Avertir le modérateur

28/05/2010

Les "scandaleuses" statistiques au sein des fédérations sportives françaises

Le sport français si friand de statistiques avait omis de se livrer à une évaluation statistique de la diversité en son sein.
Le Cran l’a fait pour lui. En commençant par le football et, avec des chiffres que tout un chacun peut vérifier.
Cette étude a été présentée ici. Mais comme d’habitude, lorsque l’on pointe des discriminations, de belles âmes se contentent de regarder le doigt.
Depuis, sur plusieurs Blogs les commentaires fusent. On évoque des statistiques de la diversité qui seraient interdites en France. On convoque Georges Frêche.
Que dit l’étude commentée dans la note plus bas ? Que dans le football, il y a une surreprésentation de la diversité sur les terrains de sport et une absence de diversité dès lors que l’on regarde dans la hiérarchie de la fédération française de football.

Equipe de France de football.jpgCette étude dit que dans le football, il y a de la diversité là où la sélection se fait sur des critères peu contestables, et que la même diversité peine à s’exprimer dans des milieux au sein desquelles la sélection fait la part belle à la cooptation et à d’autres critères.
Cette étude questionne les fédérations sportives nationales au sein desquelles, il n’y a que des hommes blancs.
L’absence de femmes dans les fédérations sportives françaises est tout aussi problématique que l’absence des minorités dites visibles.

La seule question posée est donc celle du conservatisme de ces fédérations sportives qui doivent se remettre en question.

Il y a une constance dans nos demandes qui demeurent parfaitement légitimes et républicaines pour qui veut bien se donner la peine de les analyser sans préjugé: nous voulons que partout, à l’école, à l’Assemblée nationale, dans les entreprises, dans les fédérations sportives ou ailleurs, l’égalité et la démocratie aient droit de cité c’est à dire que les seuls critères de sélection soient la compétence et le mérite.

Sur les statistiques de la diversité, elles ne sont pas interdites en France, comme l’a rappelé François Héran avec les membres du COMEDD dans le rapport qu’ils ont remis le 5 février dernier à Monsieur Yazid Sabeg, Commissaire à la diversité et à l'égalité des chances
Ces statistiques sont encadrées par la CNIL, qui répète assez souvent qu’elles sont possibles à périmètre législatif constant, sous réserves de respecter certains critères.

Sur Georges Frêche, comparer les résultats de cette étude avec ses déclarations n'est pas sérieux.
Georges Frêche n’a pas simplement dit qu’il y avait des Noirs en équipe de France, ce qui peut être un constat, il a affirmé qu’il y en avait « trop », ce qui est une différence de taille !

En réalité, il ne devrait y avoir aucun débat à ce qu’il y ait 0, 20 ou 100% de blancs de noirs, de chauves ou de roux dans l’équipe de France de football, dès lors que ces sportifs sont sélectionnés en fonction de leur talent.
Il n'y a pas de tels débats dans la composition de l'équipe de France...d’équitation de natation ou de ski alpin.

Cette étude de la diversité dans le sport démontre que ce qui pose problème pour certains avec les statistiques de la diversité, ce ne sont pas les statistiques de la diversité elles mêmes mais ce qu’elles montrent trop crûment.

Oui, les statistiques de la diversité au sein des fédérations sportives françaises sont "scandaleuses", mais elles sont scandaleuses par le conservatisme inacceptable de ces fédérations qu’elles révèlent.

07:30 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : football, statistiques, diversité, sport, fédérations sportives, discrimination | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/05/2010

L’absence de Sarkozy à la commémoration de l’esclavage et son abolition serait discriminatoire

Chaque année depuis l’instauration par Jacques Chirac d’une journée...nationale des mémoires de la traite de l’esclavage et de leurs abolitions le 10 mai, il est de tradition que le chef de l’Etat y participe.
L’intitulé de cette journée a été soigneusement calibré. Il est clairement question de Devoir de mémoire et non pas de repentance.

En 2007, pendant la transition présidentielle, Jacques Chirac le président en fonction et Nicolas Sarkozy le président élu, avaient conjointement pris part aux cérémonies.
La présence du chef de l’Etat à cette journée des mémoires a plusieurs vertus, en particulier celle de répondre à l’oubli des pages douloureuses de notre histoire.

La France avait en effet trop tendance à passer sous silence, les périodes sombres  de son histoire au cours desquelles, l’Etat et la République, répandaient leurs principes tout en les trahissant.

Jacques Chirac en 2006.jpgCette journée des mémoires est aussi une manière de répondre à la demande de justice mémorielle des exclus du récit national. C’est une manière de répondre à ces millions de citoyens, notamment de la diversité et de les associer à la France d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

La participation du président de la République à la journée des mémoires de la traite de l’esclavage et de leurs abolitions est donc importante.

En 2009, rompant brutalement avec la noble tradition républicaine de cette présence du chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy a trouvé dans son agenda, la veille, le temps d’assister, à un match de football, mais n’a pas trouvé le temps d’assister aux cérémonies à la mémoire des millions de victimes de l’esclavage.

Faut-il rappeler que le président de la République est le président...de tous les français ?
Faut-il rappeler que le président de République doit veiller au respect de la Constitution qui elle-même affirme l’attachement du peuple français aux Droits de l'Homme ?
Qui peut croire que le président de la République ne parvienne pas à trouver une heure...par an pour la mémoire des victimes de ce crime contre l’humanité ?
Qui peut croire que le Président de tous les Français puisse se montrer indifférent à ce qui est le paroxysme de l’exploitation de l’homme par l’homme ?

Pourtant, en 2010, une nouvelle dérobade de Nicolas Sarkozy à cette journée des mémoires est envisagée.
Une telle absence serait une forme de discrimination. Elle dirait en somme, que décidément ce qui concerne la diversité n’est jamais la priorité, n’est jamais urgent.
Cette discrimination ferait le lit des extrémistes et des démagogues qui l’utiliseront à leur avantage pour tenter de capter les laissés-pour-compte de la République.
Cette discrimination renforcerait même le communautarisme, que pourtant Nicolas Sarkozy dit vouloir combattre.

10:15 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarkozy, discrimination, 10 mai, esclavage, mémoire, abolition, traite | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

29/04/2010

Fichier des décrocheurs, fichier des délinquants ?...le gouvernement du fichage

Un gouvernement du fichage.
Régulièrement, le gouvernement actuel se prend les pieds dans des affaires de fichage.

Cette fois-ci, c’est Luc Chatel le ministre de l’Education nationale qui veut créer un fichier des élèves "décrocheurs".

Luc Chatel.jpgLe ministre va mettre en place dès le mois de mai, dans tous les collèges et lycées, un logiciel pour repérer et mettre en fiches de façon précoce «les élèves susceptibles de décrocher».

Et ceci très rapidemant car tous les établissements scolaires doivent être équipés en 2011.

L’intervention de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) qui a validé le fichier, le mois dernier devrait nous rassurer...mais un petit quelque chose cloche: Aucune garantie autre que la bonne volonté des autorités, n’est donnée pour assurer la confidentialité des données.
De la à ce qu’il y ait un croisement de ce fichier avec d’autres données et que ce "fichier des décrocheurs" devienne  un "fichier des délinquants", il n’y a qu’un pas.
Ce risque est accru par le fait que les dossiers des ces élèves comporteront des cases dites "libres".
Et là on s’inquiète sérieusement à cause de la nature des données qui pourront être portées dans ces cases libres. A priori, des données sur la nationalité ou sur autre chose pourraient facilement y figurer.

Pour ne rien arranger, le gouvernement n’est pas très disert sur la politique qui sera mise en place pour que les élèves décrocheurs puissent rejoindre les élèves non-décrocheurs.
A quoi servirait ce fichier s’il n’y a pas de procédures pour aider ces jeunes « décrocheurs »?

Ce qui est curieux avec ce gouvernement si avide de chiffres et de données, c’est que c’est le même gouvernement qui refuse obstinément les statiques de la discrimination. Peut-être par peur de devoir agir, tant la connaissance induit l’action.

Dans l’éducation nationale comme dans la lutte contre la discrimination, connaître les chiffres oblige à agir.

22/04/2010

Décréter l’urgence pour 2000 burqa ? Assez !

La burqa porte le plus souvent atteinte au droit des femmes et est donc incompatible avec les valeurs de la République.
Je suis favorable à une loi d’interdiction de ce morceau de tissu, mais une telle loi devrait avant tout viser le consensus national.
Passer outre l’avertissement du Conseil d’Etat qui avait suggéré au gouvernement de choisir une interdiction plus ciblée, dans les lieux ouverts au public par exemple, n’est pas la meilleure manière de parvenir à un consensus.

Burqa.jpgOn apprend maintenant que le gouvernement souhaite décréter l’urgence sur un projet de loi qui vise à interdire à…2000 personnes le port du voile intégral dans l’espace public ?

Et le gouvernement pour justifier sa hâte invoque la dignité des femmes, leur droit à l’égalité, et la mort sociale qu’imposerait le niqab ou le burqua?

De qui se moque-t-on ? Il y a en France des millions de personnes, pas 2000, des millions de personnes frappées par les discriminations massives, cette mort sociale, cette absence d’égalité et de dignité qui vous empêchent de louer un logement ou de trouver un emploi à cause de votre apparence.
Ces discriminations portent, tout aussi, gravement atteinte à nos valeurs et soumettent des citoyens à l’oppression.
Cette urgence-là a dû échapper à la vigilance du gouvernement. Ou alors le gouvernement a l’indignation bien sélective...

Tout ça pour ça ? Tout ça pour 2000 burqa ou niqab ? Il n’y a vraiment rien de plus urgent en France en ce moment que de décréter l’urgence pour 2000 burqa ? Assez !  

21:32 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : urqa, niqab, loi, urgence, discrimination | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

20/04/2010

Propos de Zemmour condamnés par le CSA : France Télévisions doit en tirer les conséquences

Le CRAN avait, le16 mars dernier attiré l’attention du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) sur les propos d’Eric Zemmour tenus au cours de l’émission l’Hebdo diffusée sur France Ô le 6 mars 2010.

M. Zemmour a déclaré à plusieurs reprises au cours de cette émission que les chefs d’entreprise qui indiquent aux agences d’intérim « je ne veux pas de Noirs et d’Arabes » ont le droit de le faire.

Nous avions demandé au CSA de formuler publiquement un rappel très clair à l’encontre de M. Zemmour.

Eric Zemmour (Crédits photos AFP).jpgLe CSA vient de nous informer par une lettre datée du 13 avril 2010 que « 
réuni en assemblée plénière le 30 mars, le Conseil a condamné les propos tenus par M. Zemmour le 6 mars car il a considéré qu’ils étaient susceptibles de légitimer des actions illégales en raison de leur caractère discriminatoire »

Le Conseil n’a pas sanctionné France Télévisions car « les assertions de M. Zemmour » ont été « contredites par l’animateur et les autres intervenants en plateau, qui ont rappelé à plusieurs reprises le caractère délictuel des discriminations à l’embauche».

Le CSA a donc, « conclu que France Télévisions avait veillé à la maîtrise de son antenne et n’avait donc pas manqué à ses obligations législatives et réglementaires.»

Le Conseil réaffirme qu’il « veillera à ce que ne se banalise pas auprès du public, la diffusion d’assertions justifiant des pratiques contraires à la loi en raison de leur caractère discriminatoire ».

La réaction du Conseil supérieur de l’audiovisuel est satisfaisante.

Ce qui oppose nombre d’associations et maintenant l’organe de régulation du paysage audiovisuel français à M. Zemmour n’a rien à voir avec la liberté d’expression mais tout à voir avec sa justification des contrôles au faciès et son appel à la discrimination envers les « Noirs » et les « Arabes ».

La discrimination à l’embauche en raison de l’origine réelle ou supposée est illégale dans notre pays.

France Télévisions doit tirer  dans les plus brefs délais, toutes les conséquences de la condamnation des propos d'Eric Zemmour par le CSA

10:17 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zemmour, csa, condamnation, dérapage, racisme, discrimination, loi | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

03/04/2010

Eric Zemmour: Oui à la liberté d’expression, non à la l’incitation à la haine

A l’initiative du CRAN et du MRAP, des centaines de personnes se sont rassemblées, hier vendredi 2 avril 2010 devant les studios d’enregistrement de l’émission de France 2 « on n’est pas couché » à laquelle participe Eric Zemmour.

Le Cran et le Mrap organisent un rassemblement contre Zemmour(3).jpgLes 2 organisations ont souhaité engager un dialogue avec les citoyens pour expliquer que le contentieux qui les opposaient à Eric Zemmour n’avait rien à voir avec la liberté d’expression mais tout à voir avec la justification des contrôles au faciès et l’appel à la discrimination envers les « Noirs » et les « Arabes » auxquels Eric Zemmour se livre en permanence.

Depuis ses déclarations scandaleuses le 6 mars sur Canal+ (« Les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes ») et sur France 0 (« Les employeurs ont le droit de dire "je ne veux pas de Noirs ou d’Arabes" », M. Zemmour tente en effet de se faire passer pour une victime et tente de déplacer le débat sur la liberté d’expression.

Le Cran et le Mrap organisent un rassemblement contre Zemmour.jpgLe CRAN et le MRAP ont souhaité d’une part montrer que M. Zemmour était bien l’agresseur et d’autre part, redire haut et fort : « Non, M. Zemmour, on n’a pas le droit de discriminer les Noirs et les Arabes, ni aucun autre groupe ».
Ce premier rassemblement citoyen organisé par les 2 organisations est le premier d’une longue série d’actions qui seront menées jusqu’au terme des procès engagés contre Eric Zemmour

12:11 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zemmour, dérapage, racisme, discrimination, loi, liberté d'expression | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

01/04/2010

Rassemblement citoyen pour dire « Non » aux propos d’Eric Zemmour

Plusieurs associations parmi lesquelles le Cran et le Mrap, appellent à un rassemblement citoyen le vendredi 2 avril à 18h30, devant le lieu d’enregistrement de l’émission de France 2, On n’est pas couché, pour dire : « Non, M. Zemmour, on n’a pas « le droit de discriminer » les Noirs et les Arabes ! »…ni aucun groupe de population d’ailleurs !

Eric Zemmour (Crédits photos AFP).jpgSur France O, le 6 mars dernier, Eric Zemmour avait affirmé qu’on a « le droit » de discriminer les Noirs et les Arabes. Il avait également déclaré une autre fois, sur la même chaîne : « la discrimination, c’est la vie, c’est le choix, et c’est la sélection ». Depuis lors, il a multiplié les déclarations de cette nature, sur plusieurs chaînes.

De tels propos violent la loi française, qui interdit la discrimination.

Celles et ceux que les propos d’Eric Zemmour scandalisent sont invités à une manifestation pacifique devant le lieu d’enregistrement de l’émission « On n’est pas couché » pour dire haut et fort : « Non, M. Zemmour, on n’a pas le droit de discriminer les Noirs et les Arabes »…ni aucun groupe de population.

Rendez-vous le vendredi 2 avril 2010 à 18h30 devant le Moulin Rouge, 82 boulevard de Clichy, 75018 Paris (métro « Blanche).

09:36 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zemmour, discrimination, loi, racisme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

26/03/2010

Philippe Bilger et Eric Zemmour, même combat?

Philippe Bilger, avocat Général près la cour d'appel de Paris, a, au nom de la liberté d’expression, défendu bruyamment Eric Zemmour après ses propos controversé sur Canal + le 6 mars (Les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est un fait.)

Philippe Bilger (Crédits photo AFP).jpgPhilippe Bilger a déclaré: « ses propos ne me paraissent pas absurdes, comme je le dis dans mon blog, car, à partir de ma vision judiciaire, je fais un constat similaire, sans pour autant tirer de conclusions définitives car je ne suis pas un statisticien. »…
Sur son blog effectivement, l’avocat général écrit « Je propose à un citoyen de bonne foi de venir assister aux audiences correctionnelles et parfois criminelles à Paris et il ne pourra que constater la validité de ce 'fait', la justesse de cette intuition qui, aujourd'hui, confirment un mouvement né il y a quelques années»....
Je suis en désaccord avec ces déclarations scandaleuses.

Une intuition n’est pas un fait ! Et si fait il y avait, où sont les chiffres ? Qui les a relevés ? Comment ? Quand ? Dans quel but ? Pourquoi le haut magistrat ne parle-t-il pas des audiences de Tulle, de Guéret de Bourges ou de Brive-la-Gaillarde ?

Monsieur Zemmour a le droit de professer des « idées » assez souvent sans fondement. Cependant, a-t-il le droit impunément de :
- justifier les contrôles au facies par ailleurs interdits par la loi en disant que les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que  la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est un fait ?
- d’inciter à violer les lois qui interdisent la discrimination en déclarant que les chefs d’entreprise qui disent aux agences d’intérim « je ne veux pas de Noirs et d’Arabes » ont le droit de le faire ?

A travers ses interventions répétées, non seulement M. Zemmour semble légitimer la délinquance, mais il l’encourage.

J’ai débattu avec Philippe Bilger avant-hier 24 mars dans l’émission de Guillaume Durand l’objet du scandale.

L’avocat général ne cautionnait pas la justification des contrôle au faciès mais que son analyse portait simplement sur la 2ème partie de la phrase d’Eric Zemmour « la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est un fait. »
Il aurait été curieux qu’un magistrat puisse défendre ou encourager fut-ce indirectement la délinquance !
Ainsi donc, Philippe Bilger ne soutient que la deuxième partie de la phrase fracassante d'Eric Zemmour.
Mais cautionner publiquement des allégations scandaleuses dénuées en l’occurrence de tout fondement scientifique, n’est-il pas scandaleux aussi?

12:58 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bilger, zemmour, dérapage, racisme, discrimination, délinquants, trafiquants | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

24/03/2010

Il faut saluer la fermeté du CSA et du Figaro contre les propos haineux d’Eric Zemmour

Le polémiste Eric Zemmour, s’en prend systématiquement, depuis plusieurs mois, aux « Noirs » et aux « Arabes », par des déclarations haineuses et sans aucun fondement.

Eric Zemmour est convoqué lundi prochain par la direction du journal Le Figaro, qui est l'un de ses employeurs, à la suite des propos scandaleux qu’il a tenus sur Canal+, où il avait déclaré, pour justifier les contôles d'identité au faciès que : Les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que « La plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est un fait. »

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) qui avait été saisi par de nombreuses associations (le Cran, le Mrap, le Club Averroes)
vient d’adresser une mise en demeure à Canal+ en estimant que ces propos, de nature à «encourager des comportements discriminatoires» et contrevenant «aux valeurs d'intégration et de solidarité qui sont ceux de la République», contrevenaient aussi à la convention d'autorisation d'émettre de cette chaîne.

Il faut saluer la fermeté de la direction du Figaro et celle du CSA.

Eric Zemmour (Crédits photos AFP).jpgLes autres employeurs d'Eric Zemmour doivent également réagir contre des propos qui n'ont plus rien de "dérapages" isolés et tout de déclarations racistes.
En effet, selon les avocats consultés par le Cran sur ce dossier, l’accusation portée à l’encontre de groupes définis, de composer « la plupart des trafiquants » peut être qualifiée d’incitation à la haine.

Par ailleurs, l'incitation à violer la loi (les contrôles au faciès sont interdits par la loi) ne peut pas être confondue avec la liberté d'expression.
Très attaché à la liberté d’expression, le Cran a préféré dans un premier temps appeler les employeurs d'Eric Zemour, ainsi que le CSA, à ne pas laisser se poursuivre des atteintes régulières aux valeurs de la France.
Le Cran se réserve, néanmoins, la possibilité d’engager des poursuites à l’encontre d'Eric Zemmour.
La liberté d’expression ne saurait devenir la liberté d’inciter à la haine.

C’est ensemble que nous devons refuser d'accepter TOUS les comportements haineux ou attentatoires aux valeurs de la République...et ce, d'où qu’ils viennent.
Lorsque l’on voit le score du Front National, la vigilance doit être de mise contre tous les propos de nature à diviser et de nature à renforcer l’extrême droite.

13:49 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zemmour, fn, front national, dérapage, racisme, discrimination, loi, csa, canal+, figaro | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

20/03/2010

Eric Zemmour se rapproche du Front national

Eric Zemmour développe depuis quelques temps, une véritable monomanie à l’encontre des « Noirs » et des « Arabes ».

Eric Zemmour.jpgIl ne cache plus cette obsession et ne rate jamais une occasion de faire des déclarations bêtes et méchantes sur ces populations, sans apporter la moindre démonstration ou le moindre chiffre.
Par exemple, le 6 mars dernier, il assène « La plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est un fait. »
(Ah oui, où cela ? Dans chacune des plus de 36 682 communes de France ? )

Eric Zemmour devrait finir par rejoindre le FN dont il épouse par ses propos, une partie des idées.
Il devrait finir par retrouver le FN comme un autre professionnel du scandale et des provocations répétées, qui a commencé par une même monomanie à l’encontre des Juifs et qui a fini par ôter le masque d’humoriste pour se rapprocher ostensiblement de Jean-Marie Le Pen et de son parti.

Ci-dessous, une partie des récentes déclarations de M. Zemmour :

« La plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est un fait. » (Canal +, le 6 mars 2010)
« Ce pays est blanc et chrétien depuis deux mille ans, que vous le vouliez ou non. » (Canal +, le 6 mars 2010)
« Il faut détruire la Halde, qui encourage et favorise la délation et l’irresponsabilité. Il est tellement plus confortable de faire porter ses échecs à des prétendues discriminations qu’à ses propres faiblesses. » (RTL, le 8 mars 2010) « On laisse s’étendre des poches d’uniformisation ethnico-religieuse. (…) Ça finira mal, ça finira dans le sang. » (RTL, le 9 mars 2010)
A Nadir Djennad qui prend l’exemple des patrons qui s’adressent à des agences d’intérim en disant : « S’il vous plaît, je ne veux pas d’arabes et de noirs ». Eric Zemmour affirme : « Mais ils ont le droit ! » (France 0, le 6 mars 2010)

11:24 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zemmour, fn, front national, dérapage, racisme, discrimination, droit | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu