Avertir le modérateur

14/07/2010

Centres de loisirs pour enfants noirs ? Une initiative ségrégationniste inacceptable

Le groupuscule ultra-radical qui avait défrayé la chronique en faisant une descente à caractère antisémite rue des Rosiers à Paris en 2006, fait encore parler de lui en ce 14 juillet 2010.
Il propose des centres de loisirs « pour » les enfants noirs ou « tournés » vers les enfants noirs, ce qui n’est guère mieux.

Enfants d'un centre de loisirs.jpgVouloir lutter contre les discriminations qui touchent les populations noires en excluant les personnes qui ne sont pas noires est abject et en total contradiction avec les valeurs de la République.
Je condamne avec la plus grande fermeté cette initiative ségrégationniste dans l’esprit.
Les autorités doivent regarder cette affaire de près et de ne pas tolérer, si elle arrivait dans l’espace public, cette nouvelle provocation de ce groupuscule.

Mais il ne suffirait pas d'interdire!
Le risque de voir se développer des groupes radicaux ou des initiatives radicales est élevé. Les gouvernement doit bien comprendre le sens des initiatives de cette nature.

Il s’agit pour les démagogues de faire croire que la République ne répondra jamais aux inégalités qui frappent les populations noires.
L’objectif pour les extrémistes est de capter les populations qui se sentent délaissées en leur faisant croire que le salut viendra des « communautés » et non pas de la République.

Il est donc urgent et impératif que le gouvernement réponde à la revendication légitime d'égalité des populations noires de France et des minorités visibles, comme il répond à d’autres demandes d’égalité.
Car c’est l’absence de réponse des autorités qui permet aux démagogues de capter plus facilement les populations qui se sentent délaissées. Il y a bien une soif de justice, à laquelle il est temps de répondre en recherchant des solutions républicaines.
Il y a une situation de désespérance à laquelle le gouvernement ne peut plus continuer à répondre par le silence.
Il est temps de mesurer les discriminations pour montrer aux populations qui s’estiment délaissées, que la France progresse sur cette question.

Il est temps d’agir sur le terrain politique pour que les jeunes qui pourraient aller dans ces centres de loisirs de la haine aient des modèles positifs pour qu’ils ne s’égarent pas à suivre des modèles honteux et indignes.

Il est temps enfin d'agir dans le domaine de la culture pour favoriser le vivre ensemble et retisser les liens qui se disloquent.

Ne nous y trompons pas : c’est quand la République donne l’impression de manquer à ses promesses que les extrémistes s'épanouissent
Il y a bien une course contre la montre entre les républicains et les démagogues. Il y a bien une course contre la montre entre les modérés et les extrémistes.

Cependant je mets en garde contre toute exploitation abusive de cette affaire, qui aboutirait à faire l'amalgame entre ce groupe marginal et les populations noires en France.
Je mets en garde contre les amalgames entre ce groupuscule haineux et les associations qui réclament des solutions républicaines de la part des autorités.

16:41 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : centre de loisirs, racisme, ségrégation, antisémitisme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu