réussites du président de la République en matière de diversité. Des réussites ?

Nul n’est prophète en son pays pensez-vous et les progrès que nous ne voyons pas, seraient plus visibles à l’étranger ?
Hélas, 3 fois hélas, beaucoup me citent Rachida Dati. Je vois bien que je fais des malheureux quand je révèle sa sortie du gouvernement.
Mais quand je demande d’autres exemples de réussite pour la diversité, plus rien !
Des progrès peuvent-ils être cités pour ce qui concerne les banlieues depuis les émeutes de 2005 ? Mes interlocuteurs n’en voient pas. Des changements notables ont-ils été observés en matière de diversité pour les plus humbles ? Mes interlocuteurs n’en ont pas non pas entendu parler.

06:00 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : sarkozy, mirage, diversité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

27/07/2009

Sarkozy, l'emprunt et la diversité

Je publie une tribune dans le quotidien économique "Les Echos" de ce matin

Les Echos.jpgBarack Obama et Nicolas Sarkozy, les Etats-Unis et la France. On a souvent écrit sur ce qui les sépare, sans réfléchir assez à ce qui les unit : une opportunité historique, offerte par la crise et par la large majorité qui les a élus, de changer le cours des événements, de donner un nouveau visage à leur pays. Ce visage, c'est celui de l'homme de la rue. C'est celui du balayeur, que nous croisons tous les matins. C'est celui de son fils, devenu employé de banque, qui enverra ses enfants à l'université ou dans une grande école, et ils pourront devenir chefs d'entreprise, hauts fonctionnaires, puis pourquoi pas, un jour, président de la République.

Ce rêve est, plus que jamais, à portée de main, avec l'annonce d'un emprunt national, destiné à financer le développement de notre pays. Il n'y a qu'une condition au succès de cet emprunt. C'est qu'il n'oublie pas ceux qui attendent depuis des dizaines d'années, depuis des siècles, qu'on leur fasse une place dans l'économie française, pour qu'ils puissent en être l'âme, le moteur, et en incarner l'esprit d'entreprise : les Français des minorités visibles. Ces Français-là, quand ils sont balayeurs, le restent de père en fils, parce que toutes les portes leur sont fermées. Ces Français-là, quand ils veulent obtenir un emploi à la hauteur de leurs compétences, ou créer leur entreprise, sont contraints de s'exiler et enrichissent les économies des Etats-Unis, de Grande-Bretagne ou d'Afrique du Sud. Pour ces Français, c'est la valise ou le chômage.

Le président de la République a confié à Michel Rocard et Alain Juppé la mission de définir les priorités de l'emprunt national. Nous avons rédigé à leur intention un programme de 50 mesures, couvrant tous les domaines de l'action publique, afin que la lutte pour la diversité soit prise en compte, comme une priorité. Il est temps que la France change sa façon de lutter contre les discriminations. Il est temps qu'elle emploie des méthodes modernes et efficaces. On ne combat pas les discriminations en vendant des pin's. Des approches nouvelles existent. Nous avons le devoir de les explorer....
La suite de l'article dans Les Echos de ce jour (lundi 27 juillet 2009)

07:15 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarkozy, emprunt, diversité, exclusion, lutte contre l'exclusion | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

09/07/2009

Oui aux 40 % de femmes dans les CA et maintenant, au tour de la diversité !

Un rapport historique remis hier 8 juillet au ministre du Travail, Xavier Darcos, propose d'imposer l'instauration d'un quota de 40 % de femmes dans les Conseils d'administration et de surveillance des grandes entreprises (de plus de 1000 salariés), d'ici 6 ans en France, sur le modèle des pays nordiques.

 

Darcos.jpgVous avez bien lu !

 

Un premier quota de 20 % serait mis en place d'ici 2 ans. Les entreprises seraient tenues de le respecter, sous peine de voir les nominations à leur Conseil d'administration...annulées purement et simplement.

 

Aujourd’hui, la proportion de femmes dans les instances dirigeantes des entreprises du CAC 40 est de 10,5%.

Parmi les 500 premières sociétés françaises, la proportion des femmes tombe à 8%. Au total, 60% des 500 premières sociétés entreprises sont dirigées par un conseil d'administration entièrement masculin.

 

Oui, 3 fois oui à cette mesure positive, qui représenterait une grande avancée contre le plafond de verre à l’encontre les femmes en France et aidera à n’en pas douter beaucoup de femmes de valeur à voir leur talent, enfin, reconnu.

 

Il est temps que le gouvernement engage une réflexion similaire en faveur des talents de la diversité, qui sont tout aussi absents des conseils d’administration.

Alors que la proportion des minorités visibles dans la population de notre pays est d’environ 20 %, la proportion des minorités visibles dans les conseils d’administration des entreprises françaises est proche de 0 % !

Tous les discours convergent pour dire que la situation actuelle est inacceptable. Or, aucune action concrète n’est proposée par le gouvernement.

Chaque année, comme l’a montré un dossier paru dans le Monde 2 daté du 27 juin 2009, des dizaines de milliers de jeunes de la diversité, diplômés et titulaires d'un bac+5 ou titulaires d'un MBA, doivent partir à l’étranger pour trouver un emploi ou créer leur propre entreprise, faute d'être embauchés par les entreprises françaises ou de pouvoir obtenir un crédit bancaire.

 

La France réussit à former ces jeunes, mais pas à les employer ! Et tout cela à un coût. Les discriminations coûtent cher à l’économie française.

Les préjugés dont certains se servent pour conserver leurs positions ne sont pas rentables pour notre pays ! Et le gouvernement doit agir pour y mettre un terme.

Place à tous les talents.

06:10 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (21) | Tags : diversité, parité, conseils d'administration | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/07/2009

Un plan diversité financé par l'"emprunt Sarkozy"?

Une partie du grand emprunt annoncé par Nicolas Sarkozy  devant le congrès le 22 juin dernier, pour  financer un plan diversité ?

C’est ce qui peut être déduit de la dernière intervention d’Henri Guaino, Conseiller spécial du président de la République.
Guaino.jpgDevant le journaliste Olivier Mazerolle sur BFM TV hier 5 juillet, M. Guaino a confirmé ce que tout le monde disait à mots couverts « le plan banlieue n’a pas abouti » autrement dit, le plan Espoir Banlieue lancé en juin 2008 par François Fillon est un échec et il faut le remplacer.

Depuis le discours de la diversité du 17 décembre 2008 à Palaiseau, Nicolas Sarkozy semble avoir entériné cet échec.
A Versailles, il y  a quelques jours le président de la République est allé encore plus loin, en laissant entendre qu’il fallait désormais s’occuper « des personnes » après s’être contenté de s’occuper « des bâtiments »

Le grand emprunt doit financer des « dépenses d’avenir » avait dit le président de la République à devant les parlementaires réunis en Congrès.
Henri Guaino a utilisé le même terme de « dépense d’avenir pour qualifier les efforts à faire en faveur de l’égalité dans les banlieues.

Henri Guaino a aussi reconnu que l’échec du plan banlieue était dû à des blocages au sein même de l’appareil d’Etat.
Ce qui a manqué au "Plan banlieue" c’est surtout une volonté politique forte, un ministre de plein exercice avec un budget propre et une administration.

On évoque un autre remaniement ministériel dans les jours à venir.
Tout plan de la diversité qui oublierait la leçon l'échec du plan banlieue serait voué au même résultat.

12:26 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sarkozy, diversité, plan banlieue, égalité, versailles, palaiseau | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

24/06/2009

Remaniement: Il n’y a plus de ministre de plein exercice symbolisant la diversité

Le président de la République Nicolas Sarkozy a procédé hier 23 juin 2009 à un remaniement ministériel et a nommé :
- Mme Nora BERRA secrétaire d’Etat chargée des aînés, auprès du ministre du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité ;
- Mme Marie-Luce PENCHARD secrétaire d’Etat chargée de l’outre-mer, auprès du ministre de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales.

Un gouvernement, on le sait, est affaire d’équilibre et de symboles.

Si je salue la nomination de Nora Berra et Marie-Luce Penchard, je note qu'avec le départ de Rachida Dati du ministère de la Justice, il n’y a désormais plus de ministre de plein exercice symbolisant la diversité au gouvernement.

Rachida Dati 3.jpgJe déplore ce signal négatif envoyé aux minorités visibles de France et à l’ensemble de nos concitoyens.
La politique de diversité ce n’est pas une politique de saison mais de conviction.

On peut se demander les réformes que le président de la République entend mettre en place au cours des mois à venir pour défendre et promouvoir la diversité et l’égalité en France, dont il a pourtant dit, la veille du remaniement, que ce devrait être la priorité du prochain gouvernement.

07:40 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : dati, berra, penchard, diversité, symbole, gouvernement remaniement | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

22/06/2009

Sarkozy à Versailles: Le temps de passer de la parole aux actes ?

Le président de la République s'exprimait cet après-midi pour la première fois, en tant que président de la République, devant le Congrès réuni à Versailles.

Nicolas Sarkozy a fixé comme "priorité du prochain gouvernement" de défendre l'égalité et il a déclaré:

"Où en sommes-nous avec le principe de l'égalité ?, a-t-il déclaré. Ne sommes-nous pas passés de l'égalité républicaine à l'égalitarisme ? Qui ne voit que notre modèle de l'intégration ne fonctionne plus ? Il produit de l'inégalité, du ressentiment. Pour atteindre l'égalité, il faudra savoir donner plus à ceux qui ont moins."
Ce n’est pas la première fois que Nicolas Sarkozy prononce des propos en faveur de l'action positive. Il l'avait déjà fait lors de son discours de Palaiseau, le 17 décembre 2008. Il l'avait déjà fait lors de ses nombreux discours de campagne, en 2007.

Cette promesse n'est donc pas nouvelle. Désormais, il est temps, qu'elle se traduise dans les faits.

Le président de la République a annoncé un remaniement ministériel pour mercredi prochain.

Si réellement le président de la République a compris que les minorités visibles sont une chance pour notre pays, et qu'elles constituent un levier pour sortir de la crise.
Si réellement le président de la République a compris que ces millions de concitoyens "qui ont moins" représentent une richesse inestimable, qui n’attend qu’une volonté politique pour être valorisée.

Alors pourquoi ne pas saisir l'occasion pour créer un ministère de la diversité, qui regroupera toutes les initiatives, publiques et privées, en matière de diversité?

C'est une mesure forte, qui ira beaucoup plus loin que des nominations individuelles et qui donnera, enfin, à la diversité une vraie place au gouvernement, avec une administration et un budget dédiés à son action.

Nicolas Sarkozy ferait, ainsi, entrer la France dans un âge moderne de la lutte contre les discriminations, et lui permettrait de combler son retard avec les autres pays développés.

Reste aujourd'hui à passer de la parole, fût-elle elyséenne, aux actes.

 

17:22 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sarkozy, diversité, versailles, égalité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

08/06/2009

Européennes 2009 : UMP 1 mais Diversité...0 !

Bilan de la diversité pour ces élections européennes ? 8 candidats symbolisant la diversité ont été élus eurodéputés en France hexagonale et siégeront au Parlement européen parmi les 69 eurodéputés français de France hexagonale. Cela fait au total 11,5% de diversité mais avec une surprise de taille: Malgré son faible score, le PS fait bien mieux que l’UMP pour la présence de la diversité parmi ses élus.
Le PS a 23% de diversité parmi ses élus. Europe Écologie avec 14% de diversité se classe 2ème.
Le parti de Nicolas sarkozy, bien qu'arrivé en tête de cette élection, ne se classe (avec 11% de diversité) que troisième et bon dernier des partis politiques envoyant des eurodéputés de la diversité au parlement européen.

Ce résultat de l’UMP est particulièrement décevant.

Malgré le large renouvellement de sa liste, l’UMP fait moins bien que le PS et moins bien qu’Europe Écologie en matière de diversité.

On ne peut que s’interroger sur l'efficacité du président de la République et de la majorité présidentielle pour promouvoir la diversité notamment au sein des partis politiques en commençant par le leur.

Tout cela ne reflète qu’une chose : il y a un vrai problème de méthode dans la politique de la majorité présidentielle et du gouvernement en matière de diversité.

08:50 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : elections européennes, diversité, efficacité, méthodologie | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

27/05/2009

De la diversité...au Conseil constitutionnel

Barack Obama qui arrivera en France la semaine prochaine, a nommé hier le 26 mai 2009, Mme Sonia Sotomayor (diplômée de 2 prestigieuses universités américaines: Princeton et Yale) à la Cour suprême des Etats-Unis.

Dans son discours de présentation de la nouvelle juge, le président américain Barack Obama a rappelé que Mme Sotomayor était née de parents immigrés portoricains, arrivés aux Etats-Unis pendant la 2ème guerre mondiale et que son père...ne parlait pas anglais.

Il faut saluer la présence de la première juge hispanique dans la plus haute instance judiciaire de ce pays.
Les visages nouveaux accélèrent l’acceptation de la diversité des 2 côtés de l’Atlantique.
Il est important que les plus grandes institutions nationales comptent la diversité en leur sein, avec des minorités visibles, appelées non pas en raison de leurs appartenances mais bien en raison de leurs compétences.

La nomination de Mme Sotomayor renvoie à la société américaine et au monde, un message positif sur la diversité américaine.
C’est la même logique qui m’avait conduit en 2007 alors qu’il n’y avait pas de Noirs dans le gouvernement Fillon I, à publier une tribune dans le Figaro du 4 juin 2007 pour souhaiter la présence de noirs dans l’équipe gouvernementale.
Quand les inégalités ne seront plus significatives, de telles demandes représenteront des avantages indus. Pour l’instant, nous n’en sommes pas là, ni aux Etats-Unis ni en France.

Et en France ? Le Conseil constitutionnel français qui a autorité sur l'ensemble des institutions françaises (et de ce fait peut être comparé* à la Cour suprême des Etats-Unis) est aujourd’hui entièrement monocolore.
Gaston Monnerville y a siégé il y a plus de 25 ans.

A ce jour, aucun français ressenti comme arabo-maghrebin, ou asiatique n’a jamais siégé au Conseil Constitutionnel.
En 2010, les mandats de 3 membres du Conseil Constitutionnel expireront. Le président de la République, le président du Sénat et le président de l’Assemblée nationale nommeront chacun un membre. Ils ont là, une belle occasion de donner des gages de leur bonne volonté en matière de diversité...

* Notre pays n’a pas de Cour suprême car la Cour de cassation et le Conseil d'Etat se situent respectivement à la tête des ordres administratif et judiciaire. Pour autant, les décisions du Conseil constitutionnel s'imposent selon l’article 62 de notre constitution "aux pouvoirs publics et à toutes les autorités administratives et juridictionnelles."



09:23 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : obama, diversité, minorités, sotomayor | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu