Avertir le modérateur

02/07/2008

Délit de sale gueule ? La fin du "pas de chiffres, donc pas de problème"

« La couleur de peau ne compte pas pour la République , il n’y a que des citoyens avec des droits et des devoirs ». Voilà ce que l’on nous dit à longueur de journée.

On aimerait bien y croire.
On aimerait croire par exemple que la police et la gendarmerie, qui doivent faire respecter la loi, ne pratiquent pas de contrôles d’identité dits "au faciès" dont il faut rappeler qu’ils sont interdits.

Le ministre de l’immigration de l’intégration et de l’identité nationale dit qu’il donne des instructions aux préfets pour que ces contrôles choquants ne soient pas pratiqués.
Les autres ministres compétents disent ne pas avoir connaissance de telles dérives.
Bref tout va bien dans le meilleur des mondes.
Pas de chiffres...Donc pas de problème. Nous sommes tous égaux devant la loi.
Seulement voilà, le grand républicain Léon Gambetta, disait que le rôle de la République ne consiste pas (seulement) à décréter des égaux mais à en faire.

Nous aimerions bien croire que les contrôles "au faciès" qui suscitent la colère et l’indignation car ils ne sont basés que sur l’apparence physique des personnes contrôlées, et sur leurs origines réelles ou supposées, n’existent pas en France.
Les ministres ont peut-être raison...mais il faut le vérifier !
C’est la raison pour laquelle nous avons réalisé avec l’Institut CSA, la première enquête sur les contrôles "au faciès" en France*.

Une grande démocratie se reconnaît à sa capacité à ne pas cacher la réalité, mais à regarder les (éventuelles) dérives et à les corriger.
C’est à ce prix et à ce prix seulement que la France se hissera au rang des nations les plus développées en matière d’égalité.

C'est tous ensemble que, de cette manière, nous bâtirons le rêve français.


* Les résultats de l’enquête du CRAN (réalisée par l’institut CSA) seront dévoilés demain jeudi 3 juillet à 11h30 au CAPE (Centre d’accueil de la presse étrangère) Maison de Radio France 116, Avenue du Président Kennedy, Paris 16ème

11:51 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : contrôle au faciès, délit de sale gueule, égalité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

"No justice, no peace!"

Écrit par : othello | 02/07/2008

Le contrôle de faciès, on le rencontre même sur les lignes SNCF où la police a élu résidence sans aucune information de la part de cette grande institution nationale. Nous payons et nous ne serons jamais comme le reste des passagers. A quoi sert la police dans les trains? Le contôle de Faciès est monnaie courante et elle est nié seulement par la police et les politiques.

Écrit par : fee | 02/07/2008

c'est plus qu'exact que ca existe toujours, je me suis vu controlé 13 fois de plus que mon meilleur ami blanc en 2007, il a été controlé 3 fois, Il est pourtant souvent plus mal habillé que moi et est blanc.
J'ai plus de succes que lui avec les filles, donc je suis sans doute avec plus de charme?
c'est bien parce que je suis noir et on rentre dans le délit de facies, ca marche surtout depuis que Sarkozy est la..

A cause de lui d'ailleurs, de plus en plus de jeunes blacks haissent police et gouvernement et UMP, pourtant ce sont la plupart du temps des gens qui travaillent...

Jamais Chirac, Mitterand n'avaient suscité autant de colère..

Écrit par : billie | 02/07/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu