Avertir le modérateur

04/06/2008

Le succès de Barack Obama interroge la France : Où est le rêve français ?

La victoire historique de Barack Obama hier soir, va faire de lui le premier candidat noir à être investi par un des deux grands partis américains à une élection présidentielle.

Félicitons Barack Obama dont le succès pointe cruellement la situation française au sein de laquelle la classe dirigeante est entièrement monocolore et où pourtant la politique de lutte contre les discriminations et pour l’égalité se résume, à l’Assemblée nationale, à un affrontement de cour de récréation entre la gauche et la droite sur la responsabilité de l’échec de la politique française d’égalité.

L’incapacité commune de la gauche et de la droite à s’extraire de l’idéologie républicaniste et du primat donné au social, est l’une des causes de cet échec.

Nos intellectuels critiquent souvent le rêve américain, mais où est le rêve français ?

Qui sont les membres noirs de l’élite politique aujourd’hui ?
Qui sont les membres noirs de l’élite économique aujourd’hui ?
Qui sont les membres non blancs de l’élite dirigeante de France aujourd’hui ?

Quel candidat noir peut se présenter aujourd’hui à la présidence de la République française avec une chance d’être élu, égale à celle d’un blanc?

Il est regrettable que la candidature d’un Barack Obama français la présidence de la République avec une réelle chance de l’emporter ne soit pas encore possible en 2008, 160 après l’abolition de l’esclavage et alors que les Etats-Unis connaissaient une situation de ségrégation raciale il y a seulement 40 ans !

Invitons la société française et en particulier l’élite intellectuelle, économique et politique de notre pays, à ouvrir les yeux sur la condition des noirs de France et à méditer une phrase extraite de l'Audace de l'espoir, le dernier livre de celui qui pourrait devenir, le 44ème président des Etats-Unis, et son premier président noir.
" Dire que notre nation est une et indivisible ne signifie pas que la couleur de la peau n'a plus aucune importance ".
" Prétendre que la couleur de la peau ne joue aucun rôle dans ces inégalités c'est s'aveugler à la fois sur notre propre histoire et sur notre propre expérience - et s'exonérer de la responsabilité qui est la nôtre de réparer les injustices."

En France aussi, seule une politique de réparation des injustices c'est-à-dire une vraie politique publique de lutte contre les discriminations et de promotion de la diversité, permettra de ne pas nous exonérer de notre responsabilité.

Il est temps que le Gouvernement tienne les promesses faites en son temps par le candidat Sarkozy en matière de statistiques de la diversité (seul outil capable de rendre factuelles les discriminations indirectes) et d’action positive à la française.

Il est temps que la gauche renouvelle son discours sur la lutte contre les discriminations et formule des propositions originales dans la promotion de la diversité.

07:35 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : victoire d'obama, rêve français | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

C'est clair qu'en France, on aime à souvent critiquer les USA, guerriers et prétentieux, sans bien connaitre ce pays qui est multiple, et sur des points ( du moins dans certains états ) bien plus avancé que nous. Sur d'autres points, bien arriéré, notamment la couverture maladie, la laïcité, les armes en circulation libre...
J'espère que Barack Obama accèdera à son rêve et changera la face du monde, du moins tentera...

Écrit par : Fran | 04/06/2008

Oui bon Obama n'est pas encore president.

Et puis c'est une question de simplement suivre histoire de dire "tiens y'a un noir".

A l'heure actuelle la France est empêtré dans sa politique d'immigration et se cherche une identité laïc au dela de de l'identité "raciale".

Écrit par : lossy | 04/06/2008

Obama est d'abord un candidat démocrate. Je pense que ca serait faire une grosse erreur de le qualifier uniquement de candidat "noir". C'est sur que c'est une évolution notable et souhaitable, mais les choses ne sont pas comparables entre la France et les US. Les US ont une longue tradition d'immigration (le "vrai" américain pure souche n'existe pas vraiment, sauf les Indiens), ils ont une politique de discrimination positive depuis des années, ils ont des personnalités, acteurs, politiques, etc etc... noirs. Donc OK, c'est un symbole, mais c'est avant tout de la politique. Démocrate contre républicain. Pas Noirs contre Blancs.

Écrit par : FLo | 04/06/2008

Je me demande pourquoi tant de monde a cette lubie de juger les gens par le teint de leur épiderme et de penser que pas blanc=bien, blanc=pas bien.

pour des gens qui disent lutter contre le racisme et les discriminations, cela la fout mal.
(en outre dans "discrimination positive" il y a "discrimination")

On atteint le degré zéro de la réflexion politique, le prétendant démocrate est jugé par sa tête et non pour les aptitudes qu'il dégage et les idées qu'il défend.
Si un peuple choisissait un chef sur des critères bassement physiques, ce peuple serait profondément immature et risque de s'exposer à des désillusions, qu'il sera sans doute encore moins apte à les comprendre.

En outre Barack Hussein Obama Jr. n'est pas noir, mais métisse (père kenyan et mère américaine blanche), et cela se voit pourtant.

Écrit par : El zorro | 04/06/2008

Je suis assez dubitatif quand Monsieur LOZES pointe comme frein à l'accés des personnes de couleurs aux divers leviers et postes de responsabilité en France à ce qu'il appelle :l’idéologie républicaniste et le primat donné au social, j'aimerais d'une part qu'il explicite un peu plus et argumente.
Qu'il remette en cause l'élitisme, les barrages culturels, le pouvoir de l'argent, enfin tous ces non-dits, ces codes, ces initiations, ces cooptations, toutes ces barrieres invisibles mais infranchissables qui font que l'on reste entre-sois, mais celà n'est pas particulier aux gens de couleurs, même si evidemment elles ressentent ces discriminations encore plus durement.
Si nous regardons attentivement nous voyons qu'en France contrairement à ce qu'affirme Monsieur LOZES un certain nombre de gens de couleurs ont accédé à des postes prestigieux et que l'ascenseur social a fonctionné et que l'intégration joue son rôle, mais je crois qu'il faut aller chercher ailleurs les responsabilité du grippage de la machine que dans l'égalité républicaine et le primat social, il se trompe de cible.

Écrit par : FOUBERT Roger | 04/06/2008

En mon sens, la discrimination positive vu le contexte actuel, est l'une des meilleures stratégies de lutte contre les inégalités raciales. Il faudrait que nos élites politiques en usent et en abusent. Personne ne peut nier son efficacité au vu des résultats positifs qui émanent de la grande Bretagne ou encore des Etats Unis. Mais comme à l'accoutumé, cette idée de discrimination positive va être malaxée, cuisinée, et retournée dans tous les sens par les personnalités politiques économiques et sociales avant d'être effective en France. Les Français attrapent les premiers les meilleures idées mais sont à chaque fois ce sont les derniers à les appliquer parcequ'ils sont frileux, parce qu'ils sont coincés et parcequ' ils preferent toujours attendre de voir les retombées dans les autres pays avant de s'y mettre.
Et pendant ce temps, le monde évolue pendant que la France est à la traîne, comme d'habitude...

Écrit par : Mad | 04/06/2008

Et le pauvre gamin, blanc, de province, il y a pas accès non plus à l'ascenseur social, et il n'aura pas droit à la discrimination positive, trop blanc, trop pauvre, trop loin !
Vos réflexions ethnocentrées confinent au racisme antiblanc le plus bas et me donne envi de vomir !

Écrit par : clement | 04/06/2008

n'importe quoi cet article! on est entrain de parler du prochain president des US!! et puis c'est tout c'est vous qui faites toute une histoire sur sa couleur de peau!!pour moi il n'est qu'un candidat aux dents longues comme tous les autres...

Écrit par : veritas | 04/06/2008

@ clément,

Et les asiatiques ils n'existent pas dans ton monde?

Écrit par : othello | 04/06/2008

A clément

Il n'ya pas de raison pour que le "pauvre gamin blanc de province" n'ai pas accès à la discrimination positive. Cette notion n'est pas cantonée qu'aux minorités raciales, elle peut être décliner pour tout le monde : noirs, paumés de province, handicapées, femmes, seniors, homosexuels...

Écrit par : mad | 04/06/2008

le blog de la diversité ... au masculin :o(

Écrit par : Emelire | 04/06/2008

OBAMA est le candidats de tous les démocrates du monde pour être élu président des usa le 4 novembre 2008. je lui souhaite bonne chanche. Tous les américains ont démontré au monde entier qu'ils sont grands et que le petit débat sur la couleur de la peau en 2008 c'est pour les autres. Difficile de vous rattrapper.

Écrit par : Alassane | 05/06/2008

Democrates..contre..Republicains point barre!!!!

Écrit par : kriptonite | 05/06/2008

Pour les puristes, cet homme n'est ni noir, ni blanc.
Pour les autres, il est et noir et blanc à la fois.
Il est faux de dire que Barack est blanc. Il est faux de dire qu'il est noir.
Il n'est pas faux de dire qu'il est blanc, ni de dire qu'il est noir.

Mais le plus important n'est-il pas de savoir ce qu'il est dans sa tête ? Noir, blanc, ou ayant charge de gouverner un pays avec le meilleur programme pour tous.
De plus, viendra un jour où il faudra élargir sa palette de couleurs.

Je rejoins Allassane sur son commentaire.

Écrit par : The Rageous Espadrilla | 07/06/2008

Oups, Alassane. Zcusez ...

Écrit par : The Rageous Espadrilla | 07/06/2008

Bonjour Monsieur,

Je vous invite à consulter l'article que j'ai rédigé sur le même thème
http://www.franceforbarackobamablog.com/2008/06/05/pourquoi-obama-fascine-le-monde-entier-et-surtout-les-francais/


Certains disent: "c'est ceux qui l'ont le moins vécu qui en parlent le plus"
Je suis "caucasienne" et je parle de la discrimination, du racisme, de l'intolérance, et du combat qu'il faut mener pour faire disparaitre les discours politiques basés sur la notion absurde de la suprématie blanche.
Je pense que vous rejoindrez mon point de vue sur ce débat
Peu importe qui en parle. Du moment qu'on en parle!
J'espère que nous aurons l'honneur de vous recevoir à l'avenir lors d'un débat au sein du Comité.

Écrit par : Aurélie Siou | 13/06/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu