Avertir le modérateur

10/05/2009

10 mai 2009 : absence du Chef de l’Etat et toujours pas de musée de l’esclavage

Nicolas Sarkozy ne participera pas cette année aux cérémonies du 10 mai alors qu’il est de tradition que le Chef de l’Etat assiste aux cérémonies officielles de commémoration des mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions.

 

Or la République a besoin que tous les Français, donc symboliquement le chef de l’Etat (et pas seulement les Noirs de France) se souviennent ensemble de la mémoire des millions de victimes de ces crimes.

Je regrette cette absence inédite et la faute politique qu’elle représente.

Je m’’interroge sur la signification de ce refus de Nicolas Sarkozy de participer aux cérémonies du 10 mai 2009.

Je m’interroge aussi sur le refus systématiquement opposé par l’Etat à la demande d’une grande action culturelle populaire en mémoire de l'esclavage en France.

L’Etat se refuse toujours à organiser une action publique d’envergure pour célébrer l'abolition de l'esclavage et faire passer un message fort à la jeunesse de ce pays en particulier, et à tous nos concitoyens en général.

 

Ainsi, le musée national de l'esclavage, tant attendu est toujours en souffrance.

Le CPME (comité pour la mémoire de l’esclavage) issu de la loi « Taubira » du 21 mai 2001 avait proposé en 2005 que des mesures pour mieux faire connaître l’histoire de la traite négrière et de l’esclavage.

C’est dans ce cadre, qu’une mission avait été confiée à M. Edouard Glissant pour préfigurer le Centre de mémoire et de recherche sur la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions.

Mais depuis, M. Glissant n’a jamais eu les moyens nécéssaires pour une action marquante.

Le gouvernement actuel traîne des pieds sur la question de l’esclavage alors que la ville de Liverpool a inauguré en août 2007, le Musée international de l’esclavage (International Slavery Museum).

L’UNESCO quant à elle, multiplie les initiatives pédaogiques autour de l’esclavage avec notamment le projet de « la route de l'esclave ».
On ne peut que regretter qu’il n’y ait rien de tel en France, hormis quelques salles du musée de Nantes ou de Bordeaux, et un éco-musée de 15 m2 réalisé en Martinique par un citoyen isolé, sans subvention aucune. Ce citoyen qui fait de son mieux, fait à ce jour bien mieux que l'Etat !

Il est plus que temps que le gouverment suive enfin les recommandations du CPME et lance
la construction d’un musée national de l’esclavage en France.

06:10 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : commémorations, 10 mai, esclavage, devoir de mémoire | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

09/05/2008

10 mai 2008 : Défilons à 14h à République (Paris) et partout ailleurs, contre les préjugés

La presse quotidienne nationale consacrera demain, des pages spéciales à la journée de commémoration des esclaves et de la mémoire de l'esclavage du 10 mai.
Cette journée du 10 mai, est un appel à toutes les consciences à rester en éveil car <strong>l'esclavage est aboli, mais pas les préjugés</strong>.
Vous êtes tous conviés à défiler demain dans toutes villes de France et à Paris, à 14h de la République à la Bastille (RDV dès 13 heures place de la République ) afin que les valeurs de justice sociale et d'égalité promues par notre pays, soient réellement universelles, c'est à dire qu'elles s'appliquent à tous les citoyens sans aucune exception.

Vous trouverez des informations sur cette marche dans les éditions du jour de la presse
- Libération (page 13)
- Le Figaro (page 7)
- Le Monde.

Ci-dessous le visuel que vous retrouverez dans ces journaux.Affiches10mai (090508).pdf

Affiches10mai (090508).pdf

11:57 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 10 mai, marche, république à bastille | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

05/05/2008

Samedi 10 mai 2008: Devoir de mémoire, devoir heureux

Pour l’écrivain Primo Levi, le devoir de mémoire est un témoignage qui a une triple fonction. Pédagogique: expliquer. Politique: lutter contre l’oubli. Morale: lutter contre le mensonge.

Pour ce qui concerne le devoir de mémoire de l’esclavage, il a fallu attendre 2006 pour qu’un Président de la République française instaure une date pour le souvenir des esclaves, de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions, le 10 mai.

129044523.jpg

Ce devoir de mémoire est important. Car en France, les Noirs en tant que groupe social ne sont pas le fruit de la biologie, mais de l’Histoire.

Ce devoir de mémoire ce n’est pas le devoir de mémoire des uns contre les autres, c’est le devoir de mémoire de tous les citoyens français sans aucune distinction. Ce devoir de mémoire permettra d’unir tous les Français dans la reconnaissance de notre histoire commune. Le passé doit nous permettre de comprendre nos « réflexes », pour pouvoir les dépasser car il existe encore trop de différences entre nos doits théoriques et la réalité vécue au quotidien.
L'esclavage a été aboli depuis 160 ans, pas les préjugés! Et cela entraîne des discriminations et des vexations quotidiennes que doivent endurer certains citoyens français du fait de leur apparence physique et, en particulier, de la couleur de leur peau: discrimination à l'embauche, à l'accès au logement, mise à l'écart de la vie sociale.
Ce 10 mai est l'occasion de lutter contre toutes les discriminations et de rappeler que l'égalité doit s'appliquer à tous les citoyens, sans exception.

C’est la raison pour laquelle samedi prochain le 10 mai, j’invite tous les internautes à participer aux manifestations officielles, aux réunions et aux marches populaires organisées un peu partout dans le pays.
A Paris, Le Cran et plusieurs associations organiseront une marche symbolique de République à Bastille. La marche partira de la place de la République à 14h. (Rendez-vous dès 13h pour un départ à 14h).
De nombreuses personnalités seront présentes.

A l’issue de la marche, sur la place de la Bastille, autour du génie de la Liberté, une chaîne humaine géante sera constituée, et nous briserons symboliquement les chaînes qui entravent encore notre République et conduisent à toujours plus de précarité.

Venez-nous rejoindre nombreux et gagnez un tee-shirt de l’évènement.

100 tee-shirts à gagner

pour les 100 premiers inscrits.

Faîtes tomber les chaînes

le 10 mai Place de la Bastille

et gagnez un tee-shirt de cet évènement exceptionnel.

Inscrivez-vous sur contact@lecran.org

ou

cliquez ici

http://www.lecran.org

08:41 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : devoir de mémoire, 10 mai | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

10/04/2008

10 mai 2008 : Défilés contre les préjugés

Nous sommes à un mois du 10 mai qui est depuis 2006, la journée commémorative du souvenir de l’esclavage et de son abolition.
Cette date correspond au jour de l'adoption définitive par le Parlement, en 2001, de la loi dite Taubira reconnaissant la traite et l'esclavage comme crimes contre l'humanité.
L'esclavage est aboli en France depuis 160 ans.

160 ans !
Et pourtant, en 2008, certains préjugés persistent, les discriminations aussi.
En 1848, les esclaves, Victor Schoelcher, ainsi que celles et ceux qui se sont battus pour obtenir l’abolition de l’esclavage imaginaient-ils que nombre de préjugés de leur époque survivraient à 160 ans de progrès ?

160 ans après l’abolition de l’esclavage, il y a encore de grandes différences entre les droits affichés et les droits réels.
N’aurions-nous pas trahi nos valeurs communes et nos principes républicains ?
En 2008, Baba Traoré noyé dans la Marne suite à un contrôle au faciès, rappelle les esclaves noyés dans l’Atlantique...mais il rappelle également tous les préjugés.

Le 10 mai 2008, élevons-nous contre les contrôles au faciès et les préjugés. Elevons-nous contre les chaînes qui persistent au sein de la République.

Le CRAN appelle l’ensemble des citoyens à marcher dans toutes les grandes villes de France le 10 mai 2008 à 14h.

A Paris, le CRAN allié à de nombreuses associations, organisera ce 10 mai 2008 à 14h, une marche entre République et Bastille.

Le 10 mai, venez faire tomber les chaînes encore présentes dans certaines têtes et dans la République.
Le 10 mai, marchons ensemble contre les préjugés.
Il y a encore tant de révolutions à faire. Il y a encore tant de Bastilles à prendre

09:55 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : 10 mai, esclavage, préjujés, discriminations, République | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu