Avertir le modérateur

08/08/2008

Ni droits de l’homme ni contrats

La France sera représentée à son plus haut niveau à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Pékin.

Pourquoi avoir prétendu subordonner la présence du président français à Pékin à des «  conditions » vites démenties, puis à la reprise du dialogue sino-tibétain ? Pourquoi avoir laissé entendre que le Dalaï-lama pourrait être officiellement reçu ?

Tout ça pour ça ?

La Chine est certes un grand pays ami de la France, mais le régime actuel ne peut se confondre avec le peuple chinois ou la Chine éternelle.

Des menaces à peines voilées au régime Chinois, nous sommes vite passés à l’annonce d’une présence présidentielle en Chine qui, nous laissait-on entendre, devait être récompensée par des avancées chinoises sur la question du Tibet et des droits de l’homme en général. Les raisons économiques semblent avoir pris le dessus.

 

1240018255.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La France se retrouvera bien seule à Pékin sans nos partenaires européens: l'Allemagne, la Grande-Bretagne, l'Italie, l'Espagne etc.


Dans crise qui oppose le Tibet à la Chine, notre pays s'est partagé entre les contorsions et les renoncements inutiles, au grand bonheur des dirigeants chinois qui grâce à des menaces de rétorsion économique, réussiront à faire l’apologie de leur régime.

Au final les concessions françaises se seront révélées inutiles pour la question des droits de l’homme.

Quant à l'impact de la visite présidentielle sur notre économie...

 

08:08 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : chine, jo, droits de l'homme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/08/2008

Hortefeux hausse-t-il le ton pour détourner l’attention ?

Le ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale Brice Hortefeux, interdit une manifestation prétendument prévue, samedi devant le centre de rétention du Mesnil-Amelot et dont ni la préfecture de Seine-et-Marne, ni la gendarmerie ni les associations n’ont entendu parler.

Le ministre dit avoir demandé l’interdiction de cette manifestation car elle représentait « un danger pour l'ordre public ».

Ah ! le fameux principe de précaution...

Le ministre a aussi déclaré que les « provocateurs qui incitent » à la destruction des centres de rétention, prennent le risque « d'attenter à la vie », et a jugé leurs agissements « aussi stupides que dangereux ».

Sans s’opposer au principe de précaution, rappelons que le 10 août 2007, à Amiens, Ivan, 12 ans, tombait du 4ème étage, que le 20 septembre 2007, Chunlan Liu trouvait la mort à son domicile en tentant d’échapper à la police que le 15 février 2008, John Maïna, un sportif kenyan de 20 ans, débouté du droit d’asile, se suicidait, que le 4 avril 2008, Baba Traoré, un jeune Malien de 29 ans poursuivi par la police à Joinville-le-Pont, se noyait dans la Marne.

Le sage principe de précaution ne commanderait-il pas plutôt d’interdire une politique de l’immigration et un ministère pour lesquels au moins le qualificatif « dangereux » s’applique aussi?

M. Hortefeux a également déclaré que les conditions de vie des personnes retenues dans le centre du Mesnil-Amelot, étaient « acceptables »

Acceptables? Sur ce point, le ministre ne risque pas d’être contredit rapidement puisque certains députés UMP ralentissent la mission parlementaire d’information sur les centres de rétention administrative et les zones d’attentes.

On connaît la chanson.

Tout va très bien, madame la Marquise...réjouissons-nous puisqu’il n’y aura pas de manifestation samedi.

Tout va très bien, madame la Marquise... puisque c'est le ministre de l’immigration et de l’identité nationale qui le dit.

 

13:49 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : hortefeux, manifestation imaginaire, mesnil-amelot, cra, craza, centre de rétention | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

05/08/2008

Coups bas de McCain, attention danger!

John McCain a entamé une séquence de coups bas rapprochées qui semble porter ses fruits aigres.

Il a d’abord fait passer l'idée selon laquelle Barack Obama serait prêt à tout pour se faire élire y compris plaire aux étrangers (bain de foule en Allemagne, visite en France) et perdre la guerre en Irak.
Ensuite il a accentué la pression en insinuant que Barack Obama était prêt à se servir même de sa couleur pour être élu.
Pour finir, il tente de porter l'estocade et d’installer la rumeur selon laquelle Obama est certes apprécié mais qu'il est superficiel (Souvenez-vous, Obama = Paris Hilton ou Britney Spears etc.)

Et en guise de corde qui noue la gerbe, il fait dire le plus possible que Barack Obama se croit déjà élu, qu'il se prend pour le messie, qu'il est sûr de lui, arrogant, hyper confiant, présomptueux.
Bref qu'il croit que l'élection a déjà eu lieu. L'objectif est de faire entrer dans les esprits le redoutable " Pas la peine d'aller voter puisqu'il est déjà élu. Il a déjà été choisi pour vous ! "...

Philippe Seguin a utilisé à merveille cette insinuation lors de l’élection de 1995 en faveur de Jacques Chirac contre Edouard Balladur en pleine "ballamanie".
Répondre à ce genre d'insinuation est tout aussi périlleux que ne pas y répondre. Cela laisse souvent des traces dans les opinions car aux Etats-unis ou en France, nul n'aime qu'on lui force la main.

Nous vivons un moment important de cette campagne présidentielle américaine...
Pour ceux qui ne l'auraient pas vu, voici le clip " The one " qui a lancé la séquence " Cognons sur Obama ".

Dans ce clip, les paroles de Barack Obama sont détournées et caricaturées à l'extrême au point que Obama y est comparé à Moïse fendant les eaux!

Remarquez à la fin de la vidéo que John McCain finance ce clip mais ne dit pas qu'il l'approuve, comme cela se fait pour les clips officiels.
Barack Obama a décidé de prendre de la hauteur par rapport à cette séquence où les coups pleuvent bien bas. Il vient d'attaquer McCain sur ses liens avec l'industrie pétrolière.

Aux Etats-Unis comme en France, la meilleure défense reste l'attaque!

09:19 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : danger, rumeurs, campagne négative, mccain | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

04/08/2008

Incidents dans les centres de rétention : Des députés UMP jouent aux pompiers pyromanes

On se souvient de l’incendie qui avait totalement détruit le centre de rétention administrative (CRA) de Vincennes le 22 juin dernier.
C’est maintenant le CRA du Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne) qui a connu le samedi 2 août, deux débuts d'incendie heureusement vite maîtrisés.

La répétition de ces incidents confirme le bien-fondé de la démarche de ceux qui comme je l'ai fait au nom du Cran, demandaient la création d’une mission d’information parlementaire sur les CRA et les zones d’attentes.
Cette demande a fortement été relayée par le groupe socialiste, radical et divers gauche (SRC) et une mission a été créée en avril dernier à l’Assemblée nationale.

Depuis lors, les députés SRC se plaignent qu’aucune responsabilité ne leur ait été confiée dans cette mission au sein de laquelle siègent les députés Thierry Mariani et Christian Vanneste, bien connus pour leurs propositions incendiaires (tests ADN pour Mariani, propos accentuant la division pour Vanneste).

Il est étonnant que le groupe UMP à l’Assemblée nationale n’ait trouvé que Thierry Mariani et Christian Vanneste  pour le représenter au sein de cette mission. Une inutile provocation.

Et ce n’est pas fini. A ce jour, la mission n’a visité que le CRA de Marseille ; les autres visites prévues notamment celles dans les centres de rétention du Palais de Justice de Paris et de Vincennes (avant que ce centre ne brûle) ont été reportées sine die.

Des visites parlementaires dans les CRA auraient vraisemblablement atténué le sentiment d’abandon qui se répand parmi les retenus et peut-être les incendies auraient-ils pu être évités.

Jusqu’à quand la mission parlementaire sur les CRA sera-t-elle entravée ? Que craignent les députés UMP de la Commission des lois de l'Assemblée nationale?

Jusqu’à quand le Gouvernement comprendra-t-il le sens de ces révoltes et refusera-t-il d’entendre les cris de détresse des étrangers qui depuis la fin de l’année dernière dénoncent leurs conditions d’arrestation ou de rétention et s’insurgent de toutes les manières possibles contre ce qu’ils nomment, des « agissements injustes et humiliants»

Seule la  fin des quotas d’expulsion mettra fin à la somme infinie de malheurs entraînés par une politique du chiffre qui va à l’encontre des droits humains et de notre économie.

10:18 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cra, centres de rétention administrative, incendies, incidents, ump, src, socialistes | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

02/08/2008

Obama, et les Noirs dans tout ça?

C’est par ses mots que Barack Obama a été interpellé par des Noirs lors d’une réunion publique hier !
La question de la couleur de la peau fait de nouveau irruption dans la campagne pour la présidentielle américaine.

Obama est bien meilleur que McCain sur ces questions parce qu'il apporte des réponses claires et convaincantes: ancien militant des droits civiques, il a trouvé aujourd'hui la voie qui lui semble la meilleure pour apporter à ses concitoyens, des réponses apaisées sur des questions qui font encore tension aux Etats-Unis (comme en France)

Attaqué il y a quelques jours par McCain qui lui reprochait de jouer la carte de sa couleur de peau, il a indirectement donné une vraie leçon de choses à tous ceux qui n'ont pas encore compris sa position de toujours sur le sujet: rassembler là ou certains souhaitent diviser.

La réponse est venue alors qu'un groupe de jeunes noirs déployant une banderole dans son dos pendant une réunion publique en Floride, lui a demandé " Obama que faites-vous pour la communauté noire ".
Calmement, Obama a répondu en 2 temps.

Ci-dessous, 2 vidéos qui retracent ses réponses.

Sur la première vidéo, Obama demande aux jeunes gens d'être courtois en échange de quoi il leur donnerait la parole à la fin de la réunion.

Sur la deuxième vidéo, la question du jeune homme porte sur le silence supposé de Barack Obama lors des affaires qui ont meurtri les noirs américains (la crise des subprimes, la mort de Sean Bell tué par des policiers à New York, les 6 de Jena rapidement arrêtés après une bagarre avec des blancs juste pour s'être assis sous un arbre "réservé aux blancs")

Obama répond qu'il a abordé tous ces sujets, qu'il a notamment été à l'origine d'une loi sur le contrôle au faciès dans son Etat de l'Illinois, puis il ajoute : " Mais cela ne veut pas dire que je dirai toujours ce que vous voulez entendre. Ce qui vous laisse d'option de voter pour quelqu'un d'autre ou de vous présenter vous-même "
" La seule manière de résoudre nos problèmes dans ce pays est de nous unir, Noirs, Blancs, Hispaniques, Asiatiques et Amérindiens, jeunes, vieux, handicapés, homosexuels ou hétérosexuels "

Une belle réponse. Il ne pouvait y avoir de réponse plus juste...

Sur la question noire et sur la question des discriminations en général, Obama est de moins en moins candidat et de plus en plus président !

11:43 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : obama, question noire, floride, mccain | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu