Avertir le modérateur

30/05/2010

L’Afrique va bien

A la veille du sommet Afrique-France qui s’ouvre ce 31 janvier à Nice, tous les observateurs s’accordent à dire que l’Afro-pessimisme recule.
Plus j’analyse ce qui se passe sur ce continent, plus je suis Afro-optimiste, tellement les signes sont encourageants.

En peu de temps, l’Afrique a réalisé des progrès considérables qui sont passés presque inaperçus car, nous avons regardé...l’état de l’Afrique en ignorant la dynamique culturelle, économique sociale et même politique qui animait ce continent.

Afrique.pngLa dynamique économique notée à ce jour, uniquement par des spécialistes, éclatera aux yeux de tous dans quelques années.
Sans bruit et contrairement à ce qu’on dit, l’Afrique sort du sous-développement.

La croissance en Afrique est aujourd’hui plus forte qu’en Europe, l’Afrique a remboursé en 6 ans la plus grande partie de ses dettes et depuis les années 2000, les capitaux qui entrent en Afrique sont supérieurs à ceux qui en sortent.
Par ailleurs,  5% du PIB de l’Afrique est assuré par le flux d’épargne de la diaspora africaine, ce qui représente…50 milliards de $ par an.
A titre de comparaison, ce flux est supérieur à l’aide au développement.

Et la démographie est devenue un atout pour ce continent.
On oublie que l’Afrique est 3 fois plus grande que l’Europe alors que les populations n’y sont différentes 30% ! C’est dire qu’entre les 71 hab./km2 de l’Europe et les 33 hab./km2 de l’Afrique, l’Afrique est un continent vide mais qui se peuple.
Ce peuplement devient un atout car dans moins de 20 ans, le quart de la population active du monde sera en Afrique, ce qui en fera l’atelier du monde comme, l’Europe l’a été dans les années 1920 et comme la Chine l’est en ce moment.
L’Afrique qui recèle de matières premières exceptionnelles, exporte également de plus en plus.

En matière de gouvernance, les choses s’améliorent aussi, le multipartisme s’est installé dans de nombreux pays. Au Togo par exemple, l’opposition a récemment fait son entrée au gouvernement comme au Zimbabwe. Une bonne gouvernance démocratique entraîne nécessairement une bonne gouvernance économique.

L’Afrique s’est transformée sous nos yeux, à tel point qu’on ne dit plus que l’Afrique va mieux, non, on dit maintenant : l’Afrique va bien.

Je souhaite que les responsables économiques et politiques français ne mettent pas trop de temps à s’en rendre compte, au risque de rater les formidables opportunités qui s’ouvrent.

Car la France qui pendant 50 ans a eu les mains totalement libre en Afrique est sérieusement concurrencée aujourd’hui par des puissances économiques.
Après le malheureux discours de Dakar de Nicolas Sarkozy en 2007, il serait dommage que la France en raison de stéréotypes tenaces sur ce continent, négocie mal le virage économique africain.

16:46 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : afrique, sommet afrique-france, europe, ernest, sarkozy, discours de dakar | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu