Avertir le modérateur

29/06/2008

Zimbabwe : Dernier acte d’intimidation du boucher de Harare ?

Certes il en faut plus pour arrêter Robert Mugabe le tyran sanguinaire de Harare, mais sa réélection est illégale de fait et il donne l’occasion à la communauté internationale de se débarrasser de lui.

En effet selon le droit zimbabwéen, l'élection organisée vendredi dernier au Zimbabwe est illégale car le second tour de la présidentielle n’a pas été organisé dans les 21 jours après la publication des résultats du premier tour.

Souhaitons que ce second tour truqué soit le dernier acte d’intimidation d’un dictateur qui provoque l’exaspération du monde.
Il serait indigne de la communauté internationale que rien ne soit tenté malgré la position ambiguë de l’Afrique du Sud qui s’entête à laisser croire qu’une médiation est toujours possible.

On attend  de l’Union européenne, et des Etats-Unis notamment, des sanctions non pas contre le Zimbabwe, mais contre Mugabe et ses proches.

Ce n’est en effet pas le peuple zimbabwéen qui a besoin de l'aide alimentaire et de médicaments qu’il faudrait punir par ricochet.
Tout doit être fait pour que le leader de l’opposition, le vainqueur réel de l'élection présidentielle, Morgan Tsvangiraï, soit rétabli dans ses droits.
Les moyens de pression des Nations unies ne manquent pas. En les utilisant tous, il sera difficile à Mugabe de tenir entre une opposition interne déterminée et une communauté internationale intransigeante.

09:52 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zimbabwe, mugabe, élection présidentielle | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu