Avertir le modérateur

17/07/2009

Obama dit ce qu'il doit au mouvement des droits civiques

Beaucoup disent que Barack Obama ne doit rien ni à l’"affirmative action" ni au mouvement des droits civiques. A tous ceux-là, Barack Obama, dont on ne dira jamais assez qu’il est le premier président noir des Etats-Unis, vient d’apporter un démenti.

Obama à la NAACP.jpgHier, devant les adhérents de la NAACP, réunis pour le 100ème anniversaire de l’association, il  a dit tout ce qu’il devait au mouvement des droits civiques et à la NAACP, la doyenne de ces organisations.
"Grâce à eux, je suis devant vous cette nuit, sur les épaules de géants. Et je suis ici pour dire merci à ces pionniers et merci à la NAACP"

Barack Obama a ensuite appelé à la stimulation des enfants  " Je veux qu'ils aient envie de devenir scientifiques ou ingénieurs, médecins ou enseignants, pas seulement basketteurs ou rappeurs. Je veux qu'ils aient envie de siéger à la Cour suprême. Je veux qu'ils aient envie de devenir président des Etats-Unis."

Barack Obama a enfin appelé les Noirs eux-mêmes à une évolution des mentalités:
" Nous avons besoin d'une nouvelle mentalité, de nouvelles attitudes parce que l'un des héritages les plus destructeurs et les plus durables de la discrimination est la manière dont nous avons intériorisé le sens des limites, la manière dont tant d'entre nous en sont venus à attendre si peu d'eux-mêmes"

09:19 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : obama, naacp, droits civiques, noirs | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

@bwitch: toujours dans tes aprioris. Barack est en place depuis peu de temps, laisse donc le temps au temps...

Écrit par : tarek | 17/07/2009

Aucune promotion de groupe n'a pu se faire avec un couvercle fermé sur le groupe, sur ce peuple (ex.: Afrique du Sud du temps de l'Apartheid, actuellement Gaza et bien d'autres). Toute agitation à l'intérieur d'une cocotte bien fermée n'apporte rien. Toutes les communautés qui se gargarisent maintenant devant leur statut de privilégiés de Dieu, de peuple élu (sur le plan politique, économique, financier, de la joaillerie, etc...) le sont grâce aux faveurs qui leur avaient été accordées pour des raisons "historiques" que tout le monde sait. Et pour la communauté noire, on veut que celle-ci puisse émerger alors que le couvercle est tjrs fermé. La caractéristique de "poubelle de l'Histoire", "ordure de l'Humanité" de la communauté noire ne déplait pas. Car, il faut bien qu'il y ait au moins une communauté qui assume la fonction d'exhutoire des vomissures des peuples élus. Le matelas qui amortirait leur jute.

Écrit par : mamou | 17/07/2009

en france jamai un presiden noir ya me pas de maire ne de dipute les il son plus rascite que le monde entie

Écrit par : djibril | 17/07/2009

sachant que chaque phrase que tu as composer est fausse ,je n'est pas la force physique ni morale de tout relever et corriger.
j'aimerais juste te demander quel est ta source d'information?
s'est beau de citer les grands personnages qui ont marqués notre siecle! mais si s'est dans le seul but d'attaquer la france en boomrang..
ayant vecu aux etats unis je peux t'assurer que le systeme francais n'a rien a envier au systeme americain.
il est bien meilleur sur beaucoup de points et a su bien mieux repondre a la crise.
de plus le president aux etats unis a moins de pouvoir executif que le president en france.
obama n'est donc pas comme le pense certains le grand decisionnaire mais la nouvelle marionnette.

confucius,ray-ban and rolex

Écrit par : confucius | 20/07/2009

naguima,
tu dois sans doute avoir les idées clairs mais sa ne transparait pas dans tes ecrits.
personne ne comprend ce que tu raconte.
je ne vais pas repondre a tes "bafouilles".
sans rancune

confucius walking on the moon

Écrit par : confucius | 20/07/2009

javou on comprend RIEN.Tu melanges tout pour faire du rien..

Écrit par : adaptator | 20/07/2009

17h48 Monde > Etats-Unis - La popularité d'Obama plus basse que celle de Bush après six mois de mandat

Écrit par : SONDAGE | 21/07/2009

Attendons pour juger l'action d'Obama, ça fait seulement 7 mois qu'il est là...

Écrit par : http://www.beburlesque.com | 22/07/2009

bonjour,
à la lecture des commentaires de cet article, il me semblerait bon de quitter cette posture angélique pour un peu plus de pragmatisme. Si Obama doit quelque chose à quelqu'un, c'est plus sûrement aux organisations sionistes mondiales qu'à n'importe qui d'autre.
C’est un Israélien que Barack Obama a nommé comme directeur de cabinet à la Maison-Blanche, en la personne du parlementaire américain Rahm Emanuel. Le poste de directeur de cabinet de la Maison-Blanche est généralement considéré comme l’un des plus élevés dans la hiérarchie du système politique américain. A Washington, il se dit ainsi couramment que la fonction est plus importante que celle du Vice-Président élu, et fait du « chief of staff » le véritable numéro 2 de l’exécutif, exerçant une large influence sur la politique présidentielle.
Rahm Emanuel est le fils d’un médecin à la retraite, Benjamin Emanuel, ancien membre de l’Irgoun, l’organisation sioniste qui commit les actions terroristes les plus spectaculaires des années 1940 contre le peuple palestinien, notamment le tristement célèbre massacre des villageois de Deir Yassin en avril 1948.
Le quotidien israélien Maariv a retrouvé Benjamin Emanuel, d’où il ressort que ce vieux fasciste n’a pas changé d’un poil. « Evidemment que le travail de mon fils sera d’influencer le président dans un sens pro-israélien. Et pourquoi pas ? Vous le prenez pour qui ? Pour un Arabe ? Il est pas embauché à la Maison-Blanche pour balayer les couloirs, quand même ! »

"Le père de Rahm Emanuel est de nationalité israélienne et a fait partie du "Etzel", un groupe clandestin ultra-nationaliste juif qui a mené une guérilla contre les troupes britanniques avant la création de l'Etat d'Israël en 1948."Figaro du 14/11/2008.

Ne nous voilons pas la face, nous avons le même à la maison. Nous sommes cernés par les pouvoirs financiers qui décident du destin des peuples et dont nos hommes politiques, de droite comme de gauche en passant par tous les stades, ne sont que des exécutants. Ils sont complices, directement ou indirectement, de servir la soupe à ces puissances financières sionistes. Que l'on se rassure, tous les sionistes ne sont pas israéliens, et tous les israéliens ne sont pas sionistes, loin s'en faut, donc pas d'amalgame, me direz-vous, à juste titre. Et bien figurez-vous que certains de ces petits malins, dont nous comptons d'éminents spécimens au sein de notre cohorte de commissaires européens, ont décidé de présenter un texte visant à interdire l'anti-sionisme à l'instar de l'anti-sémitisme. Nous allons étendre le champ du blasphème.

Obama n'est lui aussi que l'instrument de puissances qui le dominent, contre lesquels certains de ses prédécesseurs ont lutté jusqu'au bout, parfois au prix de leur vie. Aura-t-il le courage politique de dire merde aux grands argentiers de Wall Street et reprendre le contrôle effectif du pays ? Il n'en a manifestement pas envie…

Écrit par : cyberfurax | 03/08/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu