Avertir le modérateur

23/02/2010

Ali Soumaré, un bel exemple de réinsertion ?

Il n’est, bien sûr, pas anormal de s’intéresser au passé d’un candidat à une élection.

Ce qui met mal à l’aise dans le cas des attaques contre Ali Soumaré candidat du parti socialiste aux élections régionales dans le Val d’Oise, c’est l’exploitation politicienne que font des élus UMP,  officiers de police  judiciaire de surcroît, d’affaires qui pourraient aussi bien illustrer le parcours d’un individu qui a payé sa dette envers la société.

Ali Soumaré (Crédits photo AFP).jpgAvec la trajectoire d’Ali Soumaré, on pourrait également parler de réinsertion et de réhabilitation.
Si la loi doits’appliquer de la même manière à tous, enfermer les personnes ayant eu maille à partir avec la justice, dans une image de délinquants permanents, n’est ni très digne, ni en phase avec les valeurs républicaines.

Ali Soumaré serait bien inspiré de relever le défi et sortir de la fange dans laquelle certains veulent le traîner, pour prendre le contrepied de ses « accusateurs » et expliquer en quoi son parcours est exemplaire.

Etre candidat à une élection est, ne l’oublions pas,  une belle preuve de l’attachement aux valeurs de la République.
M. soumaré devenu un symbole, peut servir de modèle positif à toutes celles et tous ceux qui ont eu affaire à la justice mais qui doivent ensuite chercher et trouver leur place dans la société.

09:11 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ali, soumaré, ump, ps, val d'oise, régionales, réinsertion, réhabilitation | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

19/02/2010

Encore des images neutres d’un Noir pour illustrer un article sur l’insécurité

Cette fois-ci, c’est Vosges-matin qui, pour illustrer un article sur l’insécurité, utilise une photo...neutre d’un Noir marchant dans la rue. Rue89 a consacré un article à ce cette affaire

Vosges_matin du 18 fevrier 2010.jpg« Nous n'avons eu aucune arrière-pensée en choisissant cette photo, nous ne pouvons pas être suspectés de racisme » a répondu Gérard Noël, le rédacteur en chef de Vosges Matin.
Pas suspects de racisme…intentionnel, qui n’en serait pas convaincu ?

Ce nouvel incident prouve encore une fois que l'association « Noir » et « insécurité » ou « Noir » et « délinquance » est ancrée dans notre imaginaire collectif.
Les dérapages de ce genre peuvent être commis par nous tous, y compris ceux qui ne sont pas  racistes.
Ces amalgames répétés révèlent surtout les représentations de la société française.
C’est pourquoi, nous devons collectivement être vigilants et réfléchir tous ensemble, associations, politiques et médias réunis, pour que cette image des populations noires et de la diversité en général évolue.

On se souvient de la polémique suscitée par la diffusion d'une image du même type sur le site de l'UMP. Pour illustrer le phénomène de la délinquance, l’UMP avait choisi une image représentant un groupe de jeunes Noirs marchant paisiblement dans la rue.

Les membres de l'UMP que j'ai rencontrés cette semaine m'ont confié qu'ils avaient demandé à une agence de presse des photos qui pouvaient illustrer la délinquance. C'est l’agence de photojournalisme qui leur aurait fourni les clichés diffusés.

Il est donc essentiel que les journaux et les agences de presse soient attentifs aux images qu'ils utilisent pour illustrer leurs articles.

Il ne s’agit pas de demander que l’on n’utilise plus de photos de Noirs pour illustrer les articles sur la délinquance ou l’insécurité, il s’agit de ne pas utiliser des images neutres de minorités visibles pour illustrer ce type d’articles, car cela véhicule ou renforce des amalgames détestables.

12:45 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : noirs, insécurité, rue89, ump, délinquance | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

02/02/2010

L'UMP dérape à nouveau sur les Noirs

Samedi dernier le 30 janvier 2010, lors d’une réunion publique, le maire de Franconville, Francis Delattre, a déclaré à propos d’ Ali Soumaré, tête de liste PS dans le Val d'Oise, et Français issu de la diversité : « Au début, j'ai cru que c'était un joueur de l'équipe réserve du PSG. Mais en réalité, il est premier secrétaire de la section de Villiers-le-Bel. Ça change tout ! ».

Logo de l'UMP.pngCes propos, tenus lors d'un meeting des régionales auquel assistaient les ministres Valérie Pécresse, Rama Yade et le numéro un de l'UMP, Xavier Bertrand, sont condescendants et n'ont pas leur place en politique, dans un cadre républicain.

Encore un dérapage raciste du monde politique.
Ce dérapage intervient, de nouveau, à l’UMP, peu de temps après l’affaire du site Internet de l’UMP, qui présentait les jeunes Français noirs comme des délinquants.
A ce jour, l’UMP n’a pas condamné les propos du maire de Franconville, Francis Delattre...

09:06 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, noirs, dérapage, racisme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

29/01/2010

Site Internet de l’UMP : délinquants noirs, délinquants blancs ou délinquants tout court ?

Je me suis élevé contre une photo publiée sur le site Internet de l'UMP qui illustrait un article, titré « Délinquance des mineurs : en finir avec l'angélisme », avec la photo d’hommes marchant tranquillement dans la rue et...ayant tous la peau noire.
Cette indignation a suscité de nombreuses réactions et commentaires que l’on peut classer en 3 catégories:

1. « Vous n’avez rien compris, il n’y avait pas d’association intentionnelle entre les Noirs de la photo et le titre »
C’est en somme la réaction officielle de l’UMP dont le porte-parole adjoint a dit : « Ce n'est pas parce qu'il y a des Noirs sur la photo qu'il y a stigmatisation. Je suis assez surpris par cette polémique ».

Capture d'image UMP et délinquance des mineurs.jpgBen voyons... Je propose à l’UMP d’utiliser cette photo pour l’affiche de sa prochaine l’Université d’été !

2. « Et s'il n'y avait eu que des Blancs, il n'y aurait pas eu de drame ».
Encore une réponse officielle de l’UMP.

D’abord une photo avec « que des Blancs » n’aurait pas eu la même signification.

Ensuite si l’UMP publiait sur son site « Les Blancs sont délinquants » non seulement, je crierais au scandale, mais quelque chose me dit que je ne serais pas le seul...

Enfin et surtout c’est ne pas avoir bien compris le sens de mon indignation : Il est inadmissible d’associer la délinquance à la couleur de peau. En d’autres termes, dire « Les Blancs sont délinquants » ou les « Les Noirs sont délinquants » devrait susciter de notre part à tous la même indignation.
Les délinquants ne sont pas délinquants parce qu’ils sont Noirs ou Blancs ou blonds ou petits. Ils sont délinquants un point c’est tout.

3. La réaction la plus répandue sur les Blogs et parmi les messages que je reçois. Elle émane de personnes qui me paraissent de bonne foi comme Antoine B. du centre de Paris qui m’a écrit : « Je ne comprends pas la raison de votre indignation : tout le monde sait parfaitement que 90% des jeunes délinquants sont d’origine maghrébine ou africaine ! » ou encore « cette photo ne fait que refléter la réalité »
Notez d’abord que cette réaction est en contradiction avec la réponse officielle de l’UMP.

Ensuite, « tout le monde sait parfaitement » n’est pas une démonstration en soi.

Par ailleurs, de quelle délinquance parle-t-on ? De la délinquance financière ? De la délinquance bancaire, des fraudes en tout genre ? Des malversations de responsables politiques, des patrons-voyous?

Enfin d’où viennent ces chiffres qui défient l’entendement? Sont-ce les chiffres de la délinquance des mineurs en Ardèche, dans le Cher, le Cantal, le Jura ou la Vendée ? Vraiment ?

Il faut se méfier des simplifications.
Oui, il y a des délinquants noirs, oui, il y a des délinquants blancs, mais il y a surtout des délinquants tout court

23:29 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, délinquance des mineurs, internet, discrimination | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

26/01/2010

L’UMP assimile les jeunes Noirs à des délinquants

« Délinquance des mineurs : en finir avec l’angélisme* » Quel titre !
C
’est pour illustrer ce titre et ce sous-titre très évocateurs, que sur son nouveau site Internet l’UMP montre des jeunes Noirs marchant paisiblement dans la rue.

L'UMP assimile les Noirs à des délinquants.jpgL’UMP renouvelle son site Internet mais recycle les stéréotypes les plus insupportables.

Pour l’UMP, la présence de 4 jeunes Noirs marchant tranquillement évoque-t-elle immanquablement la délinquance ?
Je suis choqué par cet amalgame indigne.

Comment l’UMP peut-elle prétendre vouloir lutter contre les discriminations quand sur son site Internet, les populations de France sont à ce point montrées du doigt ?

Cette choquante assimilation systématique des jeunes Noirs à des délinquants intervient à un moment où le débat sur l’identité nationale stigmatise ouvertement les minorités visibles, à un moment où les Français nés à l’étranger, ou nés en France de parents nés à l'étranger, ont les plus grandes difficultés à faire renouveler leurs passeports ou leurs cartes d’identité.

L’UMP doit s’expliquer et prendre des mesures pour que de tels dérapages ne se reproduisent plus.
Est-il a acceptable que le plus grand parti de France se laisse aller à de telles dérives aux connotations nauséabondes ?
Ce n’est pas digne de la France, ce n’est pas digne de nos valeurs.

* Aujourd'hui (26 janvier 2010), sur le site Internet de l'UMP, ce titre très (trop?) marqué est remplacé par "Nouvelle délinquance des mineurs: Quelles solutions?"...

23:51 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, délinquance des mineurs, internet, discrimination | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/03/2009

La demi-diversité fait son entrée à l'UMP

L’UMP a officiellement présenté le 3 mars dernier, son nouvel organigramme.

Notons la nomination par l’UMP d’un "Monsieur diversité" en la personne de l’ancien ministre Christian Estrosi qui occupe la nouvelle fonction de Conseiller politique en charge de la diversité et de l’intégration.
Patrick Devedjian le secrétaire général de l’UMP de l’époque avait pris devant moi le 23 avril 2008, l’engagement de créer "rapidement" une Commission nationale chargée du suivi de la diversité.

Il aura fallu 11 mois pour que cette promesse devienne "rapidement" réalité.

S’il faut saluer la nomination  du nouveau "Monsieur diversité" de l’UMP, je déplore la « demi-diversité » qui fait ainsi son entrée à l’UMP.

La volonté de diversité manifestée par l’UMP ne se traduit guère par une progression de cette diversité dans son organigramme. En effet sur les 75 personnes de la nouvelle équipe dirigeante, seule une petite demi-douzaine de personnes relève de la diversité.

Tous les partis politiques devraient nommer un "Monsieur ou Madame diversité" et mettre en place des commissions de la diversité afin de lever les obstacles qui au sein des partis politiques, empêchent l’éclosion des « Barack Obama français ».

Le parti socialiste avait annoncé le 26 mars 2008, la création d’une commission « renouvellement et diversité » confiée à M. Faouzi Lamdaoui.

Cependant, à son arrivée à la tête du parti socialiste Martine Aubry a supprimé cette fonction.

S’il y a aujourd’hui une secrétaire nationale en charge de...l’immigration au sein du PS, il n’y a officiellement pas de responsable de la diversité au sein du parti socialiste...

10:00 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : diversité, ps, ump | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

11/02/2009

La diversité fera-t-elle consensus à l’Assemblée nationale le 19 février ?

Depuis quelques années, les initiatives marquantes autour de la diversité venaient de l’UMP et singulièrement de Nicolas Sarkozy : lancement du débat sur l’action positive, nomination de ministres de la diversité, proposition d’inscrire l’exigence de diversité dans le préambule de la Constitution, nomination de préfets de la diversité, nomination d’un Commissaire à la diversité et à l’égalité des chances, plan gouvernemental annoncé pour mars 2009 etc.

Les socialistes longtemps "spectateurs de la diversité", semblent avoir décidé de devenir acteurs de ce débat.
Le 19 février prochain, une proposition de loi sera débattue en séance publique à l’Assemblée nationale.
Cette proposition de loi de la députée George Pau-Langevin est soutenue par ses collègues membres du groupe socialiste, radical citoyen, divers gauche et apparentés.
La proposition de loi très novatrice prévoit :
- d’intégrer la politique menée par l’entreprise en matière de lutte contre les discriminations dans les...critères d’attribution de marchés publics
- la possibilité d’une peine d’exclusion des marchés publics à titre complémentaire pour les personnes morales condamnées pour discrimination
- que sous certaines garanties, des « données subjectives », comme celles fondées sur le « ressenti d’appartenance », devraient pouvoir faire l’objet de questions au sein d’enquêtes relatives à la discrimination
etc...
Plusieurs propositions soutenues par le CRAN se retrouvent dans ce texte de loi historique.

Or le parti socialiste n’est pas majoritaire à l’Assemblée nationale.

J’en appelle aux députés UMP pour qu’ils dépassent les clivages partisans sur cette question d’intérêt national et pour qu'ils ne s’opposent pas à cette proposition de loi.

08:42 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : diversité, proposition de loi, ump, socialistes | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

26/01/2009

Diversité au CSA et partout sauf dans l’équipe dirigeante de l’UMP ?

Depuis le discours sur la diversité du Président de la République, le 17 décembre dernier à Palaiseau, et la nomination du Commissaire à la diversité et à l'égalité des chances, Yazid Sabeg, beaucoup (dont je suis), regardent avec grande attention les nominations initiées ou approuvées par le Gouvernement, pour évaluer la sincérité de l’Exécutif sur la question de la diversité.

Saluons donc les nominations intervenues au sein du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) avec l'entrée au sein de l'autorité de régulation de l'audiovisuel de Françoise Laborde, Christine Kelly et Emmanuel Gabla.

Ces nominations semblent confirmer la volonté du Pouvoir en place, d'inscrire la diversité dans les plus hautes sphères de l'État.

Cependant, les nominations au CSA contrastent singulièrement avec l'absence totale de diversité parmi les 9 plus hauts dirigeants de l'UMP dont les noms ont été rendus publics au cours du Conseil national de l'UMP du 24 janvier 2009.

Rappelons ce que disait Nicolas Sarkozy le 17 décembre dernier: « après tout ce que l'on demande à une entreprise, ce que l'on demande et que l'on exige d'une administration, est-ce qu'un parti politique ne doit pas se l'appliquer et peut-il s'exonérer lui-même de ce qu'il demande pour les autres ? »

L'UMP peut-elle s'exonérer à ce point de ses responsabilités en matière de diversité?
L’UMP devrait lutter contre les discriminations prioritairement...dans ses propres instances !

07:32 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : diversité, ump, csa, nominations, sincérité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

04/08/2008

Incidents dans les centres de rétention : Des députés UMP jouent aux pompiers pyromanes

On se souvient de l’incendie qui avait totalement détruit le centre de rétention administrative (CRA) de Vincennes le 22 juin dernier.
C’est maintenant le CRA du Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne) qui a connu le samedi 2 août, deux débuts d'incendie heureusement vite maîtrisés.

La répétition de ces incidents confirme le bien-fondé de la démarche de ceux qui comme je l'ai fait au nom du Cran, demandaient la création d’une mission d’information parlementaire sur les CRA et les zones d’attentes.
Cette demande a fortement été relayée par le groupe socialiste, radical et divers gauche (SRC) et une mission a été créée en avril dernier à l’Assemblée nationale.

Depuis lors, les députés SRC se plaignent qu’aucune responsabilité ne leur ait été confiée dans cette mission au sein de laquelle siègent les députés Thierry Mariani et Christian Vanneste, bien connus pour leurs propositions incendiaires (tests ADN pour Mariani, propos accentuant la division pour Vanneste).

Il est étonnant que le groupe UMP à l’Assemblée nationale n’ait trouvé que Thierry Mariani et Christian Vanneste  pour le représenter au sein de cette mission. Une inutile provocation.

Et ce n’est pas fini. A ce jour, la mission n’a visité que le CRA de Marseille ; les autres visites prévues notamment celles dans les centres de rétention du Palais de Justice de Paris et de Vincennes (avant que ce centre ne brûle) ont été reportées sine die.

Des visites parlementaires dans les CRA auraient vraisemblablement atténué le sentiment d’abandon qui se répand parmi les retenus et peut-être les incendies auraient-ils pu être évités.

Jusqu’à quand la mission parlementaire sur les CRA sera-t-elle entravée ? Que craignent les députés UMP de la Commission des lois de l'Assemblée nationale?

Jusqu’à quand le Gouvernement comprendra-t-il le sens de ces révoltes et refusera-t-il d’entendre les cris de détresse des étrangers qui depuis la fin de l’année dernière dénoncent leurs conditions d’arrestation ou de rétention et s’insurgent de toutes les manières possibles contre ce qu’ils nomment, des « agissements injustes et humiliants»

Seule la  fin des quotas d’expulsion mettra fin à la somme infinie de malheurs entraînés par une politique du chiffre qui va à l’encontre des droits humains et de notre économie.

10:18 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cra, centres de rétention administrative, incendies, incidents, ump, src, socialistes | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

24/06/2008

L’UMP enflamme les associations humanitaires

Samedi dernier le 21 juin, un homme a été retrouvé mort dans le CRA de Vincennes, le plus grand centre de rétention administratif de France.

Dans le climat de tension que nous connaissons, l'annonce de sa mort a entraîné un incendie qui a entièrement détruit les deux bâtiments de ce centre de rétention dans lequel étaient enfermés 273 étrangers sans papiers en attente d’expulsion.

Après l’incendie, l’UMP par la voie de l’un de ses porte-parole, souffle sur les braises en demandant que toutes les conséquences soient tirées « y compris au plan judiciaire si la responsabilité de membres de collectifs comme RESF était avérée ».

L'incendie regrettable du centre de Vincennes peut-il être décemment attribué aux associations de défense des personnes désespérées?

N’est-ce pas oublier un peu vite que la politique du chiffre économiquement absurde (notre pays a besoin d'immigrés), indécente sur le plan moral (les sans papiers ne sont pas des criminels), et par ailleurs dangereuse sur le plan des libertés publiques (contrôles au faciès) ne peut que susciter des tensions.

Bientôt on dira que ce sont les membres d’associations humanitaires qui ont demandé au président de la République et au ministre Brice Hortefeux de mener cette politique du chiffre pour le simple plaisir de créer le désespoir et des tensions dans les centres de rétention.

La meilleure défense c’est l’attaque...

08:37 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, centre de rétention, vincennes, cra | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu