Avertir le modérateur

27/11/2008

Ces Noirs qui veulent blanchir à tout prix

Depuis quelques temps, les pouvoirs publics sont très actifs contre les marchands de produits très dangereux utilisés par certains Noirs pour blanchir leur peau. Des procès pour vente illégale de ces produits à base de corticostéroïdes (des substances qui agissent sur presque tous les organes du corps humain), sont en cours et des condamnations sévères sont prononcées.

Le problème du blanchiment de peau, hélas n’est pas que sanitaire, il est surtout social.
Il serait vain de ne pas se demander pourquoi des personnes qui connaissent parfaitement les risques encourus, passent outre.
C’est que la pression sociale du « colorisme » est encore très forte de nos jours.
L’ascenseur social n’est pas déconnecté de la couleur de la peau en France, d’où cette volonté de paraître « le plus clair possible » ou « le moins noir possible »

Je me souviens de cette jeune fille noire qui me disait n’avoir jamais entendu quoi que ce soit de positif sur les Noirs! Elle avait 20 ans.

En France, la peau sombre reste un handicap dans la société et même en matière de beauté. Or rien n’est fait contre ce phénomène. La politique de l’autruche sur les conséquences sociales et psychologiques de cette pression de couleur n’est pas digne de notre grand pays.

Il ne servirait à rien de ne stigmatiser que ces Noirs qui veulent blanchir. La question du blanchiment de peau n’interroge pas uniquement les Noirs. Cette question concerne tous nos concitoyens. Il est donc temps qu’une campagne d’information à destination de tous, soit lancée sur le sujet.

En effet si la société française dans son ensemble ne se pose pas la question de l’image des Noirs qu’elle renvoie aux Noirs et au Blancs de notre pays, alors les marchands de produits qui tuent à petit feu, ont encore de beaux jours devant eux.

26/11/2008

Zemmour et les "races humaines" (2)

Le philosophe Vincent Cespedes a exercé son droit de réponse relativement à l’émission Paris-Berlin du 13 décembre 2008 sur le thème du métissage, Arte a décidé de mettre sur son site Internet l’intégralité de l’émission "impertinente" « Paris-Berlin le débat : Demain tous métis ? »:
La vidéo est ici.
http://www.arte.tv/fr/accueil/Comprendre-le-monde/paris-b...
En regardant l’émission entièee, il est apparait que les 3 invités le philosophe Vincent Cespedes,  la comédienne et écrivaine allemande Renan Demirkan et Rokhaya Diallo présidente de l’association "Les indivisibles", ont opposé une contradiction voire une résistance aux propos racialistes de Eric Zemmour.
La confusion faite par Eric Zemmour entre couleur de peau et race a été plusieurs fois soulignée. Oui, noir ce n'est pas une race, c'est un phénotype.

Il est humain de se tromper, c’est persévérer dans l’erreur qui est diabolique.
Dans mon billet du 19 novembre 2008, la phrase "Je suis surpris que nul n’ait songé à demander à M. Zemmour où commençait la prétendue « race noire » et où finissait la prétendue « race blanche »" n’a pas plus de raison d’être. Dans ce nouveau contexte, elle devient inutilement blessante pour Vincent Cespedes, Renan Demirkan et Rokhaya Diallo. Ce n’était pas mon objectif.

Mais l’argument développé sur le site internet de l’émission par François Pécheux (Producteur de Paris-Berlin) n’est pas rigoureux.
M. Pécheux écrit : « Qu’un extrait d’une minute laisse à penser que quiconque puisse étaler des thèses racistes sans recevoir de contradiction, cela m’indigne, mais c’est l’essence, l’objet et les limites du zapping. »
N’en déplaise à M. Pécheux, ce n’est pas sur « une minute » que ce sont basées les chroniques, billets et autres interventions qui marquaient l’étonnement ou la colère, mais bien sur les 58 minutes de l’émission.

Au vu des 90 minutes d’enregistrement on est surpris cette fois-ci que les dénonciations très nombreuses des propos de M. Zemmour aient été si peu retenues dans le montage final de 58 minutes.

06:30 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (33) | Tags : race, zemmour, espèce humaine, races humaines | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

25/11/2008

Encore des propos déplacés de Silvio Berlusconi sur M. Obama

Il y a 2 semaines, le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi avait, qualifié M. Obama, Président élu des Etats-Unis, de « jeune, beau et même bronzé ».
Ces propos avaient été très critiqués mais Silvio Berlusconi a une fois encore évoqué le "bronzage" de M. Obama, « Mon compliment à Barack est un peu envieux. Nous aimerions tous être bronzés comme Naomi Campbell et Obama », a-t-il lancé, lors d'une conférence de presse qu’il tenait à Pescara dans le centre de l'Italie.
Cette répétition qui rappelle d’autres jeux de mots nauséabonds, démontre que la première sortie de Silvio Berlusconi n’était pas un accident.

Ces propos aux curieux relents, ne sont pas dignes du chef du gouvernement d’un grand pays.

Silvio Berlusconi.jpgNous devons à M. Obama, représentant du peuple américain, le respect dont nous aimerions qu’il soit mérité par le chef de gouvernement italien qui  hélas, donne une piètre image de lui-même.

10:43 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : berlusconi, obama, italie, propos déplacés | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

24/11/2008

Un 2ème mandat, mais pour quoi faire ?

J’ai été élu président du CRAN le 25 novembre 2005 pour un mandat de 3 ans.
Mon mandat a été reconduit hier 23 novembre 2008 avec plus de 4/5ème des suffrages.

Je rassure les lecteurs qui me posent souvent la même question: Il y avait bien des blancs parmi les militants du CRAN réunis hier !

Même si l’action du CRAN est mieux comprise aujourd’hui qu’hier, certains de nos concitoyens lisent encore nos demandes à travers un prisme ethnique alors que c’est paradoxalement l’une des justifications de la création du CRAN : que les Noirs puissent être considérés comme des citoyens comme les autres avec des demandes sociopolitiques...républicaines !

Le CRAN ne demande aucun avantage pour qui ce soit mais souhaite que tous les citoyens soient réellement traités en égaux notamment par l’administration, la police, les employeurs, les agences de location etc.
L'un des moyens pour atteindre cette égalité c’est de lutter efficacement contre les discriminations notamment liées à la couleur de peau, en commençant par les mesurer de manière effective.

Ce 2ème mandat me permettra de continuer à montrer que les objectifs républicains du CRAN aident la France à se hisser vers son idéal d'égalité et de non discrimination.

Ce nouveau mandat aura aussi pour objectif, avec l’aide de toutes les bonnes volontés, d’obtenir des résultats tangibles pour ceux qui quotidiennement sont confrontés aux discriminations, notamment ces personnes souvent noires qui ont bac +5 mais en sont réduites à occuper des emplois de vigile.
Avez-vous déjà interrogé des vigiles sur leurs diplômes ?

Certes les discriminations sociales existent, mais les discriminations cessent d’être uniquement sociales lorsqu’après avoir franchi les haies de la méritocratie républicaine, vous continuez à subir le préjugé de couleur.

09:45 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : mandat, cran, humbles, vigile, préjugé | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

21/11/2008

Pasqua tacle Hortefeux sur l'immigration

Il n’y a pas que les associations de défense des droits de l’homme et la gauche qui s’élèvent contre la politique du Gouvernement actuel en matière d’immigration.

A droite de plus en plus de voix critiquent ouvertement une politique triplement préjudiciable à notre pays : en effet, la politique de l’immigration menée par Brice Hortefeux se révèle indécente sur le plan moral, dangereuse pour les libertés publiques et absurde économiquement.

Hier 20 novembre 2008, c’est l’ancien ministre de l’Intérieur Charles Pasqua qui a joint sa voix à celles des personnes nombreuses qui se rendent compte que notre pays se tire une balle dans le pied avec la manière dont nous traitons la question de l’immigration.

Invité sur France Inter, Charles Pasqua aujourd’hui Sénateur UMP des Hauts-de-Seine et hier adepte des expulsions musclées par charters ou par « vols groupés » a déclaré "Nous sommes dans une situation caractérisée par une certaine hypocrisie de tous les gouvernements d'ailleurs sur ce problème d'immigration".
Charles Pasqua a ensuite ajouté  "Tous ceux qui sont chez nous, qui ont un travail régulier, qui participent au développement économique et qui sont là, on aurait intérêt à un moment ou à un autre d'en tirer les leçons".
Oui, vous avez bien lu.

Et à la question de savoir s’il fallait les régulariser, Charles Pasqua a répondu "Oui, je crois que ce serait logique"…"un contrôle renforcé de l'immigration devrait avoir comme corollaire la régularisation des gens qui sont là depuis longtemps et qui sont intégrés"
On pourrait aussi rappeler que Thierry Breton ancien ministre français de l'économie, des finances et de l'industrie, récemment devenu président du directoire d'Atos Origin avait pour sa part affirmé haut et fort que, 50 000 immigrés qui entrent dans notre pays, c’est 0,1% de richesse en plus.

Hier aux affaires et aujourd'hui plus réalistes? En France, le discours de l’Exécutif sur l’immigration sert souvent à gagner les élections et non pas à trouver des solutions aux problèmes, économiques ou  humanitaires…

 

09:52 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : pasqua, hortefeux, immigration | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

20/11/2008

Après les rapports Védrine et Attali, voici le rapport Wieviorka

Le grand sociologue Michel Wieviorka* (spécialiste des questions de différence et de diversité) a fait aux membres du CRAN, l’insigne honneur d’accepter de présider le conseil scientifique de cette fédération.

Il est rassurant d’obtenir de spécialistes de la trempe intellectuelle de Michel Wieviorka ainsi que des autres personnalités et grands chercheurs du conseil scientifique du CRAN, des réponses aux questions compliquées auxquelles nous sommes souvent confrontés.
Michel Wieviorka.jpg
Michel Wieviorka s’est vu confier par Mme Valérie Pécresse, Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, une mission d'études sur la question de la diversité dans l'enseignement supérieur et le monde de la recherche.
Michel Wieviorka à conduit sa réponse à un champ plus large que l'enseignement et la recherche et pour ce faire, il a réuni autour de lui une équipe de huit personnes.

Il a souhaité que je fasse partie de cette équipe en compagnie de Richard Beraha, Président de l’association Hui Ji, Giulia Fabbiano, Chercheuse associée au CADIS; Yvon Le Bot, Directeur de recherche au CNRS CADIS; Hervé Le Bras, Directeur de recherche à l’INED, Directeur d’études à l’EHESS; Jocelyne Ohana, Ingénieur d’études en sciences sociales CNRS, CADIS, Alexandra Poli, Chargée de recherche CNRS, CADIS, Catherine Wihtol de Wenden, Directrice de recherche au CNRS, CERI.
L'équipe a réalisé environ 80 auditions en 5 mois, plusieurs réunions de fond, dont une fameuse et riche sur les statistiques "de la diversité".
J'ai été enthousiasmé par cette aventure. J'en ai beaucoup retiré. J'en ai, bien sûr, énormément appris.

La diversité de Michel Wieviorka.jpg

Je recommande vivement la lecture du rapport Wieviorka à tous ceux qui se posent des questions sur ce mot « diversité » et, sur les thématiques liées : différences, injustices, discrimination, etc...


* Michel Wieviorka est président de l’Association internationale de sociologie et directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, où il dirige le CADIS (Centre d’analyse et d’intervention sociologiques). Il dirige également, aux Éditions Robert Laffont, la collection « Le monde comme il va ».

08:59 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : rapport wieviorka, diversité, injustice, discrimination | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

19/11/2008

Eric Zemmour et "les races": Insouciance ou ignominie ?

Additif: Se reporter au billet du 26 novembre 2008 SVP

Lors d’un débat sur le métissage dans l'émission d'Arte "Paris-Berlin" présentée par Isabelle Giordano, le journaliste et éditorialiste Eric Zemmour, a tenu des propos dont on peine à savoir s’ils tiennent de l’insouciance ou de l’ignominie.

Face au philosophe Vincent Cespedes, à la comédienne et écrivaine allemande Renan Demirkan et à Rokhaya Diallo présidente de l’association "Les indivisibles", Eric Zemmour a expliqué qu'existaient "des races" identifiables "à la couleur de peau".

Avec une argumentation qui glace le sang, il a expliqué: "J'ai le sentiment qu'à la sacralisation des races de la période nazie et précédente a succédé la négation des races". Deux conceptions qui seraient selon Eric Zemmour "aussi ridicule l'une que l'autre".
Questionné plus avant, il répondu à une des invitées : "J'appartiens à la race blanche, vous appartenez à la race noire !".

Je suis choqué que sur une grande chaîne de télévision française, de tels propos ahurissants puissent être tenus.
Je suis surpris que nul n’ait songé à demander à M. Zemmour où commençait la prétendue « race noire » et où finissait la prétendue « race blanche »

Rappelons que tous les scientifiques s’accordent depuis des décennies à reconnaitre qu’il n’y a qu’une seule espèce humaine et que si par abus de langage on peut parler de race humaine, il ne saurait y avoir plusieurs races humaines.
L’espèce humaine comporte des noirs, des blancs, des métis, des blonds, des bruns des grands, des petits etc. Parmi les êtres humains, il existe un continuum de couleur de peau comme il y a un continuum de couleur de cheveux ou un continuum de taille humaine: il n’y a pas plus de « race de grands » que de « race de bruns ».

09:55 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (66) | Tags : race, zemmour, espèce humaine | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

18/11/2008

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le CRAN

Je répondrai à vos questions aujourd'hui à partir de 15h sur le chat de 20minutes.
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le CRAN (sans oser le demander) trouvera réponse.

Posez vos questions directement sur le site de 20minutes à la rubrique "vous interviewez" ou en cliquant ici: http://www.20minutes.fr/article/271738/Chats-Vous-intervi...

09:10 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : cran, chat, interview | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

17/11/2008

Diversité : Oui à la justice et non à la charité

L’élection de Barack Obama à la tête des Etats-Unis est l’occasion pour les associations de lutte pour l’égalité, de presser l’exécutif français afin qu'il apporte enfin une réponse à leur demande d’égalité.

Depuis lors, le président de la République et son entourage ont multiplié les signaux :

Soutien de l’épouse du Chef de l’Etat à l’action positive, réception du CRAN à l’Elysée, amendement UMP pour imposer au service public de l’audiovisuel, l’obligation de respecter la diversité, nomination d’un préfet noir dont l’ascension certes basée sur les compétences, arrive trop à point nommé pour être le seul fait du hasard.

 

Pour positifs que soient, ces signes directs et indirects ils ne peuvent suffire à répondre à l’attente légitime d’égalité portée par les minorités.

La déception sera plus grande si rien de concret n’arrive rapidement notamment pour les plus humbles.

Si nous réclamons des mesures pour lutter contre les inégalités, c’est bien à cause de l’existence de discriminations inacceptables.

Nul ne demande des avantages indus.

La charité non, la justice oui !

08:58 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : charité, justice, diversité, demande d'égalité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

13/11/2008

Du haut vers le bas ou du bas vers le haut ?

Le président de la République Nicolas Sarkozy a nommé hier matin en Conseil des ministres, M. Pierre N'GAHANE préfet des Alpes-de-Hautes-Provence.
Cette nomination est à saluer. Elle est certes basée sur les compétences de M. Pierre N'GAHANE, mais elle a une forte charge symbolique pour tous les Noirs de France et pour l’ensemble de nos concitoyens.

Cependant les plus humbles ne doivent pas être oubliés.
Des millions de nos concitoyens des minorités visibles sont toujours victimes de discriminations dans leur vie quotidienne notamment dans le logement et l'emploi.

Il est temps d'en arriver à la mise en place d'une politique d'"action positive" à la française, une politique qui suppose de connaître précisément les inégalités dont sont victimes les minorités de France, via les statistiques de la diversité.

Faut-il encore le préciser? L'objectif d'une telle politique républicaine n'est pas de conférer un avantage ou un privilège quelconque aux minorités visibles, mais de corriger les inégalités qui empêchent les minorités de vivre comme monsieur ou madame tout-le-monde.

09:03 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : préfet n'gahane, minorités visibles, humbles | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu