Avertir le modérateur

04/07/2008

Le scandale du contrôle au faciès en chiffres

Afin de vérifier la réalité des contrôles au faciès, en théorie interdits en France, une étude inédite* (réalisée par CSA pour le Cran) révèle la profondeur et la réalité de ce phénomène inacceptable.

- Il ressort de l’étude, qu’en France, les minorités visibles sont en moyenne 2 fois plus souvent contrôlées que les personnes n’appartenant pas aux minorités visibles (1,5 contrôles en moyenne pour les personnes n'appartenant pas aux minorités visibles, contre 2,97 pour les minorités visibles)
- Parmi les personnes contrôlées plus de 4 fois, les minorités sont...3 fois plus contrôlées que le groupe n’appartenant pas aux minorités visibles (26% contre 9%).
- L’étude révèle aussi que près de 40% des personnes appartenant aux minorités visibles, a le sentiment que le dernier contrôle était lié à la couleur de la peau... 40% ! Soit près d'une personne contrôlée sur deux.
- L’étude révèle ensuite que les minorités visibles sont 2 fois plus contrôlées à pied dans la rue et devant leur domicile que les "blancs" (18% contre 7%).
- Enfin l'attitude des policiers ou des gendarmes est jugée "incorrecte" 3 fois plus, par les minorités visibles que par le groupe de référence (27% contre 10%).

A l’instar de ce qu’a instauré le Sénateur Barack Obama dans son Etat de l’Illinois, le Cran propose que les contrôles soient eux-mêmes...contrôlés !

Le Cran propose que désormais, tous les contrôles effectués par la police et la gendarmerie donnent lieu systématiquement à un procès-verbal.
Le 14 juillet serait une bonne date pour que le Gouvernement annonce l’adoption de cette mesure.

Par ailleurs le Cran apposera à Joinville-le-Pont le samedi 6 septembre prochain, une plaque en l’honneur de Baba Traoré, ce jeune malien de 29 ans noyé dans la Marne suite à ce que beaucoup considèrent comme un contrôle au faciès.

Le Cran convie celles et ceux qui s’opposent aux contrôles au faciès et tous ceux qui veulent rendre hommage à Baba Traoré à participer à cette apposition

* Etude réalisée du 11 au 19 juin 2008 sur :
- un échantillon de 1914 personnes âgées de 15 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas, après stratification par région et catégorie d'agglomération.
- un sur-échantillon de 303 personnes se déclarant appartenir à une minorité visible.
Au total, 2217 personnes ont été interrogées.

08:47 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : contrôle au faciès, scandale, baba traoré, chiffres | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Bonjour !
L'étude du CSA est-elle accessible dans son ensemble sur un site ou l'autre ? Comment se la procurer ?
Merci, FJ.

Écrit par : Fabien Jobard | 04/07/2008

à la fin on est tous contrôlèes c`est ne pas grave si ont est une minoritè ou pas?
merci,P

Écrit par : patricia | 15/07/2008

Le monde entier a encore des efforts à faire dans le domaine de la tolérance et de l'acceptation de l'autre. La vraie question ne doit pas être celle de l'identité mais celle de l'humanité. Le chemin reste long et périlleux pour que chacun sesente respecté, considéré, aimé partout où il se trouve dans le monde.
Le chemin est long; Barack Obama tente d'apporter un début de réponse en sensibilisant les Américains sur la nécessité de se réunir tous pour tenter de conjurer ce cauchemar qu'est l'intolérance d'autrui.

Écrit par : ignace sandefo | 02/08/2008

Bonjour !
Je réagis un peu tard à votre post sur les contrôles au faciès, mais j'espère que vous trouverez le temps de me répondre.
Je suis très surpris de votre interprétation des résultats de l'enquête effectuée par le CSA. Un certain nombre de remarques avaient été formulées sur votre blog du Nouvel Obs sur les différents échantillonnages, les effets de composition, etc., et il me semblait que quelques unes étaient justes.
Mon observation porte aujourd'hui sur votre interprétation des enquêtes. A bien lire les résultats de l'enquête CSA, qui sont disponibles sur le site de la société, on n'a pas du tout les mêmes résultats que ceux que vous dites avoir.
D'abord, la proportion des gens qui disent ne s'être jamais fait contrôler au cours des 3 ans passés est IDENTIQUE dans vos deux sous-groupes : 54% chez les minorités visibles, 59% chez les autres.
Egalement IDENTIQUE est la proportion de ceux qui se sont fait rarement ou parfois contrôler.
Ainsi, 1 fois : 10% vs. 12%.
2 ou 3 fois : 12% vs. 14%.
4 ou 5 fois : 4% vs. 3%.
L'écart se creuse UNIQUEMENT chez les multi-contrôlés :
6 à 10 fois : 9% vs. 4%.
11 et plus : 5% vs. 2%.
Là, on a deux problèmes.
Le premier est la taille de ces sous-sous-échantillons (à supposer que tous les problèmes de constitution d'échantillon aient été réglés, cf. votre blog sur Nouvel Obs) à pareille échelle.
Le second problème est la sommation que vous avez faite : vous avez manifestement fait des moyennes de fréquence de contrôle à partir des proportions de répondants pour obtenir votre rapport de 1 à 2 !!
La lecture de votre enquête devrait être : "De manière générale, soit pour 80% d'entre les mino visibles, il n'y a pas de contrôle au faciès, ou très peu. En revanche, on observe une sur-représentation des minorités chez ceux qui sont contrôlés très fréquemment". Votre lecture est : "les minorités sont contrôlées 2x plus".
Je suis très surpris d'une telle lecture des résultats de votre enquête. Je serais très honoré de recueillir votre avis sur cette question qui me paraît aussi importante que le prix que vous semblez accorder au chiffre ou à la statistique, de manière générale.
Merci beaucoup d'avance, et mille excuses pour cette réaction tardive.
Fabien Jobard.

Écrit par : Fabien Jobard | 11/11/2008

Le texte intégral de l'étude est-il en ligne ?

"les minorités visibles sont en moyenne 2 fois plus souvent contrôlées que les personnes n’appartenant pas aux minorités visibles"
"Parmi les personnes contrôlées plus de 4 fois, les minorités sont...3 fois plus contrôlées que le groupe n’appartenant pas aux minorités visibles"

Comment a-t-on calculé le taux de contrôle des "minorités visibles" ?

"près de 40% des personnes appartenant aux minorités visibles, a le sentiment que le dernier contrôle était lié à la couleur de la peau"

Comment les personnes interrogées savent-elles si le contrôle est lié à la couleur de leur peau ?

Par ailleurs, je ne vois pas l'intérêt de savoir dans quelle proportion l'attitude des policiers ou des gendarmes est jugée ou non correctes par certaines catégories de personnes : il serait plus intéressant de savoir si la correction dépend de la couleur de la peau, indépendamment de ce que ressentent les contrôlés.

"sur-échantillon de 303 personnes se déclarant appartenir à une minorité visible."

Qu'appelez-vous "minorité visible" ?

Écrit par : Apokrif | 05/08/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu