Avertir le modérateur

01/05/2008

Eunice Barber bouscule la France des bons sentiments

Eunice Barber 5 fois médaillée aux Championnats du monde d'athlétisme en heptatlon et en saut en longueur, a sauté plus loin que tout le monde sur le terrain déjà miné, des JO de Pékin.

Alors que les autres sportifs français s’accordaient pour porter un badge (à ce jour interdit par le Comité national et olympique sportif français)pour protester contre la situation des droits de l'Homme en Chine et au Tibet notamment, madame Barber a déclaré hier matin sur Europe 1 qu'elle ne portera pas ce badge : «J'ai un avis dur là-dessus, je ne porterai pas le badge»

On peut discuter sa décision de ne pas porter le badge mais sa justification est claire et courageuse: « Il y a tellement de Noirs et d'Arabes qui se font incendier en France. Là, les humanitaires ne se lèvent pas » a-t-elle déclaré.

Et beaucoup de dénoncer la phrase de trop, voire le dérapage.
Dérapage ? Pas si vite ! Examinons d’abord ce que dénonce Eunice Barber :

En ce moment, en France on expulse à tour de bras, 25 000 personnes par an, avec une somme infinie de malheurs et personne encore ne porte de badge.

En France les Noirs et les Arabo-maghrébins se plaignent de discriminations massives  et personne n'aide les associations qui les défendent. C’est même le contraire, on ne trouve rien de mieux que de les traiter de "communautaristes" pour mieux nier l’évidence et pour ensuite se tourner vers l’étranger.

De ce point de vue, comment ne pas partager le constat d’Eunice Barber ?
Avant d'accuser les autres, il faut balayer devant sa porte. C'est le simple bon sens.

Le geste de Mme Barber est fort, un peu trop fort peut-être, mais il est là pour garder les consciences en éveil.
Son geste est là pour que nous nous interrogions sur nos propres pratiques : où en est la France en matière de droits de l'homme ?
Quelle est la politique du gouvernement en ce domaine ?

Ne sommes-nous pas encore loin de la France championne du monde des droits de l'homme ?

08:26 Écrit par Patrick | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : eunice barber, jo, pékin, chine, droits de l'homme | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Si parmi les reconduits a la frontière il y a une majorité de noirs et de maghrébins,c'est et vous le savez bien par ce qu'ils sont plus nombreux pour l'instant que ceux des pays de l'est par exemple ou les pays asiatique
Vouloir comme cette sportive et vous même en faire un amalgame avec le racisme et la discrimination est malhonnête et ne fait pas avancer les choses
Il ne faut pas vous plaindre que l'on vous taxe de communautariste puisque vous vous posez comme tels

Écrit par : antimythe | 01/05/2008

A antimythe,
En général, les accusations de communautarisme sont très peu appliquées aux faits puisque leur seul objectif est la dégradation publique.
Donnez moi SVP les faits précis qui justifieraient l'accusation de communautariste que vous venez de porter.

Je ne vous en demande même pas 3, pas 2, un seul ferait l'affaire.
Au passage, votre définition du communautarisme serait également bienvenue.

Par ailleurs, je n'ai pas évoqué le racisme. Il y a une différence entre le racisme et la discrimination.
P. Lozès

Écrit par : Patrick Lozès | 01/05/2008

Ce que dit Mme Eunice Barber est plus qu'un constat de l'ambigüité de la France avec le droit de l’homme, et cela date…historique ; en 1789 la proclamation des droits de l’homme et la France pratiquais la traite des noirs.
Des donneurs de leçons devraient réviser leurs histoires.
Qui instaure le communautarisme dans les anciennes processions Française en Afrique ?
Qui instaure le communautarisme dans les TOM ?
Qui instaure le communautarisme dans les DOM ?
Il est très aisé d’enlever la paille du voisin, mais certains oublient la poutre qui les aveugle.
Relisez les rapports d’Amnesty International :
"Index AI: EUR 21/001/2008
Date de publication: 8 février 2008
Catégories: France
Dans ce document, Amnesty International présente des informations en vertu des directives B et C des « Directives générales pour la préparation des informations fournies dans le cadre de l'Examen périodique universel ». Amnesty International y évoque les ratifications des normes en matière de droits humains promises mais non encore signées par la France, ainsi que la carence de ce pays en ce qui concerne les rapports qu'il doit remettre aux organes des traités de l'ONU. L'organisation y fait aussi part de ses préoccupations en matière de droits humains, notamment les problèmes liés à l'impunité, le refoulement, le droit d'asile, les migrations et la violence contre les femmes. Enfin, Amnesty International fait un certain nombre de recommandations pour chacun de ces domaines."
Prosper

Écrit par : Prosper Deville | 02/05/2008

Mr Lozès
Le communautarisme est un mouvement de pensée qui fait de la communauté (ethnique, religieuse, culturelle, sociale, politique, mystique, sportive…) une valeur aussi importante, sinon plus que les valeurs universelles de liberté, d'égalité etc
Vous dites :Il y a une différence entre le racisme et la discrimination! Selon moi la discrimination revêt forcement un caractère raciste lorsque comme vous le faites ,vous l'évoquer envers certaines ethnies (Noirs et Maghrébins )

Écrit par : antimythe | 02/05/2008

Antimythe,
Il me semble que vous confondez les concepts.
Et vous semblez ne pas connaître le CRAN et son combat!
« Certaines ethnies (Noirs et Maghrébins ) » dites-vous ?
Les races n’existent pas et le concept d’ethnie n’a pas de pertinence dans le contexte français. Si les Noirs étaient une ethnie, alors les Blancs seraient aussi une ethnie !
L’ethnie fait référence à des « différences » de langue, de civilisation de culture…
Je ne sais pas à partir de quand on commence à être noir ou blanc et cela ne m’intéresse pas.
Ce n’est pas mon combat.
Votre horizon semble être la question de la différence.
Mon horizon c’est la référence à l’égalité républicaine. Je ne parle pas de «différence en soi» mais de traitements différents entre des individus qui ont en théorie les même droits.

La communauté n'est pas non plus mon horizon.
Pour moi, il n’y a pas plus de communauté blanche que de communauté noire.
Je parle de populations noires voire de minorité noire et non pas de « communauté noire » car la communauté suppose des formes d’organisation ou d’appartenance communes.

Une minorité, c’est un groupe de populations qui même très divers, est en proie à une même expérience sociale : le fait d’être considéré comme noir et l’expérience sociale née de cette considération.

Pour ce qui est de la discrimination, elle n’est pas forcément liée à l’hostilité.
Les femmes ont été l’objet en France de discriminations massives (qui heureusement reculent) sans que l’on puisse dire que les hommes détestaient leurs mères, leurs sœurs ou leurs filles.

P. Lozès

Écrit par : Patrick Lozès | 04/05/2008

tout est volontaire dans l'inconscience de l'homme patriote..!dans la pensée diffuse de chaque indivus,"quelque soit ses origines" nous observons des comportements plus où moins patriotiques tres souvant chez l'homme de type ereupeen depuis 8siecles environ- sous des formes diverses quand ils sagit de domination sur un être (supposé)inférieur.Pensez vous pour autant que "l'hommes africains"a pu tenir face à "l'homme europeen"des propos visant à disculper toutes violences subit sur des corps innocents privés de leurs expréssions en autant de siecles dhistoires-au combien structurel et ancestral sous l'air de la pensée soumise ,c'est substantiellement subtil,c'est subjuguer en une fraction de secondes une ideologie indélébile de l'égo supprême d'un groupe d'individu des lors où on appui à la forme jubilatoire de...je suis supérieur,voir meme ton supérieur,dans tous les domaines à caractère sulfurique,je proclame etre chez moi...!,et toi tu dois rentrer chez toi..?à suffrage nationnal je décréte dans une similitude profane,que je suis plus que communautariste...Mais d'un nationnalisme exacerber sur le sentiment d'appartenance à une ethnie pure,artisant de la purification ethnique.
donc je condamne en 2008 tes propos,sur ma personne camarade,car je ne suis pas encore cicatrisé de mes bléssures ancestrales....jb

Écrit par : beuve jean marie | 05/05/2008

antimythe....?avez vous une véritable identitée,derriere quoi vous vous cachez pour répondre à vos question,mettez une identitée...! démasquez vous sil vous plait...si vous avez compris l'analyse de la déduction de patrick lozes,fait peter le niveau votre analyse de maniere beaucoup moins patriotique,et on va se comprendre,parler moi de lhistoire de france...allé je vais vous faire une fleur...!juste sur 2siecles dhistoire seulement.jb

Écrit par : beuve jean marie | 05/05/2008

Ce que dit Mme Eunice Barber est plus qu'un constat de l'ambigüité de la France avec le droit de l’homme, et cela date…historique ; en 1789 la proclamation des droits de l’homme et la France pratiquais la traite des noirs

Lors de la revolution de 1789 l'esclavage a été aboli c'est Napoleon qui a aboli l'abolution en 1802

Écrit par : marc dejean | 15/05/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu