Avertir le modérateur

28/06/2010

Non à la catho-laïcité et oui à un islam de France qui chasse les discriminations

Le premier ministre François Fillon inaugure en ce lundi 28 juin la mosquée Al-Ihsan (la bienfaisance) à Argenteuil, dans le Val-d'Oise, aux côtés de Brice Hortefeux, le ministre de l’Intérieur, également Ministre des Cultes, de Mohammed Moussaoui  le président du Conseil Français du Culte Musulman, et de Dalil Boubaker le recteur de la grande mosquée de Paris.

Cette mosquée de 3000 mètres carrées et qui possède un minaret est le premier bâtiment véritablement conçu et dédié au culte l’islam.

C’est la première fois sous la
Ve République, qu’un premier ministre inaugure une mosquée. Plusieurs voix s’élèvent contre cette inauguration par le premier ministre.


Cette sorte de catho-laïcité qui devient le schéma de pensée dominant en France est étonnante
La loi du 9 décembre 1905 impose à la République de garantir le libre exercice des cultes…donc de tous les cultes.


Il était  grand temps que le gouvernement donne des gages aux musulmans
échaudés par les dérapages islamophobes liés au débat sur l’identité nationale, par les conséquences du vote Suisse sur les minarets et par le débat du le niqab

Nous avons encore en mémoire le mitraillage de la mosquée d’Istres dans les Bouches-du-Rhône ou l’’attaque à la kalachnikov contre boucherie halal du centre de Marseille le 24 avril dernier.
Ces évènements ont confirmé le climat raciste et xénophobe qui s’installe en France et porte en lui des germes de division.

Mosquée Al Ihsan.jpgCependant, il serait aussi temps que l’instance de représentation de l’islam de France, le Conseil français du culte musulman (CFCM) s’attelle à faire la chasse aux discriminations qui persistent en son sein.

Le CFCM, a refusé de condamner les violences
homophobes en refusant de participer le 17 mai dernier au colloque contre l’homophobie organisé à l'occasion de la journée mondiale contre l'homophobie
. Toutes les religions étaient présentes à ce colloque.

Et puis il y a la question encore taboue de la discrimination indirecte liée à la très faible représentation des musulmans non originaires du Maghreb au sein de l’islam de France.
Le CFCM en particulier et l’islam de France en général doivent désormais s’efforcer de mieux représenter les musulmans qui ne sont pas originaires du Maghreb. Il y a en effet de nombreux musulmans français issus notamment des Comores, de l’Afrique subsaharienne. Il y a de nombreux musulmans français qui ne sont pas originaires d’Afrique et qui doivent également être représentés par le CFCM.

Il est heureux que le président de la République et son gouvernement, reprennent, à une semaine du vote de la loi d’interdiction du port du voile intégral dans l'espace public, des initiatives sur la question de l’égalité et la diversité qui semblaient abandonnées depuis les élections régionales au profit d’une fuite en avant sécuritaire.

Il est souhaitable que le gouvernement ne fasse plus de la diversité et des quartiers populaires des banlieues, le laboratoire des politiques sécuritaires.

23/06/2010

Mondial 2010 : Nicolas Sarkozy doit tirer les leçons de la défaite

La victoire au Mondial de 1998 et l'élimination de 2010 sont les deux faces d’une même médaille.

Ces deux événements, qui bouleversent légitimement les Français, disent la même chose : ensemble et unis, les Français gagnent ; quand ils sont désunis, ils perdent.

La France d'aujourd'hui est à l'image de son équipe de football. C'est une équipe aux mille talents, mais qui gâche ses possibilités de réussite, par son incapacité à faire jouer collectivement son équipe "black-blanc-beur", et par sa tendance à dresser ses joueurs les uns contre les autres.

Je suis choqué par les commentaires plus ou moins racistes qui ont accompagné les défaites puis l’élimination de l’équipe de France de football.

Nicolas Sarkozy.jpgDans ce contexte difficile, le président de la République, Nicolas Sarkozy, doit envoyer un message d’union à la nation française.

Il doit saisir cette occasion car, désunie, la France ne pourra que continuer à perdre, dans tous les domaines. Désunie, la France ne pourra pas relever les défis qui l'attendent.

La diversité de la société française est la solution à la crise, et non un problème dans cette mondialisation, où la France a besoin de tous ses talents.

Il appartient au président de la République de le rappeler aujourd'hui et de lancer le message d'unité dont notre pays a, plus que jamais, besoin.

13:48 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarkozy, mondial, afrique du sud, équipe de france | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

22/06/2010

Alain Finkielkraut dérape sur l'équipe de France : attention à la dérive raciste

Alain Finkielkraut est philosophe, écrivain et essayiste. Il enseigne dans l’une des meilleures écoles de la République. Il est professeur de philosophie et d' « histoire des idées » à l'École polytechnique, mais parlez-lui de diversité, de minorités visibles, de « Noirs » et « d’arabes » et cet esprit si subtil s’emballe, jusqu’à en perdre le souffle et quelque fois plus, comme ce 18 novembre 2005 où il donne une interview au journal Haaretz.

Il déclare « Les gens disent que l'équipe nationale française est admirée par tous parce qu'elle est black-blanc-beur. En fait, l'équipe de France est aujourd'hui black-black-black, ce qui provoque des ricanements dans toute l'Europe. »


Après la publication de l’article et le tollé suscité, notre philosophe  dénonce le montage de cette interview par "des journalistes qui voulaient lui nuire" et il affirme que ses propos ont été "déformés par le journaliste"


Alain Finkielkraut.jpgMais voilà que 5 ans plus tard, en 2010, en Afrique du Sud, l’équipe de France est prise dans la tourmente détestable que l’on sait : Europe1, France Inter et le Journal du dimanche interrogent notre homme.

Mêmes causes mêmes effets : le 20 juin 2010 sur Europe 1 et dans le Journal du dimanche puis le 21 juin 2010 sur France Inter, le philosophe se lâche de nouveau et affirme que l'équipe de France de football souffre de « division ethnique » et de « division religieuse », et qu'elle serait une « équipe de voyous » à la « morale de mafia », « de gens qui se foutent de la France ». Alain Finkielkraut évoque une « génération caillera ».

« L’esprit de la cité qui se laisse dévorer par l’esprit des cités », « Si la France de ces petits caïds gagne, a-t-il conclu, ce sera une catastrophe ».

Comment ne pas dénoncer ces stéréotypes qui divisent les joueurs de l’équipe de France, et au-delà la population française dans son ensemble, entre les "gentils", d’un côté, et les "méchants issus des cité, des banlieues", de l’autre ?
Comment ne pas s'inquiéter d'une dérive raciste et de ce procès idéologique fait à la banlieue, à l’équipe de France de football et à la diversité française en général?

Le 9 octobre 2009, le même philosophe défendant Roman Polanski disait sur France Inter « l’amalgame, c’est la figure féroce par excellence, l’amalgame c’est le péché intellectuel capital » Il avait tellement raison.

Quels que soient ses résultats, l'équipe de France de football représente la France et doit être respectée, au même titre que La Marseillaise.

21/06/2010

La fédération française de football se délite

Porter le maillot bleu blanc rouge frappé du coq est un honneur. Le maillot de l’équipe de France se respecte.
Cependant, en se rebellant dimanche en Afrique du Sud, les joueurs de l’équipe de France de football n’ont pas manqué de respect au maillot de l’équipe de France.
Tout au plus ont-ils refusé d’être plus qu'ilns ne l'ont déja été, les dindons d’une farce organisée par les dirigeants d’une fédération française de football (FFF) totalement discréditée.

Une fédération empêtrée dans ses conservatismes, une fédération qui coopte en son sein des membres qui se ressemblent étrangement.
Cette fédération de football-là, incapable de révoquer à temps un sélectionneur inefficace a réussi l’exploit de donner au football français qui pourtant alimente les plus grands clubs du monde, une équipe nationale au sein de laquelle les joueurs s’ennuient et nous ennuient.

Jean-Pierre Escalettes.jpgCette fédération-là ne semble s’intéresser  qu’à ses propres intérêts.

L’exclusion de Nicolas Anelka samedi, a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Oui Anelka devait être sanctionné, mais la fédération a voulu tirer avantage de l’affaire Anelka. Elle l’a fait comme a son habitude, c'est-à-dire en ne se grandissant pas.
Le résultat ? Les joueurs, leur capitaine Patrice Evra en tête, se sont sentis une nouvelles fois peu respectés par la FFF.

Oui, les joueurs de l’équipe de France ont manqué de décence pendant ce Mondial sud-africain, mais l’encadrement en a manqué encore plus. C'est la FFF qui a donné le mauvais exemple en répondant à son ministre de tutelle qui appelait à la décence concernant le choix de leur hôtel.

La fédération et les joueurs ont été fautifs en snobant Rama Yade (coupable d’avoir dit des vérités qui blessent) lors de sa visite en Afrique du Sud.
En cautionnant cette grossièreté faite à une ministre de la République, les dirigeants de la Fédération française de football ont ouvert la boîte de pandore.
Oui, Rama Yade avait raison.
La FFF manque vraiment de décence. Le plus inacceptable serait que Jean-Pierre Escalettes, président du bateau ivre qu’est devenu la FFF et quelques autres ne tirent pas les conséquences de leur pitoyable virée sud-africaine.

Il est temps qu’une nouvelle génération de dirigeants arrive à la tête de la Fédération française de football. Il est temps aussi que l’on en profite pour y faire une place accrue aux femmes et à la diversité.

20/06/2010

Anelka, un coupable idéal

En France, le football, c’est un peu plus que du sport.
Je n’ai pas, depuis la qualification hasardeuse de l’équipe de France de football pour la coupe du monde en Afrique du Sud, ménagé mes critiques envers les joueurs de notre équipe et surtout envers la fédération française de football qui a tendance à s’exonérer un peu facilement de ses responsabilités.

Cependant, j’éprouve aujourd'hui un certain malaise devant la très lourde sanction infligée à Nicolas Anelka. Il y a un je-ne-sais-quoi qui cloche dans cette histoire, qui cloche.

D’abord la punition à retardement amène forcément des questions : Pourquoi l’avoir laissé Anelka s’entraîner vendredi, de longues heures après l'altercation?
Pourquoi avoir attendu 48h pour l’exclure et surtout pourquoi avoir attendu la révélation de l’esclandre dans la presse pour prendre une telle décision?
Nicolas Anelka.jpgCertes les propos que l’on prête à Nicolas Anelka sont inacceptables, mais l’intéressé dément catégoriquement avoir utilisé les mots rapportés par la presse.

Bien sûr, on ne peut pas accepter qu'un sélectionneur soit impunément injurié, mais pour indéfendables qu’ils sont, les propos de Nicolas Anelka étaient des propos privés, tenus dans l'intimité d'un vestiaire et il y a une grande différence entre les propos privés et les propos publics.

Par ailleurs, nul ne dit vraiment les circonstances exactes dans lesquelles les propos ont été prononcés.

Une sanction s’impose dès lors que les propos sont rendus publics. D’où une question importante : Qui a informé la presse? Et...dans quel but?
Nous aurions donc tort de nous contenter de la version que veut bien nous servir la fédération française de football. Tout cela semble cousu de fil blanc. Anelka semble une victime expiatoire. Il fait d’ailleurs le coupable idéal d’une fédération, d’un sélectionneur et d’un groupe qui mérite amplement les critiques qui s’abattent sur eux. Anelka est un enfant des quartiers populaires de banlieues, c'est donc un irresponsable forcément...
Tout le monde va lui tomber dessus et la fédération pourrait sortir blanchie de ce fisaco complet. Trop gros.
Le scenario se met en place.
Déjà le philosophe Alain Finkielkraut qui déclarait...avec beaucoup, beaucoup de finesse en 2005 qu’il n’était qu’à porter le regard sur l’équipe de France de football pour constater qu’elle n’était pas « black-blanc-beur », mais « black-black-black », ce qui, ajoutait-il, « [faisait] ricaner toute l’Europe », tente déjà de se refaire une virginité sur le dos d’Anelka.

Et puis, on veut maintenant nous faire croire que les footballeurs doivent se comporter comme des rosières ou des premiers communiants !
Faut-il vraiment exclure toutes celles et ceux qui portant le maillot de l’équipe de France laissent échapper des jurons ou des grossièretés ?

A tous ceux qui estiment que le port du maillot de l’équipe de France est incompatible avec des mots que la morale réprouve, je propose de visionner la courte vidéo ci-dessous.

 

 

 

17:22 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : anelka, football, coupe du monde, afrique du sud | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

17/06/2010

Zemmour au tribunal correctionnel pour diffamation

Le 10 juin 2010, la chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Paris a ordonné le renvoi du journaliste Eric Zemmour devant le Tribunal correctionnel de Paris pour y être jugé du délit de diffamation envers moi.

Eric Zemmour.jpgEric Zemmour avait été mis en examen pour avoir écrit le 28 novembre 2008 dans l'hebdomadaire "Vendredi" un article comportant le passage suivant :

« Ainsi, Patrick Lozès, président du CRAN, Conseil Représentatif des Associations noires de France, a pu déclarer qu'"Obama est notre président", ce qui prouve que la solidarité raciale - pardon, espéciale- est supérieure à ses yeux énamourés à la solidarité nationale. Imaginons un odieux président du CRAB, conseil représentatif des associations Blanches, qui déclarerait : Poutine est notre président »

Je réaffirme que je n’ai jamais déclaré "Obama est notre président". Dire le contraire et en tirer de graves conclusions, constitue une diffamation.


La Chambre de l’instruction a estimé qu’il existait des charges suffisantes d’une atteinte mon honneur et à ma considération « dès lors qu’il est imputé des propos, pour lesquels [M. Zemmour] admet lui-même que s’ils étaient symétriquement tenus par le président d’un "
Conseil Représentatif des Associations blanches", ils paraîtraient odieux, c'est-à-dire propres à susciter la haine, l’indignation ou le dégoût »

Je me réjouis de cette possibilité d’un débat public et contradictoire avec Eric Zemmour.

11:32 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zemmour, correctionnelle, diffamation, obama, cran, tribunal, vendredi, mis en examen, tribunal, jugement | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

15/06/2010

Les pouvoirs publics doivent dire « non » à l’"apéritif de la haine"

L’"apéritif géant" baptisé "saucisson et pinard" qui prétend selon ses organisateurs s’opposer à "l’islamisation du 18ème" est à cette heure, toujours prévu le 18 juin 2010.
Le lieu de cette manifestation n’a pas été retenu au hasard : C’est la Goutte d’or, un quartier dans lequel la diversité est particulièrement présente.
Affiche de l'apéro haineux.jpgLa provocation est clairement affichée. L’invitation est notamment relayée par un groupuscule d'extrême droite dont les appels à la haine sont notoires et dont les manifestations dégénèrent en trouble à l’ordre public.

Le Maire de Paris, et le Préfet de police de Paris doivent empêcher cet "apéro géant" "saucisson et pinard", qui constitue un appel à la haine, et présente un caractère ouvertement discriminatoire.

Les pouvoirs publics doivent dire de la manière la plus ferme "Non" à cet apéritif discriminatoire afin que, demain, des "apéritifs de la haine" ne se multiplient pas en France.

On peut vouloir que certaines rues des grandes villes ne soient pas bloquées le vendredi à midi, on peut légitimement s’inquiéter des menaces qui s’exercent contre des femmes à certaines heures dans certains quartiers, on peut souhaiter combattre la drogue, l’insécurité, mais un apéritif provocateur, un apéro haineux, un apéro qui exclut est-il la meilleure solution ? A l’évidence non !

14/06/2010

Apéro géant raciste contre drapeau brûlé

Deux évènements condamnables nous sont rapportés par l’actualité.
D’un côté un apéro-géant aux connotations racistes et de l’autre un drapeau brûlé qui n’est pas moins haineux.
Un groupe d’extrême droite a en effet lancé sur Facebook,  un apéro géant "saucisson et pinard" afin déclare la créatrice de ce groupe de s’opposer à "l’islamisation du 18e qui est de plus en plus ostentatoire".
Cela rappelle bien sûr les scandaleuses soupes au cochon distribuées aux « Français dans la misère » par l’association « Solidarité des Français ».
Ces soupes à la grimace ont heureusement été interdites le 5 janvier 2007 par le Conseil d’Etat, au motif bien compréhensible que ces repas sont discriminatoires pour les musulmans et les juifs qui en sont ainsi délibérément exclus.

Drapeau français.jpgDans la ligne des provocations, le drapeau accroché sur la façade de la mairie de Villeneuve-Saint-Georges dans le Val-de-Marne a été brûlé dans la nuit et remplacé par un drapeau algérien.

Les auteurs de cet inacceptable outrage à la République et à l’un de ses symboles n’ont pas encore été identifiés.
Rappelons à ce jour, l’outrage à l'hymne national ou au drapeau français n’est considéré comme un délit, que si ce délit a lieu…au cours d'une manifestation publique.

Cela devrait changer puisque qu‘un décret est en cours d’élaboration.

Ces deux provocations éclairent un climat malsain qui pourrait s’envenimer.

12/06/2010

Sarah Palin "bimbo"?

Savez-vous la question qui a fait pendant plusieurs jours la une cette semaine la presse américaine y compris la presse politique ? Les seins de Sarah Palin l’ex candidate républicaine à la vice-présidence des Etats-Unis aux côtés de John McCain.
La poitrine de Sarah Palin ? Si, si, je vous assure.

Mme Palin qui a fait partie de la paire républicaine opposée au tandem démocrate formé par Barack Obama et Joe Biden a été photographiée vêtue d’un tee-shirt lors de la célèbre course hippique de Belmont Stakes une course hippique qui a traditionnellement lieu en juin à Belmont dans la banlieue de New York.
De l’avis de certains, le volume de sa poitrine aurait augmenté. Implant mammaire, chirurgie esthétique ou autre…aura été la question du jour, si ce n’est de la semaine de l'autre coté de l'Atlantique.
La politique a besoin d’arguments plus...soutenus.
Ci-desous une vidéo de Fox qui relate l'affaire.

07:33 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sarah palin, etats-unis, obama, biden, mccain | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

11/06/2010

Boutin corrige sa bêtise

L’ancienne ministre a commis disons-le sans détour, une bêtise en acceptant en plus de  son indemnité de conseillère générale des Yvelines et de sa retraite de députée, un salaire de 9.500 euros nets par mois pour une mission que lui a confiée l’Elysée sur la dimension sociale de la mondialisation.
Elle avait donc un revenu mensuel de 17.500 euros par mois émanant des deniers publics.

Christine Boutin.jpgLe scandale était assuré et on se demande pourquoi ni elle ni celles et ceux qui ont confié cette mission n’ont pensé au légitime scandale que provoquerait la révélation de cette "gold-indemnité".

Hier sur France 2 madame Boutin annoncé qu’elle mènerait la mission confiée mais qu’elle renonçait à son salaire-polémique.

Il est heureux que Madame Boutin ait rapidement mis fin à l’incendie qui jetait la suspicion sur toutes missions gouvernementales.

Après cet épisode, il est urgent que des règles strictes soient désormais établies pour toutes les rémunérations octroyées à des personnalités chargées d’une mission.

Il faut en particulier que des règles précises soient établies pour les cumuls

07:55 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boutin, mission, cumuls | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu