Avertir le modérateur

31/05/2008

Rachida Dati détonne

La ministre de la Justice Mme Rachida Dati a détonné en défendant l'annulation du mariage pour cause de non-virginité au motif que cette décision de justice était " aussi un moyen de protéger la personne qui souhaite peut-être se défaire du mariage ". " Je pense que cette jeune fille [...] a souhaité également, sans doute, se séparer assez rapidement " a t-elle ajouté.

Les arguments avancés par Mme Dati pour soutenir l’annulation de ce mariage prononcé par le Tribunal de grande instance de Lille parce que l'épouse avait menti sur sa virginité, ne sont que très partiellement recevables (un moyen de se défaire des mariages forcés).

De quelque côté que l’on regarde cette triste affaire, la virginité féminine (qui demande aux hommes de prouver leur virginité ?) ne peut être considérée comme une qualité essentielle.
La virginité est une notion intime, et hautement relative. Cette relativité est même accentuée par les progrès de la chirurgie.

En tenant ces propos contestables, Mme Dati semble ignorer les conséquences sociales de cette décision de justice: la virginité féminine, érigée en camisole sociale pouvant justifier l’annulation d’un mariage, est un très mauvais signe envoyé à des millions de jeunes femmes qui ont droit, comme tous les hommes et femmes de France, aux libertés individuelles.

Une saisine de la Cour de cassation, dans l'intérêt de la loi, devient plus que souhaitable. Un tel recours, même s’il ne remettra  pas en cause le jugement du TGI de Lille, devrait faire évoluer la jurisprudence.

14:15 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : dati, fausse note, virginité, mariage | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Il ne s'agit pas de virginité mais d'un MENSONGE DANS UN CONTRAT (de mariage). Si la non-virginité gêne le marié, c'est personel et par conséquence il vaut mieux l'annuler que de s'empêtrer dans un procès de divorce. Visiblement il y a des groupuscules qui essaient avec leur manipulations habiles et déviantes de tirer profit et de nous faire croire qu'on attaque l'égalité des femmes.
Peut-être devraient-ils regarder le salaire des femmes pour le même travail, les femmes exposées d'une manière humiliante dans des magazines divers ou les femmes qui sont tenues esclaves, prostituées forcées qui n'ont aucun moyen d'échapper à leur situation. Connaissent-ils la situation des employées qui sont obligées de coucher avec leur chef? Connaissent-ils les hommes qui partagent le loyer de leur appartement avec une jeune fille contre les services de coucher et de faire le ménage, qui veulent avec le temps de plus en plus... et le nombre des femmes mortes dans les violences conjugales?
Il est incompréhensible de faire tout un plat d' UN CAS ISOLE et demander la jurisprudence de s'occuper d'une ânerie pareille tandis qu'il y a tant d'affaires importantes à régler. Il est encore plus incompréhensible que certaines hommes politique se laissent prendre à ce jeu lamentable.

Écrit par : Gabriela Amsler | 31/05/2008

"Visiblement il y a des groupuscules qui essaient avec leur manipulations habiles et déviantes de tirer profit et de nous faire croire qu'on attaque l'égalité des femmes. "

Gabriela Amsler, cette assertion est un point de vue personnel. En le généralisant, vous faussez le raisonnement. N'est-ce pas vous finalement qui cherchez à manipuler le lecteur qui lira votre commentaire ?

Je suis une femme et j'affirme me sentir attaquée par le jugement rendu par le tribunal de Lille.

La première défaillance du tribunal est d'avoir accepté de parler de "mensonge".
Il y a mille et une raisons de mentir. Vous seriez bien la première, Gabriela, à pouvoir affirmer que vous diriez la vérité quelle que soit la contrainte imposée. L'ex-époux parle de mensonge mais était-ce effectivement un mensonge ? Un mensonge extorqué ? sous quelle pression ?


La jeune fille a cru en un premier amour qui est resté sans suite après lui avoir pris sa virginité.
Le deuxième amour lui vole une deuxième fois sa virginité, le plus légalement du monde, sans contrepartie autre que celle de lui avoir extorqué ce qui est probablement un deuxième mensonge: celui d'accepter de son plein gré l'annulation du mariage. C'est la deuxième défaillance du tribunal: avoir pensé qu'elle était sincère alors que là, oui, on pouvait parler de mensonge.

Une autre défaillance du tribunal est d'avoir accepté que la virginité pouvait être une qualité essentielle de la femme.

Mon sexe et mon ventre m'appartiennent depuis ma conception et ce, définitivement mais je les partage volontiers dans l'amour et la tendresse. Est-ce là une ânerie que de m'en soucier ?

On donne des ailes aux oiseaux à trop vouloir les mettre en cage.

Écrit par : The Rageous Espadrilla | 02/06/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu