Avertir le modérateur

27/08/2008

Non, Obama n’est pas fragilisé par le coup de force russe

La Russie veut tirer un profit maximum de l’inconséquence du président géorgien qui a voulu vaincre militairement, mais sans trop en avoir les moyens, les provinces géorgiennes séparatistes de l’Ossétie du sud et de l’Abkhazie.

La Géorgie pro-occidentale défaite, voilà que les Russes poussent leur avantage dans le Caucase au point de défier l’occident en reconnaissant l’indépendance de l’Ossétie du sud et de l’Abkhazie.

Avec en tête l'indépendance du Kosovo qui met l’Europe et les Etats-unis en mauvaise posture pour donner des leçons, les Russes appliquent un plan probablement mûri de longue date.

Moscou dont le président Medvedev dit "ne pas craindre la perspective d'une guerre froide", continue un poker menteur qui lui sourit.

Que peut craindre Moscou  dans la conjoncture actuelle ? A vrai dire pas grand-chose.
Qui Poutine et Medvedev ont-ils en face d’eux ? A vrai dire, pas grand monde.

D’un côté une Union européenne incohérente dont les responsables défilent un à un en Russie ou en Géorgie s’affaiblissant collectivement et individuellement.
De l’autre, un George W. Bush sur le départ, une Condoleezza Rice en bout de course et à la peine, et puis des candidats à la présidentielle américaine, tournés vers une élection qui se déroulera dans 10 semaines.

Les Russes ont connu des conjonctures plus difficiles !

Alors les regards se tournent vers les candidats à la Maison blanche. Certains de prédire que cette situation de bruits de bottes avantagerait John McCain.

Pas sûr. Pas sûr du tout même!

Entre John McCain, un ancien soldat certes héroïque …avant-hier, mais aujourd'hui va-t-en-guerre au point de vouloir rester 100 ans en Irak, ou un Barack Obama qui s’est montré plus clairvoyant que lui en ne votant pas la guerre en Irak et qui connaît parfaitement le monde, il n’est pas sûr que l’avantage aille à McCain.

Ainsi, il n’est pas dit qu’une potentielle guerre froide soit un désavantage pour Barack Obama qui trouverait dans cette situation nouvelle, l’occasion de démontrer aux électeurs américains que la guerre pour la guerre que pourrait mener un président adepte de la force, ne servirait pas forcément les intérêts des Etats-Unis.

Il est même possible que les électeurs américains se rendent compte que en temps de paix comme en temps de guerre, la valeur n’attend pas le nombre des années.

07:39 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : caucase, russie, obama, mccain, ossétie, géorgie | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Doit-on vraiment croire que ce président Géorgien est stupide au point d'imaginer qu'il avait une chance militairement ? Ou par hasard, n'aurait-il pas juste éxécuté les instruction des Américains? Pourquoi ceux-ci auraient-ils fait ça? Les USA sont en pleine déconfiture économique...Tout le monde commence à regarder le dollars pour ce qu'il est: de la monnaie de singe, du papier! Mais dont la suprématie leur a permis de vivre pendant 30 ans au dessus de leurs moyens. Et si le monde commençait à bouder le dollars et refusait d'acheter du papier au prix de l'or ??? L'Euro devient alors un concurrent sérieux. C'est toujours bon pour les affaires d'affaiblir un concurrent. Un bon conflit limité à l'Europe...Ca ne pourrait pas faire de mal à l'économie américaine ?

Écrit par : CaptaiNEMO | 27/08/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu