Avertir le modérateur

01/12/2008

Eric Zemmour et sa détestable fuite en avant

Dans une tribune parue il y a 3 jours dans l'hebdomadaire Vendredi et reproduite sur le site en ligne marianne2.fr, M. Eric Zemmour confirme les propos tenus dans l'émission « Paris-Berlin : le débat » diffusée sur Arte le 13 novembre 2008.

 

Dans cette tribune, M. Zemmour me prête les propos et les sentiments suivants :

 

« Ainsi, Patrick Lozès, président du CRAN, Conseil Représentatif des Associations noires de France, a pu déclarer qu'« Obama est notre président », ce qui prouve que la solidarité raciale - pardon, espéciale - est supérieure à ses yeux énamourés à la solidarité nationale. ».

 

Ces propos vont à l'encontre de toutes mes déclarations et de tous mes écrits ainsi que de toutes les déclarations du CRAN depuis sa création, en novembre 2005.

 

Combien de fois faudra-til rappeler à M. Zemmour que la couleur de peau ne définit pas plusieurs « races humaines »?

Combien de fois faudrait-il lui dire que les « races humaines » n'existent pas et que la couleur de la peau, celles des yeux ou des cheveux, n'a rien à voir avec l'appartenance à la nation française ni avec l'amour de la France ?

 

Les propos de Eric Zemmour sont inacceptables et diffamatoires. Il est grand temps que ses employeurs prennent des sanctions exemplaires à son encontre.

09:47 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (33) | Tags : races humaines, zemmour, espèce humaine | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

M. Lozès, comme vous le rappellez si bien, la "couleur de peau ne définit pas plusieurs « races humaines »".
Je vous conseille donc de faire appeller désormais votre association le "CRAF": Conseil Représentatif des Associations de France, car s'il n'y a plus de couleur de peau, vous n'êtes plus "Noir", mais "Français". Point final.

Écrit par : Milou | 01/12/2008

@Milou

Milou, il faut lire ce qui est écrit : la couleur de la peau est une donnée sociale, sur le fondement de laquelle des gens sont discriminés en France, d'où l'existence du CRAN.
Mais cela ne veut pas dire qu'il y a une race noire ou blanche ou autre.
Il y a simplement des gens qui sont discriminés parce qu'ils sont noirs. Vous comprenez la différence ? Ou est-ce que dans ce pays, quand on est discriminé, on doit en plus se cacher et avoir honte ?

Écrit par : Estelle | 01/12/2008

@ Estelle: A la bonne heure, on est donc d'accord sur le fond... Donc, si le but est de s'attaquer aux discriminations, le fait de constater qu'un homme/ femme est noir, rouge, jaune, grand, petit, mince, gros, ... n'est donc pas le problème TANT QUE cette distinction n'ammène pas une différence de traiteemnt entre eux: discrimination à l'emploi, de comportements, ... Je constate simplement que s'attaquer à M. Zemmour, sur le pretexte qu'il ait effectivement caractérisé qu'une personne était noire, dessert le CRAN, qui met son énergie à défendre la non-différence des personnes, alors qu'à côté la discrimination (et non différenction) réelle n'est pas combattue...

Écrit par : Milou | 01/12/2008

@ milou,

Vous avez du mal à comprendre ou vous étés malhonnête ?
Zemmour n’a pas seulement dit « vous étés noir et je suis blanc* »
Il a associé le terme race à la couleur de peau, c’est là toute la différence mon cher monsieur.
Si vous considérez comme Mr Zemmour qu’il y a plusieurs races humaine (ce qui est con mais c’est votre droit) dites-le, et arretez de jouer au mec qui ne vois pas ou est le problème et assumez-vous!


*ce qui reste à confirmer

Écrit par : othello | 01/12/2008

Monsieur othello. A moi de vous retourner le compliement: êtes-vous débile ou ignorant?
Citation du Larousse "Race: Subdivision de l'espèce humaine en Jaunes, Noirs et Blancs selon le critère apparent de la couleur de la peau." Je suppose que bien sûr le Larousse est raciste... mais ce serait malhonnête, voyez-vous...

Écrit par : Milou | 01/12/2008

Le Larousse il date, cette une vieille définition, à l'époque ou la "race différente du blanc" était considéré comme esclave.

Donc dépassé le Larousse

Il n'y a pas de race, il a un coeur, une âme, des yeux qui voient, des mains qui donnent c'est tout ce qu'il y a .

Nous sommes tous frères, et ceux qui voient la différence de peau, ne regardent pas assez ce qu'il y a dans la diversité.

Regarder chaque personne dans leur différence quelle soit de couleur, de grosseur, de grandeur, malade ou non, c'est çà qui est le plus important

Écrit par : zazoult | 01/12/2008

Il faut particulièrement être stupide pour nier l'existence des races lorsqu'on s'attaque aux discriminations fondées sur un critère RACIAL.

D'ailleurs, ce genre de déclaration confirme mes dires :

"Le Larousse il date, cette une vieille définition, à l'époque ou la "race différente du blanc" était considéré comme esclave."

MOUhahaha, tu devrais consulter un psy...

Écrit par : J | 01/12/2008

Gignol Lozès !

Avez vous dit "Obama est notre président" ?

Vous ne pouvez pas au même moment dire une chose et son contraire ! Trop compliqué pour un esprit borné comme le votre qui cherche a exacerber les communautés et le traitement inégalitaire de la population.

Écrit par : Marc | 01/12/2008

Lozès, vous n'êtes qu'un petit censeur, la France est une démocratie, la liberté d'expression est de rigueur dans ce pays, Ne vous en déplaise.

Dans l'émission d'ARTE, Zemmour a bien dit que la couleur de peau n'avait rien à voir avec l'appartenance française, là c'est vous qui diffamez cher M.Lozès !

Écrit par : momi75 | 01/12/2008

On utilise le mot race dans la plupart des pays sans aucun problème. Le mot race en lui même n`est pas discriminatoire. Il n`y a qu`en France que l`on trouve des polémiques pareils sur un mot qui a toujours était dans le dictionnaire , on marche sur la tête dans ce pays.
Vous n`êtes pas crédible monsieur Lozès.

Écrit par : Yann | 01/12/2008

Bonjour à tous,

vive Zemmour !!! Enfin un journaliste qui ose combattre le totalitarisme imposé par l'anti-racisme. En plus d'être ridicule Mr Lozes, vous êtes malhonnête (intellectuellement bien sûr).
Combattre le racisme et la discrimination, est une noble tache et je vous en félicite, mais cela ne vous donne pas le droit de jouer au petit censeur de la morale bien pensante. Ne pas accepter la diversité humaine est tout simplement de la dictature.
Zemmour président !!!

Écrit par : OBAMA | 01/12/2008

Monsieur Lozès,

Je vous trouve vraiment très bizarre, je ne sais pas pourquoi ? N'allez surtout pas y voir du racisme !
Je vous ai écouté sur plusieurs vidéos, et voyez-vous du fin fond de ma Bretagne, il y a plusieurs choses sur lesquelles, j'aimerais discuter avec vous. Mais sans doute avez-vous de choses, bien plus intéressantes à faire. :-))

Écrit par : patricia | 01/12/2008

Vous êtes incroyable monsieur Lozès. En tant que président de cette association "noire" que j'ai vraiment du mal, malgré vos explications, à ne pas qualifier de "raciste" , vous êtes sûrement la personne la plus mal placée en France pour critiquer Zemmour.

J'espère en tous cas, comme contribuable anti-raciste, que vous ne touchez pas un centime de subventions publique.. n'est-ce pas?

Écrit par : HerbeDeProvence | 01/12/2008

Monsieur Lozès, quand allez-vous cesser vos petits trépignements d'indigné à plein temps ? Le rôle de garde-chiourme de la pensée bancale vous tient-il tant à cœur ? Sur quelles études scientifiques vous basez-vous pour prétendre du haut de votre superbe que les races humaines n'existent pas ? Combien de fois faudra-t-il vous avertir que la science d'aujourd'hui donne une réponse floue à la question de la pertinence du concept de race humaine ? Et tant bien même ce concept serait inepte sur le plan génétique, cela justifierait-il que des sanctions soient prises à l'encontre des vilains qui persisteraient à en faire un usage commun ?

Heureusement pour vous que le ridicule hargneux et l'hébétude satisfaite ne tuent pas.

Écrit par : Bart Vador | 01/12/2008

Fantastique ce M.Lozès, rien que dans le nom du blog, une perle de non-sens...
Comment concilier le fait de présider une association de promotion à caractère discriminatoire dans son essence meme (il s'agit de promouvoir les noirs et uniquement eux) et "le blog de la diversité", peut-etre s'agit il de diversité entre noir, noir un peu moins noir, noirs "light"?...allez savoir...
Quand au sujet proprement dit, a part avoir l'outrecuidance de prétendre imposer ses propres définitions de la langue française, en contradiction avec les spécialistes qui rédigent les dictionnaire...point d'arguments.
Juste des menaces, intimidations et autres appels à sanctions, probablement "citoyennes".
Euh...qui à dit totalitarisme!!??

Écrit par : tsetse | 01/12/2008

Ca suffit !
Oui, les races existent. On peut les appeler comme on veut selon notre degré de culture ou de scientisme. Mais on ne peut les nier;
Ce qui n'a rien à voir avec leur prétendue hiérarchisation.
Ras le bol de tous ces bobos qui au nom des droits-de-l'homme et du droit-à-la différence ne pensent qu'à tuer les peuples et les cultures et à transformer les hommes, de Tombouctou à Rio en passant par Paris en des consommateurs débiles juste capable d'ingurgiter bêtement des hamburgers !

Écrit par : RAOULVOLFONI | 01/12/2008

quelle hypocrisie : l'émission où Zemmour a sorti cette saillie s'intitulait "demain tous métis".
Dans le genre dictature de la pensée unique, c'est quand même quelque chose.
Pas d'alternative, demain on sera tous métis, de gré ou de force, il faudra vous y faire.

Écrit par : osso | 02/12/2008

Déclarer que Obama est notre président est réellement une faute !
Jusqu'à preuve du contraire nous ne sommes pas américains !
Merci M. Zemmour de dire haut ce qu'un certain nombre pensent.

Écrit par : Toff | 02/12/2008

C'est surtout cette espèce de paranoïa ambiante qui est insupportable. Comme si tous les blancs qui emploient le mot race étaient forcément des nostalgiques des années 30. Comme si l'emploi de ce mot sous entendait forcément une hiérarchisation.
Comme l'a très bien dit Zemmour, pourquoi ne condamneriez vous pas les gens qui emploient le mot "religion" ? C'est pourtant un mot au passé très lourd...

"La France ça n'est pas, ni une race, ni une géographie, c'est une histoire et une politique" Eric Zemmour

Écrit par : Clément | 02/12/2008

Est-ce que le CRAN n'est pas elle même une organisation raciste, puisque intrinsèquement elle se définit sous un critère racial ou racialiste se démarquant de personnes qui partagent des gènes différents elle-même (selon la définition du dictionnaire) ?

On voit bien que le CRAN ne fait que défendre son fond de commerce en spéculant comme des actionnaires avides sur le marché juteux de l'antiracisme financé par les deniers publiques en insultant ceux qui les fond vivre.

On constate que les organisations prétenduement antiracistes ne font pas que d'attendre le client en période de vaches maigres elles vont le chercher !

Écrit par : Jaime66 | 02/12/2008

Mr Lozès avec vos propos dans le mouvement multi culturaliste ignare et bête vous avez oublié de lire des livres, l'histoire ne s'invente pas, elle se construit et à force de regarder la France en tant que noir (n'est ce pas puisque vous avez construit vous même le CRAN ?) vous vous perdrez et effectivement des gens bien moins intelligents et éclairés que M. Zemmour viendront vous critiquer.

Oui il y a des races. Sauf que cher monsieur les scientifiques l'appellent autrement de nos jours : PHENOTYPE...ou TYPE, sauf que dans le langage courant ça n'existe pas.
La médecine continue d'utiliser ces termes car effectivement certaines maladies sont prévalentes chez les caucasiens ou les noirs ou les arabes ou les asiatiques etc.
IL Y A DES DIFFERENCES PHYSIQUES ET PATHOLOGIQUES entre races du fait de notre histoire, de notre exposition naturelle et culturelle.
L'ethnie existe certes mais dans une dimension plus locale.

Donc vous ne savez rien de la science que vous citez.
Vous êtes à la tête d'une association qui se dit noire, qui se regarde comme noire et surtout fait état d'une expression phénotypique donc de RACE.
Au delà de ceci, vous ne représentez ni le bien ni le mal, ni les noirs, ni les métis, ni personne en dehors de cette association anti-républicaine.

Vos noirs monsieur Lozès ne connaissent rien de la science et rien de l'histoire de France et du monde.


P.S. Mes propos "racistes" que vous découvrez le sont à l'égard de votre association et de son action que je condamne à mon tour, si nous pouvions nous regarder en face vous seriez bien étonné de la couleur de ceux-ci.

Écrit par : Vincent | 02/12/2008

Les races existent, bien sûr, et ne se définissent pas que par la couleur de la peau. Il y a les cheveux, le nez, les lèvres, la forme du crâne, la longueur des membres, la position de la colonne vertébrale, etc. Comment se fait-il que les meilleurs coureurs sont toujours des Noirs? Cette polémique est tout à fait stupide.

Écrit par : Jean-Pierre | 03/12/2008

Très surprise par la violence de ces posts.
Pour en savoir plus sur le mot "race" il ne serait pas superflu de se rendre sur Wikipedia "Races humaines" et en lire la nouvelle (pas si nouvelle que cela ) définition en termes scientifiques. Découvrir que , en termes scientifiques , la subdivision en "races humaines "de l'humanité ,anciennement décrite comme Noirs, Blancs , Jaunes, ou Rouges est impropre. Et ce depuis déjà belle lurette! Cela n'a rien à voir avec le "politicallycorrect".

En revanche, sur un plan littéraire, ou lexical, le mot "race" , qui renvoie à "lignée"d'un ensemble de personnes ayant des traits apparents ET culturels communs (race noble, race guerrière (subdivision de classes)puis : race asiatique, noire, blanche ou rouge) existe dans un langage commun.Subdivision grossière, souvent générant une idée de hiérarchie. Quoique pas forcément. Une idée de différences: je pense que Zemmour l'employait en ce sens.Apparences différentes!

Or il s'avère que ces "différences" sont scientifiquement infondées. Même si , apparemment, un Asiatique ne ressemble pas à un Occidental!.Pas plus qu'un Blond ne ressemble à un Brun. un Petit à un Grand!

Le jour où l'on parlera de la race des "Petits " et des "Grands"...Certains s'offusqueront! La différence existe , mais....
On peut reconnaître la différence sans construire une théorie!

Écrit par : isabelle | 04/12/2008

"La diversité humaine a entraîné une classification raciale sur les critères les plus apparents d'abord : leucoderme (Blanc), mélanoderme (Noir), xanthoderme (Jaune). Cette classification s'est perfectionnée (XIXe s., avec les idées linnéennes) ; puis les progrès de la génétique, et l'élaboration du concept de distance génétique, depuis les années 1970, tendent à rejeter toute tentative de classification raciale. On a ainsi vainement cherché, au niveau du patrimoine génétique, des marqueurs raciaux véhiculés par le sang. On a, certes, isolé des gènes qui n'apparaissent que dans certaines populations et jamais dans d'autres : mais ces gènes sont rares au sein de ces populations concernées. On a ensuite constaté que certains allèles ont une fréquence de répartition progressive, par palier, au sein d'un continent et qu'une population ne peut pas être caractérisée de façon absolue. Si le calcul des facteurs multiples qui interviennent dans la distance génétique n'aboutit pas à isoler la notion de race, le fait d'être blanc, noir, etc., n'est pas indifférent pour la structure génétique : mais la distance génétique entre deux Blancs pris au hasard dans une nation, par exemple, est souvent beaucoup plus forte qu'entre tel Européen et tel Africain, également pris au hasard. Les migrations entre groupes, qui transforment davantage les fréquences génétiques que les autres facteurs (dérive au hasard, ou sélection naturelle), ont effacé les quelques différenciations qu'avait pu créer un isolement prolongé."

source : larousse en ligne.

Écrit par : laurence | 04/12/2008

Hallucinant de lire des conneries pareilles.
En quoi Zemmour a-t-il tort ?
Depuis quand ne peut-on pas parler français ? (certains devraient prendre des cours...)
Depuis quand les races n'existent pas ?!
La connerie humaine est sans borne. Les neuneus devraient lire les bouquins de Zemmour pour avoir juste un 100ème de sa culture...
Pitoyable.

Écrit par : carl | 06/12/2008

Bonjour,

Certains disent: ceux qui vote Nicolas Sarkosy ou extrême droite car aujourd'hui c'est pratiquement la même chose, les pro "Eric Zemmour", que l'on est en démocratie, que l'on a le droit de tout dire.

Non!!! C'est faux, la france est de moins en moins une société démocratique ou la liberté est restreinte de jour en jour, de plus le racisme est un délit pas une opinion, donc condamner par la loi et l'état qui est seul dépositaire de la violence symbolique et légitime.

Cependant, certains ont le droit d'être ouvertement raciste et d'hâtiser la haine de l'autre alors que d'autres sont purement interdits ou on leur fait des procès, normale dans le dernier cas si ce racisme est avéré.

Mais, apparemment, certains ont le droit d'être racistes, et ce racisme semble être encouragé; car ces personnes ne sont pas menacés, pourquoi?.

Donc on est en droit de se poser les questions suivantes : y -a -il un racisme d'état?

Deuxième question: s'il existe un racisme d'état, qu'elles sont les victimes de ce racisme?

S'il existe un racisme d'état, existent-ils encore des lois contre les racismes, ne faudrait-il pas supprimer ces lois, car on tolère au plus haut sommet de l'état ce racisme? Quels sont les risques à long termes de ce racisme d'état, s'il existe, quels sont les dérives et les conséquences pour la france?

S'il existe un racisme d'état, avons nous connu un tel systèmes par le passé, quels ont été les conséquences dans l'histoire et pour les personnes qui ont été visées par ce racisme d'état?

Pourquoi tolérer ce racisme d'état s'il existe et dans quel but?

Enfin, s'il existe un racisme d'état, la france ne se rapprocherait donc pas d'autres modèles autoritaires voire totalitaires, car il autorise un comportement et interdit un autre, au nom de quoi, la france ressemble-t-elle pas a des sociétés ou la composante de l'agitation éthnique engendrent de grandes violences, parfois, des génocides comme le RWANDA, le Darfour, la Serbie et le Kossovo,...

Au nom de quoi la France, si elle resemble de plus en plus à ces sociétés se permet-elle d'intervenir au nom d'une
morale supérieur? Au nom de quoi si ces sociétés ont connu de tels dérives, qu'elles se produiraient pas en France? Pourquoi considère t-on le racisme comme un délit dans ce cas, pourquoi toutes ces lois?

Bref qu'elle est la différence morale entre leurs haines et celle du racisme d'état s'il existe en France, pourquoi le tolérer en France et s'offusquer à l'étranger?

Monsieur Zemmour semble faire de la propagande raciste, mais le fait en toute impunité voilà ce qu'on peut remarquer et qui fait une très grande différence.

Quel est son statut, qui le protège, pourquoi ces propos semblent accéptés par la plupart des médias? QUELS SONT LES PERSONNES VISEES?

Merci,

Thierry.

Écrit par : thierry | 06/12/2008

Bonjour,

Vous avez raison techniquement: les races n'existent plus, mais alors pourquoi parler de discrimination contre les... noirs?

Soyez cohérent avec vous-mêmes!

Tout ce qu'a voulu dire Zemmour c'est qu'il n'y a pas de métissage sans race.

Mais ce qu'il a oublié c'est que nous sommes TOUS métis!

Pas la peine de crier au nazisme pour autant...

Écrit par : Moustapha | 08/12/2008

Je voudrais signaler à Mr Patrick que cette polémique, autour du ô combien coupable usage de la langue francaise perpétré par Zemmour, ferait grandement rigoler les Américains et ce bon Barack en premier.

Non,je ne le connais pas personnellement,mais aux USA,on recense les gens par race, sur n'importe quel formulaire fédéral par exemple.

Et même si quelqu'un s'exprime publiquement de maniere raciste, antisémite, homophobe, islamophobe, christianophobe,ou autres élégances, il ne sera pas poursuivi, sauf si il a de manière avérée troublé l'ordre public.
Ca s'appelle le Premier Amendement, qui garantit la liberté de parole, qui interdit constitutionnellement de voter des lois qui limiteraient cette liberté.

Donc, Mr Patrick, vous pourriez même appeler à la mise en cul de basse fosse de Zemmour,et pire encore, si vous étiez aux Etats Unis. Ca marcherais très bien, à Comedy Central par exemple.

Mais vous êtes en France, et vous aboyez sous le parapluie des lois Gayssot et Taubira, et vous aurez
peut être, à la longue, la peau de Zemmour, la meute grandit quand elle sent la curée...

Mais un Barack Obama en France, (et vous le savez), restons sérieux...

C'est le coup du beurre et de l'argent du beurre, oui c'est énervant, mais c'est comme ca...

Écrit par : nostawzetov | 08/12/2008

La race noire et la race blanche se sont séparées il y a 100.000 ans et on vécu dans des milieux séparés pendant ce laps de temps, ce qui a fait emmerger bien évidement des phénotypes différents, parmis lesquelles...
-couleur de peau
-taille des narines et des lèvres (adaptation au millieu chaud)
-durée de gestation -plus courte d'une semaine chez la race noire-
-âge osseux et dentaire plus rapide
-volume cranien de 95 cm cubes plus petit par rapport au volume cranien moyen d'un caucasien
-taille des membres supérieurs plus longue (le froid du nord ayant mené un un rétraississement des membres à des fins d'économie d'énergie)
-taille du sexe (longueur et diamètre du pénis, longueur du vagin, poid des testicules) plus grande chez la race noire
-sécrétion de testostérone de 19 pourcents plus importante pour la race noire
-Q.I moyen de 85 pour un afro-américain ou afro-européen, ceci même pour un africain élevé dans une famille blanche.
Cessons de mégoter sur des terminologies, ça n'a aucun intérêt.
Appelez ça races, différences ethniques ou pluralisme humains pour les plus atteind, qu'importe.
Cette petite phraséologie terminée, il reste les faits.
FAIT : la boite crânienne d'un homo sapiens de race noire est en moyenne de 95 cm cubes plus petite que celle d'un caucasien
FAIT : la durée de gestation est plus courte d'une semaine chez une africaine.
FAIT : la couleur de la peau, le périmètre des narines, l'épaisseur des lèvres est respectivement foncée, plus grande et plus grosse.
FAIT : Le taux de testostérone est de 19 pourcents plus élevé en moyenne chez les africains.
FAIT : le cycle menstruel d'une africaine est en moyenne plus court, et donne davantage lieu à une double ovulation (jumeaux)
FAIT : le nombre de neurones corticaux est de 13.100 millions en moyenne chez un africain, 13.600 millions chez un caucasien.
FAIT : les membres supérieurs (bras et avant-bras sont plus longs chez les africains)
FAITS : de très nombreuses revues médicales abordent l'aspect racial, afin d'optimiser les médicaments, car de très nombreuses différences génétiques existent entre les différentes races d'homo sapiens.

Écrit par : Baptiste | 15/12/2008

Je suis en troisième biologie et je constate chaque jour avec amertume la conversion des scientifiques au politiquement correct, ces gens-là n'ont aucune intégrité scientifique et sont la honte de la rationalité.
Les noirs et les blancs ont vécu séparément pendant 100.000 ans, il faut être le dernier des abrutis pour postuler l'égalité. Il s'agit là d'une négation des principes même de la biologie évolutionniste.
Je me fiche éperdument de la terminologie employé, je me fiche pas mal de savoir si votre égo accepte ou non d'être qualifié d'animal, le fait est que nous en sommes, simplement notre quotient d'encéphalisation est le plus important du règne animal. Vous citez Shaekspear bien, il s'agit d'un caucasien anglais, je vous défie d'aller trouver un Bushmen pour en discuter avec lui. Nous avons 98 pour cents de similitudes génétiques avec les chimpanzés, pourtant nous en différons. Moi plus que vous d'accord ceci dit un seul gène peut avoir une importance
capitale, comme dans le cas de maladies génétiques généralement monogènique, ou dans le cas d'obésité chronique (gène sur le chromosome 6) ou de dyslexie (également situé sur le chromosome 6). C'est une mutation du gène cox 1 qui nous permet sans doute de parler. Un allèle situé sur le bras long du chromosome 6 est responsable de 4 points de Q.I. Si vous prenez une population de N personnes, et que vous la ségrégez suivant qu'elle possède ou non cet allèle, vous pourrez constater que les porteurs ont 4 points de Q.I de plus. De même que récemment une étude suédoise vient de mettre en évidence un allèle qui doublerait la probabilité d'être infidèle chez les hommes... 75 pour cents des biologistes et 82 pour cents des anthropologues considère le concept de races comme valide, et la proportion monte à 98 pour cent en Asie, continent sans doute moins pollué par la bienpensance.
Les noirs et les blancs ont été séparés pendant 100.000 ans par le désert du Sahara, ce qui a irrémédiablement et indéniablement mené à deux races ayant des corrélations génétiques très fortes.
Aucun ouvrage sérieux sur l'intelligence ne nie le gap entre les noirs et les blancs... voici quelques sources dans une quasi-unanimité scientifiques. Seuls certains attardés se complaisent encore dans un égalitarisme loufoque.
-richard Lynn, professeur à l'université d'ulster et deux années gagnant des U.S mensa award pour ses travaux sur l'intelligence. Psychologue de l'année.
-Jean-Philippe Rushton, professeur d'université au canada, membre du who's who, et 11ème psychologue le plus cité au monde
-James Watson et James Shokley, prix Nobel pour la découverte du transistor et de la structure hélicoïdale de l'ADN.
-Tatu vanhanen, dont le fils est aujourd'hui premier ministre de suède, avec son excellent ouvrage "I.Q and the wealth of nations"
-récemment, 55 professeurs d'université de toute l'Amérique ont signé une pétition pour créditer les théories de richard Lynn.
-N. J. Mackintosh , Alain Brossard , Philippe Chartier...
-Charles Murray et l'ouvrage "The global bell curve"
-Gould qui a mené toute sa vie des études sur les volumes craniens entre les races, aujourd'hui condamné par le politiquement correct
-Eysenck, qui il y a déjà 30 ans, tiraient les mêmes conclusions.
-goodenough
Au sommet de la hiérarchie intellectuelle se trouvent les juifs ashkénazes, qui représentent 50 pour cents des prix Nobels et 50 pour cents des champions d'échecs pour une population de 0.2 pour cent sur l'ensemble de la population mondiale.
www.douance.org (très bon site français)

Écrit par : Baptiste | 15/12/2008

"Sur quelles études scientifiques vous basez-vous pour prétendre du haut de votre superbe que les races humaines n'existent pas ? Combien de fois faudra-t-il vous avertir que la science d'aujourd'hui donne une réponse floue à la question de la pertinence du concept de race humaine ?"

Et vous, sur quelles études scientifiques vous basez-vous pour affirmer que les races humaines existent? Nous savons tous très bien ce que vous cherchez à dire.
Même si la science d'aujourd'hui donne une réponse floue à la question de la pertinence du concept de race humaine, cela veut donc dire que ce concept pourait tout aussi bien complètement à côté de la plaque qu'il pourrait être juste.

Donc, les personnes qui n'ont aucunes arrières pensées et ne cherchent que la vérité scientifique ne devraient pas utiliser le concept de race tant qu'on a pas prouvé scientifiquement que ce concept est valide logiquement.

Sinon, toutes les théories, même le créationnisme, devraient avoir le droit de citer, au nom du fait que ni la théorie de l'évolution, ni le Big Bang ne sont prouvés, et qu'on ne sait jamais, on n'est pas sûr à 100% que ce n'est pas Dieu qui a placé sur terre des fossiles pour tester notre foi en lui...

Écrit par : Marie-Célèste | 04/02/2009

"La médecine continue d'utiliser ces termes car effectivement certaines maladies sont prévalentes chez les caucasiens ou les noirs ou les arabes ou les asiatiques etc.
IL Y A DES DIFFERENCES PHYSIQUES ET PATHOLOGIQUES entre races du fait de notre histoire, de notre exposition naturelle et culturelle.
L'ethnie existe certes mais dans une dimension plus locale.

Donc vous ne savez rien de la science que vous citez."

Pffft. S'il y avait vraiment des races, alors les maladies soit-disant spécifiques à ces races ne devraient pas se retrouver chez d'autres "RACES"!

Les gènes responsables de la drépanocytose, qu'on présente souvent, malhonnêtement comme une maladie liée à la "race noire", ne sont pas présents dans toute l'Afrique subsaharienne. Et, on trouve aussi ces gènes dans certaines parties du nord de l'Afrique, du sud de l'Europe, de l'Arabie, et du sous-continent indien.

Donc, si on suit la logique des gens qui prétendent que cette maladie est liée à une "race", cela veut dire que les populations de toutes les zones touchées par la drépanocytose devraient logiquement être classées dans le groupe "négroïde"...

Et d'après les scientifiques, le point commun entre les populations concernées par la drépanocytose est que le paludisme était endemique dans ces zones. La mutation qui peut provoquer la maladie protège du paludisme.

Donc, ça n'a rien à voir avec les "races", les populations qui vivaient dans des zones fortement touchées par le palu (le paludisme a aussi sévi en Europe) ont développé des résistances naturelles.

Écrit par : Marie-Célèste | 09/02/2009

"Race ou pas... Franchement, ce genre de polémique montée de toute pièce ferait hurler de rire n'importe qui dans les pays anglo-saxons où le concept de "race" ne pose aucun problème."

Donc, parce que ça ne choque pas les anglo-saxons, cela voudrait dire que nous francophones sommes en retard? Depuis quand les anglo-saxons possèdent-ils la science infuse?

Le créationnisme choque beaucoup moins de monde dans les pays anglo-saxons, cela voudrait-il dire qu'ils ont raison? A quand le créationnisme rajouté au programme de SVT?

Les USA ont pratiqués la ségrégation jusqu'aux années 50, et avec le Canada et l'Australie, ils avaient interdit l'immigration de populations de "races non blanches" (!), et ce, jusqu'au années 80 pour le Canada et l'Australie...

"Quoi qu'il en soit, un africain ne ressemble pas à un européen qui lui même ne ressemble pas à un asiatique. Même un gamin de 2 ans est capable de s'en rendre compte..."

Un suédois ne ressemble pas à un grec, pourtant on considère en général qu'ils font partie de la même "race"... De nos jours en tout cas, dans le passé, il s'est dit que les espagnols, italiens et grec étaient d'une "race" inférieure à celle des allemands, anglais et scandinaves...

Ce n'est pas parce que l'on dit que les races humaines n'existent pas que cela veut dire qu'on nie les différences physiques.

Seulement, c'est arbitraire de classer en races, car il n'y a pas de séparations nettes entre les populations. Il n'y a pas de frontières avec d'un coté des gens tout blancs, et de l'autre côté des gens tout noirs, ou des gens avec des yeux bridés. Les différences physiques sont graduelles, et les gens ressemblent physiquement aux populations qui les entourent.

Un grec ressemble plus à un italien qu'a un suédois ou norvégien. Et alors?

Les africains et les asiatiques sont aussi loin d'avoir tous la même tête, peut-être ne savez-vous pas faire la différence, mais eux savent la faire. Un congolais et un gabonais n'ont pas la même tête, de même qu'un chinois et un thai.

C'est la classification raciale avec les blancs, les noirs et les jaunes, qui est simpliste, et charrie tout un tas de stéréotypes, du genre "tous les noirs ont de grosses lèvres et un nez aplati", "tous les jaunes ont des yeux bridés petits commes des fentes".

Écrit par : Marie-Célèste | 09/02/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu