Avertir le modérateur

18/07/2012

Echec de la politique de la ville 2002-2012: l’imagination à l’UMP ?

La Cour des comptes vient de rendre un rapport dans lequel elle juge très sévèrement la politique de la ville dont elle constate l'échec entre 2002 et 2012.

La Cour constate que cette politique n'a pas réduit les inégalités dans les quartiers sensibles et indique que le programme national de rénovation urbaine (PNRU) n'a pas atteint ses objectifs.
Le PNRU a été lancé en 2003 par Jean-Louis Borloo qui était alors ministre de la Cohésion sociale.

A la suite de la 1ère évaluation citoyenne de la rénovation urbaine réalisée à mon initiative avec l'aide des habitants des quartiers et des artisans, je dénonçais il y a plusieurs semaines déjà la gestion chaotique du PNRU et des 45 milliards d'euros injectés par l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) dans la réhabilitation ou la reconstruction des quartiers sensibles.

politique de la ville,ump,2002,2012,anru,pnru,borloo,cohésion sociale,zus,cucs,zru,zfu,quartiers debIl est temps de mettre fin à l'incompréhensible mille-feuilles des zones bénéficiant de la politique de la ville.

Comment en effet s'y retrouver entre les 750 zones urbaines sensibles, les 415 zones de redynamisation urbaine, les 100 zonesfranches urbaines, les 2495 quartiers bénéficiant
des contrats urbains de cohésion sociale, les 530 quartiers éligibles à une politique de l'ANRU les 215 quartiers d'observation "Espoir banlieues" ?

L'UMP, indirectement mise en cause dans le rapport de la Cour des comptes, doit maintenant faire preuve d'imagination et proposer aux habitants des quartiers sensibles, un projet de politique de la ville, clair, mobilisateur ambitieux et cohérent.

11:34 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique de la ville, ump, 2002, 2012, anru, pnru, borloo, cohésion sociale, zus, cucs, zru, zfu, quartiers deb | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

04/07/2012

La mairie de Paris évalue les discriminations en son sein

Pour une première, c’est une première.
Les études sur les discriminations dans le monde du travail, qui ont pris leur essor en 2004 (date du lancement de la charte de la diversité par Claude Bebéar) étaient jusqu'ici menées auprès des entreprises du secteur privé.

Pour la première fois, l’Institut national des études démographiques (INED) a mené sous la houlette de Mireille Eberhard et Patrick Simon, une
enquête sur la discrimination auprès d’une collectivité territoriale et plus spécifiquement des agents de la ville de Paris.

Mairie de Paris.jpgL’étude (
cliquez ici) visait d’une part à évaluer les déséquilibres éventuels dans les parcours professionnels et d’autre part à analyser la perception et l’expérience des discriminations.

Les résultats passionnants de cette enquête montrent que:

-
Les groupes les plus exposés aux discriminations sont : les femmes, les jeunes (moins de 35 ans) et les agents originaires d’Afrique et des DOM-TOM.

- 39 % des agents de la Ville de Paris déclarent à avoir été témoins d’une discrimination ou d’un traitement défavorable à la Ville.

- 29 % des agents de la Ville de Paris disent avoir vécu au moins une discrimination.

- Les originaires d’Afrique et des DOM-TOM font des déclarations d’expérience de discrimination (40%) nettement supérieures aux autres groupes, qui se situent un peu en-dessous de 30%

- L’ascenseur social concerne moins les descendants d’origine africaine (9%) ou des DOM-TOM (5%) que la population majoritaire (18%).

- Les agents originaires d’Afrique et des DOM-TOM sont surreprésentés dans les emplois de catégorie C qui est la catégorie hiérarchique la plus basse dans la grille de la fonction publique. C’est une catégorie au sein de laquelle le recrutement se fait sur concours de niveau brevet ou CAP/BEP ou sans concours.

A la mairie de Paris, cette catégorie C concentre...90% des originaires des DOM-TOM et leurs descendants, et 80% des immigrés d’Afrique contre...8% pour la population majoritaire.

Comme il s’agissait d’une étude inédite, la situation des agents de la Ville de Paris n’a hélas pas pu être comparée à celle d’autres collectivités territoriales.

Il est temps que d’autres collectivités se livrent au même exercice de transparence et de connaissance que Paris.


Retrouvez l'étude sur: http://www.ined.fr/fichier/t_presse_fichier/59/fichier_fi...

10:27 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : discrimination, mairie de paris, ined, patrick simon, mireille eberhard | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu