Avertir le modérateur

16/02/2009

Etrange réponse de Nicolas Sarkozy à la crise antillaise: un "Grenelle de l’Outre-mer" devient indispensable

Au bout de 24 jours de grève générale à la Guadeloupe, après 8 jours de  grève à la Martinique, le président de la République Nicolas Sarkozy s'est enfin prononcé le vendredi 13 février, sur la situation dramatique de nos compatriotes antillais.
La réponse du président de la République consiste à mettre en place un "Conseil interministériel de l'Outre-mer", qui ferait des propositions dans « les prochains mois ».
Cette réponse ne répond pas à l'urgence de la situation.

Faudrait-t-il attendre encore plusieurs mois de grève, avant que de vraies solutions ne soient proposées ?
Doit-on conclure de l'attentisme actuel du gouvernement, que ce dernier est impuissant à sortir de la crise ? Ou joue-t-il la montre, en misant sur une usure du conflit, alors que la Guyane et la Réunion se mobilisent à leur tour ?

Il est vrai que pendant longtemps, la politique pour l’Outre-mer a consisté pour beaucoup de responsables politiques à aller saluer Aimé Césaire devant les caméras.

Nous sommes nombreux à être déçus par la réponse, inadaptée et tardive, du président de la République à la crise sans précédent qui secoue les Antilles, et menace d'avoir des répercussions en métropole.

L'absence totale de lisibilité de l'action gouvernementale sur le terrain est également à déplorer, le remplacement dans les négociations du secrétaire d'Etat chargé de l'Outre-mer, Yves Jégo, par deux médiateurs, n'ayant fait qu'ajouter à la confusion.

Il est souhaitable que l'Etat propose des avancées constructives dans le financement de la hausse prévue sur les bas salaires.
Il devient urgent que le président de la République convoque un "Grenelle de l'Outre-mer", qui ouvrirait une réflexion d'ensemble sur la situation de nos compatriotes de l'Outre-mer et sur leurs demandes.

Le CRAN appelle l'ensemble de nos concitoyens à manifester leur solidarité avec nos compatriotes de Guadeloupe, de Martinique, de Guyane et de la Réunion en se joignant à la manifestation qui aura lieu ce lundi 16 février à 18h Place de Clichy à Paris.

08:29 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : grenelle de l'outre-mer, sarkozy, crise antillaise, crise dans l'outre-mer | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

La répartition des terres doit faire l'objet de discussion sérieuse. Il n'est plus tolérable de laisser plus de 90% des terres dans les mains de 1% de la population.Ces békés ont hérités sans effort des terres qui reviennent légitiment aux peuples des antilles. Frères antillais continuez la lutte , nous vous soutenons

Écrit par : oma | 16/02/2009

Je suis un métro qui "rêve" un jour peut-être de m'installer quelques années en "Gwada" pour le soleil les plages la vie moins stressante... bref pour la carte postale quoi.

Comme tout doux rêveur j'ai commencé avec énormément d'avance de me renseigner sur les conditions de vie outre-mer... je crois rêver (dans le mauvais sens du terme).

600€ pour un f2 de 40m², 60€/mois pour Internet, 3.50€ la brosse à dent, 7€ le kilo de tomates, l'eau, l'électricité etc... TOUT est cher. sauf le rhum, pour oublier peut-être...

N'étant pas du secteur public, je ne pourrais pas bénéficier du statut expat, je serais donc loger à la même enseigne qu'un résident local au niveau salaire... bref le rêve s'envole petit à petit.

J'ai un salaire net moyen (1500€) qui ne me permettrait pas de vivre décemment sur l'ile, déjà que je ne vis pas décemment en Métro...

Le rêve s'envole...



Alors quand je lis ou entend qu'il s'agit principalement d'une crise identitaire, d'un sentiment de mal-être etc... je ris. Il s'agit surtout et principalement d'un problème de porte monnaie qui est totalement justifié et que je soutiens !

Écrit par : Mat54 | 16/02/2009

Analyse pathétique. Arrêtez de galvauder le terme "Grenelle de".
De plus, l'Etat n'a rien à voir là-dedans, il s'agit d'une relation salariés-employeurs.
Enfin, en durcissant le conflit, en étant trop gourmand, la Guadeloupe donne une bien mauvaise image d'elle-même; une majorité de français serait prête à lui donner son indépendance, juste pour avoir la paix.

Écrit par : milol33 | 16/02/2009

Je suis métro et je bosse pour un de ces békés.!!!! avec eux mieux vaut déja se faire payer avant et travailler ensuite... à une exeption prés celle d'un ami béké qui a toujours été a contresens des autres de sa caste( car il s'agit bien de caste que l'on veuille ou non)
les autres, tous les mêmes, combiende personne j'ai pu rencontré et qui m'ont dit avoir étés exploiter dans les affaires..

Ils ne se mélangent jamais à la population locale, vivent entre eux, sont capables au sein d'une meme famille de se faire la guerre pour les affaires. Ils n'ont aucun scrupule et ne pense qu'à une chose, le pouvoir et le fric.. depuis 300 ans ils n'ont pas évolués dans leur façon de faire.

ils possédent tout, les terres, les magasins, les hôtels.... je comprends la révolte de la population qui en a ras le bol.

Écrit par : zemuf | 16/02/2009

Et si on filait leur indépendance à toutes ces îles qui coûtent cher aux contribuables et ce, sans contrepartie financière bien évidemment ? je serais curieux de savoir combien de temps ces cailloux tiendraient sans apport de capitaux de la métropole......

Écrit par : droopy7849 | 16/02/2009

Est ce que les DOM et les TOM sont des anachronismes ? On pourrait imaginer qu ils deviennent des Etats associés à la France. Il est surprenant que le commerce avec les voisins soit géré par des lois faites sur un autre continent. De plus le marché avec les pays voisins devrait être sans entraves. Il y a un protectionnisme qui font monter les prix . Qui a intérêt à ces statuts spéciaux ?

Écrit par : Bill64 | 16/02/2009

bravo droopy7849 !! tant que tu y es tu peux mettre la corse dans le meme sac......

Écrit par : filipin | 16/02/2009

@ Mary et Joblack , pas besoin d'être antillais pour ressentir et parler du problème social de la Guadeloupe ! Sinon dans ce cas demandez à ce qu'on nomme un secretaire d'etat originaire des DOM pour régler le problème des DOM! Une chose est sûre , les époques esclavagistes et coloniales ont réussi une chose à merveille : la division ! De sorte qu'en France aucun homme ne peut rassembler et parler au nom de la population noire en France!
Et c'est là ma crainte parce que dans bientôt les premiers à s'opposer aux mouvements de grève seront les antillais eux mêmes juste par jalousie , envie et ignorance !
Quant à Mr Lozes , il est certes africain d'origine tous comme tous les antillais ( désolé mais c'est la vérité) mais il reste et restera un homme noir en France avec tout ce que cela comporte comme inconvénients tout comme un antillais en France !

Écrit par : hugolin | 16/02/2009

Que de réactions puériles et débiles ... du genre "on leur donne leur indépendance et qu'ils nous foutent la paix" ... n'importe quoi!

La grand majorité des antillais ne parlent pas d'indépendance dans ce conflit, mais parlent d'avoir le droit comme tout le monde de pouvroir correctement manger et dormir !

Bien sur on peut leur donner l'indépendance, comme on peut aussi le faire avec la Moselle si les salariés Arcelor font grève ou aussi la Bretagne quand les éleveurs réclament des meilleurs revenus etc... au final si on se débarrasse des problèmes de cette manière, le territoire français risque vite de se reistrindre à la seule cour de l'Elysée.

Écrit par : Mat54 | 16/02/2009

faut surtout pas donner leur independance aux antillais sinon ou domenech va pecher ses joueurs de foot ?

Écrit par : filipin | 16/02/2009

Hugolin pinpin !
Qu'on arrète de nous faire chier avec l'esclavage ..
Chaque fois que l'on va en Allemagne ou en Russie on ne leur demande pas de faire repentance pour l'éternité !
Arretez de nous faire chier ! merde !

Écrit par : cambronne | 16/02/2009

Brau :

je me permets de copier-coller un article du post :

"les BNP métropolitaines facturent à l'année leurs services de base : 45,20€. La BNP Martinique les facture 246,50€ soit 545% de plus que ses homologues métros et 176% de plus que son homologue guadeloupéenne, la BNP Guadeloupe qui facture les mêmes services à 140,40€. "

Que l'on soit une ile ou pas, rien ne justifie cela.

De plus, va faire un tour sur le site domimmo et regarde juste le montant d'un loyer pour un un appart de base (environ 50m² par exemple), va sur le site orange DOM et regarde le prix d'un abonnement internet, téléphone etc... et dis toi que tout ça, c 'est pareil pour tous les produits de consommation courante, idem pour l'eau courante, l'électricité etc...

Ensuite, tu vas sur le site de l'insee et tu cherches le salaire médian d'un guadeloupéen...

Voila

Écrit par : Mat54 | 16/02/2009

@Mary : je n'ai jamais dit que je prenais la défense de Lozes , il pense ce qu'il veut ! j'ai juste dit que le fait de ne pas être antillais ne signifie pas qu'on ne puisse pas commenter la situation actuelle en Guadeloupe et même si il veut parler des pieds noirs pourquoi pas? Après on est libre d'être d'accord ou pas d'accord avec ce qu'il dit!
@cambronne :qu'on arrête de te faire chier avec l'esclavage? Tu dois bien te sentir morveux parce que je ne pense pas avoir parlé d'esclavage dans mon post mais bon... Tu parles d'Allemagne moi je connais ce pays pour y avoir vécu et eux au moins ils ont eu déjà à parler des choses qui fâchent comme le nazisme , la haine du juif c'est pour ça qu'aujourd'hui ils peuvent affronter les problèmes raciaux autrement pas comme chez nous en France où l'on est dans la perpétuelle négation! En tout cas tu auras beau vouloir eviter les questions qui fâchent elles te reviendront toujours à la face! et n'oublie pas de te moucher !

Écrit par : hugolin | 17/02/2009

La méconnaissance pousse à dire "les békés"pour la Guadeloupe,c'est faux,car contrairement à la Martinique"ou se trouve des Békés",la Guadeloupe lors de la révolution française de 1789,par sa répression a chassé les blancs et guillotinés environ un millier de personnes,toutes les grandes familles d'alors,ont disparues,ce n'est quà la fin de la révolution que le pouvoir républicain à remis le"grappin" sur l'ile,les anglais sont venus eux-aussi faire un séjour dans l'ile,alors dire "béké"pour la Guadeloupe n'est pas valable.

Écrit par : valpert | 17/02/2009

en tout cas c est pas demain la veille que la france lachera les dom....vous aurez beau dire et beau faire,vous pensez serieusement qu en ayant un pied dans la caraibe,l etat ira le retirer??JAMAIS!!!
et puis vous oubliez un peu trop facilement que c est GRACE A LA CULTURE SUCRIERE,que la france a pu se maintenir au niveau des autres puissances europeennes(du mois j usqu a la culture de la betrave sucrière) les antilles ont ete une source non negligeable de revenus pour la france, et ce pendant très lontemps....sans oublier le nombre de combattants morts pour la france (quant meme, faire plus de 8000 km pour defendre la mère patrie c est pas rien) il n y a pas une ville ou il n y ai de monuments aux morts,il n y a pas une famille qui n ai perdu quelqu un durant la dernière guerre(voyages en canot pour rejoiondre les iles anglaises et de la l europe,ou dissidence..)
alors quand je lis que les antillais sont des assités,des feignants,qu ils ont le soleil,la plage....ca me degoute,les gens veulent travailler,avec un rmi en metropole on ne vit pas,pensez alors aux antilles,le rmi paye tout juste un loyer,donc il faut ke les gens fassent un choix:s abriter? se nourrir?se vetir??...
que celui qui a la solution me fasse signe...

Écrit par : sissy | 17/02/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu