Avertir le modérateur

26/05/2009

Discrimination indirecte en politique

Le respect de ses promesses n’est pas une performance. C’est même le minimum que l’on est en droit d’attendre de celles et ceux qui ont accepté la charge d’exercer des responsabilités publiques.
Comment expliquer le fort décalage entre les promesses d'ouverture à la diversité et la réalité de la place faite à la diversité sur les listes électorales ?
Si l'on tient compte du résultat* accablant de la présence de la diversité sur les listes que les partis politiques présentent aux élections européennes, on est en droit désormais de parler de discrimination indirecte dans le monde politique.

La discrimination indirecte, on le sait, ne juge pas de l'intention d'écarter un individu sur la base d'un motif prohibé par la loi, mais juge du résultat.

Oubliées les promesses faites par le président de la République Nicolas Sarkozy devant Barack Obama lors de sa visite à l'Elysée le 25 juillet 2008. Nicolas Sarkozy ne faisait que confirmer ses promesses maintes fois répétées de promouvoir la diversité. Oubliées les promesses de l'UMP et du PS faites publiquement ou non après l'accession de Barack Obama à la Maison blanche.
Le monde politique français tente de faire oublier la prise de conscience qui semblait naître le 5 novembre 2008.

Le problème du refus de respecter la parole politique, c'est que discrédite l'action publique et renforce la méfiance envers le monde politique.
La classe politique prend le risque de précipiter de plus en plus de citoyens, et maintenant les minorités visibles, hors des partis républicains.

Les démagogues et les extrémistes qui existent aussi au sein des minorités visibles (suivez mon regard) guettent et déjà se frottent les mains. Ils ne vont pas tarder à essayer de ramasser la mise.

* En France hexagonale, l'UMP présentera 3 candidats des minorités visibles (dont 2 en position éligible) sur ses 69 candidats et le PS présentera 10 candidats des minorités visibles (dont 3 à 4 en position éligible) sur ses 69 candidats, c'est à dire respectivement 4% et 14,5% de diversité sur les listes.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu