Avertir le modérateur

26/01/2009

Diversité au CSA et partout sauf dans l’équipe dirigeante de l’UMP ?

Depuis le discours sur la diversité du Président de la République, le 17 décembre dernier à Palaiseau, et la nomination du Commissaire à la diversité et à l'égalité des chances, Yazid Sabeg, beaucoup (dont je suis), regardent avec grande attention les nominations initiées ou approuvées par le Gouvernement, pour évaluer la sincérité de l’Exécutif sur la question de la diversité.

Saluons donc les nominations intervenues au sein du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) avec l'entrée au sein de l'autorité de régulation de l'audiovisuel de Françoise Laborde, Christine Kelly et Emmanuel Gabla.

Ces nominations semblent confirmer la volonté du Pouvoir en place, d'inscrire la diversité dans les plus hautes sphères de l'État.

Cependant, les nominations au CSA contrastent singulièrement avec l'absence totale de diversité parmi les 9 plus hauts dirigeants de l'UMP dont les noms ont été rendus publics au cours du Conseil national de l'UMP du 24 janvier 2009.

Rappelons ce que disait Nicolas Sarkozy le 17 décembre dernier: « après tout ce que l'on demande à une entreprise, ce que l'on demande et que l'on exige d'une administration, est-ce qu'un parti politique ne doit pas se l'appliquer et peut-il s'exonérer lui-même de ce qu'il demande pour les autres ? »

L'UMP peut-elle s'exonérer à ce point de ses responsabilités en matière de diversité?
L’UMP devrait lutter contre les discriminations prioritairement...dans ses propres instances !

07:32 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : diversité, ump, csa, nominations, sincérité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Vous me faites bien rire avec votre "absence totale de diversité". A vous lire, les dirigeants de l'UMP sont tous des clones, les Français blancs de peau rigoureusement identiques, comme tristement produits en série.
Vous opposez la richesse de la diversité avec la pauvreté d'une uniformité. Tout cela n'est que fantasme et stéréotype frisant le racisme.
Arrêtez de ne voir de diversité que dans la couleur de la peau (abstraction faite de toutes les nuances de "blanc") ou dans des noms à la consonance étrangère (au passage, "Sarkozy" ne sonne pas très français...).
Je comprends et partage votre combat, mais par pitié, ne reprenez pas ce terme ridicule de diversité !!! Désolé, je n'ai rien à vous proposer, mais demandez à mon clone, on ne sait jamais ...

Écrit par : cnidaire | 26/01/2009

ben oui, la compétence c'est ce qui doit prévaloir. Quitte à ce qu'il n'y ait que des Noirs ou que des Blancs (cf. l'équipe de France de football).

Écrit par : cnidaire | 26/01/2009

Mon commentaire Monsieur LOZES va porter sur autre sujet que celui-ci, n'ayant pas la possibilité de le faire autrement. Je suis très sensible à votre lutte contre LES discriminations en france (je n'habite plus la france mais un autre pays frontalier), et je vous souhaite bon courage. Seulement voila, j'ai suivi il y a quelques jours votre passage dans une émission sur RFI, et au cours de cette émission, voire même d'autres sur d'autres chaines de télé ou de radio, j'ai plutôt remarqué le mal que vous vous donnez à vouloir coûte que coûte vous définir comme étant "NOIR MAIS FRANCAIS", c'est votre choix et je le respecte. Ma question pour finir est de savoir s'il vous est si difficile d'accepter d'être "FRANCAIS MAIS NOIR", ou tout au moins d'accepter un juste milieu entre les deux.
Je vous souhaite Bon courage et de la réussite à la tête du CRAN.

Écrit par : R. Leon | 26/01/2009

Voilà un commentaire écrit sur le figaro, qu'il vous mette un peu plomb dans la tête :

“Métis d’origine malgache, né en France, mon seul pays, mon seul amour, mes seules racines, j’ai élevé mes 3 enfants dans l’idée que la couleur de leur peau n’était ni une chance ni une malchance, simplement une particularité physique dont il n’y a pas lieu de tirer des conclusions ou perdre son temps en discours victimaires.

Je me suis évertué à leur faire comprendre que cette singularité n’a surtout rien à voir avec l?intelligence, l’éducation ou la culture, et encore moins avec la réussite sociale ou professionnelle, laquelle ne doit être fondée que sur le courage, la volonté et l’obstination. Dont acte, mes enfants menaient jusqu’ici leurs études ou leur carrière avec la plus grande insouciance quant à leur statut racial.

Voilà, mes enfants , qui ont aujourd’hui 19, 22 et 26 ans, ne comprennent rien au changement qui, depuis l’élection d’Obama, s?opère autour d?eux et à cette soudaine nouvelle sollicitude bizarre dont ils font l’objet en tant que « produits de la diversité ».

Cette nouvelle attitude politiquement correcte, forme hypocrite de la discrimination positive, est parfaitement indigne dans la mesure où elle accrédite l’idée que nous sommes différents (voir même inférieurs) et discrédite de fait notre réussite sociale ou professionnelle, considérant qu'elle ne peut être fondée que sur un favoritisme outrancier et non pas sur notre seul mérite.

Aujourd’hui, rien ne va plus pour mes enfants qui ont l’impression d?être traités comme les membres d?une espèce protégée, où, mieux encore, comme des handicapés lourds, lesquels n’ont pas (sauf exception) la chance de pouvoir réussir au « mérite », aussi brillants intellectuellement soient-ils. Ils font pourtant partie, plus que tous autres, de la communauté des minorités visibles et des premiers représentants de la diversité.

Pourtant, aucun n’a été nommé au CSA.”

Écrit par : appels | 27/01/2009

Je précise que ce n'est pas mon commentaire.

Le problème c'est qu'il n'est pas évident de savoir lorsqu'on est choisi par discrimination positif ; d'ailleurs, pour savoir, Patrick Lozès, spécialiste du délit de faciès, devrait mettre au point un dispositif pour vérifier les délits de faciès envers les blancs à cause de la discrimination positive. Ha oui, c'est vrai, les blancs ont droit d'être discriminés, c'est pour la bonne cause après tout, et puis qui se soucie des blancs si ce n'est les vilains fachos.

Écrit par : vikingar | 27/01/2009

Un sentiment d'injustice envers ceux discriminés mais surtout le fait de ne pas être choisi à sa juste valeur, juste pour notre couleur de peau ou origines instrumentalisée par une idéologie racialiste et victimaire.

Écrit par : Appels | 27/01/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu