Avertir le modérateur

12/01/2009

Les effets collatéraux de la politique sécuritaire en France

Il y aurait eu en France environ 30 000 expulsions d’étrangers en situation irrégulière en 2008.
On sait que le nombre de français appartenant aux minorités visibles n'est pas faible.
On sait aussi que selon l’enquête du CRAN publiée en 2007, 81% des Noirs de France sont français (les données sur les autres minorités visibles ne sont pas disponibles à ce jour)
On sait pour finir, que parmi les étrangers, une très grande majorité est en situation régulière,

Imaginez le nombre de contrôles effectués pour parvenir à ces 30 000 expulsions !
Imaginez le nombre de français ou de résidents en situation régulière quotidiennement victimes des contrôles au faciès !

C’est ce contre quoi le CRAN s’élève et cherche des solutions dans le dialogue avec les institutions.
C'est la raison pour laquelle nous engageons plusieurs initiatives avec le sosie de Barack Obama afin de sensibiliser nos concitoyens à la douleur des contrôle au faciès.
Ci-dessous une photo du sosie de Barack Obama
IMG_0317.JPG

07:01 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : politique securitaire, contrôle au faciès | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Et vous ,vous imaginez la douleur des policiers,des pompiers, lorsque ceux qui se plaignent d'être trop souvent controlés leur crache leur haine en pleine gueule sous forme de "Nique ta mère,nique la police, nique la France "?
Hein, il en pense quoi le sosie de Obamack ?
Il sait comment ça se passe dans les banlieues hors la loi ?

Écrit par : Louron | 12/01/2009

Un fait 70% de la population carcérale fait partie de ce que vous appelez les minorités visibles,alors il y a certainement des excès de zèle,mais le contexte de la délinquance donne aussi un éclairage,sur l'activité de la police

Écrit par : antimythe | 12/01/2009

d'un autre coté, si les noirs et les basanés n'étaient pas responsables de majeure partie de la délinquance et de la clandestinité dans ce pays, les choses seraient certainement differentes... allez dans le sens du cran, c'est s'interdire la possibilité de réagir face a l'immigration qui tue nos emplois, notre systeme social, brule nos voitures, nous terrorise.

Écrit par : basané | 12/01/2009

apres la tentative de faire passer la diversité visible (noirs et arabes) devant les autres au nom d'une discrimination positive qui n'a aucune raison d'etre, voila qu'il voudrait que la police soit interdite de controler ceux qui sont responsable de 70% de la criminalité en france... et on donne deja assez d'aide sociales et autres ame, cmu pour rien branler de la journée, on peut pas faire plus.

Écrit par : julien | 12/01/2009

Voilà l'ex pays des droits de l'homme..
drôle de pays, beurk que j'aimerais pas y revenir..à vomir
vous oubliez un peu trop vite la délinquance des cols blancs, ceux qui s'auto-amnistie, les parachutes dorés qui coulent les entreprises et licencient, bref, ce monde là est plus blanc que blanc mais de ceux là vous n'en parlez pas...
Pour moi le délinquant n'a ni de couleur, ni de statut social, il est délinquant et c'est tout.
Regardons les "chers" politiques qui ont échappé à la justice, on pourrait remplir la prison de la santé rien qu'en faisant de l'équité, la justice et l'égalité de tous devant elle.
Je déplore que ce pays soit si peu civilisé.

Écrit par : roger | 12/01/2009

Les noirs sont netement inférieurs intellectuellement.

Races : Une revue médicale brise le tabou

Pourrait-on dire ou écrire aujourd’hui en France que : « Les populations originaires d’Afrique Noire obtiennent des scores plus bas, en moyenne, que les populations originaires d’Europe ou d’Asie dans les tests d’intelligence générale » ? Eh bien c’est exactement ce que la revue de recherche scientifique britannique Medical Hypotheses va publier dans un éditorial à paraître en novembre 2008. Ames sensibles s’abstenir : la parole est à l’hérésie !

Les auteurs de ces propos qui, en d’autres lieux, les conduiraient tout droit au bûcher judiciaire, ne sont pas de quelconques « crânes rasés néo-nazis » que les médias se complaisent si souvent à dépeindre. Il s’agit de Jean-Philippe Rushton, professeur de psychologie à l’université de l’Ontario au Canada, et Arthur Jensen, professeur de psychologie à l’université de Berkeley en Californie. Et tous deux jouissent d’une réputation internationale dans leur domaine.

Rushton et Jensen ne s’arrêtent pas là. Ils affirment en outre, à grand renfort d’études et d’analyses, que :

1. Le Quotient Intellectuel (QI) moyen est de 106 pour les Asiatiques, 100 pour les Blancs, 85 pour les Noirs américains, et 70 pour les Noirs d’Afrique (page 630).
2. Le métissage entre Blancs et Noirs produit des enfants dont le QI est inférieur en moyenne aux enfants de couples Blancs non métissés (page 635).
3. Les enfants de Noirs adoptés par des Blancs ont un QI plus proche de la moyenne des Noirs que de la moyenne des Blancs (Table 1).
4. La théorie selon laquelle l’environnement socioculturel explique les différences de QI moyen entre les races a été testée à plusieurs reprises, et elle ne tient pas la route (page 636).
5..La différence de QI moyen entre Noirs et Blancs n’est pas non plus due à la qualité des écoles, parce qu’elle apparaît dès 3 ans, avant que l’enfant ne soit scolarisé (page 631).
6. Aux États-Unis, la différence de 15 points entre le QI moyen des Noirs et des Blancs est héréditaire à 80% (page 630).
7. Les races qui ont un QI moyen plus faible ont aussi un plus petit cerveau : 1364 cm3 de moyenne pour les Asiatiques, 1347 cm3 de moyenne pour les Blancs et 1267 cm3 de moyenne pour les Noirs (page 633).
8. Les races qui ont un QI moyen plus faible réagissent plus lentement à un stimulus : les Asiatiques ont en moyenne un temps de réaction (mesuré en millisecondes) plus rapide que les Blancs, et les Noirs réagissent en moyenne moins vite que les Blancs (page 633).
9. Les Asiatiques sont en moyenne moins agressifs et impulsifs que les Blancs, et les Noirs sont en moyenne plus agressifs et impulsifs que les Blancs (Table 2).
10. Les Asiatiques sont en moyenne plus respectueux de la loi que les Blancs, et les Noirs sont en moyenne moins respectueux de la loi que les Blancs (Table 2).

Les deux professeurs citent 68 articles scientifiques publiés dans des revues de recherche à comité de lecture à l’appui de leurs assertions. En 2005 un article des mêmes auteurs a étayé les mêmes résultats avec 229 références. Un prix Nobel de Physique (William Shockley, qui a découvert le transistor) et un prix Nobel de biologie (James Watson, qui a découvert l’ADN) ont soutenu publiquement les mêmes positions, ce qui leur a valu de gros ennuis.

Selon Jean-Philippe Rusthon et Arthur Jensen, « ce sont des faits, pas des opinions ». « Cela fait plus d’un siècle et demi que les preuves scientifiques s’accumulent pour corroborer ces assertions. De plus, de nouvelles données et analyses allant dans le même sens sont publiées régulièrement dans les principales revues de recherche scientifique des disciplines concernées. Les articles tendant à prouver le contraire sont excessivement faibles », soutiennent-ils avant de conclure : « Le tabou sur la race deviendra certainement un grand sujet d’enquête pour les sociologues de la connaissance. Il n’y a jamais rien eu d’équivalent dans l’histoire de la science ». Des propos pour le moins dérangeants, assurément contestables et qui feront hurler certains. Mais qui ont du moins le mérite de bousculer des certitudes désormais érigées en dogmes religieux.

Henri Larcher pour Novopress France

Écrit par : Fanny | 12/01/2009

a roger... "Voilà l'ex pays des droits de l'homme.."

et les droits des francais sur "leur" terre? niet?

juste déformation exploitation pseudo bien pensance qui permet de rogner tous les droits des francais(e)s...

Écrit par : votrenom | 12/01/2009

peu importe le QI, il est surtout question de savoir si on veut que le systeme francais avec sa qualité, son systeme social, etc survive...

car c'est pas en acceuillant des centaines de milliers de bouches a nourrir et possedant une culture completement differente que vous allez assurer vos retraites, pereniser le systeme medicale, garantir vos emplois et assurer votre sécurité, c'est une utopie

Écrit par : votrenom | 12/01/2009

serait il possible que si on ne donne pas les chiffres c'est parce que que l'immigration africaine de ces dernieres années a pris des proportions qui depassent l'entendement ?

ce qui ne m'etonnerait pas.

dans le RER sud-est il y'a plus de noirs que de blancs, dans mon quartier, il y'a plus de noirs que de blancs, dans tout le nord et l'est de paris, il y'a plus d'arabes et de noirs que de blancs.

dans mon centre de formation afpa, il y'a plus de gens d'origine etrangeres que de francais

bref, ..l'arbre qui cache la foret.

Écrit par : nestor | 12/01/2009

le francais? une espece en voie d'extinction... mais que fait le wwwf ?

Écrit par : ouioui | 12/01/2009

en 2005, l'aide medicale aux clandestins.

178000 en on bénéficié en 2005 pour un coût de 365 millions d'euros.
des rumeurs laissent entendre que ce chiffre aurait doublé en 2007.

rapport du sénat à cette adresse :
cubitus.senat.fr/rap/r05-300-1/r05-300-155.html

sur ce rapport on trouvera bien sur les stats de la cmu, mais aussi l'aide au logement, l'aide a la scolarisation, etc... bref, avec l'histoire des droits de l'homme a toutes les sauces, les francais payent simplement la corde qui sert a les pendre.

bien sur il faut laisser faire...

Écrit par : next | 13/01/2009

Steppin'Out

Oui, tout à fait, vous pensez qu'on pourrait me payer mon loyer aussi? Ca m'arrangerait.

Écrit par : next | 13/01/2009

cadeau d'un cousin d'afrique :

http://www.senegalaisement.com/senegal/venir_en_france.php

Écrit par : cado | 13/01/2009

Ah oui, d'autant plus que c'est comme vous dites de l'argent qui restera dans le "circuit" puisque c'est juste mon proprio qui en profitera... et je serais un peu moins dans la merde parce que je peux vous dire qu'en ce moment j'ai plutot du mal a joindre les deux bouts moi aussi.

Écrit par : next | 13/01/2009

perso il me manque pas un seul noir ni un seul arabe dans le RER ou dans mon quartier...
peut etre je dois acheter des lunettes...?

Écrit par : votnom | 13/01/2009

il y'a un vrai probleme d'entente entre les francais sur cette question d'immigration. visiblement, on s'entendra jamais. Je propose que sur chaque déclaration d'impot, on coche ou non pour donner donner une part a l'immigration. Celui qui coche sera taxé de x% supplémentaires pour permettre de payer l'hotel, les frais de bouche, la scolarisation, la carte orange, etc d'un ou plusieur clandestins. Quand a ceux qui ne veulent pas participer au bien etre d'un clandestin, ils ne cochent pas. Concernant ceux qui ne peuvent etre pris en charge, l'expulsion serait obligatoire.

Écrit par : gnaké | 13/01/2009

Races : Une revue médicale brise le tabou

Pourrait-on dire ou écrire aujourd’hui en France que : « Les populations originaires d’Afrique Noire obtiennent des scores plus bas, en moyenne, que les populations originaires d’Europe ou d’Asie dans les tests d’intelligence générale » ? Eh bien c’est exactement ce que la revue de recherche scientifique britannique Medical Hypotheses va publier dans un éditorial à paraître en novembre 2008. Ames sensibles s’abstenir : la parole est à l’hérésie !

Les auteurs de ces propos qui, en d’autres lieux, les conduiraient tout droit au bûcher judiciaire, ne sont pas de quelconques « crânes rasés néo-nazis » que les médias se complaisent si souvent à dépeindre. Il s’agit de Jean-Philippe Rushton, professeur de psychologie à l’université de l’Ontario au Canada, et Arthur Jensen, professeur de psychologie à l’université de Berkeley en Californie. Et tous deux jouissent d’une réputation internationale dans leur domaine.

Rushton et Jensen ne s’arrêtent pas là. Ils affirment en outre, à grand renfort d’études et d’analyses, que :

1. Le Quotient Intellectuel (QI) moyen est de 106 pour les Asiatiques, 100 pour les Blancs, 85 pour les Noirs américains, et 70 pour les Noirs d’Afrique (page 630).
2. Le métissage entre Blancs et Noirs produit des enfants dont le QI est inférieur en moyenne aux enfants de couples Blancs non métissés (page 635).
3. Les enfants de Noirs adoptés par des Blancs ont un QI plus proche de la moyenne des Noirs que de la moyenne des Blancs (Table 1).
4. La théorie selon laquelle l’environnement socioculturel explique les différences de QI moyen entre les races a été testée à plusieurs reprises, et elle ne tient pas la route (page 636).
5..La différence de QI moyen entre Noirs et Blancs n’est pas non plus due à la qualité des écoles, parce qu’elle apparaît dès 3 ans, avant que l’enfant ne soit scolarisé (page 631).
6. Aux États-Unis, la différence de 15 points entre le QI moyen des Noirs et des Blancs est héréditaire à 80% (page 630).
7. Les races qui ont un QI moyen plus faible ont aussi un plus petit cerveau : 1364 cm3 de moyenne pour les Asiatiques, 1347 cm3 de moyenne pour les Blancs et 1267 cm3 de moyenne pour les Noirs (page 633).
8. Les races qui ont un QI moyen plus faible réagissent plus lentement à un stimulus : les Asiatiques ont en moyenne un temps de réaction (mesuré en millisecondes) plus rapide que les Blancs, et les Noirs réagissent en moyenne moins vite que les Blancs (page 633).
9. Les Asiatiques sont en moyenne moins agressifs et impulsifs que les Blancs, et les Noirs sont en moyenne plus agressifs et impulsifs que les Blancs (Table 2).
10. Les Asiatiques sont en moyenne plus respectueux de la loi que les Blancs, et les Noirs sont en moyenne moins respectueux de la loi que les Blancs (Table 2).

Les deux professeurs citent 68 articles scientifiques publiés dans des revues de recherche à comité de lecture à l’appui de leurs assertions. En 2005 un article des mêmes auteurs a étayé les mêmes résultats avec 229 références. Un prix Nobel de Physique (William Shockley, qui a découvert le transistor) et un prix Nobel de biologie (James Watson, qui a découvert l’ADN) ont soutenu publiquement les mêmes positions, ce qui leur a valu de gros ennuis.

Selon Jean-Philippe Rusthon et Arthur Jensen, « ce sont des faits, pas des opinions ». « Cela fait plus d’un siècle et demi que les preuves scientifiques s’accumulent pour corroborer ces assertions. De plus, de nouvelles données et analyses allant dans le même sens sont publiées régulièrement dans les principales revues de recherche scientifique des disciplines concernées. Les articles tendant à prouver le contraire sont excessivement faibles », soutiennent-ils avant de conclure : « Le tabou sur la race deviendra certainement un grand sujet d’enquête pour les sociologues de la connaissance. Il n’y a jamais rien eu d’équivalent dans l’histoire de la science ». Des propos pour le moins dérangeants, assurément contestables et qui feront hurler certains. Mais qui ont du moins le mérite de bousculer des certitudes désormais érigées en dogmes religieux.

Henri Larcher pour Novopress France

La proportion de noirs dans une population est un gradient de dégradation.

Écrit par : fanny | 18/01/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu