Avertir le modérateur

06/07/2009

Un plan diversité financé par l'"emprunt Sarkozy"?

Une partie du grand emprunt annoncé par Nicolas Sarkozy  devant le congrès le 22 juin dernier, pour  financer un plan diversité ?

C’est ce qui peut être déduit de la dernière intervention d’Henri Guaino, Conseiller spécial du président de la République.
Guaino.jpgDevant le journaliste Olivier Mazerolle sur BFM TV hier 5 juillet, M. Guaino a confirmé ce que tout le monde disait à mots couverts « le plan banlieue n’a pas abouti » autrement dit, le plan Espoir Banlieue lancé en juin 2008 par François Fillon est un échec et il faut le remplacer.

Depuis le discours de la diversité du 17 décembre 2008 à Palaiseau, Nicolas Sarkozy semble avoir entériné cet échec.
A Versailles, il y  a quelques jours le président de la République est allé encore plus loin, en laissant entendre qu’il fallait désormais s’occuper « des personnes » après s’être contenté de s’occuper « des bâtiments »

Le grand emprunt doit financer des « dépenses d’avenir » avait dit le président de la République à devant les parlementaires réunis en Congrès.
Henri Guaino a utilisé le même terme de « dépense d’avenir pour qualifier les efforts à faire en faveur de l’égalité dans les banlieues.

Henri Guaino a aussi reconnu que l’échec du plan banlieue était dû à des blocages au sein même de l’appareil d’Etat.
Ce qui a manqué au "Plan banlieue" c’est surtout une volonté politique forte, un ministre de plein exercice avec un budget propre et une administration.

On évoque un autre remaniement ministériel dans les jours à venir.
Tout plan de la diversité qui oublierait la leçon l'échec du plan banlieue serait voué au même résultat.

12:26 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sarkozy, diversité, plan banlieue, égalité, versailles, palaiseau | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

22/06/2009

Sarkozy à Versailles: Le temps de passer de la parole aux actes ?

Le président de la République s'exprimait cet après-midi pour la première fois, en tant que président de la République, devant le Congrès réuni à Versailles.

Nicolas Sarkozy a fixé comme "priorité du prochain gouvernement" de défendre l'égalité et il a déclaré:

"Où en sommes-nous avec le principe de l'égalité ?, a-t-il déclaré. Ne sommes-nous pas passés de l'égalité républicaine à l'égalitarisme ? Qui ne voit que notre modèle de l'intégration ne fonctionne plus ? Il produit de l'inégalité, du ressentiment. Pour atteindre l'égalité, il faudra savoir donner plus à ceux qui ont moins."
Ce n’est pas la première fois que Nicolas Sarkozy prononce des propos en faveur de l'action positive. Il l'avait déjà fait lors de son discours de Palaiseau, le 17 décembre 2008. Il l'avait déjà fait lors de ses nombreux discours de campagne, en 2007.

Cette promesse n'est donc pas nouvelle. Désormais, il est temps, qu'elle se traduise dans les faits.

Le président de la République a annoncé un remaniement ministériel pour mercredi prochain.

Si réellement le président de la République a compris que les minorités visibles sont une chance pour notre pays, et qu'elles constituent un levier pour sortir de la crise.
Si réellement le président de la République a compris que ces millions de concitoyens "qui ont moins" représentent une richesse inestimable, qui n’attend qu’une volonté politique pour être valorisée.

Alors pourquoi ne pas saisir l'occasion pour créer un ministère de la diversité, qui regroupera toutes les initiatives, publiques et privées, en matière de diversité?

C'est une mesure forte, qui ira beaucoup plus loin que des nominations individuelles et qui donnera, enfin, à la diversité une vraie place au gouvernement, avec une administration et un budget dédiés à son action.

Nicolas Sarkozy ferait, ainsi, entrer la France dans un âge moderne de la lutte contre les discriminations, et lui permettrait de combler son retard avec les autres pays développés.

Reste aujourd'hui à passer de la parole, fût-elle elyséenne, aux actes.

 

17:22 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sarkozy, diversité, versailles, égalité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

05/06/2009

Un anniversaire 2009 du D-Day, si particulier

Demain, 6 juin 2009, je ferai partie des invités qui assisteront, en présence de Barack Obama et de Nicolas Sarkozy aux cérémonies du 65ème anniversaire Du débarquement, qui se dérouleront à Omaha Beach, en Normandie.

En commémorant le débarquement allié du 6 juin 1944 en Normandie, je n’oublierai pas le débarquement de Provence qui avait ouvert un deuxième front en France contre les Nazis.
Je pense et je penserai bien sûr à tous ces soldats américains venus combattre sur le sol français, la barbarie, au nom des idéaux de liberté et de fraternité.
Je pense et je penserai également à tous ces soldats de l’"armée d’Afrique" au rang desquels figurait...mon père.

On ne dit pas assez qu’en 1939, ces troupes dites aussi  "troupes coloniales" formaient plus d’un quart du total des forces françaises !

Le 8 mai dernier, sur la plage de la Nartelle, en rendant hommage aux soldats de l’"armée d’Afrique" Nicolas Sarkozy rappelait que parmi les soldats français engagés aux côtés des Américains, "les troupes coloniales montrent un courage admirable"

Le président de la République a dit que la France "n'oubliera pas les soldats américains tombés à leurs côtés sur ces plages. Elle n'oubliera pas les soldats alliés couchés sur la terre de Normandie"

Demain au cimetière américain de Colleville-sur-Mer, nous serons nombreux à ne pas oublier les soldats tombés sur les plages de Provence.

En ce 6 juin 2009 si particulier pour moi car il mêle action publique et des souvenirs personnels, nous serons nombreux, je le crois, à asocier en pensée tous les soldats (y compris ceux venus d’Afrique), enrôlés parfois très jeunes et qui ont défendu tous ensemble, ici, sur le sol national, la liberté en ayant en tête l’égalité et la fraternité.

10:32 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : d-day, débarquement, provence, normandie, obama, sarkozy, alliés | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

15/05/2009

Sarkozy et la diversité? L'éternal départ!

L'Express publie un hors-série "les cahiers de l'Express" entièrement consacré aux "Deux ans de Sarkozy".
Ce numéro revient sur 2 années de bouleversements qui étonnent ou inquiètent.
Comme le dit Christophe Barbier "le moins qu'on puisse dire, avec Nicolas Sarkozy, c'est qu'il n'ennuie pas les français".

Plusieurs témoins y livrent des textes et des analyses inédites: Le témoignage que je publie dans ce numéro exceptionnel est ci-dessous.
Bonne lecture...


Sarkozy ou l'éternel départ
La première fois que j'ai vu Nicolas Sarkozy parler de la diversité, je me suis dit : "C'est Kennedy avec le physique de Nixon". Il avait la force, l'autorité, de Nixon, mais aussi l'imagination, l'audace, en un mot le courage, de Kennedy.
Il a parlé de la diversité comme aucun responsable politique ne l'avait fait avant lui. Il ne portait pas de badge "Touche pas à mon pote". Il n'avait pas de pin's, mais des idées.
Il croyait, comme nous, aux statistiques de la diversité. Car comment lutter contre les discriminations sans savoir combien il y en a et qui en sont les victimes ?
Il croyait, comme nous, à l'action positive. Celle qui a permis à Barack Obama d'étudier à Harvard, dont il est sorti avec les honneurs, avant de devenir le premier président noir de l'histoire américaine.

Après son élection, Nicolas Sarkozy s’est empressé de nommer Rama Yade et Rachida Dati au gouvernement.
C'était un geste symbolique. Mais les citoyens des minorités visibles, dont je suis, ont soif de symboles, qui montrent que la couleur de leur peau n'est pas nécessairement un handicap dans la société française.
On s'est étonné qu'un homme de droite parle de diversité. On l’a soupçonné, et on le soupçonne toujours, des pires intentions.
Moi, je n’ai pas été surpris.
Les minorités visibles ont toujours été les grandes oubliées de la gauche française. C'est l'une de nos particularités historiques. Un fossé s'est créé. Sarkozy n’a eu qu’à en profiter.
Son discours a su séduire.

Mais deux ans plus tard, qu'a fait Nicolas Sarkozy ? Il a continué à parler. Il a fait le discours de Palaiseau, où il a répété les mots de sa campagne. Il a nommé Yazid Sabeg, dont il a fait un Commissaire, et non un ministre. Le temps des ministres de la diversité semble, déjà, révolu.
Il est toujours aussi difficile pour les Français visibles de décrocher un stage, un emploi, une promotion ou une augmentation de salaire, ou d’obtenir un prêt pour créer leur entreprise…
Nous n’avons toujours pas de chiffres sur les discriminations en France, contrairement à l’ensemble de nos voisins européens, et toujours pas d’action positive pour réparer des discriminations.
Nous en sommes toujours, deux ans après, à notre point de départ.

06:15 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sarkozy, diversité, éternel départ, 2 ans | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

08/05/2009

Mesures du rapport Sabeg: un pas important vers l’égalité républicaine

Le commissaire à la diversité et à l’égalité des chances Yazid Sabeg a rendu son rapport au président de la République Nicolas Sarkozy.
Dans ce rapport, M. Sabeg ropose la mise en place d’un questionnaire anonyme, où l’identité du répondant ne sera pas recueillie.


Ces statistiques de la diversité, anonymes, volontaires, autodéclaratives et sans constitution de fichier, nous les proposons depuis 3 ans.

Cette méthode a été confortée la semaine dernière par le sondage CRAN/CSA* qui a révélé que 65% des français étaient favorables aux statistiques de la diversité, basées sur le "ressenti d'appartenance".

Je rappelle que dans sa décision n° 2007-557 DC du 15 novembre 2007, le Conseil constitutionnel avait jugé que les données fondées sur le "ressenti d'appartenance" étaient constitutionnelles.


Je suis heureux que l’action que le CRAN mène depuis 3 ans pour l’instauration des statistiques de la diversité soit enfin en passe d’être couronnée de succès.

Ce grand pas de la France pour enfin faire des minorités visibles des citoyens à part entière est satisfaisant.

C’est une victoire de la France qui s’élève à la hauteur des ses idéaux.

D’autres actions importantes sont préconisées par M. Sabeg :

- La création d'un Observatoire de la diversité et de l'égalité des chances qui serait regroupé avec l'Observatoire de la parité.

- La modification du Code du travail pour faire figurer des informations complètes sur la diversité dans le bilan social des entreprises.

- La création d'une Commission pour la diversité en politique et d'une Charte de la diversité en politique

- L’exigence de l’obtention du label diversité pour accéder aux marchés publics ou à des subventions

- Le transfert de la gestion du Label diversité au futur Observatoire de la diversité

Je soutiens ce volontarisme historique au sommet de l'Etat.
Je souhaite que le Commissaire à la diversité et à l’égalité des chances rende compte chaque trimestre, de ses avancées. Avancées sur lesquelles il sera nécessaire d’être vigilant.

* Le sondage peut être consulté dans son intégralité sur : http://www.csa-fr.com/dataset/data2009/opi20090423-les-francais-les-minorites-visibles-et-les-discriminations.pdf

08:59 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : diversité, sarkozy, sabeg, égalité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

08/04/2009

Le contre-discours de Dakar de Ségolène Royal ? Bienvenu

Dans la tradition politique française, il est malséant de critiquer le Chef de l’Etat lorsque l’on est hors du territoire national.
Cependant, le contre-discours de Dakar de Ségolène Royal est bienvenu et utile tant le trouble suscité par les phrases au mieux maladroites prononcées par le président de la République à Dakar, ont fait couler d’encre
Rappelez-vous, le 26 juillet 2007 Nicolas Sarkozy avait déclaré à l’Université Cheick Anta Diop :
« Le drame de l'Afrique, c'est que l'homme africain n'est pas assez entré dans l'Histoire. »

Plus de 18 mois après, le trouble ne s’est pas dissipé.
J’ai relaté ici, les très dignes réactions des intellectuels qu’ils soient africains, français, américains et d’ailleurs. Les réactions des citoyens ne sont pas moins nombreuses.

En voyage au Sénégal lundi le 6 avril, Ségolène Royal a demandé « Pardon, pardon pour ces paroles humiliantes et qui n’auraient jamais dû être prononcées et -je vous le dis en confidence- qui n’engagent ni la France, ni les Français »

Ségolène Royal a réussi un coup politique autant que médiatique, mais il reste que les phrases tendancieuses ont été prononcées par Nicolas Sarkozy. Au final, c’est à lui d’y revenir.
Nul ne lui demande la repentance. Le compromis est toujours préférable.
Pour l’instant Nicolas Sarkozy refuse de commenter plus avant les paroles de Ségolène Royal. Il refuse toujours de revenir sur son discours de Dakar...jusqu’à quand ?

08:53 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : sarkozy, royal, dakar, homme africain | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

24/03/2009

Vers un échec des Etats généraux de l’Outre-mer

Le CRAN avait proposé de convoquer un Grenelle de l'Outre-mer, afin que les questions de fond qui touchent l’Outre-mer puissent enfin être abordées. Le président de la République a repris cette idée et a convoqué des Etats généraux de l’Outre-mer. Nicolas Sarkozy devrait se rendre à la Guadeloupe fin d'avril.

S’il faut se féliciter d'avoir été entendus sur ce dossier, il est regrettable que la préparation de ces Etats généraux se concentre uniquement sur les questions sociales alors qu’Elie Domota le porte-parole du LKP a déclaré dans le Monde « Rien n'a changé en termes de rapport de classes et de races. »
D'autres questions, tout aussi urgentes, sont ignorées: la question de la réforme agraire, la question identitaire.
Toutes ces questions ont un point commun : elles sont toutes liées à la fracture entre les "békés" et le reste de la population guadeloupéenne.

Il est dangereux que le Gouvernement continue à ignorer cette fracture, alors qu'elle revient sans cesse dans le débat public, et qu'elle constitue un axe de tension et de préoccupation majeure en Guadeloupe.

Devant une telle méconnaissance des réalités du terrain, un échec des Etats Généraux de l'Outre-mer est prévisible.
Comment ne pas comprendre que le LKP refuse pour l’instant de s'associer à ces Etats généraux?

08:09 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : etats généraux de l'outre-mer, sarkozy, crise antillaise | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/03/2009

Statistiques de la diversité: le retour

Yazid Sabeg, le Commissaire à la diversité et à l’égalité des chances, annonce dans Le Monde qu’il proposera au président de la République, le 20 mars prochain, de soumettre au Parlement un projet de loi "visant à rendre licite la mesure de la diversité".

C’est une avancée significative sur une demande pour laquelle je me bats depuis des années car elle est indispensable non pas pour mesurer les discriminations indirectes (les plus nombreuses) mais pour les...révéler.

Rappelons que les statistiques de la diversité étaient, tout comme l'action positive, au programme du président de la République, Nicolas Sarkozy.

Je m’étais publiquement félicité que Nicolas Sarkozy inscrive cette demande dans son programme de campagne.
Il y a aujourd’hui un consensus sur les statistiques de la diversité, puisque le groupe socialiste à l’Assemble nationale avait déposé, le 19 février dernier, une proposition de loi allant dans le même sens que le projet de loi défendu par Yazid Sabeg.

Il faut souhaiter que le projet de loi d’inspiration gouvernementale soit effectivement soumis au parlement avant l'été, pour que l’on puisse rapidement passer à la deuxième étape : la mise en place d'une action positive à la française.

Les statistiques de la diversité si indispensables qu’elles soient, ne sont qu’un outil. Comme chacun le sait, ce n’est pas le thermomètre qui guérit la fièvre. Une fois les discriminations comptabilisées, il  faudra que notre République y remédie, d'urgence.

19:14 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : statistiques, diversité, sabeg, sarkozy | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

16/02/2009

Etrange réponse de Nicolas Sarkozy à la crise antillaise: un "Grenelle de l’Outre-mer" devient indispensable

Au bout de 24 jours de grève générale à la Guadeloupe, après 8 jours de  grève à la Martinique, le président de la République Nicolas Sarkozy s'est enfin prononcé le vendredi 13 février, sur la situation dramatique de nos compatriotes antillais.
La réponse du président de la République consiste à mettre en place un "Conseil interministériel de l'Outre-mer", qui ferait des propositions dans « les prochains mois ».
Cette réponse ne répond pas à l'urgence de la situation.

Faudrait-t-il attendre encore plusieurs mois de grève, avant que de vraies solutions ne soient proposées ?
Doit-on conclure de l'attentisme actuel du gouvernement, que ce dernier est impuissant à sortir de la crise ? Ou joue-t-il la montre, en misant sur une usure du conflit, alors que la Guyane et la Réunion se mobilisent à leur tour ?

Il est vrai que pendant longtemps, la politique pour l’Outre-mer a consisté pour beaucoup de responsables politiques à aller saluer Aimé Césaire devant les caméras.

Nous sommes nombreux à être déçus par la réponse, inadaptée et tardive, du président de la République à la crise sans précédent qui secoue les Antilles, et menace d'avoir des répercussions en métropole.

L'absence totale de lisibilité de l'action gouvernementale sur le terrain est également à déplorer, le remplacement dans les négociations du secrétaire d'Etat chargé de l'Outre-mer, Yves Jégo, par deux médiateurs, n'ayant fait qu'ajouter à la confusion.

Il est souhaitable que l'Etat propose des avancées constructives dans le financement de la hausse prévue sur les bas salaires.
Il devient urgent que le président de la République convoque un "Grenelle de l'Outre-mer", qui ouvrirait une réflexion d'ensemble sur la situation de nos compatriotes de l'Outre-mer et sur leurs demandes.

Le CRAN appelle l'ensemble de nos concitoyens à manifester leur solidarité avec nos compatriotes de Guadeloupe, de Martinique, de Guyane et de la Réunion en se joignant à la manifestation qui aura lieu ce lundi 16 février à 18h Place de Clichy à Paris.

08:29 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : grenelle de l'outre-mer, sarkozy, crise antillaise, crise dans l'outre-mer | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

05/11/2008

Nicolas Sarkozy et la revendication d’égalité des Noirs de France

Barack Obama vient d’être élu président des Etats-Unis.
Ce résultat soulève un immense espoir non seulement pour les Noirs, mais pour la justice dans le monde.
Hier la ségrégation était de mise aux Etats-Unis, et c’est la France qui apparaissait comme une terre d’espoir pour les Noirs d’Amérique.

Aujourd’hui, les Noirs de France regardent vers les Etats-Unis où le rêve américain est à nouveau relancé.
Pour que la France puisse de nouveau représenter l’espoir pour les populations noires, demandons que les discriminations soient évaluées par les statistiques de la diversité (anonymes, facultatives autodéclaratives et sans constitution de fichier) et qu’une véritable politique d’action positive soit rapidement mise en œuvre dans notre pays.
Nous demandons au président de la République, Nicolas Sarkozy, de ne pas ignorer cette revendication urgente d’égalité des Noirs de France.

Une délégation du CRAN se rendra aujourd’hui à 16h00 à l’Elysée afin de porter de vive voix, son message à Nicolas Sarkozy.

Nous donnons rendez-vous à celles et ceux qui le souhaitent, à se retrouver aujourd’hui 5 novembre à 18h30 sur le Parvis de l’Hôtel de Ville de Paris – Chaussée latérale ouest (Métro Hôtel de Ville, Paris 4ème).
Ce rassemblement sera placé sous le signe du partage et de la citoyenneté. Merci de venir, si possible, chacun avec une bougie, ainsi qu'avec des pancartes et des dessins pour Barack Obama : encouragements, mots d'espoir, dessins réalisés par vos enfants... Tous les hommages seront collectés à l'issue de la manifestation et envoyés à Barack Obama.

Si vous jouez d'un instrument, n'hésitez pas à venir partager vos compositions avec nous.

06:59 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : obama président, sarkozy, noirs de france, égalité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu