Avertir le modérateur

11/09/2009

Le dérapage de Brice Hortefeux abîme la politique de diversité de Sarkozy

Le dérapage de Brice Hortefeux aura à n’en pas douter des conséquences très négatives sur la politique de diversité du président de la République Nicolas Sarkozy.
La politique de diversité de Nicolas sarkozy, c’est une idée (discutable pour certains, seule voie possible pour d’autres) selon laquelle il fallait sublimer la "diversité citoyenne"
Tout donc pour la diversité citoyenne, beaucoup moins pour la diversité résidente.
Tout pour la diversité du dedans, considérée comme celle qui acceptait un contrat républicain, pas grand-chose pour la diversité du dehors, parée de beaucoup de maux.
Lisibilité de la diversité au sein du Gouvernement, politique de la diversité (en paroles plus qu'en actes) d’un côté, fermeté…ou plus avec "l’immigration", de l’autre.

L’inquiétant dérapage du Ministre de l’Intérieur et de l’Outre-mer (une fonction incompatible avec des dérapages sur les "origines" réelles ou supposées), risque de briser ce "bel" ordonnancement.
Les propos de Brice Hortefeux troublent jusqu’à ceux qui se laissaient convaincre par cette politique.

Nicolas Sarkozy est devant un choix crucial : Un geste politique à la mesure des dégâts causés, ou une modification de sa politique de diversité.

16:28 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : hortefeux, dérapage, racisme, diversité, sarkozy | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Les propos du Ministre de l'interieur sont regrettables car ce Monsieur fait partie de l'élite Française qui doit se comporter de manière équitable avec tous les Français de toutes origines. Ce comportement a pour objectif de stopper les pensées négatives et de ne pas faire des généralités sur le comportement qu'une minorité de personnes peuvent avoir; bien souvent dû à des situations de détresse sociale. De plus il participe à un gouvernement qui prône la diversité, le souhait de ce gouvernement en matière de diversité est il sincère? ou une mascarade?

Écrit par : Jo28 | 12/09/2009

@Jo28, j'ajouterai qu'au-delà du comportement (qui comme vous dites ne peuvent être que façade hypocrite), ce sont surtout les mentalités de certains qu'il faut faire évoluer. Reste à voir si le changement de comportement entraînera un changement des mentalités, autre si c'est l'inverse !

Écrit par : commandant_minos | 12/09/2009

Je viens de visionner une autre vidéo, il n'y a aucun doute sur ce qu'il dit.
Il doit démissionner ou l'être, c'est une questio nd'honneur pour la république, si tant est qu'il lui en reste.

Écrit par : Fran | 12/09/2009

Hortefeux n'aurait pu tenir ces propos en banlieue car personne n'aurait présenté l'adhérent de l'ump comme un animal de foire : "« Il est beaucoup plus grand que nous en plus, lui il parle arabe » ; « Il est catholique, il mange du cochon et il boit de la bière » ; « Il ne correspond pas du tout au prototype alors. C'est pas du tout ça » ; « C'est notre petit Arabe ", un vrai catalogue animalier, beurk!

Écrit par : Padre | 12/09/2009

Que pensez de toute cette histoire ?
Cela est certes regrettable, il doit être punis pour ces déclarations si elles sont réellement racistes. Car le principale intéressé (celui qui a reçu ces paroles) a tous simplement démenti l'idée raciste et a parler de simple camadrie entre deux personnes. As t'il reçu des pressions de la part de l'UMP? n en sait rien.
En tout cas sa vidéo a été vue de nombreuses fois.

Écrit par : citoyenactif | 12/09/2009

Et quand Nicolas Sarkozy défend Hortefeux en refusant de le condamner et bien, sa politique n'est qu'un tissu de mensonge. Voir vidéo:

http://allainjulesblog.blogspot.com/2009/09/la-phrase-du-jour-ou-la-france-double.html

Écrit par : AJ | 12/09/2009

trouvé sur internet:

"un travail bâclé, mal fait, exécuté négligemment.
Un travail à refaire.

Il fut un temps où le "travail arabe" était représentatif de qualité et de beauté (l'Alhambra de Grenade en Espagne, construit entre le XIIIe et le XVe siècle, en est un bel exemple, parmi de nombreux autres).
Et puis la colonisation de l'Afrique du Nord et le racisme anti-Arabes de l'époque est passé par là. Ce racisme, parfois même pas réellement perçu a participé à la dévalorisation de toute une culture.

Daniel Lefeuvre, dans "Chère Algérie" écrit : "Les évaluations de la main-d’oeuvre par le patronat et l’encadrement placent régulièrement au dernier rang les Algériens quant à la compétence, l’assiduité et la discipline".
Avec de tels jugements, il n'en fallait pas plus pour que le travail effectué par un Arabe soit, par généralisation, considéré d'office comme bâclé.

Pour la petite histoire, on peut noter qu'au moins dans l'est de l'Algérie, l'expression "khadmett aârab" (orthographe 'française' incertaine) désigne... un travail arabe et est tout aussi péjorative que notre expression. "

Écrit par : commandant_minos | 14/09/2009

http://www.expressio.fr/expressions/un-travail-d-arabe.php

"Il fut un temps où le "travail arabe" était représentatif de qualité et de beauté (l'Alhambra de Grenade en Espagne contruit entre le XIIIe et le XVe siècle, en est un bel exemple, parmi de nombreux autres).
Et puis la colonisation de l'Afrique du Nord et le racisme anti-Arabes de l'époque est passé par là. Ce racisme, parfois même pas réellement perçu a participé à la dévalorisation de toute une culture.

Daniel Lefeuvre, dans "Chère Algérie" écrit : "Les évaluations de la main-d’oeuvre par le patronat et l’encadrement placent régulièrement au dernier rang les Algériens quant à la compétence, l’assiduité et la discipline".
Avec de tels jugements, il n'en fallait pas plus pour que le travail effectué par un Arabe soit, par généralisation, considéré d'office comme bâclé.

Pour la petite histoire, on peut noter qu'au moins dans l'est de l'Algérie, l'expression "khadmett aârab" (orthographe 'française' incertaine) désigne... un travail arabe et est tout aussi péjorative que notre expression."

Écrit par : commandant_minos | 14/09/2009

b*****le ou bougnoule
selon wikipedia il existe deux origines controversées de ce mot.

1. De ñuul, mot d’origine wolof (langue du Sénégal) qui signifie « noir », Bunùul signifiant « qui est noir ». Ce mot aurait été utilisé dans les années 1890 par les Allemands pour désigner les hommes noirs. Au cours de la seconde Guerre Mondiale, ils l'utilisaient comme insulte envers les Français qui, quelques années plus tard, l’ont utilisée à leur tour contre les Maghrébins.
2. De bougnat qui était le nom que l’on donnait aux mineurs de fond dans les mines de charbon. Ce mot se serait ensuite transformé en bougnoule. Les Maghrébins venus en France ayant le visage basané comme les anciens mineurs auraient reçu ce surnom.

bougnoule:

1. (Vulgaire) (Injurieux) Noir, nègre, métis, basané.
* Y en a marre des bougnoules.
2. (Colonialisme) Nord-Africain indigène.
* Si (…) la droite française manœuvrée par le fascisme algérien, ne barrait pas la route au leader M.R.P. (M. Pflimlin), il mesurerait ce qu'a d'irréductible la résolution de ces « désespérés » qui ont pris les armes pour n'être plus jamais les ratons et les bougnoules de personne. (Mauriac, Le Nouveau Bloc-notes, 1961, p. 54.)

Écrit par : commandant_minos | 14/09/2009

et les gars
la prochaine reunion de l'ump est prévu à cavaillon au moins brice pourra vané sans être taxé de rasiste
ils vont choisir les villes en fonction du dialecte local maintenamt!

Écrit par : richard | 14/09/2009

je suis tombé par hazard sur cette vidéo ou Fadéla Amara soutien
Brice hortefeux http://presse-libre-picarde.over-blog.com/

Écrit par : Hamad | 16/09/2009

"je suis tombé par hazard sur cette vidéo ou Fadéla Amara soutien
Brice hortefeux http://presse-libre-picarde.over-blog.com/".

Ecrit par : Hamad | 16.09.2009

C'est ce que lescolons français désignaient comme "la fatma de service"pour les femmes ou le "kabyle ou l'arabe de service" ou le "bougnoul de serive" pour faire plus indigène.

Il s'agit de personnes sans foi ni loi qui ont prêté alléagence à la France leur mère patrie et auxquels l'administration et l'armée françaises confiaient les plus sales taches comme la délation et la torture contre leurs correligionnaires et qui excellaient dans le zèle que l'on assimiler sans prendre de précaution aux ollabos durant l'occupation par les nazis de la France.

C'était l'ère sinistre, honteuse et heureusement révolue des innomables bachaghas, caïds, harkis et goumis. A l'opposé, les résistants étaient traités de fellagas, de fellouz, de rebelmles et de terroristes (par François Mitterand alors ministre de l'intérieur).

La population autohtone était traitée ironiquement d'indigènes, de melons, de bougnouls, de péquenots, de narabes, de crabes, de crapauds, de bahibouzouk, de fatmas et de yaouled termes "très valorisants" du reste à l'instar du 2ème collège et du "mémorable" code de l'indigénat.

C'était

Écrit par : salima | 16/09/2009

"je suis tombé par hazard sur cette vidéo ou Fadéla Amara soutien
Brice hortefeux"....................... Ecrit par : Hamad | 16.09.2009 ..........

C'est ce que les colons français désignaient comme "la fatma de service" pour les femmes ou le "kabyle ou l'arabe de service" ou le "bougnoul de service" pour faire plus indigène.

Il s'agit de personnes sans foi ni loi qui ont prêté allégeance à la France leur mère patrie et auxquels l'administration et l'armée françaises confiaient les plus sales taches comme la délation et la torture contre leurs coreligionnaires et qui excellaient dans le zèle que l'on assimiler sans prendre de précaution aux collabos français durant l'occupation par les nazis de la France. A souligner que dès l’armistice, les collabos furent châtiés, honnis, bannis, exilés, torturés, lynchés, violentés et exécutés sans états d’âme autant par les pouvoirs publics que par la population.

C'était l'ère sinistre, honteuse et heureusement révolue des innommables bachaghas, caïds, harkis et goumis. A l'opposé, les résistants étaient traités de fellagas, de fellouz, de rebelles et de terroristes (par François Mitterrand alors ministre de l'intérieur).

La population autochtone était traitée ironiquement d'indigènes, de melons, de bougnouls, de péquenots, de narabes, de crabes, de crapauds, de bachibouzouk, de fatmas et de yaouled termes "très valorisants" du reste à l'instar du 2ème collège et du "mémorable" code de l'indigénat.

C'était du temps glorieux de la France généreuse, bienfaisante et civilisatrice.

Écrit par : salima | 16/09/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu