Avertir le modérateur

29/05/2008

La Constitution prise d’assaut

Depuis quelque temps, notre Constitution est l’objet de volontés de modification qui sont tout sauf anodines.

Le dernier épisode en date est l’inscription malgré l’opposition du Gouvernement d’un amendement prévoyant l'addition dans la Constitution de la phrase : « La loi favorise l'égal accès des femmes et des hommes aux responsabilités professionnelles et sociales. »

L'amendement a été adopté, mardi soir, à l'initiative de deux députées UMP , Marie-Jo Zimmermann (députée de la Moselle ) et Claude Greff (députée d'Indre-et-Loire), respectivement présidente et vice-présidente de la délégation de l'Assemblée au droit des femmes.
La garde des Sceaux Rachida Dati, avait émis un avis défavorable au motif que le comité de réflexion confié à Simone Veil le 9 avril était en train de réfléchir à cette question, mais une nouvelle fois le Gouvernement a été pris à rebrousse-poil.

On voit bien la finalité de l’équipée Zimmermann-Greff: permettre, selon Mme Zimmermann,  « de lever un verrou extraordinaire » et d'envisager des percées nouvelles dans l'égalité homme-femme. A terme, la parité pourrait être exigée dans la composition des conseils d'administration des entreprises...

L’Etape du Sénat n’est certes pas passée, mais les 2 frondeuses peuvent savourer leur plaisir car on se demande qui se lèvera publiquement pour prétendre que notre Constitution doit rester muette sur l'égalité homme-femme dans la société civile...

En attendant, constitutionnellement vôtre !

12:21 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : modification de la constitution, zimmermann | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

une nouvelle fois et après le sale coup des "grosses" politiciennes contre la minceur des top modèles, des fascistes féministes profitent de leurs pouvoirs pour instaurer de manière vindicative un statut de "Citoyen à privilèges" pour la femme totalement incompatible avec la notion de parité et d'égalité des sexes. A chaque fois, nous avons des revendications de droits ou d'avantages immédiatement satisfaites au profit des femmes pour obtenir les mêmes droits que les hommes, sans pour autant abandonner tous ces privilèges passéistes de la Femme qui lui avaient été autrefois consentis pour compenser son statut de majeur incapable. Voilà la mauvaise foi caractéristique de cette idéologie fascisante: les droits des hommes oui mais surtout pas leurs devoirs!C'est la parité mais contrairement à ce que signifie ce terme... à sens unique! La paie et le grade des militaires, gendarmes, pompiers policiers ou autres oui mais surtout sans jamais risquer sa peau ou son intégrité physique dans les risques du métier l
Ce qui est tout aussi insupportable et profondément inique ce que la Constitution n'établit pas le principe de l'Egalité de manière générale mais uniquement là où elle favorise la femme au détriment de l'homme ! Ainsi toutes les nulles et autres boulets professionnels vont pouvoir revendiquer et obtenir les mêmes payes que ceux qui apportent aux entreprises françaises toutes leurs compétences, leur dévouement, leurs qualités professionnelles, et surtout leur ancienneté, car c'est cela et cela seul qui explique l'écart actuel de la rémunération. Pourquoi par exemple ne pas établir l'égalité sociale qui aujourd'hui encore ne bénéficie pas aux hommes ce qui est totalement révoltant et particulièrement brimant sexiste à l'encontre des pères ayant la garde d'enfants ? La droite et l'UMP sont en train de tomber dans le piège de l'égalité salariale qui a entraîné l'échec total du communisme et le désastre social économique et humain qu'il a engendré durablement sur les populations qui l'ont subi. Vraiment ce pays s'il est de plus en plus fait pour les femmes le devient de moins en moins pour les hommes! Espérons qu'ils auront l'intelligence d'aller encore plus qu'à présent à l'étranger pour voir leurs mérites professionnels reconnus à leur juste valeur et pour se trouver de véritables femmes!

Écrit par : dupont | 29/05/2008

Des lois qui introduisent une parité obligatoire sans tenir d'autre compte d'une caractéristique physiologique sont totalement aberrantes. "L'enfer est pavé de bonnes attention" dit-on. C'est bien le cas ici. Et je ne vois pas pourquoi on s'arrêterait en si bon chemin. Pourquoi ne pas revendiquer une parité, ou du moins un quotat représentatif, pour les tranches d'âges, les infirmes et les bien-portants, les bonds et les bruns, les petits et les grands, etc, etc...
Je n'ai pas l'habitude d'être grossier, mais là, on nage, que dis-je, on sombre en plein crétinisme.

Écrit par : Lingon | 30/05/2008

Quelque chose m'aurait échappé ? L'égalité professionnelle homme-femme est applicable en France depuis plusieurs années en entreprise, égalité en matière d'embauche et de rémunération : "A travail égal, salaire égal". Bien sûr, on sait que des progrès restent à faire dans la pratique. Mais pourquoi cette recherche d'égalité ne s'inscrirait-elle pas dans la Constitution ? Ou alors parité signifie autre chose ?

Écrit par : PH2D2 | 31/05/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu