Avertir le modérateur

29/08/2008

Baba Traoré sauvé des eaux de l’oubli et en passe de devenir un symbole

4 avril 2008, gare de Joinville-le-Pont, un jeune homme de 29 ans, Baba Traoré présente sa carte de transport Navigo à des contrôleurs. Quoi de plus banal? Sa carte est en règle, il va pouvoir poursuivre sa route...pas du tout. Baba Traoré n’avait pas de pièce d’identité.

Quelques minutes plus tard il tombe dans la Marne et meurt par noyade dans une eau à 6°.

La version officielle dira qu’il a présenté sa carte Navigo sans pièce d’identité. Je ne pense pas que l’on demande habituellement la présentation d'une pièce d’identité avec une carte Navigo valide.

Pourquoi lui a-t-on demandé une pièce d’identité ? Une enquête dont les résultats ne sont pas encore connus, devrait le dire.

J’ai été bouleversé par cette histoire. Je me suis renseigné plus avant. J’ai appris que Baba Traoré était un sportif émérite, on dit de lui qu’il était «  très respectueux, sérieux, gentil». J’ai été ému quand sa sœur Maïmouna m’a raconté qu’il était venu en France pour lui donner un rein et que, un mois à peine après l'opération il partait courir à l'aube et lui disait avec humour " Je ne suis pas malade, tu es la seule malade ici! "

Maïmouna Traoré raconte avec l’amour d’une soeur comment le repas du soir prêt, elle s’est spontanément mise à pleurer avec le pressentiment qu’il était arrivé malheur à Baba.

La police qui frappera à sa porte quelques minutes plus tard ne la détrompera pas.

Que pouvais-je faire, moi? L’idée d’une plaque m’a été soufflée.

Une plaque éphémère qui risquait d’être enlevée quelques heures plus tard ? Non, il fallait un symbole plus fort. Une plaque sur le pont même d’où il était tombé. Le fameux pont de Joinville.

J’ai écrit au Maire (divers droite) de Joinville-le-Pont, Olivier Dosne, je lui ai dit le souhait du Cran d’apposer une plaque à la mémoire de Baba Traoré. Il m’a répondu qu’il comprenait la demande et m’a orienté vers le Conseil général (de gauche), l'autorité en charge du pont. Le président du Conseil général du Val-de-Marne, Christian Favier et son efficace cabinet ont rapidement faire instruire le dossier.

Nous sommes assez vite tombés d’accord sur le texte sobre qui devait figurer sur la plaque...quelques mots très simples.

La cérémonie officielle de dévoilement de la plaque aura lieu le 6 septembre prochain à 11h, sur le pont de Joinville en présence des acteurs de cette ode républicaine au décès de Baba Traoré. "Plus jamais ça" dirons-nous collectivement.

Que des élus de droite et de gauche, des militants associatifs, des résidents et des citoyens se soient trouvés côte à côte pour ce projet de plaque commémorative, prouve bien que nous partageons le même idéal de fraternité et des droits humains. C'est cela la République dans ce qu'elle de plus merveilleux. Au final, c'est ça la France!

Pour moi, Baba Traoré est le symbole de l'absurdité des quotas d'expulsion, et de la violence des contrôles au faciès. Ce 6 septembre, je penserai à travers Baba Traoré à Chulan Zhan Lui, morte après s'être jetée d'une fenêtre de peur d'être expulsée vers la Chine, et à John Maïna, qui s'est pendu après le rejet définitif de sa demande d'asile. Deux exemples parmi tant d'autres.
1804762404.jpg
Aujourd’hui Baba Traoré est en passe de devenir un symbole. Plusieurs reportages et/ou des films qui lui sont consacrés sont en préparation.
Je suis particulièrement heureux qu’il ne tombe pas dans l’oubli.
J’invite celles et ceux qui souhaitent lui rendre hommage à nous rejoindre samedi 6 septembre à 11h à l'extrémité du pont de Joinville.

08:02 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : baba traoré, joinville-le-pont, contrôles au faciès | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Ce que vous écrivez,Mr Lozes

Baba Traoré n’avait pas de pièce d’identité.

Quelques minutes plus tard"""il tombe""" dans la Marne et meurt par noyade dans une eau à 6°.

Les faits:
Le jeune homme de 29 ans, de nationalité malienne et résidant à Neuilly-Plaisance (Seine-Saint-Denis), était depuis janvier sous le coup d'un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière (APRF) délivré par le préfet de Seine-Saint-Denis. Il avait pris la fuite vendredi lors d'un contrôle à la gare RER de Joinville-le-Pont, après avoir présenté une carte Navigo, quand les policiers avaient voulu vérifier son identité dans leur fichier. Il était venu en France en 2004 pour donner un rein à sa soeur
Il est bien mort par noyade. C'est ce que montre l'autopsie du Malien sans papiers décédé vendredi en se jetant dans la Marne à Joinville-le-Pont (Val-de-Marne) pour échapper à un contrôle de police. Repêché inconscient et en choc cardiaque après s'être jeté dans la Marne, Baba Traoré, était décédé quelques heures plus tard à l'hôpital de Lariboisière à Paris.

Selon l'autopsie effectuée lundi, la noyade s'est produite après un choc thermique avec une eau à 6 degrés. «L'absence de toute lésion traumatique» a également été observée.

Absence de contact physique entre Baba Traoré et les policiers

Un témoin des faits, entendu dans le cadre de l'enquête confiée à l'Inspection générale des services (la police des polices) a par ailleurs confirmé l'absence de tout contact physique entre Baba Traoré et les deux policiers qui s'étaient lancés à sa poursuite.
Ce fait divers est suffisamment dramatique en lui même, sans a avoir a en rajouter ,au risque de fournir a certains des arguments de mauvaises foi ou de tentatives de manip

Écrit par : antimythe | 30/08/2008

@ martin

"Le comble c'est quand même qu'un homme soit mort sous les yeux de ceux dont le métier est de secourir"


Je ne savais pas que le métier des policiers était de secourir ! Je suis heureux de l'apprendre et je pense que le métier des pompiers est d'arrêter les délinquants.

Écrit par : lionel | 02/09/2008

Bonjour,

Oui Monsieur, il arrive souvent dans les transports en commun, ce que vous ignorez apparemment , qu'on doive présenter ses pièces d'identité et son titre de transport pour justifier par exemple de la réduction qui vous est accordée.Ca m'est souvent arrivé, bien que je sois un blanc européen du fait de mes noms et prénoms non Français peut etre, mais je n'en suis pas sur.

Je trouve ca triste qu'il se soit noyé dans la Marne, mais personne ne l'y a poussé et le fait que ce soit une personne gentille et sportive ne change rien au problème, il y a beaucoup de personnes de ce genre en France et ailleurs qui meurent pour une raison ou une autre chaque jour.

Le problème selon moi est:

Qu'est ce qui fait qu'un extracommunautaire soit obligé de chercher illégalement au sein de nos pays d'Europe une vie plus agréable que celle qu'il peut avoir dans son pays d'origine?

Ce ne sont pas les pays européens qui sont les responsables du non développement et de la faible instruction des masses en Afrique ou en Amérique du Sud, cest l'inaptitude des dirigeants de ces pays à gérer les affaires publiques et le bien etre de leurs administrés.

L'Europe n' a pas de lecon à recevoir, elle fixe les modalités d'acces à son sol et de controle de l'execution de celles-ci par ses policiers. Nous sommes un continent où le droit prédomine. Si vous ne respectez pas les règles communes, vous vous exposez à des sanctions.

Aux pays Africains et Sud américains, comme l'ont fait les peuples d'Asie, de trouver leurs propres modèles de développement et d'arreter de se tourner vers l'assistanat et la charité occidentale, généralement mal organisée.

PAIX à l'ame de Baba Traore, en ton honneur nous ne pouvons que nous efforcer de construire un monde d'égaux divers et de prier pour atténuer la douleur de ceux qui t'étaient chers.

Écrit par : PAVEL | 03/09/2008

C'est bien triste ce qui est arrivé à ce jeune homme, mais s'il avait respecté les lois de la République française, rien ne serait arrivé !
Dites bien à tous les clandestins que vous rencontrerez : ils n'ont qu'une chose à faire : rentrer chez eux !

Écrit par : Navarock | 03/09/2008

Monsieur,

je fais partie d'une partie de plus en plus agissante de la France qui ouvre les yeux depuis 3 ans sur la situation de son pays.
Jusqu'alors, je n'avais strictement aucun préjugé, racial, religieux.
Ce que vous exigez en France, comme de nombreux français récemments arrivés, vous ne l'exigez jamais dans vos pays d'origine, et c'est cela qui finit par me choquer profondément.
Autre choc révélateur récent, car on lève le voile enfin !! sur la réalité de l'esclavage, (lisez Malek Chebel sur la réalité de l'esclavage arabomusulman, ou lisez "le génocide voilé" de Tidiane N'Diaye, ou encore regardez à nouveau cette émission courageuse d'ARTE : lien sur http://www.ajm.ch/wordpress/?p=1113 ) conséquence de la venu d'un certain nombre d'africains en France, est que les chefs de tribus africaines ont largement, largement, largement, contribué, favorisé à ce commerce (du fait de luttes ethniques, tribales incessantes, voire la situation aujourd'hui : cela n'a guère évolué en fin de compte).
Autre point, la révélation du coût exhorbitant de cette immigration invasive, payé par les impôts de la classe moyenne française, la plus taxée d'Europe (50% contre 30% en moyenne) : cela se chiffre à 36 milliards d'Euros annuel, alors que la France ploie sous les déficits...

Dernier point : attaquez vous à la source du problème, plutôt que de jeter l'opprobre sur une population qui n'en finit plus de se soumettre (elle a souffert de tant de guerre...) et de se repentir, jusqu'à la lie, alors que les vrais responsables, vous semblez continuer à refuser à les nommer.

Qu'il y ait eu des salauds de blancs, soit, ma famille n'en a jamais fait partie, mais que ce soient toujours les mêmes qui doivent s'excuser, démontrer leur esprit de tolérance et d'ouverture à l'autre....il arrive ce qu'il doit nécessairement arriver :
UN REJET TOTAL de cette greffe invasive contre laquelle il n'y avait pas d'à priori.

Je vous suppplie, Monsieur, de rejoindre votre pays d'origine pour y prodiguer votre humanisme exceptionnel, au vu de ce que vous condamnez, vous aurez, je le pense, jamais assez de vos 24h pour faire de bonnes actions là bas, d'où vous êtes originaires, où sont vos vraies racines.

Laissez nous en paix, s'il vous plait, et repartez plein d'espoirs, d'nevies de bien faire et de construire, de là d'où vous venez, tout comme je pauvre jeune garçon (un de ces jeunes souvent poussé à la mort par la famille polygame pour nourrir les dizaines d'enfants affamés) n'aurait jamais dû venir chez nous, hélas.

Laissez nous vivre et laissez nous tranquille, on ne vous veut pas de mal, on ne vous veut rien, développez vous chez vous, soyez heureux dans vos pays d'origine.
Merci

Écrit par : olivier | 03/09/2008

addendum et rectifications :

Monsieur,


Je fais partie d'une partie de plus en plus agissante de la France qui ouvre les yeux depuis 3 ans sur la situation de son pays.
Jusqu'alors, je n'avais strictement aucun préjugé, racial, religieux.
Ce que vous exigez en France, comme de nombreux français récemments arrivés, vous ne l'exigez jamais dans vos pays d'origine, et c'est cela qui finit par me choquer profondément.

Autre choc révélateur récent, car on lève le voile enfin !! sur la réalité de l'esclavage : lisez Malek Chebel sur la réalité de l'esclavage, notamment largement arabomusulman, ou lisez "le génocide voilé" de Tidiane N'Diaye, ou encore regardez à nouveau cette émission courageuse, intelligente d'ARTE : lien sur http://www.ajm.ch/wordpress/?p=1113. Convenez également de la réalité de la génèse de l'esclavage et conséquence de la venue d'un certain nombre d'africains en France, par le fait que les chefs de tribus africaines ont largement, largement, largement, contribué à, ou, favorisé ce commerce (du fait de luttes ethniques, tribales incessantes. Voir la situation aujourd'hui : cela n'a guère évolué en fin de compte).

Autre point, la révélation du coût exhorbitant de cette immigration invasive, payé par les impôts de la classe moyenne française, la plus taxée d'Europe (50% contre 30% en moyenne) : cela se chiffre à 36 milliards d'Euros annuel, alors que la France ploie sous les déficits...

Dernier point : attaquez vous à la source du problème, plutôt que de jeter l'opprobre sur une population qui n'en finit plus de se soumettre (elle a souffert de tant de guerres sur un siècle et demi, voire depuis la révolution française qui jeta 2 millions d'individus dans les fosses -donc on retiendra le génocide vendéen avec plus de 25% de sa population massacrée-...) et de se repentir, jusqu'à la lie, alors que les vrais responsables, vous semblez continuer à refuser à les nommer.

Qu'il y ait eu des salauds de blancs, soit, ma famille n'en a jamais fait partie, mais que ce soient toujours les mêmes qui doivent s'excuser, démontrer leur esprit de tolérance et d'ouverture à l'autre....il arrive ce qu'il doit nécessairement arriver :
UN REJET TOTAL de cette greffe invasive contre laquelle il n'y avait pas d'à priori.

Je vous suppplie, Monsieur, de rejoindre votre pays d'origine pour y prodiguer votre humanisme exceptionnel, au vu de ce que vous condamnez, vous aurez, je le pense, jamais assez de vos 24h pour faire de bonnes actions là bas, d'où vous êtes originaires, où sont vos vraies racines.

Laissez nous en paix, s'il vous plait, et repartez plein d'espoirs, d'envies de bien faire et de construire, de là d'où vous venez, tout comme je pauvre jeune garçon (un de ces jeunes souvent poussé à la mort par la famille polygame pour nourrir les dizaines d'enfants affamés) n'aurait jamais dû venir chez nous, hélas.

Écrit par : olivier | 03/09/2008

Monsieur les donneurs de leçon.
Mon frere Baba traoré a perdu sa vie parce que une chasse a l'homme noir ou arabe en particulier est lancée par le nombre'ou plutot les quotas fixé par Sarckozy.

Vos esxcues bidon ne changerons rien un homme est mort bande de salaud.
Vous nous parlez de justice de loi a respecter ect..
Ouvrez les yeux bon sang,vous ne voulez pas d'etranger chez vous ,ce qui ne vous gene pas de colonniser les Antillais,les Reunionnais,et lA NOUVELLE CALEDONNIE,et bientot vous vous appretez a vous accaparer d'une, ile des comores pour en faire un departement francais.(MAYOTTE).
Combien de pays vivent sous la domination francaise ?Mayotte n'est pas une terre francaise,La reuinion non plus sans parler de la nouvelle caledonnie.

Demandez a tous ses francais qui vivent dans ses pays de rentrer dans leur province ,ensuite vous pouvez nous parler de droit ,et de mauvaise gouvernance.
Non a la colonnisation.

Écrit par : soudjay | 15/11/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu