Avertir le modérateur

21/06/2010

La fédération française de football se délite

Porter le maillot bleu blanc rouge frappé du coq est un honneur. Le maillot de l’équipe de France se respecte.
Cependant, en se rebellant dimanche en Afrique du Sud, les joueurs de l’équipe de France de football n’ont pas manqué de respect au maillot de l’équipe de France.
Tout au plus ont-ils refusé d’être plus qu'ilns ne l'ont déja été, les dindons d’une farce organisée par les dirigeants d’une fédération française de football (FFF) totalement discréditée.

Une fédération empêtrée dans ses conservatismes, une fédération qui coopte en son sein des membres qui se ressemblent étrangement.
Cette fédération de football-là, incapable de révoquer à temps un sélectionneur inefficace a réussi l’exploit de donner au football français qui pourtant alimente les plus grands clubs du monde, une équipe nationale au sein de laquelle les joueurs s’ennuient et nous ennuient.

Jean-Pierre Escalettes.jpgCette fédération-là ne semble s’intéresser  qu’à ses propres intérêts.

L’exclusion de Nicolas Anelka samedi, a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Oui Anelka devait être sanctionné, mais la fédération a voulu tirer avantage de l’affaire Anelka. Elle l’a fait comme a son habitude, c'est-à-dire en ne se grandissant pas.
Le résultat ? Les joueurs, leur capitaine Patrice Evra en tête, se sont sentis une nouvelles fois peu respectés par la FFF.

Oui, les joueurs de l’équipe de France ont manqué de décence pendant ce Mondial sud-africain, mais l’encadrement en a manqué encore plus. C'est la FFF qui a donné le mauvais exemple en répondant à son ministre de tutelle qui appelait à la décence concernant le choix de leur hôtel.

La fédération et les joueurs ont été fautifs en snobant Rama Yade (coupable d’avoir dit des vérités qui blessent) lors de sa visite en Afrique du Sud.
En cautionnant cette grossièreté faite à une ministre de la République, les dirigeants de la Fédération française de football ont ouvert la boîte de pandore.
Oui, Rama Yade avait raison.
La FFF manque vraiment de décence. Le plus inacceptable serait que Jean-Pierre Escalettes, président du bateau ivre qu’est devenu la FFF et quelques autres ne tirent pas les conséquences de leur pitoyable virée sud-africaine.

Il est temps qu’une nouvelle génération de dirigeants arrive à la tête de la Fédération française de football. Il est temps aussi que l’on en profite pour y faire une place accrue aux femmes et à la diversité.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu