Avertir le modérateur

15/04/2009

Construire la France noire

La France noire ?
Mais comment peut-il y avoir une France noire puisqu'il n'y a pas de Noirs en France ?

Pendant que nous nous demandons ici, si oui ou non il y a des Noirs en France. Les Américains (peut-être parce qu'ils nous voient mieux de chez eux, allez savoir) ont déjà observé qu’il y avait en ce moment en France, un mouvement qui conduisait les Noirs de France à prendre toute leur place au sein de la société française dont ils font partie intégrante.

AFFICHE BLACK FRANCE.jpg
La prestigieuse université de la ville de New York, la Columbia University (qui détient le record du monde des Prix Nobel issus des universités américaines et dont Barack Obama est diplômé) organise le 17 avril 2009, un symposium intitulé: « Constructing Black France »

Je participerai aux travaux de ce symposium international qui réunira celles et ceux qui participent à la construction de cette France noire.

Je parlerai de « l’invention des Noirs de France ».
Une "invention" tellement nécessaire et patiemment élaborée par le CRAN pour permettre à ceux que tout le monde appelle aujourd'hui sans les peurs d’hier, les "Noirs de France", à sortir de la double invisibilité dans laquelle ils étaient enfermés : invisibilité des Noirs de France et donc invisibilité des discriminations dont ils étaient l’objet.
La première invisibilité alimentait la deuxième et vice-versa.

Mettre fin à cette double invisibilité était du devoir de tout républicain.

 

07:58 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : france noire, université de columbia, new york | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Il n'y a pas de France noire, de France blanche, chrétienne, musulmane, etc.
Il y a la France, cosmopolite, qui intégre tous les individus de bonne volonté, quelles que soient leurs couleurs politiques, religieuses, philosophiques (et accessoirement épidermiques).

Écrit par : cnidaire | 15/04/2009

Et quelle est la place des Blancs dans cette France noire ?
si vous voulez construire une France noire, vous acceptez implicitement l'existence d'une France blanche, qui mettrait légitimement les Noirs à l'écart.
Des boîtes de nuit pour les Blancs, d'autres pour les Noirs, est-ce cela que vous souhaitez ?

Écrit par : boulon | 15/04/2009

Ce terme de "France noir" me fait peur ! Même si je n'ai pas vécu la seconde guerre mondiale, cela me fait penser à "l'Allemagne Aryenne". Je sens une étroitesse d'esprit. Que l'on soit fier de ses origines c'est vitale mais en faire un pouvoir, je ne suis pas d'accord. Je suis moi-même d'origines très variés. Je suis fière de ma diversité, je suis pour le métissage des corps et des esprits. Black power ou white power, ces notions exclues les autres, la diversité justement.

Alors non, je ne suis pas pour une France noir mais pour une France multi-culturels.

A bon entendeur salut !

Écrit par : redbutterfly | 15/04/2009

Pourquoi pas une France des barbus, une France des alcooliques ou un France des forts en maths?
Je suis sur Terre et c'est déjà assez compliqué de trouver un toit, un couvert, un job pour vivre sans être obligé de fonder des communautés et tout sortes de groupes humains qui fatalement se disputeront le meilleur morceau.
Mélangeons cultures , ADN et ressources, oublions les frontières et sauvons notre belle Terre avant que le ciel ne nous tombe sur la tête.

Écrit par : Pere_Igor | 15/04/2009

Cette France noire est une absurdité...
car alors, poussons le raisonnement plus loin, pourquoi pas une Afrique blanche (il me semble que cela a donné le régime de l'Apartheid, non?), une Algérie française... etc, etc...
Ne pas donner de couleur à la France, afin qu'elle soit multiple, métissée de toutes les races possibles, afin que le résultat en soit une France tolérante et imaginative, riche de toutes les qualités de toutes ces races!
Il est nécessaire de relire le livre du Professeur Debré, qui, en son temps, pronait déjà le métissage comme l'avenir du monde!

Écrit par : Bazin Christiane | 15/04/2009

Il existe deja une France Blanc ( exclusivement pour les blancs )
Voyez au sommet de l'etat et notre elite y'a pas beaucoup de brassage, aucunes représentation de cette France dont vous parlé ou dont vous rêvez.

Écrit par : mechara mustapha | 15/04/2009

Une France Noire ? Pourquoi pas oui, mais j'ai encore mieux : que dites vous d'une Afrique Blanche ? Pas mal ca aussi non?

Écrit par : Mick | 15/04/2009

je rappelerai à M. Lozes, en confirmant ce que dit Bwitch, que les Etats-Unis sont un assemblage de communauté "Melting-Pot" correspondant à un mode de fonctionnement propre à ce pays (jeune et de colons).
Là-bas, on est afro-américain ou black-american (appartenance claire à deux communautés), en France, on est noir (ou autre chose, mais ici, c'est noir visiblement) mais on est avant tout Français (principe de l'assimilation en vigueur depuis 1789), à savoir que notre vie est dictée par les lois de la République.
De plus, les Etats-Unis ont une grosse cicatrice à panser (qui leur est toujours propre), la ségrégation, en cours jusque dans les années 70, et que, jusqu'à preuve du contraire, nous n'avons jamais connnu en République Française (si ségrégation il y a, elle n'est pas étatique mais professionnel, donc privé).

Pour conclure, M. Lozès, allez vous rassurer sur votre mode de pensée aux Etats-unis (vous y trouverez bonne oreille), mais par pitié, malgré toutes les difficultés que peuvent connaître les noirs en France (et ils ne sont pas forcément les seuls en ce moment), faites des propositions dans l'intérêt général (on a besoin de gens qui réfléchissent en France, si, si), pas dans les intérêts qui vous sont propres, tellement facile pour trouver une place politiquement, mais tellement petit intellectuellement.

PS : la justification faite de l'autorité intellectuelle de l'université de Columbia me parait au passage un peu saugrenue.

Cordialement

Écrit par : précision | 15/04/2009

Je comprend pas non plus comment on peut dire qu'il y a une France noir de nos jours...

Écrit par : Betclic | 15/04/2009

Bien vu bien dit Marie ,
Lozès est la preuve vivante du mieux vivre des noirs chez nous que chez eux !
Sans ça pourquoi il reste dans un pays "raciste" qui excluerait les gens de couleur ?
Que sait faire Patrick Lozès ?
A part palabrer , rien !
Parce que ses soit arguments sont au niveau des palabres africains ! On cause,on cause ,et puis rien d'autre ! Evidemment ,c'est pas trop fatiguant .

Écrit par : djack | 16/04/2009

connaissez vous l'histoire de pierre et le loup .?


je vous hais pas parce que vous etes noir mais parce que vous me tuez et sa les gens comme vous le paierons ,vous tuez ma culture , tuez mon identité , tuez la mémoire de mes ancetres.
la vie c'est comme un boomrang , tout ce que tu fais se paye , a bon entendeur salut.

Écrit par : pierre et le loup | 18/04/2009

Pour avoir assisté et activement participé à cette conférence riche en idée, juste quelques petites précisions:

Cette "France Noire" ne doit en aucun cas être comparée à l'Allemagne. Cette conférence était tout simplement un panel pour mettre en avant les différents problèmes que des citoyens Français, enfants d'immigrés, pouvaient rencontrer au quotidien dans leur pays de naissance.

En aucun ca, cette France Noire doit être littéralement, c'est une métaphore pour décrire la deuxième génération issue de l'immigration, née sur le sol français qui rencontre encore à ce jour des problèmes d'intégration.

J'espère que cela clarifie le sujet de cette conférence.

Écrit par : Le Tana De Sumanguru | 29/04/2009

De plus cette conférence a été organisée par une française, M. Lozès y a juste participé, il n;en est en aucun cas l'instigateur ou tête pensante

Écrit par : Le Tana De Sumanguru | 29/04/2009

Il est particulièrement inquiétant de voir les réactions des internautes sur ce blog.

En effet, sans même avoir lu le programme de cette conférence, et les motivations de la chercheuse française qui a eu la brillante idée de le mettre en place, la majorité des commentateurs ont pris peur à la seule lecture du titre (preuve que le seul terme "noir" est encore terrifiant pour beaucoup...)

D'une part le sujet soulève un oxymore de taille, et d'autre part, il n'a nullement été question lors de cette conférence de mettre en avant le système américain pour l'appliquer en France.
Il s'agissait d'une réunion de chercheurs, d'étudiants, et d'invités anonymes qui avait pour but de réfléchir au terme "intégration" en France.

En outre, je ne crois pas que le titre de la conférence soit plus effrayant que l'apparition d'un "ministère de l'identité nationale", je pense au contraire que l'un ne va sans l'autre.


Alors je trouve ça typiquement français de critiquer ce qui se passe outre-atlantique, mais sachez que les Lumières ont cessé de briller depuis bien des décennies, et que l'anti-américanisme primaire est une forme désuette de "pensée".
Que Lozès se réapproprie cet évènement en vue de justifier ses actions est un fait, mais encore une fois, le fil de discussion plus haut met en exergue une étroitesse d'esprit qui en 2009 est plus que révoltante.
La conférence était fondée sur un DIALOGUE entre français ET américains...

Bref, on voit bien que l'intégration est encore un sujet qui fache...

A bon entendeur...

Écrit par : personneanonyme | 29/04/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu