Avertir le modérateur

09/05/2009

Dégel des pensions des troupes "coloniales" le 14 juillet 2009 ?

Hier le 8 mai, le chef de l'Etat a rendu hommage appuyé aux "troupes coloniales" qui ont montré, ce sont ses mots, « un courage admirable ».
Nicolas sarkozy a ensuite ajouté « La France n'oubliera jamais leur sacrifice »
Hélas, le président de la République n'a pas évoqué les écarts importants de pensions versées par l'Etat aux spahis, aux tabors marocains et aux tirailleurs sénégalais, selon qu'ils sont français ou issus des anciennes colonies.

Pour ma part, j’ai participé hier avec un collectif d’associations « Les Oubliés de la République » à un rassemblement pour soutenir ces anciens combattants dont les pensions ont été « cristallisées » en 1959. Aujourd’hui, certains de ces anciens combattants touchent jusqu’à 8 fois moins que leurs camarades français.
Bons pour défendre la France, bons pour mourir pour elle, ces « tirailleurs » ont donc été jugés indignes d’avoir une pension égale à celle de leurs compagnons d’armes français et 50 ans plus tard, l’Etat n’a toujours pas honoré sa dette du sang.

Bien sûr, aujourd’hui, la plupart d’entre eux sont morts, dans le dénuement, dans l’oubli et dans l’amertume. Mais certains sont encore en vie. Est-ce que l’on attend qu’ils meurent tous pour leur rendre raison ? Ah oui, le temps travaille pour l’Etat.

M. le président de la République, à l’occasion de notre fête nationale du 14 juillet 2009, et à l’occasion du 50ème anniversaire de cette odieuse « cristallisation », nous vous demandons de mettre fin à cette discrimination qui contrevient aux principes que vous avez affirmés et qui déshonore la France.

 

10:26 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : pensions, décristallisation, anciens combattants, tiralleurs | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

La France dans le désarroi a bien voulu des noirs venus d'Afrique dans son armée, elle a bien voulu du sang des noirs venus d'afrique.
Etant à nouveau souveraine sur son territoire, la France a oublié le mot honneur, celui la même qui flottait sur les drapeaux, honneur et patrie.
Une fois la patrie retrouvée, la mémoire a été mise dans la poche avec le mot égalité.
Personne n'a obligé la France à venir en Afrique, alors pourquoi est-elle venue ?, Nous pouvons nous poser la question, est-ce pour mener une mission humanitaire ?, Soyons sérieux.
Des hommes ont signé un contrat individuel avec leur sang, et l'on viendrait leur dire après qu'il y aurait une rupture de contrat parce que la colonie est devenue un pays souverain ?.
Si je travaille en France et que je pars ensuite en Roumanie, je n'aurais pas pleinement le droit à ma retraite ?, Soyons sérieux.
Quand une société délocalise en Roumanie et propose à ses salariés un salaire de 69 euros et leur dit, sinon c'est le licenciement, il y en a combien qui suivent ?, Alors soyons sérieux.
Madame, mary, réfléchissez un peu, cela ne fait pas mal, et je vous assure que cela ne vous coûtera pas plus cher.

The Christian

Écrit par : Christian | 10/05/2009

La "polémique" porte uniquement sur le montant de ces pensions. En ce qui me concerne, ça ne me parait pas choquant que ce montant soit indexé sur le coût de la vie.

Ecrit par : Bwitch | 10.05.2009

Monsieur Bwitch,

Vous nous parlez de coût de la vie, mais quel est le coût de la mort d'un tirailleur sénégalais, d'un tabor marocain, d'un tunisien, d'un malgache, d'un indien de Pondichéry, etc ... ?

Les balles allemandes ne faisaient pas de différence, elles tuaient tout le monde.

Alors, qui est gagnant ?

http://www.afrik.com/article8374.html

The Christian

Écrit par : Christian | 10/05/2009

Monsieur poilagraté,

Merci d'aller sur une autre main, je ne vois pas le rapport avec la choucroute.


The Christian

Écrit par : Christian | 10/05/2009

Madame la ministre de l'injustice (bwitch)

En 1941 la France était allemande, la France n'a pas demandé à être occupée par l'Allemagne, quand la loi du plus fort est, on se pli ou on résiste selon ses moyens.
Sous le joug de l'injustice seul quelques courageux peuvent oser se rebeller.

Certains états ont demandé l'indépendance, d'autres l'ont eu par la force.
L'injustice crée le trouble, l'inégalité crée le trouble, après cela est juste une question de forces qui s'opposent.

Pour votre information, monsieur DOMOTA n'a pas demandé l'indépendance.

Vous dites , « le coût de la mort » ça n’existe pas. Le fait de mourir pour la France ne donne pas de droits particuliers (si ce n’est d’avoir votre nom sur une plaque commémorative…), connaissez-vous l'institution des invalides, connaissez-vous les pupilles de la nation, cela ne vous dit rien ? , il semblerait que votre mémoire ne soit encore qu'a 64 K, il est encore temps de l'augmenter afin de passer en ADSL, mais j'ai bien peur que la carte mère ne supportera pas.

Vous voulez savoir si je m'appel Christian ou Mohamed, juste pour savoir si vous avez le droit de me mépriser un peu plus.

Le premier devoir de l'homme, et pour vous madame, c'est d'être plus prés de l'humain que de la bête, vous avez encore du chemin à faire.

Vous pourrez toujours demander à mon père s'il s'est battu pour la France afin d' avoir une plaque commémorative, il a encore une bonne paire de rangers... (s'il le faut, je lui prêterais les miennes).

Quand je lis votre conclusion, je me dis que vous devez beaucoup souffrir pour tenir un tel discours, peut être vous faudra-il une petite consultation, mais pas à BEGIN ni ou au Val de grâce.

The Christian

Écrit par : christian | 11/05/2009

Message à gratounette

Moi tirailleur sénégalais, donc moi pas très bien comprendre à toi.
Si toi pouvoir développer ta pensée, moi mieux comprendre sans me gratter tête

Écrit par : Christian | 12/05/2009

De 1959 à 2001, les pensions des anciens combattants africains n'ont pas été revalorisées. Il a fallu attendre une décision de justice (diop c. ministère de la défense, arrêt 212179 du Conseil d'Etat) jugeant la situation DISCRIMINATOIRE pour que ces pensions soient réévaluées. Elles ne l'ont été que partiellement en fonction du coût de la vie dans les pays concernés.

Donc quand le quota (alias bwitch) prétend que "la France n'a jamais oublié les combattants d'Afrique", c'est totalement faux : la France s'est rendue coupable de discrimination contre ces personnes pendant plus de 20 ans, en violation de la convention européenne des droits de l'homme (c'est le Conseil d'Etat qui le dit). Malheureusement, ce genre d'information risque de ne pas tenir dans les 64 K de mémoire de la pauvre bwitch, alias le quota

Écrit par : Sus à bwitch | 12/05/2009

Madame la ministre de l'injustice écrit, "l'utilisation de la colonisation et de l'esclavage avec accessoirement la religion (Christian or Muslim) pour "la grandeur" d'une entité etc, pourtant elle écrit ensuite "Je me moque comme de ma première chaussette de votre véritable prénom.", Nous sommes en pleine contradiction.

Bon imaginons un ancien combattant tirailleur sénégalais qui vit au Sénégal et qui par conséquent touche sa pension en francs CFA, il vient s'installer en France pour être plus prés de ses enfants, va t-il à ce moment toucher sa pension en euros comme les autres combattants ?

que doit-il faire pour toucher sa pension en euros comme les autres ?
Si une personne veut bien répondre à cette question.

Merci

The Christian

Écrit par : Christian | 13/05/2009

La bwitch est déchaînée, 4 messages dans la journée... c'est bien, elle va avoir rempli son quota, elle va avoir son susucre.

"Quand on continue à payer les pensions des anciens combattants ça signifie qu'on ne les a pas oublié."

Une seule faute d'orthographe, ça c'est bien bwitch. Et hop, un autre susucre !

Maintenant sur le fond, ça se gâte... Verser régulièrement une somme fixe ne nécessite que l'application d'une procédure automatique. Ne pas revaloriser cette somme en revanche, ce qui est discriminatoire et illégal, est bien la preuve qu'on a oublié les bénéficiaires. Quand la bwitch a affirmé que la France n'avait pas oublié les anciens combattants africains, elle répondait à Christian qui n'a jamais dit que les pensions n'avaient pas été versées, mais qu'elles étaient insuffisantes, ce qui est confirmé par le Conseil d'Etat.

Cela dit, il est clair que quand bwitch a répondu à Christian, elle ne connaissait pas cet arrêt du Conseil d'Etat. Et intégrer cet élément de réflexion avec seulement 64 K de mémoire, cela relève tout simplement de la gageure. Voilà pourquoi bwitch en est réduite à ressasser sans cesse les mêmes arguments sans être capable de tenir compte des remarques de ses interlocuteurs. On ne lui en veut pas évidemment : qui, sans bwitch, se dévouerait pour remplir le quota ?

Écrit par : Une disquette pour bwitch | 13/05/2009

La ministre de l'injustice dit "La France était sous occupation allemande, l’Allemagne n’a jamais annexé ou colonisé la France. Il serait grand temps que vous ouvriez un livre d’Histoire avant de raconter n’importe quoi, vous voulez jouer au plus malin mais votre ignorance vous fait passer plutôt pour l’idiot du village"


Le STO etait une forme de colonialisme ou des français devaient aller travailler en Allemagne, en quelque sorte des esclaves.

Le gauleiter Fritz Sauckel, surnommé le "négrier de l'Europe", fut chargé le 21 mars 1942 d'amener la main-d'œuvre de toute l'Europe par tous les moyens. Il s'intéressa particulièrement à la France. Il trouva à la tête du régime de Vichy des fonctionnaires prêts à lui donner satisfaction en mobilisant la législation française et les forces de l'ordre au profit du recrutement forcé, en particulier Pierre Laval. Un total de 600 000 à 650 000 travailleurs français sont acheminés vers l'Allemagne entre juin 1942 et juillet 1944. La France fut le troisième fournisseur de main-d'œuvre forcée du Reich après l'URSS et la Pologne, et le pays qui lui donna le plus d'ouvriers qualifiés.

Jusqu'en septembre 1943, le plénipotentiaire de Fritz Sauckel en France était le général Julius Ritter, exécuté par le groupe Manouchian le 23 septembre.


Ce n'est pas moi qui le dit.

The Christian

Écrit par : Christian | 13/05/2009

Hé ho les gars, vous êtes quand même un peu durs avec la pauvre bwitch, je voudrais pas dire... Enfin vraiment, qu'est-ce qu'elle a fait pour mériter tous vos sarcasmes ?

Mettez-vous un peu sa place : notre pauvre Fantine moderne, malgré sa triste condition, fait l'effort citoyen de s'intéresser aux blogs, d'y poster des commentaires pour mettre en oeuvre ses rudiments d'instruction. Cela ne vole pas haut certes, elle est incapable d'intégrer des informations comme le décret du 13 juillet 2000 ou l'arrêt 212179 du Conseil d'Etat, qu'elle est réduite à qualifier de "mensonges" pour masquer sa situation de poule ayant trouvé un couteau... Mais bon, il faut avouer que c'est un peu raide à assimiler pour quelqu'un qui n'a pas eu la chance de faire des études dignes de ce nom. En tout cas, cela ne vaut certainement pas un tel mépris de votre part.

Vous avez bien de la chance par rapport à elle, estimez-vous heureux et essayez de vous montrer un peu plus compréhensifs, je suis persuadé qu'elle vous en sera reconnaissante, comme Fantine avec Jean Valjean.

Écrit par : Défenseur de bwitch | 14/05/2009

Madame la ministre,

Effectivement, la France n'a pas été colonisée au sens propre du mot, mais elle était bien sous domination allemande, toutefois je vous rappel que dans STO il y a lettre "o" qui veut dire obligatoire, par conséquent, veuillez me dire quels étaient les risques de ne pas répondre à l'appel de ce travail obligatoire.

Il y avait la race aryenne, et puis les autres.

En ce qui concerne l'armée d'occupation, je connais bien le sujet puisque j'ai passé toute mon enfance en Allemagne ou mon père était militaire.
Le résultat et que je parle allemand, que j'ai une culture allemande, que j'aime bien l'Allemagne et que j'ai de la famille allemande.

La seule chose que je combattrais toujours, c'est la bêtise dont vous savez si bien être l'ambassadrice, madame bwitch.

Écrit par : Christian | 14/05/2009

Dites donc cher Défenseur, si ça continue vous allez nous faire pleurer sur le sort de cette malheureuse bwitch, "Fantine des temps modernes" comme vous l'appelez !

Malgré les arguments que vous avancez pour sa défense - certains sont recevables, je vous l'accorde - vous ne pouvez pas nier qu'une phrase comme "le coût de la mort ça n'existe pas" mérite de figurer dans les annales du crétinisme bloguesque. On lui a sorti le cas des orphelins de déportés, on aurait aussi pu lui rappeler les victimes de l'amiante, d'attentats... je n'insiste pas, la liste est longue. On se demande dans quel monde elle vit si elle ne s'est pas rendu compte de l'évolution juridique dans ce domaine. Qu'elle soit contre cette évolution, c'est son droit. Mais qu'elle récite comme un enfant au catéchisme qu'il n'y a pas de "coût de la mort", vraiment, c'est un peu fort. Ça méritait bien une petite séance de bwitch-bashing, non ? Elle n'en est pas morte, quand même.

Vous me dites que lire un décret ou un arrêt du Conseil d'Etat est "un peu raide" pour des gens comme elle. C'est sans doute vrai mais vu ses messages, vous conviendrez qu'elle n'a manifestement pas fait le moindre effort pour comprendre ce qu'on essayait de lui expliquer. Si elle s'en sentait incapable, elle aurait pu avouer qu'une discussion argumentée sur le sujet était hors de portée de ses capacités intellectuelles. Qui le lui aurait reproché ?

Et puis vous savez, il y a bien d'autres blogs où elle pourrait plus utilement étaler sa prose. Je ne sais pas moi, des blogs de tricot, de couture, de collections de boîtes de camembert... autant de domaines où on manque cruellement de commentateurs passionnés comme elle.

Écrit par : Un nonos pour bwibwitch | 14/05/2009

@ nonos

Mais évidemment que je comprends vos objections, ballot ! Je vois bien que notre Fantine n'a jamais eu l'occasion de réfléchir aux évolutions du droit concernant les indemnisations, malgré l'actualité assez abondante en ce domaine. J'imagine qu'elle ferait des yeux de merlan frit si on lui parlait de la CIVS, du montant des sommes versées, des voyages en Israël pour aller rencontrer les requérants. Tout cela la dépasse, c'est clair pour moi autant que pour vous. Mais là n'est pas la question.

La question voyez-vous, et tant pis si cela vous fait sourire, tient en un mot :l'humanité. Il faut être un peu humain, cher nonos, et ne pas enfoncer vos contradicteurs par vos propos acerbes car derrière l'écran d'ordinateur, il y a un être de chair et de sang.

Vous affirmez par exemple que "bwibwitch", comme vous l'appelez, n'a jamais essayé de comprendre le décret ni l'arrêt du CE qui ont été soumis à sa réflexion. Qu'en savez-vous ? Ne pouvez-vous pas envisager qu'elle ait essayé et renoncé, voyant que c'était mission impossible ? Et vous imaginez-vous l'humiliation que cela peut représenter ?

Voilà quand même une personne qui, de toute évidence, a eu au moins le certificat d'études, à la force du poignet, faisant l'admiration de ses proches par une réussite qui, toute dérisoire qu'elle nous semble à nous, devait représenter pour elle un épanouissement considérable. Et elle se retrouve devant des textes auxquels elle ne comprend goutte. Quelqu'un qui a cru aux vertus émancipatrices de son instruction rudimentaire (voyez avec quelle fierté de bonne élève de CP elle débite par coeur ses définitions aux autres internautes) et qui se rend compte subitement de ses carences abyssales.

Cela, cher nonos, peut causer une souffrance considérable. Un sentiment que les valeurs en lesquelles vous avez cru s'écroulent, que vous n'avez jamais été bon à quoi que ce soit, que vous ne valez rien. Cela doit être terrible, croyez-moi. Alors je vous en prie, essayez de lui épargner un peu vos remarques dévalorisantes qui peuvent lui faire beaucoup plus de mal que vous ne croyez.

Écrit par : Défenseur de bwitch | 15/05/2009

Cher Monsieur,
Je suis détenteur de la carte d'orphelin de guerre, et de statut pupille de la nation Française.

Mon père d'origine Algérienne, est mort pour la FRANCE à titre militaire le 06/juillet 1959 durant la guerre d'Algérie dans l'armée française en tant que Harki avec le grade de sergent.

Il m'a laissé en bas âge (15 mois ), sans ressources, sans abris,j''ai été élevé par des familles par un statut d'esclavage j'ai grandi orphelin et pauvre,j'ai souffert de la misère, de la pauvreté et des maladies, je ne pouvais suivre des études et j'étais contrains à travailler dès mon enfance ce qui a fragilisé ma santé.


J'ai été privé de l'amour paternel chose que rien au monde
ne peut remplacer.

Malheureusement je n'avais pas reçu d’aides des autorités françaises de l’époque.

Je n'ai même pas été informé du lieu de son enterrement et je n'ai jamais pu visiter sa tombe.

C’est pour toutes ces raisons que je viens vous solliciter, Monsieur, pour m'orienter sur la possibilité d’obtenir mes droits à savoir:

1: La carte de séjour que j'ai demandé à maintes reprises au consulat de France à Alger, que celui-ci ne m'envoie que des refus, et me signifiant d'être sur le sol Français pour la réclamer.

2: Une aide sociale par une rente viagère à vie "droit des orphelins de guerre et pupilles de la nation, afin de subvenir à mes besoins, vu que j'ai vécu ma vie dans la précarité et que je suis le actuellement.

Écrit par : ben | 01/06/2009

Bwitch 100% ok ; Le Rappel était nécessaire même dit un peu "crûment"......

gwada faut relire Bwitch. si tu n'es tjrs pas convaincu vérifie les faits historiques et politiques des dominations et influences sur les peuples "noirs".
Apporte la contradiction sur les faits et non sur des opinions publiques galvaudées par les éternels aigris parmi nos freres et soeurs.

Cessons de tendre la main....Mettons-nous au Travail.

Changeons et Avançons....Les projets des sociétés d'afrique et des caraïbes sont devant nous....

Connaitre l'histoire, la vraie c'est ce qui nous liberera des relations historico-politiques entrentenus avec l'ex-métropole, l'ex-colonisateur...Assumons notre indépendance en tracant, dès maintenant, les voies de notre autonomie alimentaire et monétaire et de notre développement économique.

Montons dans le train de l'avenir... en rejoignant les intérêts de nos nations en participant par l'engagement citoyen aux actions de progrès.

C'est dans l'engagement solidaire que les citoyens d'autres nations nous rejoindront.. sur des projets concrets, proches des populations et de notre vie citoyenne.

Écrit par : Koz 161 | 01/07/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu